Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 06:27

 

Nos ami(e)s de la chorale Chanterelle viennent de terminer un stage chorale organisé par Choeur 77 

 

les-tout-petits.JPG

 

Beaucoup de chanteurs ont un pied marin et parmi eux, certains ont même créé "les Marins de la Noue" pour ne pas oublier les airs et musiques du pays.

C'est donc avec enthousiasme que ces bretons de cœur et les autres ont appris que la cuvée 2012 de chœur 77 serait bretonne....

Les mauvaises langues prétendent qu'il fait mauvais en Bretagne ! C'est faux et archi faux, d'ailleurs pendant les six jours de répétition à Missillac, le soleil n'a pas cessé de briller.

Chœur 77 est une association regroupant des choristes venant de cinq chorales de Seine et Marne : Syrinx de Melun, Chanterelle de Vaux le Pénil, Arpège de Maincy, l'Ancoeur de Blandy les Tours et la chorale du Conservatoire Couperin de Chaumes.

Du 21 au 28 juillet, 150 chanteurs adultes, sous la direction de Pierre Adam, de Jean Philippe Hanneton, de Christine Bouchet, d'Adrian Heath et de Gil Chazallet ont consacré toutes leurs matinées à la préparation du concert tenu dans l'église de Missillac le vendredi 27 juillet.

En ces temps où il est de bon ton de se plaindre de la perte de la fibre militante, Chœur 77 "aligne" des chefs de chœurs et des organisateurs qui sont totalement bénévoles....Ce qui montre que certains analystes devraient venir y voir de plus près avant de tirer des conclusions souvent hâtives.

La Municipalité de Missillac et l'école publique ont mis les petits plats dans les grands pour bien accueillir les chanteurs....

Pendant que les adultes chantent, les enfants sont accueillis dans l'école publique par des animateurs. Ils jouent et bien entendu, ils chantent...Le chant est la source de vie de Chœur 77.

 

les-moyens.JPG

Au début, il y a 21 ans, lors du premier stage musical, les parents venaient avec leurs enfants....Aujourd'hui ce sont aussi les petits enfants qui sont de la partie....L'inter-génération fonctionne bien et chaque soirée est ponctuée par des activités ludiques et festives...Personne ne reste sur le banc et chacun trouve sa place.

A chaque année, son œuvre maîtresse pour le grand chœur, dirigé par Pierre Adam...En 2012 , c'est l'Italian Salad de Richard Genée qui est à l'honneur....L’œuvre est originale, instructive et dynamique....Toutes les nuances musicales sont au rendez vous dans un ensemble plein de couleurs, ponctué par les interventions d' Eric Vrain, baryton solo...Une merveille.

Le concert du vendredi soir offert à la population de Missillac, c'est un peu la fête de la musique ! Les ateliers des grands et des enfants nous offrent une balade dans la Bretagne culturelle avec ses chants et un tour du monde qui passe par l'Amérique du Sud.

Les enfants accompagnés par Colette Hanneton et les adolescents guidés par Valentin Adam montrent de grandes capacités musicales.

Le point d'orgue de cette soirée est sans conteste, le canon "Gaudéamus" (Réjouissez vous). interprété par les adultes et les enfants....de 3 à 93 ans !

 

un-atelier.JPG

Tous les spectateurs se sont réjouis avec les choristes, ce 27 juillet...Beaucoup ont d'ailleurs rencontré les seine et marnais qui ont organisé deux autres soirées de chants et de danse folk.

 

prise-de-parole.JPG

Tout a une fin mais ces amoureux de la clé de sol se reverront l'an prochain et durant les spectacles que produiront les cinq chorales, car chaque année en septembre beaucoup d'adhérents de chœur 77 cochent sur leurs agendas les dates réservées aux concerts....

Quant à la Bretagne, elle s'invitera le 24 novembre 2012 à Vaux le Pénil pour un spectacle de chants bretons avec comme vedettes les Marins de la Noue et le groupe de Batz sur Mer : "les Dégâts d'chez nous" .

 

  le-final.JPG

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 12:04

 

Le Centre social est un "foyer d'initiatives porté par des habitants associés, appuyé par des professionnels capables de définir et de mettre en œuvre un projet de développement social local".

Il est très souvent le seul espace éducatif présent dans les quartiers de nos villes et tissant du lien social entre les habitants de tous les âges et de toutes les origines sociales.

Les professionnels et les bénévoles qui agissent sont très motivés et si parfois le découragement leur vient, c'est parce que la recherche incessante de subventions met en péril le projet et « pompe » une énergie qui serait plus utile sur le terrain.

Ils attendent tous de l'oxygène pour poursuivre leur action dont

l'utilité sociale n'est pas à démontrer

 

Après avoir bravé une pluie battante, 150 personnes ont assisté le 13 juillet 2012 à un spectacle musical inoubliable dans l'enceinte d'un gymnase melunais.

Les petits acteurs, enfants et adolescents ont préparé pendant une semaine cette soirée avec les animateurs du Centre social de l'Almont et des intervenants qualifiés.

Les danses urbaines avaient la vedette, certes, mais non contents de s'appuyer sur la motivation forte des enfants pour le rap et la zumba, les organisateurs ont fait découvrir les instruments de musique à des artistes en herbe étonnés et passionnés.

L'un des points d'orgue de cette soirée est sans conteste possible le mini concert de l'harmonie municipale de Melun.

Le Centre Social a rempli là sa mission première : créer du lien social et rendre les enfants acteurs d'un projet construit avec des adulte s et s'inscrivant dans une démarche d'éducation populaire.

 

A Melun, c'est une semaine musicale de qualité, dans la commune d'à côté c'est un séjour de vacances familial...

Il ne s'agit pas d'obtenir la paix sociale en occupant les enfants et pré adolescents mais de leur proposer un cadre éducatif contribuant à ce qu'ils se construisent comme des êtres sociaux, auteurs et acteurs.

 

Malheureusement, si l'imagination est au poste de commande, il est de plus en plus difficile pour les équipes de direction et les Conseils d'Administration des centres sociaux de mener à bien leurs projets.

Ce sont les fonds qui manquent le plus.

Aujourd'hui avec les désengagements des financeurs autres que les CAF et les difficultés renco ntrées par les Municipalités qui recherchent à réduire leurs dépenses, des nombreuses équipes s'inquiètent à juste titre comme celle de ce centre social de Tonnay -Charente :

Le rapport moral de la présidente a situé le contexte : « celui d'une crise profonde qui voit la notion de rentabilité érigée en principe, alors que les charges croissent et que diminuent les subventions et les aides à l'action sociale. La rentrée de septembre avait fait notamment apparaître, sur le plan comptable, un déficit considérable et amené le conseil à envisager des coupes drastiques, douloureuses dans tous les cas, afin de préserver le projet social tout  en équilibrants ses comptes. »

Ici on supprime des postes, là on décide d'abandonner certains projets trop coûteux et partout, c'est à dire aussi bien dans les centres sociaux municipaux que dans les centres sociaux associatifs, le directeur passe plus du 2/3 de son temps à faire des demandes de subventions afin de terminer l'exercice sans déficit...

La quadrature du cercle!

 

Le Centre social est à la croisée des chemins : reconnu et soutenu par les pouvoirs publics qui versent des subventions pérennes il poursuit sa mission sociale ou, étranglé il doit passer sous les fourches caudines des municipalités ou disparaître. 

Beaucoup d'entités associatives ont du se municipaliser à cause des problèmes de gestion et si des centres sociaux municipaux disposent d'un peu de marge de manœuvre, d'autres deviennent de simples services de la ville, sans aucune autonomie.

C'est ainsi que dans un département de la Région parisienne, alors que deux villes proches ont des colorations politiques différentes, l'une est UMP et l'autre socialiste, toutes les deux possèdent un centre social où tout est corseté :

toute association locale qui souhaite mener un partenariat avec le centre social doit en faire la demande auprès du cabinet du Maire!?

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 07:43

 

Tout commence par une campagne médiatique mensongère et se poursuit par une plainte de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) auprès de la Commission européenne contre les aides publiques françaises au secteur social du logement afin "de rétablir les conditions d'une concurrence loyale sur le marché de l'immobilier locatif".

 

 

Lundi 2 juillet, le Parisien repren d les propos de Monsieur Perrin, président de l'UNPI qui affirme qu'il y a en France « 378 000 logements HLM occupés par des ménages qui ont des revenus mensuels supérieurs à 4 000 euros"

Renseignement pris,"il s'agit de personnes qui remplissaient les critères à leur arrivée et dont le
niveau de revenus a évolué"...
 

 

Ces personnes s'acquittant par ailleurs d'un surloyer, fortement augmenté par l'application de la loi Boutin.

 

Un couple avec deux sala ires de 2000 € brut ne pourrait plus avoir droit aux HLM?

Il faudrait donc, alors que l'on parle de mixité sociale, transformer les HLM en ghettos.

Si l'UNPI obtient gain de cause, c'est la poursuite de« la politique menée depuis des années par l'Union Européenne qui s'est déjà attaquée à la législation des Pays-Bas, intimant l'ordre à ce pays d e diminuer ses aides au logement social et de réserver celui-ci « aux personnes défavorisées » »

 

L'UNPI relayée par de s médias trompe son mondequand son président affirme que : "les bailleurs publics français bénéficient de plus de 20 milliards d'euros d'aides par an (sans compter les aides indirectes et locales) et sont en concurrence directe avec les bailleurs privés, s'adressant de surcroît à la même population"

Thierry Bert délégué général de l'Union sociale de l'Habitat (USH), qui regroupe l'ensemble des organismes HLM rétorque avec force "Tous les chiffres de l'UNPI sont faux. Seulement 13 milliards vont au secteur locatif social, sur un total de 40 milliards d'aides à la pierre et aux personnes dans le domaine du logement »

 

Pourquoi cette campagne?

 

Il s'agit pour ces propriétaires privés de s'appuyer sur le principe qui est l'épine dorsale des directives européennes : « la concurrence libre et non faussée » pour interdire, à terme, les aides de l'Etat versées aux offices d'HLM, pourtant en forte diminution.

Espérons que la nouvelle ministre, Madame Cécile Duflot ne cédera pas aux exigences des propriétaires privés et que le gouvernement français enverra la Commission Européenne sur les roses si celle ci donne raison à l'UNP!


 


 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 08:46

 

HYMNE A L'AMITIE

 

 

La vie dans les cités de nos villes n'est pas toujours facile. Beaucoup de commentateurs ont décrit la colère, la violence, la désespérance, oubliant parfois que des enfants deviennent des adultes, attachés à leur quartier et même à leur immeuble que d'aucuns voudraient détruire.

Des jeunes écrivains comme Jeff Sourdin, né en 1978 ont fait le choix du meilleur, du vrai, c'est à dire aussi de cette amitié qui lie parfois pour la vie des êtres.

Voici là une œuvre humaine, optimiste qui en plus se lit aisément, sans pause.

 

 

le-clan.jpg

 

 

« Le clan des poissards »

roman de Jeff Sourdin

Editions de "La part Commune"

février 2012   - 215 pages  - 16 €

 

Une chronique des années 2000

 

L'un des quatre héros, s'appelle Trotski et le tout ne se passe pas au début du 20ème siècle en Russie mais en France, à Rennes , un siècle plus tard.

Léon Trotterie- c'est un nom qu'il faut apprendre à porter au Lycée- est vite devenu Trotsky. C'est un insubmersible comme le premier mais un petit peu plus petit.

Le clan des Poissards est avant tout l'histoire de quatre amis, particulièrement liés, de leurs itinéraires nourris d'espérances, d'échecs, d'espoirs et parfois de surprises.

Le lecteur va vivre les évolutions en cours durant toute cette première décennie du troisième millénaire dans une cité et une grande ville de « Province ».

L'un a du pain sur la planche pour se construire et essayer de survivre en passant d'un petit boulot à l'autre. Une autre,« bien » née a ,à l'entrée du lycée « un niveau culturel digne de classes préparatoires mais la maturité émotionnelle d'une enfant de douze ans »...Rien n'est totalement inné ni acquis et chacun ou chacune peut se bâtir un avenir en réduisant ou en supprimant son handicap.

 

L'auteur est optimiste, certes mais il n'enferme pas le lecteur dans un conte de fée.

 

La vie est rude, la société de plus en plus duale et certaines valeurs disparaissent.

Les quatre amis avaient aimé le foot dans leur jeunesse et si leur passion n'était pas retombée, le Stade Rennais de 2000 à 2008 n'est plus ce qu'il était. Il a grossi, s'est embourgeoisé et empâté.

« Le Stade ne s'occupait plus de ses ouvriers, de ses paysans et de ses petits retraités.....Changement de classe. Chacun assis à sa place. Place aux loges et aux salons VIP, au champagne et aux petits fours, servis par des hôtesses vêtues de court... »

Le fric est roi et les bailleurs peu sociaux n'hésitent pas à démolir des grands ensembles, à les remplacer par des immeubles plus cossus et à « inviter » les habitants pourtant attachés à leur quartier à vivre autre part là où il y a de la place.

 

Quoi de plus fort que l'amitié qui dure...La dilution existe. Si les idéaux flétrissent quelque peu avec l'âge et les difficultés rencontrées par chacun, la vie se renouvelle et la fraternité peut se maintenir.

Cette chronique où se conjuguent, dans un style alerte, le réalisme et l'optimisme se

lit facilement, trop facilement par le lecteur qui a du mal à abandonner ses nouveaux amis.

 

Jean-François Chalot

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 08:03

AFFICHE-JPEG.jpg

 

L'été est propice aux flâneries et à la lecture, surtout en ces temps quelque peu pluvieux.

Comme chaque année des centaines d'auteurs vont prendre leur bâton de pèlerin pour aller faire le tour des espaces culturels et autres librairies afin de présenter leur nouveau ou premier ouvrage.

Le « métier » d'écrivain n'est pas un longue fleuve tranquille pour tous ces auteurs qui n'ont ni un nom connu, ni des soutiens puissants, ni leurs entrées dans les grandes maisons d'éditions qui font la pluie et le beau temps.

Le livre mérite que les associations et les militants se mobilisent pour lui.

Pour la troisième année consécutive l'Association de la Ferme des jeux de Vaux le Pénil organise en partenariat avec la Ville et avec plusieurs associations dont Familles Laïques un salon littéraire.

Ce salon se tiendra le dimanche 14 octobre 2012 à la ferme des jeux de Vaux le Pénil.

Les initiateurs de ce projet veulent mettre en avant les démarches originales d'éditeurs indépendants et de faire connaître des auteurs qui ne sont pas sous les feux de la rampe, malgré leur talent.

 

Il ne s'agit pas d'organiser un salon entre initiés et entre

 

amis :

 

L'information auprès des écrivains et des « petits » éditeurs a été publique et si une trentaine d'éditeurs ont déjà répondu présents - le Buveur d'Encre, Zinc Editions, Camb

 

ourakis, Chant d'orties, les Editions du Sonneur, Galeries hors-champ...-, d'autres peuvent trouver encore une place.

Aucune participation financière n'est demandée ni aux éditeurs, ni aux auteurs.

Les auteurs et illustrateurs déjà inscrits représentent tous les genres littéraires, de la BD à l'essai en passant par les romans d'aventures, d'amour ou de science fiction.

Une quinzaine d'auteurs ont déjà prévu de présenter leurs ouvrages et de les dédicacer; Vincent Roca, Jean-Jacques Marie, Jean Michel Chevry, Paul Désalmand, Carole Achache, Julien Guérin....

 

Ami(e)s écrivain(e)s, n'hésitez pas à contacter l'association de la ferme des jeux, il y a encore un peu de place!

Ah! j'oubliais un détail : un prix littéraire a été créé pour l'occasion : « Les petites Pages ».

Il s'agit de récompenser l'auteur ou l'illustrateur d'un album destiné aux enfants de 0 à 7 ans.

Le prix sera remis au cours du salon.

 

Jean-François Chalot

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 06:01

L'Association "Familles Laïques de Vaux le Pénil" soutient "les cercles de silence" autant qu'elle le peut sans prendre d'autre parti que celui de la défense de la dignité humaine. Les conditions d'accueil dans certains centres de rétention administrative sont tout simplement inadmissibles, et fortement traumatisantes particulièrement pour les enfants.

Vous trouverez ci-dessous un appel de ces associations locales que nous vous demandons de lire avec attention et, si vous êtes en accord avec ce texte, d'utiliser les liens joints et d'agir à votre niveau.

N'hésitez surtout pas à faire circuler cette information.

Pour Familles LaïquesVaux le Pénil, Patrice THEVENY

 

-oOo-

 

Créés il y a près de 5 ans pour protester contre l’enfermement des étrangers dans des centres de rétention administrative (CRA) au seul motif que ces étrangers se retrouvent dans une situation d’irrégularité administrative, les cercles de silence sont une expression non violente de citoyens isolés ou soutenus par des dizaines d’associations, organisations ou collectifs locaux ou nationaux.Ils regroupent chaque mois dans 174 villes de France, des milliers de personnes qui manifestent en silence durant une heure.
Les centres de rétention administrative sont de véritables prisons où les retenus, enfermés sans jugement, deviennent "vulnérables" et ont de graves difficultés à faire respecter leurs droits. Les expulsions ont créé des situations familiales inextricables : enfants en centre de rétention, familles disloquées, personnes expulsées dans un pays où ils courent de graves dangers….
Le président de la république a changé, la majorité de l’assemblée nationale aussi …..Mais c’est toujours la législation sur les étrangers durcie par l’ancienne majorité qui s’applique.

Nous appelons à un changement de la loi en profondeur avec un souci de justice visant à ne pas compromettre l’avenir de tous ceux qui n’ont d’autre choix que de se retrouver en exil dans notre pays.

En attendant ce changement de la loi, conformément aux engagements pris par le nouveau président avant son élection, «je veillerai à ce que chaque migrant, quelle que soit sa situation, soit traité avec dignité, dans le respect de ses droits fondamentaux»,nous demandons instamment que les mesures suivantes concernant tout le territoire français soient prises de toute urgence afin que la machine administrative et policière cesse de broyer� des existences.

-mettre fin aux objectifs chiffrés en matière d'expulsion qui font voler en éclat les règles qui garantissent les libertés individuelles

-rompre (comme le permet la directive européenne dite « directive retour» ) avec la logique d’enfermement systématique des étrangers et en premier lieu des familles et privilégier des mesures alternatives plus justes et humaines

- instaurer un moratoire sur les expulsions dans l’attente de la nouvelle loi

- traiter le droit d'asile là où se situe la compétence sur la situation à l’étranger

Ces mesures peuvent être prises très rapidement préfigurant une évolution dans la manière de considérer l’étranger.

Le changement, ce doit être dès maintenant

« Au début ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis vous combattent, mais à la fin c’est vous qui gagnez. » - Mahatma Gandhi

Avec ou sans papiers,
l’étranger est une personne.
La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte.
Notre silence le crie.


Envoyez ce texte tel quel ou avec vos amendements à vos élus locaux ou à :
http://www.elysee.fr/ecrire/
premier-ministre@cab.pm.gouv.fr
manuel.valls@interieur.gouv.fr
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 07:11

Mercredi 27 juin, la ruée aux soldes a commencé à 8 heures...

Des consommateurs pressés se laissent facilement avoir sans effectuer les vérifications essentielles :

  • le produit choisi est-il vraiment soldé?..Souvent certains produits à prix « ordinaire » sont mélangés aux produits soldés

  • l'échange pour des habits est-elle possible? La mention est-elle bien indiquée sur le ticket?

  • internet est souvent un faux ami...Vérifiez bien le prix et les conditions de livraison...

 

D'autres conseils judicieux sont donnés par INC Consommateurs sur son portail

http://www.conso.net/page/bases.1_actualites.7_parole_d_expert./

 

Vous trouvez sur ce portail, à accès libre, des conseils, des informations et des fiches techniques souvent très bien faites.

Il faudrait d'ailleurs que ces informations soient affichées dans les magasins, dans l' espace public commun dans les centres commerciaux.

.

Le nouveau gouvernement saura t-il donner des moyens d'informations aux consommateurs?

 

Le Président de la République a envoyé un signal fort en direction du mouvement des consommateurs en nommant Monsieur Benoit HAMON, Ministre de l’économie solidaire et de la consommation.

Depuis de nombreuses années, un Secrétaire d’Etat assumait cette responsabilité, 

« le CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques) salue donc avec satisfaction cette désignation.

De nombreux dossiers prioritaires pour le CNAFAL restent en attente de règlement. Nous demandons donc au ministre de les prendre en compte en urgence :

- Le blocage du prix des carburants.

- La création du fichier positif pour les crédits aux particuliers.

- La mise en place d’un vrai Conseil National de La Consommation, instance de concertation et de proposition, avec un règlement intérieur rénové.

- Un financement sécurisé de l’état pour les associations de consommateurs.

-Une action de groupe. »

L'action de groupe- qui n'est pas encore « possible » constitue une action en justice ou une procédure qui permet à un grand nombre de personnes, souvent des consommateurs, de poursuivre une personne, souvent une entreprise ou une institution publique, afin d'obtenir une indemnisation morale ou financière.


 

EN ATTENDANT, LES SOLDES SONT ARRIVEES

 

Les associations de consommateurs et les associations familiales sont souvent inquiètes durant cette période de sur-consommation

En effet de nombreuses familles provenant d'un milieu modeste suivent le mouvement et certains tombent dans les filets du crédit consommation très présent et « alléchant ».

A marques Avenue à Troyes il y a même un pôle emprunt et les différents crédits révolving sont là, présents et d'ailleurs les « banques » profitent de l'occasion pour faire de la prospection par internet.

 

« Le Sénat prône un renforcement de la loi Lagarde sur le crédit à la consommation de 2010 à travers notamment des critères d’attribution plus stricts et la possibilité pour les agents de la DGCCRF de réaliser des contrôles anonymes.

Le rapport suggère par exemple d’interdire le démarchage pour un crédit renouvelable, de découpler les cartes de paiement et les cartes de fidélité, de rendre obligatoire la présentation des trois derniers relevés bancaires pour des achats supérieurs à 1.000 euros ou d’enseigner la gestion d’un budget à l’école. »

Ce sont là des propositions intéressantes mais il faut aller encore plus loin : interdire

le crédit renouvelable, encadrer le crédit à la consommation avec des taux qui ne

doivent pas dépasser en tout état de cause les 5% teg comprise....

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 16:55

 

L'ASSOCIATION , VECTEUR ESSENTIEL DE LA DEMOCRATIE LOCALE

 

La démocratie locale participative existe avec sa propre dynamique.

 

Elle peut naître d'initiatives collectives et les associations si décriées par certains sont les vecteurs incontournables de cette démocratie locale...

Aujourd'hui c'est ici une fête organisée collectivement et peut être demain d'autres projets

 

Des commentateurs critiquent les associations et vouent certaines aux gémonies.

Si de grandes associations peuvent être jugées négativement, la très grande majorité d'entre elles s'appuie sur le bénévolat de leurs membres.

On entend ça et là des accusations proférées contre des associations locales. Nous avons entendu parler de structures inexistantes, de pseudos associations, de clientélisme municipal...Tout ceci peut exister, bien entendu mais reste largement marginal.

Nous connaissons toutes les associations de notre commune et pas une ne démérite : elles reposent sur l'implication de militants et de militantes qui se dépensent sans compter....

 

JUGEZ EN VOUS MEMES !

 

Le 10 septembre 2011 se sont tenues les assises de la vie associative locale ;

Au cours de cette réunion de travail et d'échanges, les associations ont décidé de préparer ensemble une journée champêtre pour le 23 ou le 24 juin 2012.

 

Un comité de pilotage regroupant les 35 associations partantes s'est réuni chaque mois pour peaufiner le projet qui peu à peu a pris forme.

Une dynamique extraordinaire a conduit à mettre sur pied trois commissions de travail dont une s'occupant de la décoration.

Toutes les propositions des commissions ont été validées ou parfois invalidées par le comité de pilotage... c'est une démocratie participative contraignante mais mobilisatrice qui a vu le jour.

En faisant le calcul des heures cumulées de bénévolat, on obtient un résultat étonnant et impressionnant :

plus de 100 personnes se sont impliquées et au total il s'agit de près de 4000 heures de « travail ».

 

Au cours des deux dernières semaines, trente personnes ont,à raison de trois soirées par semaine, coupé, taillé dans dans le tissu, composé des fleurs pour que la journée champêtre soit une fête des yeux...Un soir c'était Michèle qui achetait des bonbons sur ses propres deniers, le lendemain c'était Claude qui ramenait de la boisson et le surlendemain c'était le tour de Chantal ou de Franck....

 

Des personnes qui jamais n'avaient mis le pied dans l'AG de leur association se sont mobilisés.

Le résultat a dépassé nos espoirs les plus fous :

le soleil était exceptionnellement au rendez vous et beaucoup plus de 1000 personnes sont venues faire la fête...

 

Une anonyme a adressé ce message :

« Quelle formidable fête de village !

MERCI à toutes les personnes qui ont permis que cette journée se réalise !!

C’était super, à renouveler tous les ans !

Quelle chance d’habiter à Vaux Le Pénil ! »

 

Parfois, les professionnels et les bénévoles sont opposés...Ici ils se sont complétés et se sont découverts :

Les services techniques de la ville ont installé les tentes et le podium et il a fallu que leur responsable oblige plusieurs agents à prendre du repos car pris dans l'engrenage, ils ont fait beaucoup plus que ce qu'on leur demandait....

 AFFICHE-DEFINITIVE.jpg

Cette superbe affiche n'est pas pour rien dans résultat de l'opération.

Merci Olivier SCAPIN pour cette création

 

Il est certain que cette initiative collective, réussie dans cette bonne ville de Vaux le Pénil, n'est pas isolée !

Dans des centaines de communes, des associations organisent avec les moyens du bord mais avec tout leur cœur et leur bonne humeur des fêtes accessibles de qualité.

Et comme l'argent n'est qu'un moyen et non un but en soi, ces associations ne demandent pas un €

aux enfants ou adultes qui viennent jouer dans un ou plusieurs stands.

 

C'est une face cachée de la vie associative que beaucoup de médias ignorent....

 

Jean-François Chalot et Patrice Théveny

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 07:54

Les témoignages manquent pas, les remerciements non plus :

cette manifestation a marqué les esprits et laisse des traces.

En voici quelques uns !

 

 

AVEC DES MISES A JOUR

DONC N'HESITEZ PAS A Y REVENIR 

 

 

Ce samedi 23 juin 2012, JOURNEE CHAMPETREà Vaux le Pénil, une idée bien sympathique que Pénivauxois et Pénivauxoise ont sûrement bien appréciée.

Une manifestation, « si bien préparée », par la solidarité des Associations participantes, des Services Municipaux, du Comité de Jumelage et du Comité des Fêtes.

Une manifestation que nous devons à l’implication du conseiller municipal délégué général à la vie associative, des groupes d’organisation et de décoration, sous la houlette du Comité des fêtes, avec une mention toute particulière à Michèle STRIVAY , MichelGALAY , Annick SCAPINet, toutes celles et ceux qui ont donné pour que cette JOURNEE CHAMPETRE soit une réussite.

« Une REUSSITE TOTALE, une ENTENTE PARFAITEentre tous, une JOURNEE IDEALE,ensoleillée……… »

Pour profiter avec les enfants des diverses animations proposées.

BRAVOà toutes et à tous, pour le temps passé, pour les idées réalisées, pour la décoration des stands, pour votre créativité, et surtout pour l’ORGANISATION GENERALE
Robert B

-oOo-

     

C'est fatigués , mais pleinement heureux que nous vous faisons partager notre sentiment de Bonheur après cette journée Fantastique !

Le Soleil et le Public étaient présents, et surtout ce que nous avons retenu , c'est le Formidable enthousiasme que nous avons partagé, la bonne humeur et l'implication de toutes et tous ,pour que cette journée reste Inoubliable !Merci et amicalement à toutes et tous !à bientôt pour d'autres beaux projets comme celui là !Michel et Claude G

 

-oOo-

 

Les lumières sont éteintes, le Parc de Loisirs de la Buissonnière a repris son apparence habituelle... Il reste la trace des feux de la Saint Jean, des rires, des cris de joie, des souvenirs inoubliables pour nous tous qui avons préparé cette belle Journée pendant de longs mois.

Il reste aussi de multiples photos qui toutes témoignent que ce moment a existé, que c'est notre œuvre et qu'elle a réussi au-delà de ce que nous attendions.

Nous sommes heureux de vous avoir rencontré, car tous ensemble, nous avons créé une journée de joie, de rires et d'émotions!

Nous avons aussi pris beaucoup de plaisir à travailler avec l'équipe de la Ferme des Jeux : Annick , Jacqueline, Romélie et Sandrine , Anthony et Catherine.

Nous avons aussi pris beaucoup de plaisir à travailler avec le Service Technique, le Service Fêtes et Cérémonies : Amalia, Christian, Jean-Pierre, Jacky, Jean-Luc, Karim et tous les autres qui étaient là, efficaces et souriants.

Nous, ce sont les associations, ce sont les bénévoles du GT DECO, du GT ORGA, c'est le Comité des Fêtes dans son ensemble, et particulièrement Michel, Alain et moi! J'arrête la liste pour n'oublier personne.

Amalia, merci pour avoir su régler nos "petits" soucis techniques au jour le jour pendant ces quelques mois de préparation, et pour avoir toujours gardé la même bonne humeur!

Nous avons aussi pris beaucoup de plaisir à travailler avec les équipes des services partenaires :

le Service Communication, réactif tout au long de la préparation, le Service des Sports, le Service Jeunesse, Jean-Michel à la sonorisation... et tous les participants à cette mémorable journée qui se sont joints à nous à un moment ou un autre !

Michèle S  

-oOo-

 

Ce fut un grand plaisir de participer en essayant d'être à vos côtés le plus souvent possible pour la préparation de cette Journée Champêtre depuis les ébauches d'idées de décorations jusqu'à la concrétisation des efforts réunis pour cette fête si réussie.

Merci à tous et toutes pour ses moments préparatifs si conviviaux et cette magnifique journée de partage forte des liens créés.

Une belle leçon de vie associative oui mais aussi simplement de Vie !

Encore merci !

Marie B

 

PS: un grand merci à Annick S pour tous les messages de relance pour les dates de réunions, leurs compte-rendus.. Ces courriels étaient comme un fil qui reliaient les étapes de cette belle aventure... 

 

-oOo-

 

Félicitations pour cette journée champètre très joyeuse et animée pour nos enfants
  A renouveler!..         

M et Mme D   

    -oOo- 

 

Bravo pour cette organisation parfaite et pour tout le travail que cela a nécessité en amont. Très belle fête champètre à renouveler !

Catherine D

    et un de plus, UN

 

Je ne vais pas répéter tout ce qui a été écrit par les uns et les autres, car lorsqu’il s’agit de s’exprimer les mots se bousculent, tellement ils sont nombreux.

Donc je dirai simplement ,BRAVO :

BRAVO à TOUS et à TOUTES et merci pour m’avoir fait rencontrer tous ces gens : Organisateurs , les Associations et les Participants très nombreux à cette journée champêtre, les futurs « garçons de café »qui se sont succédés sans cesse de 14h30à 18h45 à mon animation!

Merci à la municipalité pour l’apéritif et « ses bouchons sauteurs » !

Je vous laisse en vous disant que je suis partant pour une nouvelle aventure…

Encore merci pour tout

Bernard D

 

-oOo-

 

C'est fou ! Même ceux qui n'y sont pas allé en parle !

Voici ce que m'a dit hier Fanny L

 

Nos enfants étaient malades et nous n'avons pas pu participer à cette fête. Je suis allée sur les sites, j'ai lu les reportages et tout le monde autour de moi, à l'école, partout, en parle comme quelque chose de grandiose, joyeux.

Que de regrets donc.

Je suis surtout sensible au fait que tout était gratuit. Cela a permit à des familles aux revenus modestes, voire très modestes d'être là et profiter de tout. Mettre tous les enfants sur un même pied d'égalité est aussi un aspect que je tenais à souligner.

J'espère que l'opération sera renouvelée car c'est une idée magnifique d'offrir une telle manifestation et de réunir autant de gens autour de ce projet. 

 

Ce témoignage spontané m'a, je l'avoue, beaucoup touché, et j'espère que vous serez nombreux à le lire. La conversation que j'aie eue avec Fanny a largement dépassé le cadre de la Fête Champêtre. Sans rire, pour reprendre une expression très utilisée lors de la Soirée des Enfoirés, "on compte sur toi" la prochaine fois. (rires)

La gratuité instaurée a été une volonté de tous. Aucun argent ne devait "circuler", aucun "bénéfice ou profit" pour qui que ce soit, pas même de "publicité trop visible" pour les associatons, toutes placées sur un même pied d'égalité (vous pourrez les retrouver toutes au Forum des Associations le dimanche 9 septembre) et avec une seule volonté commune : 

allier à la générosité, la convivialité, la joie, le jeu, le sport, ...la fête quoi !.

Seules les "consommations" étaient payantes et le Comité de Fête, responsable de "l'Abreuvoir" a pour habitude de pratiquer des tarifs les plus bas possibles, donc accessibles à tous.

 

Patrice THEVENY.

 

-oOo-

     

A suivre  

je continuerai d'ajouter ce genre de témoignages,

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 10:52

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 12 mars 2021

 Vendredi 09 avril 2021

 Vendredi 14 mai 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France