Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 08:33
Les élus font le choix de l'ignorance    Tour de vis à l'intelligence.

Voici un texte écrit par NABUM et un dessin réalisé par NAGY

à notre demande.

La suppression de plus de 100 festivals et les coupes dans les budgets culturels ne peuvent que nous inquiéter

Les élus font le choix de l'ignorance

Tour de vis à l'intelligence.

Cette fois, à n'en point douter, la France entre en récession ; à moins que le pauvre Bonimenteur que je suis ne comprenne rien aux affaires économiques et qu'il ne faille simplement parler que de régression culturelle. J'avoue humblement ne rien comprendre aux règles qui prévalent dès qu'il s'agit de tenir les cordons de la bourse dans nos collectivités territoriales, mais ce qui me saute aux yeux, c'est l'immense liste des festivals supprimés.

Cette fois monsieur Gattaz aura tout lieu de se réjouir : les nuisibles, les inutiles, les néfastes resteront chez eux ; ils n'auront plus accès à des scènes qu'ils utilisaient comme chambre d'écho de leur inadaptation sociale. Au chômage les musiciens et les chanteurs, les acteurs et les rêveurs, les utopistes de tous poils et les parasites du régime des intermittents.

Le tour de vis pratiqué un peu partout sur les territoires va faire taire cette armée honteuse d'hirsutes, de forts en gueule, de dégénérés et de dépendants à des substances illicites. La culture n'a plus sa place dans une nation en proie à la faillite de ses élites financières. D'ailleurs, à quoi sert-elle, si ce n'est à insuffler un mauvais esprit dans la tête, déjà trop pleine, de spectateurs aux idées douteuses ?

Regardons-y d'un peu plus près : les festivals n'attiraient qu'un certain profil de spectateurs :les privilégiés de l'enseignement et de l'éducation : ces classes moyennes qu'on aime tant ponctionner dans les milieux gouvernementaux. Ces gens qui réfléchissent trop, ne sont jamais d'accord avec les mesures régressives qui assurent l'hégémonie d'un système merveilleux : le libéralisme sauvage !

Qu'ils aillent rejoindre ces bataillons que le rouleau compresseur de l'abrutissement collectif a déjà mis au pas, qu'ils ouvrent enfin leurs téléviseurs pour se coller devant les machines à vider les cerveaux. Un peuple lobotomisé regarde la télé-réalité, écoute des chanteurs mièvres et se passionne pour des aventures insipides. Le théâtre, le cinéma, la chanson, la poésie, les arts plastiques sont des arts dégénérés quand ils ne passent pas sur le petit écran.

Un état fort doit être en mesure de surveiller toutes les expressions. Il est grand temps de mettre au pas cette armée de baladins, trouvères et colporteurs d'idées subversives. Un peuple soumis ne réfléchit pas, un peuple asservi ne se passionne pas pour des loisirs qui l'écartent de l'activité essentielle du bon mouton bêlant : consommer.

Toutes les collectivités ont compris le danger qu'il y avait à ouvrir l'esprit des citoyens. Il faut fermer le robinet des subventions pour la culture et les associations. Réduire les espaces de liberté, supprimer les occasions de réflexion, écarter les dissidents, les marginaux, les libres penseurs, c'est dérouler un tapis rouge aux vedettes de la futilité et de l'absence de critique sociale.

Un peuple qui n'a plus de loisirs culturels sera un peuple soumis et obéissant. La dictature de la finance va pouvoir se mettre en place sans que s'élèvent sur des scènes ouvertes, des voix dénonçant le diktat de la stupidité et de l'abrutissement. Il faut faire des économies et ce sont les robinets de l'intelligence, de la beauté, de la réflexion que l'on ferme. Ne croyez pas qu'ils ne savent pas ce qu'ils font : bien au contraire, ils agissent en totale conscience.

La culture est subversive et à ce titre elle n'est plus supportable. Ce monde qu'ils espèrent de leurs vœux sera peuplé de citoyens obéissants, serviles, miséreux, peu instruits. Tout est mis en œuvre pour saccager l'école, briser le tissus associatif, couper la richesse créatrice. Ceux qui prônent la domination des financiers et des économistes savent parfaitement pourquoi ils le font.

Que ce virage se fasse ainsi sous la présidence d'un homme qui se prétend Socialiste atteste de la trahison de cette gauche de pacotille, entièrement vendue aux thèses du libéralisme. Réduire tout ce qui peut enrichir l'individu, l'élever hors de sa condition de simple pion, nuit gravement à la conjuration des ploutocrates. Il est grand temps que nous nous réveillions avant qu'il ne soit trop tard.

Les prochaines élections départementales sont à ce titre exemplaires. En votant pour les trois grands partis, vous faites le choix de la rigueur, de l'ignorance et de la régression. Leur ligne de conduite est identique : économies budgétaires, réduction drastique des dépenses culturelles, casse du monde associatif. Ils sont complices et adhèrent à un même projet de société à quelques nuances près.

Culturellement vôtre.

L'illustration est de Nagy

http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/03/15/une-centaine-de-festivals-annules-en-france_4593829_3246.html

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 07:24
FAIRE VIVRE LE DROIT AUX VACANCES

Qu’est-ce que des vacances ?

Dans les études statistiques on considère que celui qui part en vacances quitte son domicile au moins quatre nuits consécutives pour des raisons non-professionnelles.

Ce qui englobe dans le même « vocable » l’enfant qui part chez sa grand-mère à la campagne et celui qui va à Mégève !

Si deux tiers des français déclaraient en 1995 qu’ils partaient en vacances, ils n’étaient que 52% en pleine crise économique en 2008 et la petite hausse contactée en 2011 par le CREDOC ( centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie ) est de courte durée.

Beaucoup de Municipalités en grandes difficultés financières ont annoncé leur décision de supprimer les mini séjours qui étaient proposées par leur service « enfance ».

Le droit aux vacances est inégal, beaucoup de familles n’ont pas les moyens et renoncent à partir

« 80 % des cadres supérieurs partent en congés chaque année, contre 50 % des ouvriers. Et encore, entre catégories, on ne part ni aussi souvent, ni aussi longtemps, ni dans les mêmes conditions. »

40 % des personnes aux revenus inférieurs à 1 200 euros mensuels sont partis en 2014 alors que 86% des personnes qui disposent de plus de 3000 € partent en vacances.

L’austérité et les restrictions budgétaires touchent aussi les CAF qui sont contraintes de réduire leurs aides aux vacances.

Des caisses limitent l’aide aux familles qui ont 555 € ou moins de quotient familial, ce qui prive l’accès à de nombreuses familles populaires qui pourtant ont du mal à joindre les deux bouts.

Il n’est pas dans mon propos de critiquer les administrateurs des caisses d’allocations familiales : ils disposent d’un cadre contraint et sont obligés « à leur corps défendant » de ne pas augmenter le niveau de quotient familial retenu !

Pour faciliter et permettre le départ en vacances de familles modestes, des associations familiales comme le CDAFAL ’77 ( Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques) organisent des séjours de vacances en partenariat avec l’ANCV (‘Agence Nationale des Chèques Vacances)….Le quotient retenu dépasse celui de la CAF de plusieurs centaines d’euros.

Les associations développent là une action de solidarité transparente :

L’annonce est publique et non réservée à des initiés….

Pour le CDAFAL 77 nous limitons à 49 personnes, enfants compris, ce qui correspond à la capacité du car qui emmènera les vacanciers.

Ces séjours, celui -là et ceux que les autres CDAFAL organisent sur le territoire national sont construits avec les familles…Personne n’est un simple consommateur, tout le monde est acteur.

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 07:10
Faudra-t-il noter cette ministre de l'éducation nationale ?  Le socle est à leur portée

À l'école, peut-on supprimer les notes sans risquer la cacophonie ?

Un élève est-il amer quand on lui présente une note salée ?

La note chiffrée en français est-elle opportune ?

Faut-il faire preuve de diplomatie pour présenter une mauvaise note à ses parents ?

Risque-t-on le renvoi quand on a une mauvaise note en bas de page ?

La note de frais est-elle la suite logique des bons résultats scolaires ?

Une bonne note vous permet-elle de rester au diapason ?

Pourquoi les professeurs inscrivent-ils les notes sur un carnet et non sur une portée ?

Peut-on baisser la note d'un élève qui élève le ton ?

Le zéro est-il une note ou un soupir ?

Les professeurs qui reçoivent une note de service font-ils, eux aussi, la tête ?

La fin des notes enchantera-t-elle les élèves ?

La moyenne se dissout-elle dans le socle commun ?

Peut-on classer les notes dans les oubliettes de l'histoire scolaire ?

Les agences de notation auront-elles encore un avenir ?

Pour acquitter une note, faut-il apporter la preuve de sa bonne foi ?

Faut-il recueillir des notes perdues ?

Pour intercepter une note, doit-on arrêter un contrôle en cours ?

Les notes confidentielles restent dans la marge ?

Un examen attentif est-il nécessaire pour consulter ses notes ?

Infliger une mauvaise note relève-t-il de la sanction ou bien du salaire du labeur ?

Peut-on incorporer une note qui sort des rangs ?

Faut-il gonfler les notes pour sauver la face d'une institution qui manque d'air ?

Pour enseigner le fait religieux faudra-t-il présenter des notes d'autel ?

Peut-on élever un élève à qui l'on abaisse sa note ?

La note en bas de page n'est-elle pas de même nature que la note sur vingt ?

Le barème des notes est-il modulable en fonction des clients ?

Pendant le carême, peut-on grossir une note ?

Quand réglera-t-on la question des notes ?

La note est-elle un jeu de hasard ?

Faut-il mettre une note manuscrite à une copie dactylographiée ?

Un sale type qui commet des écarts aura-t-il droit à la moyenne ?

L'ascenseur social impose-t-il de faire monter artificiellement les notes ?

Un élève peut-il compulser ses notes pendant un contrôle ?

Une fausse note rompt-elle l'harmonie dans une classe ?

Une mauvaise note vous laisse-t-elle sur votre faim ?

Une bonne note est-elle la cerise sur le tableau ?

Peut-on accumuler des mauvaises notes sans payer la note ?

Peut-on rester dans la moyenne sans sortir du lot ?

Est-il permis d'être critique sur une note ?

Un bon élève doit-il partager ses notes avec les nécessiteux ?

Un professeur peut-il se passer de notes pour faire son cours ?

Faut-il noter le tricheur ?

Est-ce trop connoter que de vous demander vos notes ?

Les parents doivent faire une croix sur les notes qu'ils n'ont pas signées ?

Docimologiquement vôtre

NABUM

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 08:18
La vraie escroquerie des faux arguments!

Le collectif Pour un avenir Solidaire dont le CNAFAL fait partie, A mis au point un argumentaire pour faire face aux faux -arguments du Front National.

Vous pouvez retrouver sur le site du CNAFAL un article reprenant les bases du collectif Pour un avenir solidaire ainsi que le lien vers l'argumentaire au complet.

http://www.cnafal.org/la-vraie-escroquerie-des-faux-arguments/

Il ne faut pas laisser ses idées se développer surtout en cette période électorale!

N'hésitez pas à diffuser cet argumentaire autour de vous.

Sur les 31 questions traitées par le collectif, voici les 5 premières pour la mise en bouche

Petit argumentaire établi par le Collectif LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ 65 A.F.

Mémoire de la Déportation

C.D. Ass. Familiales Laïques 65

C.G.T. Collectif 65, Droits des Femmes, F.S.U. 65 , Ligue des droits de l’Homme, Ligue de l’enseignement 65 , Mouvement de la Paix , M.R.A.P. 65, Planning Familial 65 , S.N.U. I. P.P. 65 U.N.S.A. 65

Dessins de M. Gozard

  1. On nous dit :

« Aujourd’hui, la France accueille bien plus d’étranger-es qu’elle ne peut le faire »

Faux : Entre 1998 et 2002, 90% des étranger-es en situation irrégulière étaient entré-es sur le territoire français de façon légale (Ministère de l’Intérieur).

  1. On nous dit : « Les étranger-es nous envahissent ».

Faux : La part des personnes immigrées dans la population totale en France est parmi les plus faibles de l’O.C.D.E. : Autriche : 16%, Allemagne : 13%. France : 10,6%.

  1. On nous dit : « Les travailleurs-ses étranger-es coûtent cher à l’Etat ».

Faux : Ils et elles s'acquittent chaque année de 60 milliards d'impôts et de cotisations sociales alors qu'ils et elles perçoivent toutes prestations confondues 48 milliards de prestations. (Ministère des Affaires sociales 2009)

  1. On nous dit : « Les étranger-es sont beaucoup plus délinquant (-e)s que les Français-es ».

Faux : Sur près de 700 000 infractions commises par an, 0,4% sont liées au séjour irrégulier d’ étranger-es en France. Sur 617 000 condamné-es en 2012, 13% sont étranger-es. (Ministère de la Justice).

  1. On nous dit : « Les étranger-es viennent chez nous sans qualification ».

Faux : Ils et elles proviennent des milieux urbains très éduqués ; la moitié d'entre eux ont le niveau bac ou un diplôme universitaire.

Par exemple, la Tunisie compte plus d'étudiant(e)s en pourcentage de la population qu'en France!

POUR LA SUITE CLIQUEZ ICI

http://www.cnafal.org/wp-content/uploads/2015/03/ARGUMENTAIRE-forme-longue-8.03.15.pdf

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 23:40

Le restau citoyen à 1 € : un projet qui suit son chemin

 

Le restau citoyen de Vaux le Pénil est maintenant à son plein régime.

Le public est conquis, de nouvelles personnes et familles s’inscrivent et les bouches s’ouvrent et pas seulement pour manger : on discute d’un peu tout et on prépare le prochain repas. Chacun fait ses propositions pour la fois prochaine.

Ce qui étonne les personnes qui viennent la première fois c’est qu’il s’agit d’un repas soigné, comme au restaurant avec un apéritif, une entrée, un plat, du fromage et un dessert ….et un café

Nous avons préparé quatre repas et le prochain est prévu pour le mercredi 18 mars avec au programme un couscous, un vrai.

Le partenariat est réel : le Sentier, Familles Laïques et le Secours Populaire sont à la manœuvre….

Des soutiens nous arrivent comme celui de la Paroisse de Vaux le Pénil qui a préparé un panier repas pour que les convives repartent avec les bras chargés.

Sur la question de la Solidarité, le partenariat peut s’élargir.

Des personnes issues de différentes cultures participent au projet dans un cadre laïque, commun à tous….

C’est un peu comme l’école publique.

Le Sentier et « Familles Laïques » envisagent d’ouvrir un restau du même type à Melun mais il nous faut un local, des bras, voire aussi de nouveaux partenaires.

Si vous avez des pistes notamment pour la restauration, contactez- nous !….On commencera petit : deux fois par mois.

Nous avons encore d’autres projets, notamment un repas partagé fin décembre avec un public mixte, c’est-à-dire avec des personnes étant aidé par les associations de solidarité et d’autres n’ayant pas de difficultés.

 

J.F. CHALOT

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 10:12
dessin de NAGY

dessin de NAGY

Notre association familiale laïque a exprimé son inquiétude face à la décision prise par le directeur de l’hôpital de Melun de « remercier » le chef de pole SMUR ; ce dernier n’ayant fait que de dénoncer la pénurie en personnels.

Notre association qui défend l’intérêt de toutes les familles et qui agit pour l’accès aux soins pour tous est inquiète pour l’avenir de la chirurgie publique dans le projet de plateforme public-privé prévu

La plate-forme public privé, c’est la part belle au privé, le développement du dépassement d’honoraires et la privatisation des blocs de chirurgie….

Nous aimerions tant que ces affirmations soient infirmées….

NOTRE INQUIETUDE REJOINT CELLE DE BEAUCOUP DE FAMILLES

Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Pais a annoncé, toute honte bue :

« l’ensemble du système hospitalier (…) doit réaliser des efforts pour apporter sa contribution à la maîtrise et à l’efficacité des dépenses publiques ».

Martin Hirsch n’a-t-il pas annoncé « la transformation des hôpitaux Bichat et Beaujon dans un hôpital Nord 2 » et « la réalisation du nouvel hôpital Lariboisière-hôpital Nord 1 »

Alors que les deux hôpitaux pouvaient accueillir 1400 lits d’hospitalisation, il n’y aura plus que 1000 lits dans le nouvel hôpital et 108 lits de moins par la restructuration même de l’hôpital Lariboisière !?

En France :

Ce sont 22 000 postes hospitaliers qui seront supprimés en trois ans !

C’est la qualité des soins qui est remise en cause, avec la suppression de nombreux lits comme ce qui est prévu déjà sur Paris.

Jean-François Chalot et Patrice Théveny

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 23:33

Les bénévoles en formation consommation

La formation au service d’un projet : Défendre les Familles

Le CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques) est une association familiale disposant d’un agrément association de consommateurs.

En Seine et Marne, le CDAFAL et ses associations locales ont mis en place des permanences consommation

– une fixe à Melun, et une autre sur rendez-vous à Vaux le Pénil.

18 bénévoles ont participé le 10 mars 2015 à une formation à Vaux le Pénil, animée par Hugo Cadet, juriste au CNAFAL.

Ce temps d’apports et d’échanges particulièrement apprécié par les « stagiaires » a permis de donner des outils méthodologiques et de répondre aux questions posées ;

Comment traiter un litige et quelles sont les démarches à entreprendre ?

La première question traitée a porté sur l’attitude du bénévole :

-l’empathie nécessaire

-la prise de distance et l’écoute active consistant à obtenir les faits et à éliminer tout ce qui n’apporte rien d’essentiel.

L’objectif s’est de trouver des faits pertinents qui permettent d’aller sur la bonne voie.

Après le déjeuner pris en commun les participants à cette formation ont abordé le thème du logement.

La loi ALUR : location et copropriété, zoom sur les principales mesures.

Cette première journée sera suivie d’autres temps ultérieurs.

Si vous avez un litige, prenez un rendez-vous en téléphonant au 09.75.38.81.13

Rappel : la permanence à Melun c’est le premier jeudi de chaque mois de 9h30 à midi :

Maison des Associations Jean XXIII

27 rue Edmond Michelet,

77000 Melun

J.F. CHALOT

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 16:04
Repost 0
Published by Familles Laiques
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 06:56
La réserve citoyenne

Evidemment, il n’est pas question pour nos associations de se substituer aux enseignants, il s’agit de participer à des débats dans nos champs de compétences, de participer à des actions éducatives complémentaires sur des questions comme : la solidarité, la laïcité et bien d’autres thèmes

« Dans la continuité de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, une réserve citoyenne d'appui aux écoles et aux établissements scolaires sera créée dans chaque académie. Les enseignants pourront régulièrement faire appel à des intervenants extérieurs dans leurs classes pour illustrer leur enseignement dans l'un des champs d'expertise définis par le ministère. Il est d'ores et déjà possible d'y participer : des formulaires d'inscription sont mis en place. Plusieurs acteurs ont fait part de leur volonté de s'engager dans ce dispositif. »

Les pré-inscriptions sont individuelles.

Notre association locale étant adhérente au CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques) le CNAFAL étant agréé, vous indiquez votre appartenance et n’hésitez pas à vous pré-inscrire

http://www.education.gouv.fr/cid86145/la-reserve-citoyenne-de-l-education-nationale.html

La réserve citoyenne
Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:32
Repost 0
Published by familles laïques vlp - dans Paris
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 12 Mai 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 09 Juin 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France