Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 09:45
Le revenu social garanti s’invite à la conférence des présidents du CNAFAL
Le revenu social garanti s’invite à la conférence des présidents du CNAFAL

 

 

Samedi 28 janvier, la conférence des présidents des CDAFAL s’est tenue à Paris.

C’est un espace annuel de débats et d’échanges permettant de faire le point sur des dossiers importants.

Nous avons discuté du développement avec la création de nouvelles associations départementales et du secteur santé et les conséquences de notre nouvel agrément avec notre entrée en tant que mouvement dans les différents conseils d’usagers.

La journée a été dense, très dense et les présidents des CDAFAL ont nourri notre réflexion sur la question du revenu social garanti.

Cette question qui a donné lieu à des échanges musclés entre les différents candidats aux élections présidentielles, a été soulevée il y a 30 ans par le CNAFAL, partisan de la création de ce revenu garanti.

Nous sommes heureux qu’aujourd’hui cette problématique soit légitimement d’une actualité brûlante.

Au CNAFAL nous avons débattu.

Si tout le monde est pour ce revenu social garanti, les modalités de son attribution et les financements ont été discutés.

Nous allons reprendre à la fois les textes qui ont été écrits par le mouvement et à la fois les actualiser Il y a clairement deux niveaux à articuler : la revendication immédiate qui consiste à demander qu’aucune personne n’ait un revenu au- dessous du seuil actuel de pauvreté et la construction d’un dossier solide sur le revenu social garanti.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 23:19
LE CAFE PARENTS A VAUX LE PENIL : LA REUSSITE DES ENFANTS samedi 28 Janvier de 10h à 12h.
La réussite des enfants est une des plus grosses angoisse des parents.
Pour ne rien laisser au hasard dans leur construction de soi, nous vous invitons à participer à la conférence-débat du samedi 28 Janvier de 10h à 12h.
Pour plus d'informations, n'hésitez pas à ouvrir la pièce jointe et à prendre contact avec nous pour vous inscrire, soit par téléphone au 01 64 71 57 46, ou bien par mail à intergeneration@mairie-vaux-le-penil.fr ou encore en nous rendant visite à l'Arcature au 1 Rue Charles Jean BRILLARD à Vaux Le Pénil. ATTENTION, le nombre de place est limité.

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 00:23

Eddy Khaldi, auteur des livres sur l’ABC de la laïcité est intervenu pour la deuxième fois dans une classe de seconde du lycée Simone Signoret de Vaux-le-Pénil.

A la fin de ses interventions, un livre a été offert par le CDAFAL et Familles laïques de Vaux-le-Pénil à chaque lycéen des classes concernées.

Voici une évaluation de la deuxième séance, celle de lundi 23 janvier 2017

 

Comment s'est déroulée cette séance ?

De l’avis des enseignants, bien et enrichissant. Bonnes interventions des enseignants s’inscrivant dans la démarche

Questions posées à Eddy Khaldi

 

Que penses-tu de cette séance?

Cette nouvelle expérience est intéressante, elle confirme qu’a priori les jeunes appréhendent la laïcité comme une entrave à la liberté d’expression ou de se vêtir. Après explication et déroulé, la laïcité est plus perçue comme un principe positif et partagé

Quelle forme as-tu choisie ?

La classe entière durant deux heures, donc 36 élèves

Les élèves ont-ils été attentifs?

Bonne attention sauf de la part d'un seul élève, habituellement turbulent, recadré en début de séance par les deux enseignants

Que peux-tu dire de la Participation ?

Bonne participation des lycéens très soutenue pendant les deux heures, relâchements un peu perceptibles dans les dix dernières minutes, du fait sans doute d’une séance dense de deux heures

Le débat fut-il animé ?

Oui des questions et réflexions intéressantes d’une bonne moitié des lycéens

As-tu fait face à de la contestation ?

Aucune

As-tu obtenu un accord?

Pas d’opposition perceptible

 

As-tu utilisé ton livre?

Surtout ABC et à la marge ABC pour les jeunes

Le Diaporama ABC visionné en début de séance a été repris pour commenter quelques dessins

Le diaporama de la laïcité pour les jeunes a été utilisé pour expliquer les espaces : publics, privés....

Les interventions des deux enseignants étaient complémentaires .

 

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 06:38

Titre et dessin de NAGY

 

 

L’opération « grand froid » vient juste de commencer en Seine et Marne…..

Depuis des jours et des jours, des hommes et des femmes dormaient dehors à Melun et dans les environs comme dans toute la France.

Des gymnases sont ouverts et des lits de camp sont installés.

C’est mieux que rien.

Mais pourquoi le Préfet n’a-t-il pas décidé de réquisitionner les locaux vides qu’il suffirait de chauffer et d’aménager ?

L’association « Je suis Charclo » qui distribue tous les jours de la semaine de la nourriture aux SDF à Melun a demandé à la ville de Melun un espace pour entreposer des couvertures et des habits.

Le Maire leur a répondu qu’il n’avait pas de place !???

Etonnant ! Non !

Nous allons rencontrer cette association de solidarité exemplaire pour voir comment nous pourrions l’aider….Le rendez-vous est déjà pris.

 

 

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 11:24

Que Madame la Ministre vienne à l'hôpital de Melun.

Les malades y attendent des heures et des heures....C'est long, très long malgré le dévouement du personnel.

 

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 00:16
Des bailleurs dits sociaux !?

 

 

De nombreux bailleurs sociaux respectent les valeurs affichées en accompagnant les familles en difficultés et en menant une action de prévention.

D’autres n’ont de social que le label qu’ils mériteraient de perdre tant leur politique ressemble à celle des bailleurs privés.

Je viens d’être saisi d’un cas où le blocage de la part du bailleur montre la limite du décret du 6 juin 2017 du moins dans son implication.

L’intention de la Ministre était de maintenir l’APL aux familles en difficultés mais de bonne foi en cas d’impayés de loyers.

Le décret d’application de la loi ALUR pourrait être plus clair et aborder le problème de ceux qui ont déjà vu leur suspension d’APL, avant le 1er septembre 2016.

Pour que l’APL et les arriérés soient payés il est indispensable qu’il y ait un bail.

Si le bailleur ne veut pas pour telle raison rétablir le bail, les APL ne sont pas versées…

Venons-en à la famille M :

Elle a deux ans de retard de paiement de loyer mais aujourd’hui, elle pourrait, sa situation ayant évolué, payer son loyer courant et réduire considérablement sa dette en signant un protocole de cohésion sociale permettant le retour des APL et des arriérés.

Mais voilà : le bailleur « social » qui veut se débarrasser de cette famille ne signera aucun protocole.

Aucun autre bailleur social n’acceptera de prendre une famille n’ayant pas apuré sa dette.

L’expulsion risque d’être prononcée et voici là une famille qui va se retrouver dans la rue.

Elle sera hébergée car il y a des enfants mais le coût sera élevé pour les pouvoirs publics (frais d’hôtel et d’accompagnement).

Concernant la famille "M", si un surendettement est avéré (même avec une seule et unique dette de loyer), la commission pourrait imposer au bailleur une mesure recommandée (avec appui du Juge) qui inclurait une mensualité minime en plus du loyer courant.

Cette nouvelle démarche est faisable que si la famille connaît ses droits ou est accompagnée.

Beaucoup abandonnent.

 

IL FAUT ABSOLUMENT QUE LE DECRET DU 6 JUIN 2017 SOIT COMPLETE DANS SON TEXTE MEME OU PAR UN ARRETE D’APPLICATION.

Le principe qui veut que les APL ne soient versées que si le bail n’est pas résilié risque de conduire à des blocages.

D’autres évolutions seraient nécessaires : un locataire ne peut toujours pas changer de logement pour un plus petit, donc moins cher, s'il n'est pas à jour de tous ses loyers. Là aussi, un changement de texte améliorerait de nombreuses situations

CDAFAL 77

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 10:01

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 06:05
Un revenu social garanti

Haut du formulaire

 

Il y a plus de 25 ans le CNAFAL proposait un revenu social garanti

Ce projet n’est pas utopique mais d’actualité

 

A l'heure où l'instauration d'un revenu social garanti est plus que d'actualité, le CNAFAL remet en avant une intervention du 13/10/1990 de son ancien Président : Mr Marc Boeuf, qui montre bien que 23 ans après les choses n'ont pas changées. Le CNAFAL continue sa lutte pour l'instauration du revenu social garanti.

La Constitution de la République française stipule que « tout être humain qui se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens d’existence convenables … ». Il est ainsi reconnu à chaque citoyen un droit fondamental : le droit à une existence digne.

Nous devons malheureusement constater – les études et les statistiques le prouvent – qu’une partie appréciable de la population se trouve en dessous du seuil de la pauvreté.

Le RMI (revenu minimum d’insertion) est déjà une étape importante. Son instauration a été pour l’histoire sociale de notre pays aussi capitale que la création de la Sécurité Sociale. Les mesures prises relèvent de la Solidarité nationale et non plus d’aides charitables, louables certes, mais qui sont souvent ponctuelles et ont tendances à faire de l’individu un perpétuel assisté.

Pour la première fois est apparue la notion d’un revenu à toute personne démunie. Il est temps maintenant d’approfondir notre réflexion.

La formation pour ne pas rester au bord du chemin.

N’arrivons nous pas à l’ère où le travailleur essentiel sera la machine ? Certes la diminution de l’emploi n’est pas inéluctable. Le temps de la formation de l’individu peut être plus long, le temps de travail réparti d’une manière différente. Mais même si des efforts importants de formation sont réalisés, afin que l’être humain puisse s’adapter aux exigences d’un progrès technologique galopant, ne restera-t-il pas au bord du chemin une catégorie de jeunes, incapables d’aborder la formation nécessaire ?

N’est-il point temps de penser à l’instauration d’un revenu social garanti pour tout citoyen ? Cela existe dans certains pays comme le Canada. L’originalité viendrait que ce revenu serait versé à tout être humain dès sa naissance. L’enfant deviendrait un allocataire et non un attributaire. Ce revenu, pris en compte pour la détermination des impôts, serait un revenu de base égal pour tous, pouvant être majoré selon l’âge ou le handicap. Ainsi serait supprimée cette multitude de prestations familiales hétérogènes et bien souvent mal adaptées aux situations actuelles.

Le revenu social garanti remplace toute autre forme d’aide.

Le citoyen serait allocataire de ce revenu jusqu’à son entrée dans le monde du travail, ce revenu garanti remplaçant toute autre forme d’aide. Ainsi seraient concrétisés les droits exprimés dans notre Constitution.

Il faudra chiffrer le coût de ce revenu social garanti, qui paraîtra énorme, mais qui entrainera la disparition d’un certain nombre de prestations et fera apparaitre une nouvelle somme d’impôts.

Ce qui est nécessaire surtout, c’est une évolution des mentalités. Le droit à une existence digne ne peut se réaliser pleinement que par une véritable solidarité, où celui qui reçoit n’est pas redevable de celui qui donne.

Marc Bœuf

Président du CNAFAL de 1988 à 1992.

Retrouvez ci-dessous les autres articles extraits des Familles Laïques n° 90 et n°100 sur le sujet du revenu social garanti.

FL n°90 Le CNAFAL veut un revenu social garanti

FL n°100 De l’importance du revenu social garanti

 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 07:00
Création carte : Olivier SCAPIN

Création carte : Olivier SCAPIN

Après une année 2016, bien remplie et très animée par des bénévoles motivés, Familles Laïques de Vaux le Pénil s'apprête à entamer une année 2017 avec autant de ferveur et d'enthousiasme.

Nul doute qu'elle sera émaillée de bons moments et de situations plus ou moins graves qui justifient et justifieront encore ses actions.

Son Conseil d'Administration,  ses bénévoles,

continueront à oeuvrer ensemble pour le bien être de tous,

avec solidarité et générosité pour aider tout un chacun

et contribuer à un "Vivre Ensemble" harmonieux.

 

Création carte : Olivier SCAPIN

Création carte : Olivier SCAPIN

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 00:47

 

 

 

Présidente Michèle STRIVAY
Mairie, 8 rue des Carrouges
77000 VAUX LE PENIL
Tél.01 64 10 46 94
Cdf.vlp77@gmail.com

Vaux le Pénil, le13 décembre 2016

Madame, Monsieur,

Dimanche 10 décembre, à la Ferme des Jeux, c'était déjà Noël et nous y étions! Le Comité des Fêtes remercie tous les partenaires et participants rencontrés aux différents moments du projet. Sans vous, rien n'aurait été possible.

Les partenaires sont cités dans le désordre, car la liste est longue!

Familles Laïques, ses secrétaires, ses bénévoles et son staff de cuisiniers (qui sont aussi presque tous au Comité des Fêtes) ainsi que le service "transports solidaires", 

le Sentier, ses denrées alimentaires fournies à tarif modeste grâce à un partenariat avec le Pain de l'Espoir... et ses deux professionnels,  

l'Antenne du Secours Populaire et ses bénévoles, fournisseur officiel de la hotte du Père Noël, des lots de la tombola, des douceurs de Noël

 l'association Vaux Commerces pour le coup de pouce financier, le vin chaud, et la gentillesse  des commerçants de la ville pour les amuse-bouches, le dessert, les lots de la tombola, le café, le chocolat chaud, pour le sachet de fruits et douceurs d'adieu... (avec la participation d'Auchan-Drive

la Passerelle, les services de la ville  des élus et Monsieur le Maire, très heureux d'être présents pour ce moment 

le Comité des Fêtes pour la coordination générale des partenariats, l'apéritif, le financement du spectacle participatif pour enfants et l'animation de la piste de danse 

et enfin les participants.

C'était déjà Noël et ensemble, nous avons vécu une journée pleine de joies et de partages au Manège!  Il faut dire que le programme était copieux : tout d'abord le délicieux repas, servi tour à tour par chaque groupe de participants,  comportait en apéritif, une soupe champenoise et boissons softs avec ses amuse-bouches variés,  puis un tartare de saumon trois couleurs, puis une fricassée de dinde et ses petits légumes, puis les fromages sagement posés sur leur lit de verdure, puis les pâtisseries, le café, les cookies pour le goûter,  en pendant ce temps-là, Tyko le Magicien, mettait la magie à portée d'assiettes pour le plus grand plaisir des convives.

Ensuite, le Père Noël a distribué les cadeaux aux enfants,  puis nous avons appelé Tyko le Clown, pour son spectacle participatif avec les enfants,  puis nous avons procédé au tirage de la tombola  puis Tyko le DJ a ouvert la piste de danse, dans la bonne odeur du vin chaud et du chocolat chaud .

Malheureusement, il était déjà l'heure de se quitter: petit ou grand, chacun est reparti avec un gros sachet de fruits et friandises et les restes du repas reconditionnés en barquettes, en guise de viatique pour patienter jusqu'à notre prochaine rencontre...

Nous avions souhaité passer ce moment avec des familles à revenus modiques, des mères de famille seules, des personnes isolées, des personnes sans logis. 

Nous étions assis côte à côte au Manège, mais nous sommes conscients que, dès l'extinction des lumières de la fête, certains d'entre nous ont retrouvé leur quotidien fait de difficultés – parfois très graves.

Bien cordialement, Michèle Strivay

PAGE FACEBOOK

 

FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...
FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...

FAITES DÉFILER LES PHOTOS...EN CLIQUANT...

Partager cet article

Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France