Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 06:36
dessin de NAGY

dessin de NAGY

Le CNAFAL est un mouvement familial attaché à la laïcité donc à l’égalité.

En tant qu’organisation familiale membre de l’UNAF depuis bientôt 40 ans, nous militons pour l’abolition du suffrage familial au sein de l’UNAF, chacun des conjoints doit être libre de son vote, et nous regrettons la cécité mentale de Laurence ROSSIGNOL, Ministre des Familles, qui a refusé d’appuyer l’amendement de deux sénatrices socialistes à l’automne dernier visant à le supprimer.

Cela dit, si des progrès continuent à se réaliser, du chemin reste à faire : une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Le coût économique des violences au sein du couple est évalué à un milliard d’euros, les traumatismes à vie sont inchiffrables.

Le CNAFAL a milité pour les ABC de l’égalité. Il regrette un certain renoncement sur ce sujet. C’est dès l’école qu’il faut lutter contre le machisme ambiant, le sexisme sous toutes ses formes. La critique de l’idéologie patriarcale jusqu’aux classes de terminale doit faire partie de l’éducation civique.

D’immenses progrès restent à faire :

  • Egalité salariale : il y a toujours un différentiel des salaires de 18 à 20 % à qualification égale entre les hommes et les femmes – le CNAFAL souhaitait une fiscalité supplémentaire progressive sur les entreprises en fonction de l’écart salarial.
  • Au Parlement et dans d’autres instances politiques la parité n’est toujours pas atteinte ; certains préfèrent payer des pénalités …
  • Le CNAFAL souhaite un congé parental totalement égalitaire ; il n’y a pas d’intérêt supérieur en termes de carrière par rapport aux femmes.
  • Les conseils d’administration des grandes entreprises doivent atteindre la parité totale sous peine de taxation des dividendes, même si des ouvertures ont été faites.
  • Les moyens octroyés envers les missions d’information, d’accueil et d’orientation sur les questions de contraception, de sexualité, de prévention des maladies sexuellement transmissibles doivent être renforcés tout comme le renforcement du maillage des centres pratiquant l’IVG.
  • Enfin, l’éducation et l’information sur la sexualité, la contraception, la prévention des maladies MST doivent être méthodiques et renforcées dans le collège et tout au long de la scolarité – une récente étude montre que les premiers rapports sexuels des collégiens commencent dès la 4ème et se renforcent à la 3ème .

Il est plus que temps de vivre avec son temps.

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, LAÏCITE

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 22:54
JOSE DANS UNE FORMATION D'INFO-DETTES

JOSE DANS UNE FORMATION D'INFO-DETTES

Les militant(e)s d'info-dettes et les bénévoles de nos associations familiales gardent de José l'image d'un grand militant chaleureux.

Comme Jean Métreau , quand il défendait une famille, il allait jusqu'au bout et ne lâchait jamais.

Nous allons poursuivre ton combat et le collectif info-dettes  continuera l'action à laquelle tu es resté attaché parce qu'il s'agit d'accompagner les familles en difficultés et d'oeuvrer en commun, toutes associations confondues .

JF Chalot

Voici la lettre adressée par la présidente de l'UDAF 77, lettre où elle s'exprime au nom de nous tous, acteurs associatifs :

 

José DUCHARNIAT vient de nous quitter. Administrateur de l’UDAF depuis 2006, outre sa participation au conseil d’administratioin, il a présidé notre commission Prise de position institutionnelle, mise en place en 2012.

Il participait également à certaines de nos journées de formation des bénévoles, et lorsque nous avions besoin d’un représentant de l’UDAF à quelque réunion sur Melun, il n’hésitait pas à y aller lorsque cela lui était demandé. Il savait alors défendre l’intérêt des familles au nom de l’UDAF en toute objectivité.

Prêt à rendre service, il était à l’écoute de tous et je garde de lui le souvenir d’une constatnte gentillesse associée à un esprit constructif qui rendait les échanges et le travail agréables.

L’ensemble du Conseil d’administration se joint à moi pour exprimer à ses enfants et petits enfants toute notre sympathie.

 

Marie-Madeleine PATTIER

Partager cet article
Repost0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 23:13

L'idée avait germé en 2006 dans l'esprit de notre fondateur pour être mise en œuvre en 2017.

Jean METREAU qui représentait les consommateurs à la commission de surendettement, sous l'égide de l'UDAF du Département, avait ressenti le besoin de mettre en place un dispositif destiné à aider les personnes concernées dans la préparation d'un dossier de surendettement. Nous sommes encore quelques uns, présents depuis l'origine, à nous souvenir de la création du collectif des associations volontaires sous le nom de "INFO DETTES" et qui proposait ses services dans des permanences mensuelles situées à Melun, Dammarie les Lys, Vaux le Pénil et Le Mée sur Seine..

Depuis, l'équipe à connu de nombreuses évolutions. Nous sommes maintenant une trentaine de bénévoles qui assurent un accueil du public dans 10 lieux différents, dont certains à raison de deux fois par mois.

 

Dans l'intervalle, pour faire connaître les services de INFO DETTES et la procédure de surendettement, nous avons rencontré des travailleurs sociaux dans les Maisons des solidarités ou dans les lieux de grandes collectivités.

 

Nous avons également le souci de maintenir les bénévoles informés des évolutions de la procédure de surendettement et de fournir aux nouveaux arrivants dans l'équipe, les éléments de formation qui leur permettront d'accueillir avec efficacité le public qui se rend dans nos permanences. Pour ce faire, nous avons pris l'habitude d'organiser, une ou deux fois par an, une journée de partage et d'échange sur le sujet qui nous réunit tous sous la bannière de INFO DETTES.

 

Joyeux anniversaire à l'association et merci à tous les bénévoles qui ont à cœur de soutenir les personnes impliquées dans le surendettement en les accueillant en toute confidentialité, en totale gratuité et sans porter de jugement sur leur situation.

 

Daniel BIJARDEL

Page à télécharger...cliquer ci-dessus sur pdf.2017

Partager cet article
Repost0
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 23:05

 

J’ai écrit ce texte en 2012, Jean est mort, Geneviève, Madeleine et Hélène continuent.

D’autres vieux militants poursuivent la voie tracée, fuyant les honneurs.

José, avait quelques années de moins mais, retraité depuis longtemps, malade il aurait pu abandonner et se reposer….Il ne le pouvait pas.

Il y a quelques semaines j’avais échangé quelques mots avec lui, il m’avait déclaré :

« je suis malade mais qu’importe, tant qu’on aura besoin de moi je serai là »

Chapeau José !

A la suite de ce texte vous trouverez des images que nous a adressées la CSF

 

Ils s'appellent Jean, Geneviève, Madeleine et Hélène

Ils ont tous dépassé largement les 75 ans et restent pourtant mobilisés pour agir...

Ce ne sont pas les honneurs qu'ils recherchent....

Ils veulent poursuivre leur chemin d'acteurs associatifs.

http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH225/IMG_0180-02-cf5cc.jpg

Ils sont retraités depuis plusieurs années et toujours sur la brèche.

Pourquoi ne décrochent-ils pas ?

C'est une question que se posent de nombreuses personnes, y compris des responsables associatifs...

Je commence à avoir quelques éléments de réponses fiables.

Ce ne sont ni des carriéristes, ni des bureaucrates qui se battent pour rester aux commandes, mais pour la plupart, des militants qui veulent continuer à agir avec les autres dans la défense d'une cause.

Ils sont prêts à laisser leur place dans les instances décisionnelles, dès qu'un plus jeune se présente mais il n'est pas question pour eux d'abandonner l'action de terrain.

A Melun, j'en côtoie régulièrement dans les permanences surendettement et même sous la pluie ou en plein vent dans les cercles de silence... Certains ont plus de 70 ans et une vient de souffler ses 85 bougies.

Je tiens à leur tirer mon chapeau et à leur rendre hommage.

Au lieu de jouer aux cartes ou de passer leurs journées devant le poste de télévision, ils préfèrent rester des acteurs sociaux....

Certains parmi eux découvrent l'outil informatique et l'utilisent régulièrement avec dextérité.

Une anecdote m'a bien fait sourire :

Madeleine âgée de 84 ans, a voulu se mettre à l'informatique...

Les premières réactions de ses enfants ont été négatives : « Maman ! Tu n'y arriveras pas, le maniement du portable est trop compliqué » !

Aujourd'hui elle saisit directement, sur le vif les résumés d'intervention et manie le iphone comme un professionnel, aucune fonction ne lui échappe.

L'autre jour, un de ses petits enfants l'a interpellé ainsi : « Oh Mamie, montre moi ! »

C'est un texte que je n'aurais pas écrit il y a dix ans ou même vingt ans car comme d'autres je pensais qu'ils étaient comme ces sénateurs …. à rester pour les honneurs.

Non ! Ils sont bénévoles, ne se font même pas rembourser leurs frais et refusent d'abandonner le combat de leur vie pour le maintien et le renforcement du lien social.

Il est important que le fil ne se rompe pas, que les nouvelles générations se nourrissent des expériences des anciens et que ceux ci puissent continuer, s'ils le désirent, à agir.

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 21:29
Notre ami José DUCHARNIAT n’est plus

Le grand José, par sa taille et aussi par sa dimension humaniste nous a quittés.

José était connu pour sa grande gentillesse et sa disponibilité.

Militant à la CSF de Melun et siégeant dans différentes instances de son mouvement, il était

aussi administrateur à l’UDAF.

Elu comme représentant de locataires à l’OPH 77, il était de bons conseils et, avec l’esprit unitaire qui était le sien, il a aidé la jeune représentante du DAL 77 à faire ses premiers pas dans ce conseil d’administration.

José a été dans le premier cercle des fondateurs d’INFO-DETTES, aux côtés de Jean Métreau, décédé il y a bientôt deux ans.

Malgré sa maladie il a continué à accompagner des familles en difficultés.

Pour moi et pour beaucoup de bénévoles, les Jean, José et Hélène qui vient de souffler ses 90 bougies ont été ou sont de grands militants.

José ! tu vas nous manquer énormément dans les permanences, à l’UDAF, pour la défense des locataires et dans les relations cordiales.

Nous poursuivrons ton combat progressiste contre les inégalités sociales et pour la défense de toutes les familles et notamment des plus vulnérables.

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 00:08

 

 

ATELIERS SOCIOLINGUISTIQUES

 

Le CDAFAL 77 et deux de ses associations « Familles Laïques » de Vaux-le-Pénil et l’AFL de Melun mènent des projets FLE (Cours de français langue étrangère)

Ce sont quelques dizaines de personnes de toutes origines et notamment des

« primo-arrivants » qui viennent apprendre le français.

 

Nos bénévoles assurent cette action en se donnant plusieurs objectifs :

 

  • Permettre aux personnes de pouvoir s’exprimer le mieux possible en français
  • Faire connaître et partager les principes républicains
  • Aider les personnes à accéder à leurs droits
  •  

Ce dernier objectif ne peut être atteint que dans le cadre d’un partenariat que nous souhaitons développer avec d’autres associations comme la Ligue des Droits de l’Homme.

 

Le CDAFAL 77 va répondre à l’appel à projet suivant afin notamment d’acquérir de nouveaux outils adaptés et de mettre en œuvre une formation pour nos formateurs

 

Programme 104 : Intégration et accès à la nationalité française

http://grand-est.drdjscs.gouv.fr/sites/grand-est.drdjscs.gouv.fr/local/cache-gd2/eedff4016ecc24e063b144b84f1ec046.jpg

Le programme 104 « intégration et accès la nationalité française » vise à mettre en place les conditions d’un meilleur accueil et d’une intégration réussie des personnes qui ont le droit de s’établir en France, tel que le prévoit la loi n°2016-274 du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers en France.

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 00:53

 

 

Nos associations DAL 77 et Familles laïques de Melun reçoivent conjointement les locataires en difficultés.

Nous sommes très attentifs aux situations.

Nous avons accueilli ce matin une jeune femme désespérée.

N’ayant plus de travail, elle a accumulé des dettes de loyers importantes.

Face à sa situation, elle a déposé l’an dernier un dossier de surendettement qui a été jugé recevable par la Banque de France qui propose au Juge de prononcer un PRP, plan de redressement personnel….c’est à dire un effacement de dettes.

Toutes les mesures d’exécution sont donc suspendues, à moins que le Juge, ce qui est peu probable ne suive pas l’avis de la commission.

Cette jeune femme est donc protégée.

Pendant plus de deux heures nous lui avons expliqué qu’il fallait qu’elle règle son loyer résiduel de février avant l’audience au tribunal qui se déroulera la semaine prochaine .

Madame nous a dit que de toutes façons elle partirait fin mars car elle serait expulsée comme sa voisine l’a été…..D’ailleurs l’officier de police judiciaire lui a rappelé il y a peu de temps.

Dans le cours de la conversation, nous avons appris que plusieurs fois de suite son bailleur lui a dit de déménager, de partir sans histoire.

Ce n’est pas la première fois que des personnes sont harcelées par le gardien zélé ou par le responsable direct du bailleur.

Souvent les personnes résistent et font face avec de l’aide.

Nous avons parfois dans le passé interpellé le bailleur pour calmer l’ardeur des « exécuteurs » plus ou moins diligentés…..

Cette femme qui semble fragile est certaine qu’elle sera expulsée.

Elle est venue pour avoir un logement.

Malheureusement si nous pouvons l’aider et l’accompagner dans ses démarches, il nous est impossible, vu l’état de son surendettement de lui trouver un logement, au moins dans les délais convenables.

Nous allons la recontacter pour essayer de la convaincre de rester dans son appartement mais elle n’y croit guère.

Encore plus aujourd’hui qu’hier nous pensons qu’il faut à la fois informer les locataires de leurs droits et à la fois combattre le harcèlement conjoint du bailleur, de l’huissier et parfois du policier.

Partager cet article
Repost0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 07:19
Les autres départs à Vaux-le-Pénil le lundi 20 mars 2017
Partager cet article
Repost0
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 23:32
La directrice de RESO 77 lors de notre colloque  du 28 novembre 2014 qui portait sur : CONSTRUIRE UN RESEAU DE SOLIDARITE

La directrice de RESO 77 lors de notre colloque du 28 novembre 2014 qui portait sur : CONSTRUIRE UN RESEAU DE SOLIDARITE

 

Reso 77 a tenu son Assemblée générale ordinaire avant d’ouvrir son AG extraordinaire.

Un débat nourri, fraternel a eu lieu sur l’avenir de RESO

C’était d’ailleurs la force d’une association comme celle-ci d’être capable de faire vivre en son sein

une démocratie.

Reso 77 perdant tout soutien financier du Conseil Départemental, l’association rencontrait des difficultés financières très sérieuses.

Le débat s’est conclu par un vote qui a donné les résultats suivants :

  • 26 pour la dissolution de RESO
  • 3 dont le CDAFAL 77 pour le maintien ( en réduisant la voilure dans l’attente d’une situation plus propice)
  • Une abstention.

A la fin de l’AG la présidente de RESO 77 a soumis aux voix une proposition de verser le reliquat ( quelques dizaines d’euros, voire 200….) s’il y en avait à Familles Laïques .( en remerciement pour l’aide apportée et parce que l’association avait proposé d’héberger RESO 77 à Melun)

Nous avons été touchés par cette attention.

Cette somme pourra servir au réseau de solidarité que nous avons créé sur la communauté d’agglomération.

Le CDAFAL 77 regrette la décision prise mais se plie à ce choix démocratiquement fait.

Avec la mise en sommeil du CDAJEP 77 et la dissolution de RESO 77, le monde associatif seine et marnais s’affaiblit.

Le CDAFAL espère que la réunion inter-associative tenue le 1er février à Vaux-le-Pénil jettera les bases de la construction au moins d’une coordination.

CDAFAL 77

Partager cet article
Repost0
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 09:29
Le spectacle des 20 ans de l'association pénivauxoise: PIANO EN CHOEUR

C'est une association dynamique et toujours prête à agir en partenariat avec d'autres associations

BON ANNIVERSAIRE ! 

 
20 ans déjà ! »

Piano en Chœur

présente son nouveau et prochain spectacle

« 20 ans déjà ! »   

Sous forme de Buffet spectacle

Le samedi 4 mars 2017 à 19h

A la Buissonnière – Vaux le Pénil

Enregistrement des inscriptions jusqu’au  27 février 2017

le bulletin d’inscription

  • imprimer
  • remplir
  • joindre son règlement à l’ordre de Piano en Chœur
  • et envoyer l’ensemble à

Sylvie PLESNIK
69bis, Rue de la Baste
77000 VAUX LE PENIL

 

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 12 novembre 2021

 Vendredi 10 decembre 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France