Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 11:40

 

 

 

Nous dénonçons les interpellations au faciès ; les humiliations liées aux contrôles ; les mises en rétention administratives des hommes et des femmes étrangers sans papiers.

Nous dénonçons le climat de suspicion et les obstacles mis à l’exercice du droit d’asile pour des personnes menacées dans leur vie dans leur pays d’origine.

 

Nous refusons que soient appliquées en notre nom des décisions politiques qui broient des familles, des couples et des individus.

 

Nous voulons que la France reste un pays d’accueil, enrichi par des personnes venues du monde entier et qui circulent.

 

 

 

 

 

Avec ou sans papiers, l’étranger est une personne.

La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte.

Notre silence le crie

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

ACTUALITES - Août 2013

Et si c’était vrai ?

 

A l’horizon 2025, une France accueillante, plus de Sans Papiers, de Sans Logis, de Sans Emploi… plus de mises en rétention bêtes et cruelles…

 

Malheureusement, nous sommes mal partis car la réalité est toute autre :

 

  • Cas soulevé par l’Ordre de Malte : Monsieur D, après une interpellation, doit quitter le territoire français. Souffrant de troubles psychiatriques, il a besoin de soins médicaux urgents mais, après des séjours à l’hôpital, il est aussitôt interpellé… pour n’avoir pas obtempéré à l’obligation de quitter le territoire !!! Il a finalement été libéré.

 

  • Madame C. fait l’objet d’un refus d’admission au séjour et d’une obligation de quitter le territoire. Devant laisser sa famille, elle doit retourner seule en Pologne ou en Géorgie, son pays d’origine qu’elle a fui.

 

  • Enfants enfermés, familles séparées cet été.

Deux enfants avec leurs parents ont été enfermés avec leurs parents au centre de rétention de Rennes du 21 au 29 juillet, avant expulsion vers la Pologne.

 

  • Monsieur J, kosovar, a été expulsé le 14 août en laissant en France sa femme et ses 4 enfants qui sont à la rue.

 

  • Monsieur R, Géorgien, est expulsé, laissant sa femme et un enfant de 10 mois.

 

Nous devons constater que notre pays est toujours montré du doigt par la Cour Européenne des Droits de l’Homme en matière d’accueil des migrants.

Nous encourageons nos dirigeants à ne pas attendre 2025 pour s’engager dans une politique courageuse, cohérente et humaine.

 

 

Le CERCLE DE SILENCE de Melun.


S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.


Si vous êtes sensibles à ces situations,

Venez nous rejoindre, même quelques minutes

Chaque dernier mardi du mois, de 18h00 à 19h00,

Place Saint Jean à Melun.

 

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud – 34 rue A.Sommier – 77000 – MAINCY.dominique.thibaud2@wanadoo.fr

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans CERCLE DE SILENCE
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 07:44

22 août 2013.

 

Lorsque nous arrivons vers 10h, nous voyons 3 policiers se démener pour menotter un homme plaqué au sol dans la zone de vie n°3 du CRA3. Quelques minutes auparavant, un autre retenu aurait été violemment maîtrisé par 5 policiers au même endroit. La violence avec laquelle les policiers interviennent suscite la colère de l’ensemble des retenus des deux CRA qui assistent à la scène, derrière les grilles des différentes zones de vie qui se font face ; ils se mettent à crier et à taper contre les grilles pour protester. D’un coup, une grille cède côté CRA2. Aucun retenu ne tente de s’échapper mais c’est la panique chez les policiers qui se déploient dans le CRA, certains armés de matraques ou de bombes lacrymogènes.

centre-retention-administrative-mesnil-amelot-nord-paris-38.jpg

Cet incident a été déclenché par un événement des plus banals : le ballon avec lequel les retenus jouent au foot a atterri dans une autre zone de vie du CRA3, actuellement fermée, et un retenu a escaladé la grille de séparation intermédiaire à l'intérieur de l'enceinte du CRA3 pour aller le chercher ; cela arrive souvent. Mais cette fois, les policiers ont réagi comme s’il s’agissait d’une tentative d’évasion alors qu’à l’évidence, ce n’était pas le cas. A noter que les policiers en question appartiennent à une brigade avec laquelle il y a très souvent des tensions avec les retenus. De nombreux fonctionnaires de police avec lesquels nous avons discuté par la suite nous ont affirmé qu’avec une autre brigade, la situation n’aurait jamais dégénéré de la sorte.

 

Dans les heures qui suivent, l’ambiance est électrique et on sent que ça peut s’embraser à tout moment. Alors qu’un début de bagarre éclate entre deux retenus, des fonctionnaires du CRA2 sont appelés en renfort ; il y a alors presque autant de policiers que de retenus au dans la zone de vie du CRA3.

 

En début d’après-midi, les retenus mettent le feu à deux cellules simultanément, dans les bâtiment 4 et 6 du CRA3. C’est de nouveau la paniqu

 

e, les policiers accourent avec des extincteurs et maîtrisent le départ de feu ; les pompiers sont appelés en renfort. Tous les bâtiments sont alors fermés et les retenus se retrouvent assis par terre dans la zone de vie, cette grande cour où il  n’y a que deux bancs.

 

Compte tenu du climat qui règne à l’intérieur du CRA, la direction de la PAF du CRA3 décide d’annuler les escortes prévues pour le TGI de Meaux. Le JLD refusera de prolonger la rétention des retenus non présentés, estimant que le sous-effectif policier allégué pour justifier de leur absence n’est pas une circonstance insurmontable.

 

Quant aux deux retenus qui ont été violemment maîtrisés, l’un retrouvera la zone du CRA après quelques heures d’isolement, tandis que l’autre passera la journée en garde à vue, avant de revenir au CRA en attendant d’être convoqué devant le tribunal correctionnel (probablement mardi), vraisemblablement pour outrage et rébellion.

 

De très nombreux retenus, indignés par le comportement des policiers, souhaitent alerter les associations et instances compétentes de cet incident, selon eux entièrement imputable à cette brigade de police.

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans CERCLE DE SILENCE
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 07:30

5 ème anniversaire du Cercle de silence de Melun

 

 

 

Nous dénonçons les interpellations au faciès ; les humiliations liées aux contrôles ; les mises en rétention administratives des hommes et des femmes étrangers sans papiers.

Nous dénonçons le climat de suspicionet les obstacles mis à l’exercice du droit d’asile pour des personnes menacées dans leur vie dans leur pays d’origine.

 

Nous refusons que soient appliquées en notre nom des décisions politiquesqui broient des familles, des couples et des individus.

 

Nous voulons que la France reste un pays d’accueil, enrichi par des personnes venues du monde entier et qui circulent.

 

 

Avec ou sans papiers, l’étranger est une personne.

La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte.

Notre silence le crie

 

Les cercles se silence existent dans de nombreuses villes

 

cercle-de-silence-saint-denis

 

ACTUALITES MAI 2013.

 

Ils sont venus à un rendez-vous

curieux,

un peu mystérieux.

Un cercle s’est formé,

s’est élargi,

a grandi encore

sous le regard de passants étonnés.

Nous étions dix, quinze,

vingt, trente puis soixante,

formant un cercle, un cercle de silence,

sous le regard des passants interrogés.

Nous sommes restés là :

10, 20 minutes,

30, 45 minutes et une heure entière,

sous le regard des passants questionnés.

Ils semblaient nous dire :

Vous êtes là en silence, mais quelle est votre parole ?

Que dites-vous ? Que voulez-vous ? 

Nous leur répondons :

Les migrants lancent un cri à notre conscience.

C’est pour cela, qu’avec eux, nous nous taisons et faisons « silence » !

Nous demandons

Qu’en toute circonstance soit respectée leur dignité

Qu’à chacun soit donnée sa chance en humanité.

 

Ils sont « sans voix » !

Avec eux, nous nous taisons !

Mais notre silence devient un cri !

Un cri non-violent !

 


 

 

Le CERCLE DE SILENCE de Melun.

 

S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.

Si vous êtes sensibles à ces situations,

Venez nous rejoindre, même quelques minutes

Chaque dernier mardi du mois, de 18h00 à 19h00, Place Saint Jean à Melun.


Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans CERCLE DE SILENCE
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 15:56

 

  moton607

 

 

Actualités septembre 2012

Quelques avancées :

  • On ne met plus les enfants en centre de rétention.

  • Les Sans-Papiers malades et totalement démunis n’ont plus besoin de payer pour prétendre à l’Aide Médicale d’Etat.

  • Les étudiants étrangers qui terminent leurs études et qui ont une proposition d'embauche ne sont pas systématiquement expulsés.

  • Promesse faite d’étudier les dossiers de demande de régularisation au cas par cas et d’uniformiser les pratiques préfectorales.

Mais :

  • Grève de la faim avec pétition, initiée par une quinzaine de retenus du CRA 3 du Mesnil-Amelot pour « faire valoir leurs droits les plus élémentaires » : mauvaise prise en charge des problèmes de santé, mauvaise qualité de la nourriture, sentiment d’emprisonnement et surtout mépris de la part du chef de centre.

  • Pas de remise en cause de l’existence même des Centres de Rétention Administrative (CRA) : lieux de privation de liberté, ni du chiffre de 30 000 expulsions par an.

  • La situation des « étrangers  communautaires » (les Roms), expulsés de leur terrain sans solution de relogement, reste très préoccupante : si l’occupation des terrains est « illicite », la maltraitance des personnes est, elle, illégale au sens des engagements internationaux de la France, placée récemment pour ces faits sous la double surveillance du Comité des Droits de l’Homme de l’ONU et de la commission de l’Union Européenne.

 

La vigilance reste de mise

à l'égard des promesses de changement de politique

 

 

Le CERCLE DE SILENCE de Melun.

S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.

Si vous êtes sensibles à ces situations,

Venez nous rejoindre, même quelques minutes

Chaque dernier mardi du mois, de 18h00 à 19h00,

Place Saint Jean à Melun.

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud – 34 rue A.Sommier – 77000 – MAINCY.

dominique.thibaud2@wanadoo.fr

 

 

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans CERCLE DE SILENCE
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 08:21

 

 Comme annoncé lors du dernier cercle de silence de Février, le Cercle de
Silence du MARDI 27 MARS, à 18h00, Place Saint Jean à MELUN, aura un caractère exceptionnel, et sera un temps fort sur le thème de l'enfermement des enfants étrangers en Centre de Rétention Administrative.

biberon

Mardi 27 Mars de 18H à 19H

 Place Saint Jean à MELUN

 

il faut en finir avec l'enfermement des enfants étrangers !

 

165 enfants en 2004

242 enfants en 2007

318 enfants en 2009

356 enfants en 2010

C'est le nombre d'enfants privés de liberté

 

parce que leurs parents sont sans papiers.

 

Au motif que leur situation administrative n’est pas à jour – c'est là leur seul crime – de plus en

plus de familles sont aujourd'hui détenues dans des centres de rétention administrative (CRA).

Ce sont parfois de très jeunes enfants

 80% de ceux qui sont enfermés en CRA ont moins de 10 ans. Et encore ces chiffres sont bien plus conséquents si l’on prend en compte  l’Outre-mer : dans la seule petite île de Mayotte, en 2010, 6400 mineurs ont été éloignés de force.

Priver de liberté des dizaines de milliers d’étrangers

- parfois jusqu’à 45 jours - pour des  raisons administratives est l’affichage le plus visible de la politique du gouvernement en matière  d’immigration et de ses objectifs chiffrés.

L’ouverture, en août 2011, de 40 places pour les familles et l’installation de structures  d’accueil et aires de jeux dans le nouveau CRA du Mesnil-Amelot, envoient le signal d'une augmentation voulue et programmée de l'enfermement des enfants. Tirés du lit au petit matin ou arrêtés avec leur père, leur mère, leurs frères et soeurs, séparés de leurs amis, privés d'école, ces enfants s’en remettront-ils ? Ils sont enfermés près des aéroports, gardés par des policiers, derrière des grillages, à chaque déplacement ils voient devant eux leurs parents menottés, au  seul motif qu'ils sont sans-papiers. . Ils sont régulièrement témoins de la grande détresse que  manifeste leurs codétenus. La peur de l’expulsion ne les lâchera plus.

L’enfermement des enfants et des mineurs étrangers , seuls ou avec leurs parents,  heurte les principes de protection des mineurs garantis par des textes internationaux dont la Convention Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) et la Convention Internationale des  Droits de l'Enfant (CIDE).

Régulièrement, le Comité des droits de l'enfant des Nations Unies et, récemment, la Cour  européenne des droits de l’Homme, rappellent la France à l'ordre à ce sujet. En vain : ne serait ce  que pendant l’été 2011, des dizaines d’enfants ont été arrêtés à leur domicile avec leurs  parents, et placés en rétention.

Nous exigeons que cesse immédiatement et définitivement  l'enfermement des enfants et mineurs étrangers

 

Collectif des 

sans papiers

de Melun

 

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans CERCLE DE SILENCE
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 09:07

Notre association et le CDAFAL 77 appellent à ces cercles de silence qui se réunissent chaque mois

 

moton415.png

 

 

Actualités Février 2012

 

Les menaces d'expulsion à l'égard des personnes étrangères en situation régulière s'intensifient

 

Des étudiants étrangers formés dans les universités françaises, diplômés, qui avaient une promesse d'embauche de six mois devaient quitter la France, selon la circulaire Guéant. Elle a été assouplie après plusieurs mois de pression de la part des universitaires.

Des pères d'origine étrangère, installés en France depuis plus de dix ans, ayant leur famille et un travail ne sont pas à l'abri d'expulsion. Il y a quelques années ils obtenaient la carte de résident valable pendant dix ans.

En préfecture il y a de nombreux obstacles administratifs pour le renouvellement des papiers. Toute dépose de nouvelle demande nécessite de verser 110 €.

 

L'enfermement des enfants en centre de rétention administrative continue malgré la condamnation de cette pratique par le Cour Européenne des Droits de l'Homme, et la Convention Internationale des Droits de l'enfant

La famille albanaise E. avec deux enfants en a fait l'expérience .Deux fois au Mesnil-Amelot : la 1ére fois c'était le 3 septembre2011, la 2e fois le 9 Février 2012. Le juge du tribunal administratif de Melun a annulé la rétention. Elle vient de faire une 3ème expérience cette fois au CRA de Metz avant d'être libérée par le tribunal de Strasbourg

Quel gâchis et que de stress inutile pour cette famille!

 

Nous dénonçons ces mesures qui visent à installer la peur et à développer la suspicion à l'égard des personnes étrangères.

 

Nous vous invitons à signer la pétition contre l'enfermement des enfants sur le site:

www.educationsansfrontieres.org

 

biberon

 

 

LE CERCLE DE SILENCE de Melun

s’inscrit dans un mouvement de protestation non violente face à la politique migratoire pratiquée dans notre pays.

 

S’y retrouvent à titre personnel des membres de diverses organisations : Réseau Education Sans Frontière - Action des Chrétiens Contre la Torture - Ligue des Droits de l’Homme - AFL - MRAP - CCFD - Entraide protestante - Cimade - Partenia 77…ou n’appartenant à aucune organisation.

 

 

 

Si vous êtes sensibles à ces situations,

Venez nous rejoindre

Chaque dernier mardi du mois ,de 18h 00 à 19h00

Place Saint Jean à Melun.

 

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud, 34 rue A. Sommier Maincy

domthibaud@free.fr

 

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans CERCLE DE SILENCE
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 13 Octobre 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 10 Novembre 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France