Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 07:44
LE SEJOUR DE VACANCES A MACHE

Le CDAFAL 77 et « Familles laïques » de Vaux-le-Pénil organisent leur deuxième séjour familial.

En 2016, direction la Vendée et MACHE à 30 minutes de la mer.

Nous sommes arrivés à 30 dans un car qui reste à notre disposition toute la semaine pour des excursions au bord de la mer.

Tous les jours, pendant la durée du séjour, les familles écriront un petit reportage.

9/07/2016

Rendez-vous le 9 Juillet à 9h pour un trajet en car…

Dans le car l’ambiance est agréable tout le long du trajet, les familles sont sympathiques et les enfants ont été remarquablement sages.

Arrivés à 17H30, au Gite les rivières dans un petit village appelé Mâché, où chaque famille à obtenu la clé de sa petite maisonnette, dans un contexte accueillant avec des espaces verts et plusieurs lieux de jeux pour nos enfants.

Nous sommes vraiment contents, le camping est agréable, les logements sont soignés, et nous prévoyons de manière improvisée une sortie à Noirmoutier en vue du beau temps prévu pour le lendemain, les vacances commencent enfin…

Le soir les familles ont mangé à l’extérieur, barbecue improvisé, autour d’un espace aménagé par elles-mêmes, lieu qui a servi à tous afin de se retrouver et de discuter tranquillement, ce fut une très bonne fin de journée.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 06:43
Pesticides : quelles conséquences pour la santé des agriculteurs ?

Les effets nocifs des pesticides sur le système nerveux central peuvent jouer un rôle dans l’apparition de la maladie de Parkinson.
Les personnes exposées ont respectivement 38% et 42% de risques en plus d’être atteint de démence et de la maladie d’Alzheimer que les personnes non-exposées.

Texte et dessin de NAGY

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 03:42

Le mot de la fin.

Voilà, le verdict est tombé : il convient de tuer le temps. La décision s’impose à nous ; le temps est passé de mode : il a fait son temps. Il n’y a plus à revenir sur la chose : « à la vie, à la mort ! » aurait pu hurler le bourreau, chargé d'abattre son arme d’abattre son arme sur celui qui avait tant aimé marquer nos existences. Le temps révolu, il n’y avait plus aucun espoir d’envisager l’avenir, de considérer le présent et de se souvenir du passé. L'exécution à venir allait saper les bases de notre société.

Le temps, pour sa défense, avait présenté de bien pauvres arguments. Son bilan était si médiocre que les jurés ne prirent pas pour argent comptant ces arguties passées de mode. Le temps avait bégayé, avait répété sans cesse les mêmes propos qui avaient fini par lasser l’assistance. Il revenait toujours au même point, semblant ne pas parvenir à développer sa pensée.

L’accusation a été impitoyable. « Le temps s’est fourvoyé, il a pris ses désirs pour des réalités. Le temps tourne en boucle, son cycle quotidien manque de ressort, il n’a pas réagi quand les hommes ont voulu remonter son cours. Le temps s’est étalé, sans pudeur, sans retenue. Un grain de sable étant venu s'immiscer dans son immuable répétition ».

Des experts vinrent témoigner de sa vacuité. « Le temps dessert les hommes, les force à courir après lui, leur impose des cadences infernales. Le temps est impitoyable pour ceux qui en manquent, trop généreux pour ceux qui ne le mesurent pas. Pire que tout, le temps se monnaie, fixe un barème pour son usage. Il se vend au plus offrant et se donne à notre dernière heure ! »

Des témoins de moralité osèrent affirmer que tout est relatif, que le temps dépend de notre perception, qu’il ne sert à rien de l’accuser de tous nos maux. Le temps serait ainsi victime de nos faiblesses. Quand nous prenons plaisir, nous l'abolissons et dans l’ennui nous l’étirons sans fin.

« C’est justement le problème avec le temps : il veut toujours avoir le mot de la fin , rétorqua l’un de ses plus virulents pourfendeurs. Le temps est fondamentalement mauvais, surtout après ce printemps pourri et cet été qui s’annonce maussade. Le temps joue sur nos nerfs et affecte notre moral ». La charge était terrible mais le pauvre homme s’était trompé de temps ! Il était fait …

« Le temps n’a jamais fait la pluie et le beau temps lui-même, déclama l’avocat en une tirade dont il avait le secret. Le temps ne se mesure pas, il s’égraine, il file entre les doigts. Ne pensez pas le tuer avant de l’avoir attrapé ; ce serait encore une fois se jouer d’une illusion éternelle. Le temps est intemporel et c’est bien ce qui vous met en rage ».

Malgré le talent de l’orateur le verdict tomba sans appel. Le temps était révolu ; il fallait le tuer sans autre forme de procès. Le temps ne pouvait faire appel ; sa dernière heure avait sonné et la sentence devait s’appliquer dans l’instant. Mais comment déterminer cet instant en l’absence de collaboration de la victime ? Le temps n’avait pas l’intention de se laisser tuer sans abattre sa dernière carte.

Et voici que le temps abolit l’espace en même temps que lui-même. Le tribunal disparut dans les limbes ; la fin des temps venait de s’opérer. Le temps avait réchappé à la folie des hommes qui en voulant tout plier à leurs désirs venaient de se perdre à tout jamais. Le temps sortait triomphant, du moins le pensait-il. Mais bien vite, il déchanta ! Sans les hommes, qui pouvait bien encore accorder la plus petite importance à son existence ?

Le temps était de la revue. Il s’était tiré une balle dans le pied. L’anéantissement de l’humanité fut son coup de grâce. Le temps avait commis sa plus grande bourde et le glas qui sonnait au loin annonçait la nuit des temps. Finalement, le temps se suicida dans un ultime geste de désespoir. Dieu ne vit pas d’un très bon œil ce coup de poignard dans le dos. Sa créature la plus aboutie venait de lui faire faux bond.Le jour se leva sur un vide intemporel,

L’enfer pouvait ouvrir grandes ses portes. Il y avait foule à prétendre se réchauffer à ses flammes pour l'éternité. Hélas, là aussi, tout n’était plus que poussière : le temps disparu, plus rien de ce qui avait été ne pouvait être. Le billet pouvait tirer à sa fin, le temps était venu de placer un point final à cette histoire.

Temporellement vôtre.

NABUM

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 22:01
Les plus modestes ont payé le plus lourd tribut à la crise

La pauvreté vue et dessinée par notre ami NAGY

Dans sa dernière étude sur « Les revenus et le patrimoine des ménages », l'Insee relève que le niveau de vie médian des Français a baissé de 1,1 % de 2008 à 2013, ce qui est sans précédent connu. Le recul a même été de 3,5 % pour les 10 % des ménages les plus modestes. L'Institut évoque aussi une « aggravation de la pauvreté inédite en France ».

Partager cet article
Repost0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 21:54
La pauvreté sur le territoire de Melun Val de Seine  Quelles réalités ? Quelles réponses apporter ?

Le CDAFAL 77 et l’association « Familles laïques » de Vaux-le-Pénil préparent un colloque « combattre la pauvreté »dans le cadre d’un partenariat avec le soutien notamment de la Ville de Vaux-le-Pénil et de la CAF

Ce colloque se tiendra le vendredi 18 novembre 2016 de 17H30 à 21 Heures.

Un comité de pilotage se constitue.

Nous proposons aux associations de solidarité et d’éducation populaire de notre département de participer à ce colloque et même à sa préparation sous les formes qu’elles choisiront :

Participation à la préparation, prises de parole, témoignages au cours de ce colloque…..

Réservez votre soirée et contactez notre association par téléphone ou par courriel

09 75 38 81 13

Familleslaiques.vlp@orange.fr

L’UN DE NOS OBJECTIFS EST D’ELARGIR LE RESEAU LOCAL DE SOLIDARITE, EN AYANT UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DES REALITES….

ENSEMBLE NOUS SERONS PLUS FORTS POUR COMBATTRE LA PAUVRETE, ACCOMPAGNER LES FAMILLES EN DIFFICULTES, AGIR CONCRETEMENT ET INTERVENIR AVEC UNE MEILLEURE EFFICACITE SUR LE TERRAIN SOCIAL

Partager cet article
Repost0
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 13:28

A l'invitation du Comité des Fêtes de Vaux le Pénil, notre association a répondu présente et au final a présenté trois Objet Roulants Non Identifiés, trois ORNIs donc.

Des bénévoles à l'imagination fertile, des têtes, des petites mains, des jambes leur ont donné vie et les ont présentés lors du défilé de ce samedi 25 juin 2016 où le soleil était enfin au rendez-vous

Pour leur créativité, merci donc à :

Lydia et Cindy, pour la magnifique voiture de course

Richard, Lydia, Cindy, Méryam et Vincent, Carine et Jean-François pour la poussette cane transformée en camion digne des Studio Disney Pixar

Antonio et Lydie, pour le chariot "brocante mobile" pour son message écologique

Pour leur dextérité à les conduire et les présenter à un public venu nombreux, merci à :

Antonio, Amidou et Patrice qui ont su mettre en valeur ces beaux véhicules

Rendez-vous au prochain défilé d'Ornis, avec encore plus de monde, individuels et associations,

Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques de Vaux le Pénil

Les ORNIs de Familles Laïques
Les ORNIs de Familles Laïques
Les ORNIs de Familles Laïques
Les ORNIs de Familles Laïques
Les ORNIs de Familles Laïques
Les ORNIs de Familles Laïques
Les ORNIs de Familles Laïques
Partager cet article
Repost0
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 22:01
6 heures champêtres à Vaux-le-Pénil, photo de Meyriam

6 heures champêtres à Vaux-le-Pénil, photo de Meyriam

Association(s) et association (s) :

le vrai et le semblant !

On dit tout et n’importe quoi sur les associations.

Naturellement il n’est pas possible de nier tous les scandales liés au financement de certaines associations : le clientélisme qui conduit certains élus à subventionner des associations amies, parfois bidon, le détournement du bénévolat avec l’utilisation de salariés déguisés en militants pour mener les quêtes publiques, les indemnités versées à des administrateurs et les jetons de présence dans les représentations.

Tout ceci existe et doit être dénoncé et combattu sans faiblesse.

Lorsque je prends le train et que je sors sur l’esplanade de la gare de Lyon, je tombe souvent sur des jeunes quêteurs ….

Un jour c’est la Croix Rouge, un autre jour c’est Médecins du Monde…..

A chaque fois je m’arrête pour converser.

Les quêteurs sont presque tous des salariés ou des étudiants salariés.

Je discute avec eux mais je ne donne rien….Ai-je tort ? Suis-je un Peu rétro….Peut-être mais pour moi une association doit s’appuyer sur des bénévoles et ne demander l’intervention de professionnels, de vrais professionnels que lorsqu’il s’agit d’une intervention demandant des compétences professionnelles.

Ce n’est qu’un avis que je formule et non la vérité révélée.

Je suis, pour ma part, favorable au service public de la petite enfance et naturellement si ma préférence va aux crèches des collectivités territoriales, j’apprécie et soutient l’action de ces crèches réellement associatives qui font un travail remarquable.

Par contre je dénonce et combats ces pseudos associations qui alignent deux ou trois administrateurs, liés entre eux et qui de fait, sont de réelles entreprises masquées.

Aujourd’hui, pour moi c’est clair : je ne suis pas pour les entreprises de crèches mais je préfère une vraie entreprise de crèches à une fausse association.

IL FAUT SEPARER LE BON GRAIN DE L’IVRAIE

Le bon grain domine le paysage et ceci à tous les niveaux.

Prenons celui que je connais le mieux à ce jour, l’association locale.

Ce sont des personnes dévouées qui au début donnent un peu de leur temps et qui peu à peu consacrent une bonne partie de leur temps libre à l’action collective.

Ces associations locales, qu’elles soient culturelles, sociales ou sportives demandent peu aux collectivités locales, si ce n’est de pouvoir disposer d’un local permettant de mener leurs activités.

Des relations partenariales s’établissent entre la collectivité de rattachement, la plupart du temps, la commune et l’association avec comme souci réciproque l’indépendance et la complémentarité :

  • L’indépendance c’est le refus de l’instrumentalisation : l’association a un objet, des instances

et n’a de comptes à rendre qu’à ses membres…. Sauf naturellement au cas où il pratiquerait une activité lucrative revenant indirectement à ses dirigeants. C’est pourquoi tout doit être transparent en direction de toutes et de tous ;

  • La complémentarité, c’est l’intervention associative dans des domaines où la commune n’intervient pas dans le cadre d’une mission de service public : il est légitime qu’un club sportif reçoive des subventions publiques car s’il n’existait pas il faudrait que la ville assure l’activité avec des éducateurs sportifs municipaux.

Les assises de la vie associative qui se tiennent dans des communes sont fort utiles, elles permettent de régulariser, voire de codifier les relations entre la collectivité territoriale en installant des bonnes pratiques.

Qui ne verrait pas d’un mauvais œil un financement municipal important apporté à une association culturelle ou sportive qui pratiquerait des tarifs exorbitants ?

Il faut que les activités soient accessibles au plus grand nombre et la subvention communale doit justement permettre cette justice sociale.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 22:02

Du soleil, de la chaleur mais pas trop.

Les OVNI et les vélos fleuris sont arrivés en nombre : près de 30 au total, tous bien soignés.

Le défilé  accompagné par Fey Fuyapen a pu commencer ....

Tout le monde était ravi.

Le Comité des fêtes a demandé à chaque engin de faire un tour de piste avant d'effectuer un classement....

 

Le classement a été difficile car vraiment c'était beau et imaginatif surtout pour une première.

Après ce défilé en musique, tout ce petit monde accompagné s'est rendu devant la Maison des Associations pour un apéritif offert par la Municipalité.

Le repas qui a suivi a été très apprécié par les très nombreux convives....quant à l'animation musicale de Tutti Fruitti, c'était un régal.

 

Merci à toutes et à tous aux associations présentes et organisatrices, à la Ville de Vaux-le Pénil, à la LSM (Ligue d'Improvisation de Seine et Marne),  à Futti Fruitti, au Comité des fêtes, bien entendu et au service Animation-Vie Associative qui a été très actif et efficace.

 

Voici une anecdote :

Tout à coup le groupe de la LSM s’est présenté dans la salle pour faire la promotion des produits Monsanto, ne présentant aucun danger !? Pendant un moment des clameurs sont montées : « Comment peut-on faire de la publicité pour un groupe comme Monsanto !? » 

 

L’animateur a expliqué que c’était un « gag » : tout le monde a ri …chapeau les artistes !

Vivement la prochaine édition champêtre avec des ORNI encore plus nombreux !

 

J.F. CHALOT

 

photos de Chantal Baudet,

Partager cet article
Repost0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 06:10
Le jour J est arrivé pour les 6 heures champêtres de Vaux-le-Pénil

La salle où se tiendra le repas et le festi-bal est installée.

Les ORNI vont arriver dans l'après-midi de ce samedi 25 juin....

Merci à nos bénévoles et aux secrétaires de "Familles laïques" : il y aura 3 ORNI construits par nos soins....

D'autres associations ont construits les leurs.

Le défilé pourra commencer.

Nous vous laisserons découvrir tous les ORNI et ne mettrons pas de photos en ligne afin de vous laisser la surprise.

Merci aux associations , merci au service animation-vie associative et au service communication de la Ville et aussi merci au Comité des fêtes qui a eu l'idée de ce premier défilé pénivauxois d'ORNI !

Partager cet article
Repost0
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 07:29
1,2 et 3 Voici le troisième ORNI de Familles laïques, ORNI en cours de finition  réalisé par Antonio

1,2 et 3 Voici le troisième ORNI de Familles laïques, ORNI en cours de finition réalisé par Antonio

N’en déplaise à certains, il n’y a pas en France de crise du bénévolat.

La plus petite commune de France possède plusieurs associations et celles qui dépassent les 10 000 habitants en possèdent 100, 200, voire beaucoup plus.

Le dynamisme associatif existe partout et c’est un atout pour la citoyenneté.

Les difficultés que rencontrent certaines associations, c’est de trouver des personnes acceptant d’assurer des responsabilités de gestion.

Ceci est une réalité.

Il y a là un travail à faire pour dynamiser l’association.

Des solutions existent comme la mutualisation des moyens entre plusieurs associations ou comme le partage des responsabilités.

Le partenariat inter-associatif constitue une force à faire émerger et à construire.

Dans notre ville, à Vaux-le Pénil, une initiative inter-associative est organisée tous les deux ans.

Un comité de pilotage ouvert à tous les volontaires conçoit le projet et le met en forme en partenariat avec la ville qui, elle, fournit des espaces et une aide matérielle.

En 2016, face aux difficultés rencontrées, financières d’abord avec la baisse de la dotation globale de fonctionnement versée par l’Etat aux villes et liées aux intempéries – la ville a été touchée par les inondations- les associations ont décidé de faire travailler l’imagination et de réduire les dépenses.

Tout le monde s’implique

La fête champêtre devient 6 heures champêtres et les associations constituent des ORNI (Objets roulants non identifiés) pour un défilé précédant une soirée festive.

Qu’il pleuve, qu’il vente, la fête aura lieu.

Elle est ouverte à toutes et à tous.

Les bénévoles dans cette ville comme ailleurs ne ménagent pas leurs efforts.

Les associations se prêtent du matériel et cherchent à ne pas se concurrencer.

Comme la question des bénévoles ne se posent pas mais qu’il y a un manque de cadres associatifs – membres des conseils d’administration- nous mettons collégialement en place des formations gratuites ouvertes à toutes et à tous.

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France