Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 22:36
Marketing : médicaments aromatisés : un risque de surconsommation

Dessin et texte de NAGY

Dans la pratique quotidienne, ce goût attrayant risque, pour les plus jeunes, d’entraîner une surconsommation qui peut être dangereuse. En premier lieu par toxicité hépatique avec une non métabolisation des médicaments associés dès des doses faibles, mais aussi par toxicité hépatique pouvant aller jusqu’à une hépatite aiguë gravissime.

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 22:15

Voici le bulletin de l'ASSFAM

Vous y trouverez des témoignages de personnes sans papier qui sont dans les centres de rétention

l’ASSFAM (Association Service Social Familial Migrants).

Depuis 2010, l’ASSFAM intervient dans des centres de rétention administrative (Ile-de-France) où elle apporte aux personnes retenues une aide effective à l’exercice de leurs droits.

L’Association remplit une mission d’intérêt général tout en demeurant fidèle à l’esprit qui a présidé à sa création : rester au service de ces familles venues d’ailleurs.

J.F.Ch.

"Entre les grilles", le journal de l'ASSFAM dans les centres de rétention.

ENTRE LES GRILLES DES CENTRES DE DETENTION
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 22:38

EMISSION CONSOMAG - CNAFAL

POUR VOIR L'EMISSION

http://www.cnafal.org/video/consomag-votre-facture-deau-a-quel-prix/

  1. Angle du sujet :

L’eau est un bien commun auquel chacun doit pouvoir avoir accès : c’est la condition de la dignité. L’accès à l’eau est reconnu comme un droit fondamental par l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies.

Force est de constater, qu’en France, le consommateur d’eau ignore souvent les raisons du prix de l’eau (celui-ci varie souvent) et vers qui se tourner en cas de litige (la gestion varie aussi).

Les deux axes du sujet sont :

  • Le prix de l’eau.

  • Comment régler un litige.

  1. Messages essentiels:

1/ Le coût de l’eau

Le coût de l’eau se décompose en trois segments : la distribution de l’eau (40%), l’assainissement (40%) la redevance et les taxes (environ 20%).

Si le prix peut autant varier (1,50 €/m3 pour la moins chère à 5,26 €/m3 pour la plus chère), c’est pour de nombreuses raisons, qui tiennent de la disponibilité et de l'origine de la ressource en eau à la configuration du réseau et au mode de gestion.

Des difficultés en cas de paiement ?

Vous pouvez contacter votre distributeur ou faire appel au Fond Solidarité Logement (voir avec les services sociaux de la ville ou directement auprès du département).

Sachez toutefois que depuis la loi du 15 avril 2013, les coupures d'eau sont interdites toute l'année, dans la résidence principale (principe inscrit à l’article L.115-3 du code de l'action sociale et des familles).

Et en cas de fuite ? La Loi met en place une responsabilité partagée entre le service des eaux et le consommateur ; elle limite la responsabilité du consommateur, lorsque celui-ci accompli les bonnes diligences ou qu’il n’a pas reçu une information de la part de son distributeur. Mais que faire si le service des eaux n’obtempère pas ?


2/ En cas de litige

Le règlement de service : celui-ci est composé de plusieurs pages et fait office de contrat. Il détermine dans le détail les obligations respectives du service des eaux et de l'abonné en ce qui concerne particulièrement l'abonnement (durée, résiliation), les branchements, le compteur (relevés et entretien) et le paiement.

A qui vous adresser en cas de problème ?

Votre distributeur, peut-être la commune (régie), ou une entreprise (délégation de service public).

Cette distinction emporte t’-elle des conséquences ?

Oui pour la prescription relative au paiement : envers une commune, le paiement pourra être recouvré judiciairement pendant 4 ans, tandis qu’envers une entreprise, le délai sera de deux ans.

En ce qui concerne le tribunal, cela n’emporte aucune conséquence, car c’est l’ordre judiciaire qui est compétent en fonction du montant de la demande (Juridiction de proximité, tribunal d’instance).

Avant de saisir le tribunal, le consommateur peut envisager de saisir le médiateur de l’eau, après avoir épuisé les recours internes auprès de son distributeur. Attention, si le service des eaux est assuré en régie, le médiateur devra attendre son accord avant d’entamer la médiation.

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 22:04
Au chant du coq

Bas du formulaire

Des citadins peu urbains …

Hier soir, trop fatigué, je me suis couché à l’heure des poules. Ce matin, je me suis réveillé au chant du coq. Quel plaisir de renouer ainsi avec le rythme circadien, de jouir pleinement de la relation à la nature ! Dire qu’il y a des gens qui, la crête chaude et l’envie de voler dans les ailes de leur prochain, cherchent la petite bête, montent sur leurs ergots pour attaquer en justice le poulailler et son propriétaire. La chose pourrait paraître risible s’il ne se trouvait des juges, tel le corbeau sur un perchoir, pour donner raison au plaignant et occire la troupe des gallinacés. Ils feraient mieux d’envoyer paître ces irascibles personnages, plus loups que moutons.

Le coq sur le clocher, lui aussi, reste silencieux, c’est là son plus bel avantage mais il lui arrive de se faire sonner les cloches par les mêmes désagréables qui ne supportent pas plus l'angélus que les mâtines. Curieusement, ces gens qui veulent démettre les pendules de l’heure, ne sont pas les derniers à faire tapage nocturne quand les travailleurs dorment à poings fermés. Il en va toujours ainsi : l’humain oublier de balayer devant sa porte et va chercher noise pour un oui ou pour un non au voisin du palier d’en face.

Le citadin peu urbain déteste par-dessus tout le chant des grenouilles. Lui, qui a la cuisse légère dès qu’il s’agit de courir le guilledou, se montre intransigeant pour la parade batracienne. Il en a vite marre de ces coassements nocturnes, réclamant un peu de calme quand il a cessé de faire rugir sa voiture et sa chaîne stéréo. Ainsi en va-t-il des nuisances sonores : elles proviennent toujours des autres et jamais de soi. Il faut dire qu’il n’est pire sourd que celui qui n'entend pas son vacarme et se plaint des bruissements des autres.

Les odeurs n’échappent pas à la vindicte juridique. La tête de cochon a le groin délicat et n’hésite pas à réclamer la fermeture de la porcherie. On peut lui reconnaître une certaine gêne à fréquenter pareil voisinage, surtout s’il surgit de manière impromptue. Par contre, si le verrat a la prestige de l’antériorité, il y a encore des coups de pied à la queue en tire-bouchon qui se perdent !

D’autres volent dans les plumes des oiseaux. Ils montent sur leurs grands chevaux pour pourfendre la tourterelle, huer le hibou ou bien se plaindre du pic-vert. Ils refusent de mettre de l’eau dans leur vin ; ce sont des mauvaises graines, qui ont une adoration pour le prétoire et détestent le perchoir. La malignité se niche dans bien des travers, les prises de bec sont si fréquentes au pays des plaignants qui sont toujours à se plaindre.

Rien n’échappe plus à cette volonté farouche d’obtenir réparation et monnaie sonnante et trébuchante. Les intérêts, c’est bien dommage, accompagnent la victoire devant la cour, plus haute que basse en la circonstance. C’est dérisoire et si peu en rapport avec la réalité du terrain. Les avocats se sucrent, les juges font des effets de manche et ce sont toujours les plus argentés qui obtiennent gain de cause.

Ces drôles d’oiseaux des prétoires ergotent, pinaillent, querellent, assignent, harcèlent, pourfendent, vitupèrent, grimacent et vous font mille et une autres facéties de leur cru. Ils sont charmants voisins ; eux qui vous donnent l’envie de prendre vos jambes à votre cou afin de vous carapater loin de ces odieux plaideurs.

La judiciarisation de nos relations est une folie qui nous conduit vers l’intolérance et le conflit de voisinage. Tout est prétexte à plainte, tout est bon pour se faire la lippe. Les temps sont aux papiers timbrés, aux recommandés qui émanent de gens fort peu recommandables. Une assignation est une entrée en matière pour des années de procédure, pour des tracas et des dépenses astronomiques. Les plus margoulins excellant dans la malhonnêteté récompensée.

En attendant, poules, coqs, grenouilles, oiseaux, cochons et autres drôles d’oiseaux sont les dindons de la farce quand arrivent des citadins à la campagne. Il serait temps que les notaires qui vendent des résidences secondaires aux nouveaux venus en zone champêtre, accompagnent l’achat de boules Quies . Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Ruralement leur.

NABUM

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 22:37
Le cancer devient la cause de mortalité n°1 en Europe

Même en vacances, des questions sérieuses surgissent ou sont d'actualité.

Merci à Nagy

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 22:33
Il y en a de plus égaux que d'autres !

« « Elle s'appelle Nadia, elle a 45 ans et 3 enfants qu'elle élève seule depuis longtemps. Mais elle aurait pu s'appeler Mariem, Yasmine, Haifa, Khadija ou bien Sandra, Gisèle, Gladys... Elle était caissière à l'Auchan de Roubaix. Mais la même histoire aurait pu tout aussi bien se dérouler au Simply Market de Paris 11ème ou au Décathlon de Narbonne. Elle était chargée de la surveillance des caisses automatiques. Ces machines qui poussent les clients consentants à faire le travail des caissières qui dans quelques temps iront pointer à Pôle emploi.
Employée modèle et jamais prise en faute, Nadia a été licenciée pour avoir "délibérément fermé les yeux sur une boite de sauce tomate de 85 centimes non déclarée par une cliente." Elle a été virée séance tenante pour "manipulation frauduleuse volontaire". Elle est aujourd'hui au chômage et touche 527.02 euros mensuels. Aucun supermarché de sa région ne souhaite plus embaucher cette "voleuse"
. »

Lisez tout l’article sur Lettrasso en cliquant sur le lien suivant :

http://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2388

Le rédacteur de l’article dont j’ai tiré l’extrait reproduit ci-dessus, établit un parallèle entre ce licenciement pour un oubli de 85 centimes et la situation de certains « grands » de ce pays qui continuent à percevoir des sommes gigantesques et à vivre comme avant lors qu’ils sont poursuivis ou menacés de poursuites judiciaires…..

Mon propos ne consiste pas, entre autres à m’en prendre à tous les directeurs de magasins ou de chaînes, certains sont vertueux.

On se rappelle de cette histoire locale qui montre que certains sont plus humains que d’autres :

Fin décembre 2015, un couple de militants a prévenu les secours car une agression physique violente avait lieu dans la cave où il logeait.

Menacés physiquement, ils ont voulu à juste titre partir de Melun.

La direction régionale de la chaîne qui employait le jeune homme lui a proposé une mutation.

Il y a des patrons plus vertueux que d’autres.

Aujourd’hui des humbles, des « petits » sont livrés à la justice et condamnés pour des délits mineurs liés à la pauvreté ou pour un oubli comme Nadia….

Un Victor Hugo de notre temps aurait malheureusement de la matière pour écrire « les Misérables »….

Au tribunal de Melun comme ailleurs ils sont nombreux ces locataires sans moyens menacés d’expulsion.

La plupart n’ont pas, faute de moyens, d’avocats et ils sont vite condamnés ….Il est vrai que les bailleurs, eux, disposent de moyens leur permettant de disposer d’un avocat spécialisé….

Ainsi va la société…..

Jean Bouet

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 22:55
Encore un dessinateur en prison

Des adhérents de nationalité turque inquiets par la situation actuelle suite au "coup d'Etat" nous ont alertés.

Voici un dessin de notre ami NAGY

LA LIBERTE D'EXPRESSION ET DE CREATION EST UNE LIBERTE FONDAMENTALE !

Le caricaturiste Dogan Güzel, du journal pro Kurde Özgür Gündem vient d'être arrêté, mardi dernier, en compagnie d'une vingtaine de journalistes...

NAGY

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 08:46
LES SENIORS EN VACANCES

L’ANCV fait œuvre utile lorsqu’elle se préoccupe de proposer des séjours vacances

à des séniors n’ayant pas les moyens de se payer une semaine de vacances à la mer,

en montagne ou à la campagne.

Ce projet permet de rompre l’isolement.

Pour certains, les séniors retraités sont toujours en vacances !?

Pensez-vous réellement qu’une personne âgée ou un couple disposant d’une petite retraite et n’ayant pas ses

enfants à proximité soit toute l’année en vacances ?

Ces personnes ont besoin de loisirs et de relations.

Des associations pénivauxoises comme LSR (Loisirs Solidarité Retraite) proposent à longueur d’année pour une adhésion à

prix modique des après-midis « jeux de cartes » ou de «thé dansant »…..

Un système de transport solidaire spontané permet aux conducteurs d’aller chercher leurs voisins.

Ces « rencontres » et activités organisées contribuent à créer des liens, à rompre les solitudes….

Elles ont aussi un autre mérite souvent oubliée : la pratique du tarot ou de la belote

cultive la mémoire….

Au cours de l’été, alors que de nombreuses associations ferment leur porte, les activités de LSR

réduites en nombre se maintiennent chaque semaine, ce qui évite une trop longue rupture.

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 22:31
SENIORS EN VACANCES

Les jeunes séniors partent en vacances, oui mais pas tous : certains disposent d’une toute petite retraite

et d’autres, plus âgés rencontrent des problèmes de mobilité.

La précarité touche aussi les séniors.

Ce constat a été effectué depuis très longtemps par les associations de solidarité et la prise de conscience

des pouvoirs publics a été plus tardive, après les désastres de la canicule de 2003 où a été dévoilée l’isolement

de beaucoup de personnes âgées.

L’ANCV ( l’Agence Nationale pour les Chèques Vacances) a lancé un programme pour le départ en vacances des

plus fragiles

Il s’agit de :

• Favoriser le départ en vacances des publics âgés,

• Prévenir le mauvais vieillissement et la perte d’autonomie,

• Créer du lien social, rompre l’isolement, offrir du bien-être aux seniors

• Allonger la saison touristique sur les ailes de saison.

Les séjours se déroulent en marge des grands départs et s’adressent à des séniors à bas revenus

Les structures partenaires et labellisés par l’ANCV proposent des prix attractifs : 393 € pour une semaine (pension complète et activités)

et les personnes reçoivent des chèques vacances d’un montant de 185 €

Malheureusement voici le message que l’on peut lire sur le site de l’ANCV :

« Le programme Seniors en Vacances connait un fort développement en 2016, avec comme effet immédiat, l’utilisation de la totalité des crédits qui lui sont affectés cette année.

L’ANCV suspend le programme à compter du 11 mai 2016 et il ne sera plus possible d’enregistrer de nouveaux séjours pour le moment.

La mobilisation et l’engagement de l’ensemble des partenaires de l’Agence permettra cette année encore d’accompagner un grand nombre de seniors sur le chemin des vacances : ce sont plus de 70 000 options de séjour qui sont enregistrées à ce jour contre 62 000 départs effectifs en 2015 ! »

C’est un « programme » ambitieux et répondant à des besoins sociaux qui est suspendu.

Pour des raisons budgétaires, le nombre de départs en vacances est limité d’une manière drastique et des incertitudes pèsent sur l’avenir du dispositif :

Une suspension n’est pas une suppression mais si l’an prochain les crédits sont limités au même niveau qu’en 2016, il y en aura des plus égaux que d’autres….

Les premiers seront servis et pas les autres !?

Jean-François Chalot

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 09:41
POURQUOI CONVOQUER LA LAICITE ?

Le débat se poursuit : voici une contribution d'Eddy Khaldi co-auteur del'ABC de la laïcité et militant du CDAFAL 94

Le burquini revendiqué par certaines comme un symbole de liberté individuelle, accusé par d’autres de représenter l’assujettissement de la femme imposé parce que l’occident est présenté comme décadent, corrompu et en voie de perdition. Ce vêtement est-il signe religieux ou un signe de discrimination sexuelle ? Quelle que soit l’interprétation, on ne peut invoquer la laïcité pour l’interdire, les faits se déroulent dans l’espace civil de la voie publique et concernent des personnes privées. L’expression des convictions religieuses est de fait légitime dans cet espace. On ne peut dès lors qu’invoquer l’ordre public, la sécurité publique voire la discrimination sexuelle si elle était prouvée pour interdire le port du burquini. De même, la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public n’est pas adoptée au nom de la laïcité.

CHERCHE-T-ON A DISCREDITER LA LAICITE ?

Eddy KHALDI

Auteur de ABC de la laïcité : http://www.abc-de-la-laicite.com/

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

 

Vendredi 10 Juin 2016

 

   

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Attention! Pas de permanences Info-Dettes pendant les vacances estivales.

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France