Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 23:36
Colloque « Combattre ensemble la pauvreté » 18 novembre 2016 Intervention de Mme Nathalie BEAULNES-SERENI


Mesdames, Messieurs,


Je remercie les associations des familles laïques, organisatrices de ce colloque, pour leur invitation car nous connaissons leur rôle de premier plan en tant qu’acteurs de terrain face aux problématiques de pauvreté, et c’est
ensemble,
en agissant en complémentarité, en mutualisant nos actions et nos moyens avec les acteurs pertinents du territoire que nous pouvons gagner en efficacité.
Notre institution départementale, comme vous le savez, est un acteur public central dans la mise en oeuvre des politiques de solidarité et de lutte contre l’exclusion sociale.
On peut en effet observer que les situations sont très disparates d’un territoire à l’autre de la Seine-et-Marne : la situation sur le territoire de la communauté d’agglomération de Melun Val de Seine interpelle tant les statistiques sont révélatrices : plus de 17% de sa population vit sous le seuil de pauvreté, ce qui la place au-dessus des moyenne nationale, régionale et départementale car ce sont 11,4% des seine-et-marnais qui vivent sous le seuil de pauvreté.
En poussant l’analyse plus loin, on constate au sein même du territoire communautaire des disparités encore plus troublantes : alors qu’un habitant de Vaux-le-Pénil sur 20 vit sous ce seuil de pauvreté, à Melun, c’est le cas d’un habitant sur 4 !
Dans cette lutte contre l’exclusion sociale, d’autres problématiques attirent également notre attention de façon préoccupante.
Je veux parler ici de la pauvreté infantile qui s’est accrue dans le département de Seine-et-Marne depuis 2009, du fait de la crise économique : notamment sur le territoire de Melun Val de Seine à Dammarie-les-Lys et au Mée-sur-Seine.
Face à ces problématiques d’envergure, on attend des collectivités publiques une action résolue, concrète et pragmatique.
Les élus de la majorité départementale sont ainsi, depuis 18 mois, constamment engagés en faveur de la cohésion sociale et de l’insertion de la plus grande partie de la population.
Cette détermination pour l’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi est particulièrement celle du Président du Conseil départemental, Jean-Jacques BARBAUX.
C’est en effet sous son impulsion que le Département s’est engagé dans la mise en place d’une politique de « juste droit » pour les allocataires du RSA qui vise à combiner de façon efficace :
- l’obligation de solidarité d’une part,
- l’insertion sociale et professionnelle active d’autre part.
Ce choix procède d’un sincère respect de la dignité des allocataires : la lutte contre la pauvreté, contre l’exclusion sociale ne peut en effet pas se passer d’actions concrètes et fortes pour l’emploi ; c’est là l’esprit même qui a présidé à la création du dispositif du RSA : accompagner les allocataires en vue du retour à l’emploi.
Le Département ne veut pas se résoudre à verser des allocations tout en assistant passivement à l’enlisement de personnes dans des situations inacceptables de précarité dans un pays comme le nôtre.
Le Conseil départemental entend ainsi remplir pleinement son rôle de chef de file de l’aide sociale, notamment grâce à son réseau de maisons départementales des solidarités, qui sont en tête de son action sociale dans les territoires. J’en profite par là même pour saluer le travail quotidien, constant et très diversifié de la MDS de Melun Val de Seine sur le territoire de la communauté d’agglomération et même au-delà.
Devant vous, membres du monde associatif, acteurs de premier rang de ce combat contre la pauvreté, je réitère tout le soutien et le concours du Département dans ce domaine, alors même que nous venons de voter aujourd’hui 390 000 € de subventions aux associations caritatives de notre territoire.
J’attends personnellement avec beaucoup d’intérêt le retour de vos observations sur le terrain ainsi que vos analyses de cet état des lieux qui pourra contribuer à la pertinence de l’intervention du Conseil départemental, dont je suis élue.
1 Md€ de sous compensation cumulée des dotations de l’Etat sur les 3 AIS
Débat d’orientation budget 2017 : d’avantage de moyens pour ceux qui en ont le moins

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans Colloque Combattre ensemble la pauvreté UDAF 77
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 07:07
La conférence départementale  des mouvements :  Une  « structure » formelle ou un outil au service des associations familiales ?

Le 15 mars au siège de l’UNAF ( Union Nationale des Associations Familiales) s’est tenue la conférence nationale des mouvements, ouverte exceptionnellement aux présidents des conférences départementales des mouvements.

Il s’agissait de présenter cette conférence nationale, ses objectifs et son fonctionnement et d’essayer de savoir comment se déroulaient les conférences départementales.

La conférence des mouvements familiaux est une instance consultative de concertation et d’information réunissant l’ensemble des associations adhérentes à l’UDAF.

Chaque association est représentée par une personne.

La Conférence Nationale, elle, réunie trois fois par an est un espace d’échanges, de débats qui permet aux différentes associations, spécifiques et générales de mieux se connaître et d’aborder des questions clés.

Au Conseil d’Administration de l’UNAF un point à l’ordre du jour porte sur un compte rendu de la dernière conférence tenue.

Au cours de cette journée du 15 mars, des représentants d’UDAF, présidents de Conférences départementales ont fait part de leurs expériences.

Parfois les conférences départementales sont des espaces de débats, mais trop souvent ce sont des « instances » formelles où l’on se contente de déterminer la liste des représentants désignés des associations au conseil d’administration de l’UDAF.

Le représentant du CNAFAL est intervenu pour répondre à l’appel du président de la Conférence des mouvements :

Le CNAFAL souhaite que les conférences départementales deviennent des espaces de réflexion, d’échanges voire de co-construction de projets.

Il appelle ses militants à participer à ces conférences mais cet appel ne peut être entendu que si dans les UDAF il y a un réel effort pour que les conférences ne soient pas de pure forme.

Les associations en se rencontrant, apprennent à se connaître et peuvent même construire avec l’UDAF une initiative publique comme un colloque ou un forum.

A Vaux-le-Pénil, l’association familiale laïque est la seule association familiale organisée sur la ville, or des adhérents individuels à une association spécifique sont présents sur la commune : UNAFAM, Jumeaux et Plus, Enfance Familles d’Adoption, APF.

Notre blog a repris avec l’accord de l’association concernée un article d’information. Cela s’est fait plusieurs fois.

Cela permet à l’association spécifique de trouver un écho à ses préoccupations et aux adhérents de Familles laïques d’être informés…..

Voici un premier contact intéressant.

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans UDAF 77
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 08:16

surend1Le collectif « Info-Dettes » a pris l’initiative d’organiser une session de formation pour ses nouveaux bénévoles, ainsi qu’une mise à niveau des connaissances pour les bénévoles qui assurent déjà les permanences d’accueil du public.

Pour ce faire, l’expérience est conduite par un bénévole, ancien dans l’activité et participant aux commissions de surendettement du département. Dans ces conditions, la procédure de surendettement qui ne cesse d’évoluer depuis 2010 est expliquée aux  « stagiaires » à l’aide de supports qui s’appuient sur des exemples concrets tirés  de situation réelles et anonymes.

 

 surend2

La première session de cette formation se déroulera en deux fois une journée pour ne pas pénaliser les permanences d’accueil. La première phase a eu lieu mardi 18 février. Elle a réuni, dans les locaux de Familles Laïques de Vaux le Pénil, 10 stagiaires dynamiques et   attentionnés qui ont accepté de se livrer à des exercices pratiques visant à les mettre en capacité  de répondre aux interrogations des familles de débiteurs lors des permanences qu’ils assurent ou qu’ils assureront.

 

 

La coupure du déjeuner a été mise à profit pour continuer les échanges entre des stagiaires qui ont, finalement, peu souvent l’occasion de se retrouver autour d’une table (de restaurant ou de conférence) puisqu’ils œuvrent chacun dans des permanences différentes.

 surend3.jpg

 

La bonne humeur qui a dominé durant cette première journée, a donné, à l’animateur au moins, l’envie de retrouver les mêmes participants mardi 4 mars prochain pour clôturer la session et dresser le bilan de cette expérience avant d’engager la suivante dans le courant du mois de mai.

D. Bijardel

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans UDAF 77
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 09:51

 

Un toit pour tous

 

Les familles seine-et-marnaises victimes des problèmes de logement

 

 

Le compte-rendu du travail de la Commission Départementale DALO qui recense les plus graves difficultés est accablant : sur les 3300 dossiers jugés recevables en 2009 par la Commission, seuls 632 ont reçu une réponse positive. Et pourtant, 1831 étaient jugés prioritaires et urgents !!!

Les demandeurs sont SDF, menacés d’expulsion, logés chez un tiers, logés dans une structure de transition ou dans un logement insalubre…

Ils peuvent être célibataires mais aussi avoir des enfants. Ainsi, on trouve une famille de 13 personnes sans logement décent ou une femme enceinte expulsable. C’est non seulement inhumain mais souvent un gâchis économique : l’Etat peut être condamné à verser 30€ par jour quand il ne propose pas un logement face à un dossier recevable.

La solution est connue : il faut construire davantage de logements sociaux. L’Etat mais aussi les Maires des communes seine-et-marnaises et l’ensemble des citoyens doivent agir.

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans UDAF 77
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 13 Octobre 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 10 Novembre 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France