Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 11:04
SOLIDARITE ACCUEIL FAMILLE REFUGIES

Bonjour

La Commune de Vaux le Pénil accueille une famille de réfugiés dès demain

Afin de pouvoir aménager le logement prévu à cet effet nous aurions besoin :

- 4 couchages complets avec linge de lits

- linge de maison (serviettes toilettes......)

- électroménager : frigidaire, machine à laver, gazinière électrique et four, cafetière, vaisselle, bouilloire, casseroles......

Vous pouvez nous contacter au 01 64 10 46 94.

En vous remerciant très sincèrement pour l'aide que vous pourrez apporter

Anne-Marie PERON - Assistante de Direction de la Vie Associative

Vie Associative

Maison des Associations
> 1, rue du 11 Novembre
> 77000 Vaux-le-Pénil

Tél : 01 64 10 46 94

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans SOLIDARITE
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 18:01
Associations - Lien Social - Réduction des inégalités.

Les trois principes énoncés dans le titre sont les raisons pour lesquelles Familles Laïques de Vaux le Pénil existe et attire autant de bénévoles et de bonnes volontés.

Notre ami Jean-François a commis un nouvel opuscule, que j'ai eu l'honneur et le plaisir d'être parmi les premiers lecteurs.

Patrice THEVENY

« Les associations pour le lien social et la réduction des inégalités »

Un livre témoignage de Jean-François CHALOT, un boulimique de lecture, un infatigable « écrivain », mais surtout un homme de terrain, qui fort de ses convictions profondes, est un travailleur acharné et efficace.

Dans la postface C. NABUM le compare à Don Quichotte, mais ce ne sont pas des moulins à vent que CHALOT veut combattre et abattre, mais bien l'injustice et les barrières sociales.

En une centaine de pages, regroupant quelques des articles qu'il fait paraître dans la presse locale, sur les réseaux sociaux, l'auteur brosse un portait du monde associatif en France, en s'appuyant sur des expériences menées en Ile de France et ailleurs, mais plus précisément en Seine et Marne sur l'agglomération de Melun et Vaux le Pénil en particulier.

Jean-François CHALOT peu attaché « aux appareils » ne ménage et ne stigmatise personne.

Tout y passe, les associations et leurs statuts, leurs actions conduites ou menées par des professionnels ou de bénévoles, soutenues financées par des organismes ou non, les implications des collectivités territoriales, les services de l’État, …

Il ne cache pas qu'ici ou là, des dérives, voire des scandales existent, mais que cela est loin d'être la règle et que la très grande majorité des associations et de leurs responsables sont vertueux.

Si l'optimisme prévaut, il ne cache pas non plus les inquiétudes et les incertitudes sur l'avenir de nombreuses associations qui, face à la diminution ou faute de subventions ou de prestations sociales risquent de devoir réduire leurs activités et propositions d'aide et de services aux plus démunis.

Au delà cet aspect, c'est aussi dans certains cas des emplois qui sont menacés.

Le monde associatif est une richesse pour notre pays, pour nos villes et nos villages. Parfois il a délégation de service public et permet de pallier aux manques. Il souligne aussi que parfois, c'est l'indépendance des associations qui est en jeu, et si la volonté de remplir ces missions est le moteur des bénévoles, ces derniers refuseraient d'être instrumentalisé.

Ce livre est un état de la situation à un moment où les difficultés du « vivre ensemble » est instrumentalisé, exacerbé. Où tout événement grave ou anodin est exploité, monté en épingle, provocant l'amalgame.

Je me suis beaucoup retrouvé dans ce témoignage ! Et pour cause, je travaille aux côtés de Jean-François CHALOT depuis de nombreuses années et dans différents domaines et dans lesquels je retrouve toujours l'homme de conviction.

En lisant cette série d'articles, vous apprendrez peut-être des choses, mais toutes les questions abordées ont déjà été largement traitées, et ne seront sans doute pas des nouveautés pour vous. Cependant, vous y glanerez des idées d'actions concrètes, des motivations nouvelles.

Je ne suis pas un habitué de ce genre d'exercice : faire un critique (le mot est bien grand) de livre. Ce serait sans doute plus facile pour un roman, un film... Mais en l’occurrence il s'agit de quelque chose à la fois personnel, le vécu de l'auteur, mais aussi une vraie photographie d'un pan de notre société.

Je ne saurais donc que vous invitez à lire « Les associations pour le lien social et la réduction des inégalités » de Jean-François CHALOT. Précédemment il a commis un autre livre témoignage « un itinéraire militant » et dans lequel il se dévoile lui, en toute modestie.

Cette fois, ce sont des acteurs du mouvements associatif, des bénévoles, des organismes et des édiles qu'il a voulu mettre en avant.

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 06:54
Quelques mots de NABUM

ECOUTER

https://www.youtube.com/watch?v=cktrCvBd1dU

LIRE

Quelques mots

La présentation

J'aime les mots, ils sont mes compagnons depuis toujours.

Je me joue d'eux, les plie à ma fantaisie.

Je les honore et les vénère voyant en eux le plus précieux des trésors

Je les fréquente avec passion me refusant inflexiblement à en préférer d'autres venus d'une langue impérialiste.

Je les défends et les protège, je les chante et je les conte.

Voici quelques mots et rien de plus et pourtant c'est ce que nous avons de plus précieux pour penser le monde.

Je veux vous offrir quelques mots

Pour qu'ils deviennent de belles chansons

Des mots tendres qu'on dit sans façon

Des mots doux qui donnent des frissons

Je vous adresse tous mes mots

Pour briser les laideurs du moment

Des mots durs qui deviennent tourments

Des mots forts qu'on hurle dans le vent

Les mots salés venus du large

Les mots copiés remplissant la marge

Les mots chantés sur un air joyeux

Les mots priés le regard aux cieux

Les mots pourris, envoyés à la face

Les mots gentils, brisant la glace

Les mots vomis blessant la bouche

Les mots bannis parfois si louches

Les mots composés d'un seul trait

Les mots avalés quand on bégaie

Les mots fléchés, pour aller plus loin

Les mots croisés perdus dans un coin

Les mots gourmands dans un festin

Les mots troublants pour un destin

Les mots savants tombant des nues

Les mots brigands, surgis de la rue

Les mots brisés quand on s'effondre

Les mots soudés qui nous confondent

Les mots crachés qui vous reviennent

Les mots oubliés, quelle déveine !

Les mots douteux qu'on nous impose

Les mots heureux sentant la rose

Les mots frileux dans une flamme

Les mots vicieux pour quelques larmes

Les mots clarté chantés dans la nuit

Les mots bonté pour toi mon ami

Les mots enchaînés par notre peur

Les mots aimés qu'on dit en douceur

Les mots certains de leur puissance

Les mots malins qui ont confiance

Les mots gredins qu'il faut corriger

Les mots lointains aimant voyager

Les gros mots qu'on lâche dans la peur

Les petits mots, offerts pour un cœur

Les vilains mots qu'on laisse à la rue

Les vieux mots qui ne sont pas perdus

NABUM

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 22:36
Marketing : médicaments aromatisés : un risque de surconsommation

Dessin et texte de NAGY

Dans la pratique quotidienne, ce goût attrayant risque, pour les plus jeunes, d’entraîner une surconsommation qui peut être dangereuse. En premier lieu par toxicité hépatique avec une non métabolisation des médicaments associés dès des doses faibles, mais aussi par toxicité hépatique pouvant aller jusqu’à une hépatite aiguë gravissime.

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 22:15

Voici le bulletin de l'ASSFAM

Vous y trouverez des témoignages de personnes sans papier qui sont dans les centres de rétention

l’ASSFAM (Association Service Social Familial Migrants).

Depuis 2010, l’ASSFAM intervient dans des centres de rétention administrative (Ile-de-France) où elle apporte aux personnes retenues une aide effective à l’exercice de leurs droits.

L’Association remplit une mission d’intérêt général tout en demeurant fidèle à l’esprit qui a présidé à sa création : rester au service de ces familles venues d’ailleurs.

J.F.Ch.

"Entre les grilles", le journal de l'ASSFAM dans les centres de rétention.

ENTRE LES GRILLES DES CENTRES DE DETENTION
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 22:38

EMISSION CONSOMAG - CNAFAL

POUR VOIR L'EMISSION

http://www.cnafal.org/video/consomag-votre-facture-deau-a-quel-prix/

  1. Angle du sujet :

L’eau est un bien commun auquel chacun doit pouvoir avoir accès : c’est la condition de la dignité. L’accès à l’eau est reconnu comme un droit fondamental par l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies.

Force est de constater, qu’en France, le consommateur d’eau ignore souvent les raisons du prix de l’eau (celui-ci varie souvent) et vers qui se tourner en cas de litige (la gestion varie aussi).

Les deux axes du sujet sont :

  • Le prix de l’eau.

  • Comment régler un litige.

  1. Messages essentiels:

1/ Le coût de l’eau

Le coût de l’eau se décompose en trois segments : la distribution de l’eau (40%), l’assainissement (40%) la redevance et les taxes (environ 20%).

Si le prix peut autant varier (1,50 €/m3 pour la moins chère à 5,26 €/m3 pour la plus chère), c’est pour de nombreuses raisons, qui tiennent de la disponibilité et de l'origine de la ressource en eau à la configuration du réseau et au mode de gestion.

Des difficultés en cas de paiement ?

Vous pouvez contacter votre distributeur ou faire appel au Fond Solidarité Logement (voir avec les services sociaux de la ville ou directement auprès du département).

Sachez toutefois que depuis la loi du 15 avril 2013, les coupures d'eau sont interdites toute l'année, dans la résidence principale (principe inscrit à l’article L.115-3 du code de l'action sociale et des familles).

Et en cas de fuite ? La Loi met en place une responsabilité partagée entre le service des eaux et le consommateur ; elle limite la responsabilité du consommateur, lorsque celui-ci accompli les bonnes diligences ou qu’il n’a pas reçu une information de la part de son distributeur. Mais que faire si le service des eaux n’obtempère pas ?


2/ En cas de litige

Le règlement de service : celui-ci est composé de plusieurs pages et fait office de contrat. Il détermine dans le détail les obligations respectives du service des eaux et de l'abonné en ce qui concerne particulièrement l'abonnement (durée, résiliation), les branchements, le compteur (relevés et entretien) et le paiement.

A qui vous adresser en cas de problème ?

Votre distributeur, peut-être la commune (régie), ou une entreprise (délégation de service public).

Cette distinction emporte t’-elle des conséquences ?

Oui pour la prescription relative au paiement : envers une commune, le paiement pourra être recouvré judiciairement pendant 4 ans, tandis qu’envers une entreprise, le délai sera de deux ans.

En ce qui concerne le tribunal, cela n’emporte aucune conséquence, car c’est l’ordre judiciaire qui est compétent en fonction du montant de la demande (Juridiction de proximité, tribunal d’instance).

Avant de saisir le tribunal, le consommateur peut envisager de saisir le médiateur de l’eau, après avoir épuisé les recours internes auprès de son distributeur. Attention, si le service des eaux est assuré en régie, le médiateur devra attendre son accord avant d’entamer la médiation.

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 22:04
Au chant du coq

Bas du formulaire

Des citadins peu urbains …

Hier soir, trop fatigué, je me suis couché à l’heure des poules. Ce matin, je me suis réveillé au chant du coq. Quel plaisir de renouer ainsi avec le rythme circadien, de jouir pleinement de la relation à la nature ! Dire qu’il y a des gens qui, la crête chaude et l’envie de voler dans les ailes de leur prochain, cherchent la petite bête, montent sur leurs ergots pour attaquer en justice le poulailler et son propriétaire. La chose pourrait paraître risible s’il ne se trouvait des juges, tel le corbeau sur un perchoir, pour donner raison au plaignant et occire la troupe des gallinacés. Ils feraient mieux d’envoyer paître ces irascibles personnages, plus loups que moutons.

Le coq sur le clocher, lui aussi, reste silencieux, c’est là son plus bel avantage mais il lui arrive de se faire sonner les cloches par les mêmes désagréables qui ne supportent pas plus l'angélus que les mâtines. Curieusement, ces gens qui veulent démettre les pendules de l’heure, ne sont pas les derniers à faire tapage nocturne quand les travailleurs dorment à poings fermés. Il en va toujours ainsi : l’humain oublier de balayer devant sa porte et va chercher noise pour un oui ou pour un non au voisin du palier d’en face.

Le citadin peu urbain déteste par-dessus tout le chant des grenouilles. Lui, qui a la cuisse légère dès qu’il s’agit de courir le guilledou, se montre intransigeant pour la parade batracienne. Il en a vite marre de ces coassements nocturnes, réclamant un peu de calme quand il a cessé de faire rugir sa voiture et sa chaîne stéréo. Ainsi en va-t-il des nuisances sonores : elles proviennent toujours des autres et jamais de soi. Il faut dire qu’il n’est pire sourd que celui qui n'entend pas son vacarme et se plaint des bruissements des autres.

Les odeurs n’échappent pas à la vindicte juridique. La tête de cochon a le groin délicat et n’hésite pas à réclamer la fermeture de la porcherie. On peut lui reconnaître une certaine gêne à fréquenter pareil voisinage, surtout s’il surgit de manière impromptue. Par contre, si le verrat a la prestige de l’antériorité, il y a encore des coups de pied à la queue en tire-bouchon qui se perdent !

D’autres volent dans les plumes des oiseaux. Ils montent sur leurs grands chevaux pour pourfendre la tourterelle, huer le hibou ou bien se plaindre du pic-vert. Ils refusent de mettre de l’eau dans leur vin ; ce sont des mauvaises graines, qui ont une adoration pour le prétoire et détestent le perchoir. La malignité se niche dans bien des travers, les prises de bec sont si fréquentes au pays des plaignants qui sont toujours à se plaindre.

Rien n’échappe plus à cette volonté farouche d’obtenir réparation et monnaie sonnante et trébuchante. Les intérêts, c’est bien dommage, accompagnent la victoire devant la cour, plus haute que basse en la circonstance. C’est dérisoire et si peu en rapport avec la réalité du terrain. Les avocats se sucrent, les juges font des effets de manche et ce sont toujours les plus argentés qui obtiennent gain de cause.

Ces drôles d’oiseaux des prétoires ergotent, pinaillent, querellent, assignent, harcèlent, pourfendent, vitupèrent, grimacent et vous font mille et une autres facéties de leur cru. Ils sont charmants voisins ; eux qui vous donnent l’envie de prendre vos jambes à votre cou afin de vous carapater loin de ces odieux plaideurs.

La judiciarisation de nos relations est une folie qui nous conduit vers l’intolérance et le conflit de voisinage. Tout est prétexte à plainte, tout est bon pour se faire la lippe. Les temps sont aux papiers timbrés, aux recommandés qui émanent de gens fort peu recommandables. Une assignation est une entrée en matière pour des années de procédure, pour des tracas et des dépenses astronomiques. Les plus margoulins excellant dans la malhonnêteté récompensée.

En attendant, poules, coqs, grenouilles, oiseaux, cochons et autres drôles d’oiseaux sont les dindons de la farce quand arrivent des citadins à la campagne. Il serait temps que les notaires qui vendent des résidences secondaires aux nouveaux venus en zone champêtre, accompagnent l’achat de boules Quies . Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Ruralement leur.

NABUM

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 22:37
Le cancer devient la cause de mortalité n°1 en Europe

Même en vacances, des questions sérieuses surgissent ou sont d'actualité.

Merci à Nagy

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 22:33
Il y en a de plus égaux que d'autres !

« « Elle s'appelle Nadia, elle a 45 ans et 3 enfants qu'elle élève seule depuis longtemps. Mais elle aurait pu s'appeler Mariem, Yasmine, Haifa, Khadija ou bien Sandra, Gisèle, Gladys... Elle était caissière à l'Auchan de Roubaix. Mais la même histoire aurait pu tout aussi bien se dérouler au Simply Market de Paris 11ème ou au Décathlon de Narbonne. Elle était chargée de la surveillance des caisses automatiques. Ces machines qui poussent les clients consentants à faire le travail des caissières qui dans quelques temps iront pointer à Pôle emploi.
Employée modèle et jamais prise en faute, Nadia a été licenciée pour avoir "délibérément fermé les yeux sur une boite de sauce tomate de 85 centimes non déclarée par une cliente." Elle a été virée séance tenante pour "manipulation frauduleuse volontaire". Elle est aujourd'hui au chômage et touche 527.02 euros mensuels. Aucun supermarché de sa région ne souhaite plus embaucher cette "voleuse"
. »

Lisez tout l’article sur Lettrasso en cliquant sur le lien suivant :

http://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2388

Le rédacteur de l’article dont j’ai tiré l’extrait reproduit ci-dessus, établit un parallèle entre ce licenciement pour un oubli de 85 centimes et la situation de certains « grands » de ce pays qui continuent à percevoir des sommes gigantesques et à vivre comme avant lors qu’ils sont poursuivis ou menacés de poursuites judiciaires…..

Mon propos ne consiste pas, entre autres à m’en prendre à tous les directeurs de magasins ou de chaînes, certains sont vertueux.

On se rappelle de cette histoire locale qui montre que certains sont plus humains que d’autres :

Fin décembre 2015, un couple de militants a prévenu les secours car une agression physique violente avait lieu dans la cave où il logeait.

Menacés physiquement, ils ont voulu à juste titre partir de Melun.

La direction régionale de la chaîne qui employait le jeune homme lui a proposé une mutation.

Il y a des patrons plus vertueux que d’autres.

Aujourd’hui des humbles, des « petits » sont livrés à la justice et condamnés pour des délits mineurs liés à la pauvreté ou pour un oubli comme Nadia….

Un Victor Hugo de notre temps aurait malheureusement de la matière pour écrire « les Misérables »….

Au tribunal de Melun comme ailleurs ils sont nombreux ces locataires sans moyens menacés d’expulsion.

La plupart n’ont pas, faute de moyens, d’avocats et ils sont vite condamnés ….Il est vrai que les bailleurs, eux, disposent de moyens leur permettant de disposer d’un avocat spécialisé….

Ainsi va la société…..

Jean Bouet

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 22:55
Encore un dessinateur en prison

Des adhérents de nationalité turque inquiets par la situation actuelle suite au "coup d'Etat" nous ont alertés.

Voici un dessin de notre ami NAGY

LA LIBERTE D'EXPRESSION ET DE CREATION EST UNE LIBERTE FONDAMENTALE !

Le caricaturiste Dogan Güzel, du journal pro Kurde Özgür Gündem vient d'être arrêté, mardi dernier, en compagnie d'une vingtaine de journalistes...

NAGY

Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

 

Vendredi 09 Septembre 2016

 

   

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 14 Octobre 2016 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France