Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 07:05

 

 

COLLOQUE-dal.jpg

Le jeune président du DAL 77 qui monte à la tribune

passage de relais

 

Le colloque intitulé « Construire et faire vivre un réseau local de solidarité » a rencontré un vif succès tant par l’affluence que par son débouché.

Il ne s’agissait pas seulement d’échanger et de débattre sur un sujet qui préoccupe beaucoup de militants mais de créer les bases de constitution d’un réseau opérationnel.

Les colloques sont nombreux et variés : on y cause, on y refait parfois le monde, on se congratule, on se change les numéros de téléphone et puis chacun rentre chez soi avant le prochain rendez-vous.

Ce 28 novembre, à Vaux le Pénil, il s’agissait de tout autre chose….

Il fallait absolument permettre aux familles de trouver un lieu d’information et d’orientation et aux associations de divers horizons de prendre date pour travailler ensemble et de trouver une oreille attentive du côté des institutions.

Il y avait ce 28 novembre de nombreuses associations à vocation locale : le Secours populaire, le Secours catholique, le CDAFAL, le DAL, l’association familiale protestante , la Ligue des Droits de l’Homme, des militants du cercle de silence, des associations de quartiers…..

Ces mouvements sont d’accord pour se coordonner afin de mutualiser leurs moyens et de développer ce qui commence à vivre.

Un exemple de ce qu’il convient de faire a été donné par un participant :

« Une famille est reçue par le collectif info-dettes pour l’élaboration d’un dépôt de surendettement.

Cette famille connaît d’énormes difficultés car elle est menacée d’expulsion et ne dispose plus de quoi vivre.

Au cours de l’entretien le bénévole finalise le dossier, s’adresse au Secours populaire pour qu’une aide urgente soit donnée à la famille, contacte le juriste d’une autre association pour entreprendre une démarche pour empêcher l’expulsion et une autre association (le Secours catholique ou Initiative 77) qui propose des baux glissants, au cas où. »

Souvent là où le bât blesse c’est quand il faut absolument trouver un contact institutionnel rapide avec la Maison Départementale de la Solidarité, avec la CAF ou même avec le 115 qu’on a du mal à joindre….Ou nous avons un contact immédiat ou presque avec une assistante sociale et là pas de problème ou alors nous tombons sur une ligne occupée ou sur une non réponse…..

Il n’est pas question de jeter la pierre à telle institution, souvent les personnels sont débordés.

Nous souhaitons pouvoir, quand nous avons une situation d’urgence pouvoir rencontrer rapidement un interlocuteur professionnel….

Comment faire ?

Chacun doit rester à sa place : l’association n’a ni la vocation, ni la fonction d’assurer les  charges et responsabilités d’une assistante sociale….quant à l’institution, elle doit prendre quelques distances et ne peut pas assurer les missions de veille des associations.

Il suffirait qu’existent des lieux de rencontres entre professionnels et militants associatifs afin que des échanges aient lieu dans l’intérêt des familles.

L’expérience montre que quand une association accompagne une cinquantaine de familles, elle n’a besoin de rencontrer un professionnel que pour quelques cas bien particuliers….

LE RESEAU LOCAL EST FORMALISE : TOUTES LES PARTENAIRES IDENTIFIES ET PRETSS A S’IMPLIQUER PEUVENT Y ADHERER.

Ce réseau n’est pas une association déclarée mais un collectif souple qui travaille

Un annuaire va être édité, nous avons besoin d’un document simple utilisable et réactivé régulièrement

Une réunion se tiendra en janvier sur l’Agglomération pour formaliser ce réseau et se fixer des tâches.

 

Jean-François Chalot

 

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans FRANCAIS LANGUE ETRANGERE ALPHABETISATION
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 07:41

De très nombreuses personnes habitant en France depuis quelques années et même depuis beaucoup plus ne parlent pas la langue française... Elles ne parlent que leur langue d'origine et ne connaissent parfois que quelques rudiments de la langue de Voltaire, ce qui leur pose de gros problèmes :   affiche-colloque.JPG

  • des faiblesses dans la communication orale avec les commerçants et leurs voisins ;
  • des difficultés à suivre le travail scolaire de leurs enfants, y compris durant les premières années de primaire ; 
  •  un handicap sérieux pour les enfants qui ne profitent pas tout petits d'un bain linguistique
  • leur permettant d'aborder l'entrée en maternelles dans des bonnes conditions ;
  • une intégration républicaine inexistante ou faible avec un enfermement communautaire pour certains....

Des associations familiales et de solidarité organisent des ateliers dits « socio-linguistiques » ou des cours de français. C'est d'ailleurs un des projets que met en œuvre l'association familiale laïque où je milite.

 

Nous sommes une douzaine de bénévoles pour une cinquantaine de personnes et 31 nationalités représentées....

Les résultats sont positifs : les « apprenants » sont très motivés, ils progressent et les bénévoles sont satisfaits.

Quant à l'intégration républicaine elle avance... Nous présentons, simplement les institutions et les principes républicains.

La laïcité n'est pas comprise comme une exception française mais comme une des conditions du « vivre ensemble »

 

Certains lecteurs de cet article vont certainement sursauter car il y est question de droits et non de devoirs.

Je leur répondrai que les deux sont liés.

 

Les personnes reçues dans ces « cours » de français comprennent bien qu'elles n'ont pas simplement le droit de parler français mais aussi le devoir afin de s'insérer dans la ville.

Notre action est complémentaire à celle menée par des professionnels.

Lorsque des places se libèrent dans les cours préparant aux diplômes officiels, labellisés, nous y orientons les « élèves ».

Malheureusement et c'est le hic, il n'y a pas assez d'offres, faute de moyens financiers permettant de payer les intervenants - pas les nôtres ils sont bénévoles et n'assurent que les premiers pas décisifs, mais les premiers pas - des centres sociaux par exemple.

 

Le samedi 23 novembre 2013 de 9H à 13heures à Vaux le Pénil, le CNAFAL, familles laïques avec le soutien de la Ville, de la CAF et du Conseil Général de Seine et Marne organisent un colloque ouvert aux bénévoles, aux élus et aux différents acteurs.

 

Il s'agira d'organiser un vrai débat sur ces questions...

Nous sommes prêts à recevoir et à publier des contributions écrites.

Comme pour la thématique de la lutte contre l'illettrisme, une question se pose :

Ne faudrait-il pas que les cours de français soient donnés le soir dans les écoles avec du personnels qualifiés au lieu qu'ils soient délivrés par des associations ?

 

Poser la question c'est y répondre, certes mais quel est votre avis ?

 

Jean-François Chalot

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans FRANCAIS LANGUE ETRANGERE ALPHABETISATION
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 08:57

 

2010-alfaflyer.jpg

 

Vous trouverez ci-dessous après cette présentation deux articles sur notre activité "cours de français" dont une analyse sur les difficultés rencontrées par de nombreux organismes avec le manque de financements.

 

12 bénévoles interviennent chaque semaine et aujourd'hui nous ne pouvons plus accueillir de nouveaux apprenants sauf si nous ouvrons d'autres créneaux....

Cette décision ne sera possible que si nous avons de nouveaux bénévoles et ceci après un temps de préparation et de formation.

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans FRANCAIS LANGUE ETRANGERE ALPHABETISATION
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 16:14

 UFAL.CarteDuMonde.2011-2012.jpg

 

 

C'est une action que nos bénévoles mènent depuis plusieurs années.

Les apprenants habitent à Vaux le Pénil, Melun, le Mée sur Seine ou Dammarie les Lys

Voici comment l'un d'entre eux présente les séances :

 

Adrien est graphiste. Il vient du Pays-Bas.

Il a réalisé la carte du monde en mettant un repère pour indiquer d'où viennent les élèves. Il y a aujourd'hui trente pays représentés.

Le plus jeune élève a 17 ans et la doyenne va avoir 65 ans. Ils apprennent le français avec des bénévoles de l'association : "Familles Laïques" le lundi, le mardi et le jeudi hors vacances scolaires.”

 

Nous le remercions très chaleureusement pour le travail qu'il a effectué. Sa carte montre bien que c'est le monde entier qui se retrouve chaque semaine au local de “Familles Laïques”.

 

Les bénévoles préparent ensemble les séquences en tenant compte des “niveaux” : certains des apprenants connaissent peu de mots français en arrivant la première fois alors que d'autres commencent à composer des phrases simples.

Chaque année des formations sont proposées aux formateurs qui ainsi se perfectionnent.

C'esrt une aventure humaine riche par les contacts et relations...Les élèves sont très motivés et les progrès sont sensibles.

 

Notre association ne se substitue pas aux organismes spécialisées...Quand cela est possible, des apprenants sont orientés vers des formations plus longues assurées par des professionnels.

C'est ainsi que se construit une complémentarité entre l'association et les organisateurs de cours agréés .

 

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans FRANCAIS LANGUE ETRANGERE ALPHABETISATION
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 13 Octobre 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 10 Novembre 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France