Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 23:36
Colloque « Combattre ensemble la pauvreté » 18 novembre 2016 Intervention de Mme Nathalie BEAULNES-SERENI


Mesdames, Messieurs,


Je remercie les associations des familles laïques, organisatrices de ce colloque, pour leur invitation car nous connaissons leur rôle de premier plan en tant qu’acteurs de terrain face aux problématiques de pauvreté, et c’est
ensemble,
en agissant en complémentarité, en mutualisant nos actions et nos moyens avec les acteurs pertinents du territoire que nous pouvons gagner en efficacité.
Notre institution départementale, comme vous le savez, est un acteur public central dans la mise en oeuvre des politiques de solidarité et de lutte contre l’exclusion sociale.
On peut en effet observer que les situations sont très disparates d’un territoire à l’autre de la Seine-et-Marne : la situation sur le territoire de la communauté d’agglomération de Melun Val de Seine interpelle tant les statistiques sont révélatrices : plus de 17% de sa population vit sous le seuil de pauvreté, ce qui la place au-dessus des moyenne nationale, régionale et départementale car ce sont 11,4% des seine-et-marnais qui vivent sous le seuil de pauvreté.
En poussant l’analyse plus loin, on constate au sein même du territoire communautaire des disparités encore plus troublantes : alors qu’un habitant de Vaux-le-Pénil sur 20 vit sous ce seuil de pauvreté, à Melun, c’est le cas d’un habitant sur 4 !
Dans cette lutte contre l’exclusion sociale, d’autres problématiques attirent également notre attention de façon préoccupante.
Je veux parler ici de la pauvreté infantile qui s’est accrue dans le département de Seine-et-Marne depuis 2009, du fait de la crise économique : notamment sur le territoire de Melun Val de Seine à Dammarie-les-Lys et au Mée-sur-Seine.
Face à ces problématiques d’envergure, on attend des collectivités publiques une action résolue, concrète et pragmatique.
Les élus de la majorité départementale sont ainsi, depuis 18 mois, constamment engagés en faveur de la cohésion sociale et de l’insertion de la plus grande partie de la population.
Cette détermination pour l’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi est particulièrement celle du Président du Conseil départemental, Jean-Jacques BARBAUX.
C’est en effet sous son impulsion que le Département s’est engagé dans la mise en place d’une politique de « juste droit » pour les allocataires du RSA qui vise à combiner de façon efficace :
- l’obligation de solidarité d’une part,
- l’insertion sociale et professionnelle active d’autre part.
Ce choix procède d’un sincère respect de la dignité des allocataires : la lutte contre la pauvreté, contre l’exclusion sociale ne peut en effet pas se passer d’actions concrètes et fortes pour l’emploi ; c’est là l’esprit même qui a présidé à la création du dispositif du RSA : accompagner les allocataires en vue du retour à l’emploi.
Le Département ne veut pas se résoudre à verser des allocations tout en assistant passivement à l’enlisement de personnes dans des situations inacceptables de précarité dans un pays comme le nôtre.
Le Conseil départemental entend ainsi remplir pleinement son rôle de chef de file de l’aide sociale, notamment grâce à son réseau de maisons départementales des solidarités, qui sont en tête de son action sociale dans les territoires. J’en profite par là même pour saluer le travail quotidien, constant et très diversifié de la MDS de Melun Val de Seine sur le territoire de la communauté d’agglomération et même au-delà.
Devant vous, membres du monde associatif, acteurs de premier rang de ce combat contre la pauvreté, je réitère tout le soutien et le concours du Département dans ce domaine, alors même que nous venons de voter aujourd’hui 390 000 € de subventions aux associations caritatives de notre territoire.
J’attends personnellement avec beaucoup d’intérêt le retour de vos observations sur le terrain ainsi que vos analyses de cet état des lieux qui pourra contribuer à la pertinence de l’intervention du Conseil départemental, dont je suis élue.
1 Md€ de sous compensation cumulée des dotations de l’Etat sur les 3 AIS
Débat d’orientation budget 2017 : d’avantage de moyens pour ceux qui en ont le moins

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France