Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 22:11
Les 6 Heures champêtres du 25 juin à Vaux- le -Pénil avec des ORNI

Quel que soit le temps, les 6 heures champêtres auront lieu

Des associations construisent leur ORNI ( Objet roulant non identifié) , d'autres décorent des vélos fleuris......

Tout le monde s'y met.

En photo vous voyez l'ORNI du service animation-vie associative.

Notre association est sur deux constructions, une certaine et une encore en pointillés mais ça avance.....

Le premier est une petite voiture d'enfant à pédales qui va être colorée, le deuxième est dans la cour d'Antonio, il y travaille.

Il devrait faire beau samedi .

Si ce n'était pas le cas, on se replie dans la maison des associations pour faire le défilé et on installe la salle après.....

Adhérent(e) de Familles Laïques de Vaux-le-Pénil, fleurissez votre vélo, votre trottinette.....

Les adhérents à d'autres associations aussi, cette fête est la fête de nos associations

N'OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE AU REPAS DU 25 JUIN !

10 € par personne.

Les 6 Heures champêtres du 25 juin à Vaux- le -Pénil avec des ORNI

Partager cet article

Repost0
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 04:14

Lundi 27 juin 2016 à l’IUT de Sénart

Les Assises de la Vie Associative en Seine-et-Marne

9h30 : Accueil des participants

10h : Discours inauguraux

Présentation du déroulé, des tables rondes. Attentes et objectifs de la journée.

Animateur :

10h30 Table-ronde 1 : Le secteur associatif en Seine-et-Marne, tendances et chiffres-clés

Impacts et « poids » du secteur associatif en Seine-et-Marne. Quelles évolutions récentes à noter ?

Animateur :

Intervenants : Didier Minot / Jean-Baptiste Jobard (CAC) / Damien Pollet (AFILE 77)

11h45 Table-ronde 2 : « Autofinancement » des associations et hybridation des ressources

Analyse des évolutions récentes du financement public des associations et de leur place dans la pluralité des ressources mobilisées par les associations.

Animateur :

Intervenants : Gregory Jurado / Marion Barreau (AFILE 77) / Nathalie Tisserand (France Bénévolat)

12h45 Cocktail déjeuner

14h15 Table-ronde 3 : Identifier les outils qui permettent de "bonnes pratiques" dans les relations collectivités publiques-associations

Focus sur les outils existants permettant d'établir des relations de travail constructives (charte des engagements réciproques, circulaire Valls, guide des subventions, etc)

Animateur :

Intervenants : Antoine Perrin (FEHAP) / Jean-François Chalot / Carole Sprang (FRMJC IdF) / Bruno Rémy (IUT) / Aurélien Boutet (FDFR 77)

15h45 Synthèse, résolutions et perspectives

Un texte résumant les échanges de la journée sera proposé, il permettra de poser les pistes et étapes de travail à venir.

Animateur : Alexandre Saumoneau

16h30 : Fin des travaux

Les Assises de la Vie Associative en Seine-et-Marne

Partager cet article

Repost0
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 05:24
Les 6 Heures champêtres du 25 juin à Vaux- le -Pénil

Inscrivez vous dès maintenant pour 10 € au repas en vous adressant au service animation-vie associative à la Maison des associations !

Les 6 Heures champêtres du 25 juin à Vaux- le -Pénil

Partager cet article

Repost0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 17:00

C'est une critique assez juste

Partager cet article

Repost0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 06:05

Partager cet article

Repost0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:01
Les inondations : texte d'un apprenant en cours de français

Il y a eu de grandes inondations dans divers villages de Seine et Marne.

C’est un département un peu compliqué parce qu’il y a beaucoup de rivières et un grand fleuve : la Seine.

Certaines zones sont inondables parce que la nappe phréatique est très haute.

Il n’est pas nécessaire qu’il pleuve beaucoup pour que des terrains soient inondés.

J’ai entendu que les inondations ont commencé par la rivière du Loing, que certaines berges ne sont pas bien entretenues et que l’eau est montée très vite.

C’est une situation très compliquée car durant le mois de mai il a trop plu.

Toutes les rivières et la Seine ont inondé les terrains de cultures, des routes et des localités.

Il y a des maisons avec 1.50 m et plus d’eau. Des objets et des meubles ont été détruits .Certaines personnes ont tout perdu même des animaux se sont noyés car les gens n’ont pas pu les sauver à temps.

Les pompiers ont sauvé des gens en les transportant dans des bateaux.

Des familles ont été logées chez des amis ou dans des lieux proposés par la mairie.

Des gens d’un certain âge ont été mis dans des maisons de retraite pour se retrouver hors danger.

C’est triste de voir toute une vie de travail, de labeur et surtout beaucoup de sacrifices disparaître d’un seul coup.

Ces gens se retrouvent sans rien en se voyant avec la vie à zéro.

C’est triste :

Les agriculteurs sans leurs plantations de plusieurs mois, des gens sans leurs biens et certains sans voiture, sans électricité, sans électroménager, sans eau potable et même sans rien pour se nourrir.

C’est triste d’en arriver là.

D’accord, je sais qu’il a bien plu mais il faut voir si la faute est seulement de la météorologie ou si des personnes sont aussi en faute.

Si c’est ça il faut trouver un moyen de ne jamais laisser les choses arriver à ce point- là.

Antonio CLEMENTE

Partager cet article

Repost0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 05:37
Les sinistrés non assurés ne sont pas à blâmer !

Les équipes municipales et les bénévoles qui ont assuré et qui assurent le déblaiement des meubles et objets irrémédiablement hors service n’ont pas ménagé leurs efforts.

Les meubles et objets endommagés sont sortis dans les cours des maisons sinistrées dans l’attente de la visite des experts….Des compagnies ont diligenté tout de suite un expert, d’autres annoncent une visite dans un délai de 10 à 15 jours.

Des familles sont inquiètes, elles devront attendre et beaucoup de leurs biens jugés « amortis » pourront difficilement être renouvelés, faute de fonds d’indemnisations.

Des propriétaires ne sont pas assurés.

Cela surprend au premier abord mais il faut d’abord savoir que l’assurance habitation n’est pas obligatoire :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2023

« L'assurance habitation n'est pas obligatoire pour les propriétaires, sauf si le logement est situé dans une copropriété. Le propriétaire d'un bien, s'il le loue, doit le louer en bon état. Il devra pendant toute la durée du bail effectuer les réparations indispensables à le maintenir en bon état (à l'exception des réparations locatives à la charge du locataire). Sa responsabilité peut donc être engagée si un sinistre est dû à un défaut d'entretien ou à un vice de construction.

Le propriétaire qui occupe son logement n'est pas obligé d'assurer son bien, mais devra alors prendre en charge l'indemnisation de tous les préjudices que lui et son bien pourrait causer. »

Ensuite, il existe des familles qui ont hérité d’une maison d’habitation familiale qu’elles ont du mal à entretenir.

Comme me l’a expliqué un sinistré :

« Je ne suis pas assuré, que voulez-vous, je n’ai plus de travail…. »

C’est cela aussi la réalité sociale : des familles appauvries, propriétaires de la maison qu’elles occupent, survivent difficilement.

C’est une donnée peu connue notamment par les donneurs de leçons prêts à s’indigner bêtement : « Quand on est propriétaire, on s’assure ! »

Il est facile de distribuer des bons points, il vaudrait mieux réfléchir avant d’émettre des jugements à l’emporte-pièce :

Celles et ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté, qu’ils soient locataires ou propriétaires de l’habitation qu’ils occupent, commencent d’abord à se nourrir, à s’habiller….le reste arrive après : le reste c’est la santé et l’assurance.

Alors oui, ces personnes ont droit, elles aussi à la solidarité, qu’elle soit institutionnelle venant du CCAS ou associative.

La question de l’assurance est posée : une aide devrait être apportée au plus démunis et une solution devrait être trouvée pour qu’ils soient maintenant assurés !

Partager cet article

Repost0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 22:37
UNE JUSTICE PARFOIS DESESPERANTE

Une jeune femme qui élève seule ses deux enfants s’est rendue à une permanence

assurée par une association de solidarité.

Ayant déposé un dossier de surendettement, elle a été convoquée au tribunal à la demande de son bailleur qui contestait le plan proposé par la commission de surendettement de la Banque de France.

Généralement, tout se passe pour le mieux, le Juge prenant en compte la difficulté de la famille efface certaines dettes quand la personne est incapable de faire face ou même met en place un PRP (Plan de rétablissement personnel).

Il faut bien entendu que la personne ou la famille concernée soit de bonne foi.

Ce qui a désespéré la mère de famille c’est que le juge, spécialisé dans le surendettement lui a dit qu’il parlerait de sa situation au juge des enfants pour un placement éventuel.

Les bras nous en sont tombés !

Cette dame connaît des difficultés financières, liées à son chômage et aussi au retard du versement par le père de la pension alimentaire ; elle est donc inquiète et en souffrance… et tout d’un coup un juge lui met sur la tête une épée de Damoclès.

C’est encore une fois, la double peine qui menace une mère :

  • La première étant la pauvreté ;
  • La deuxième étant le placement des enfants.

Encore une fois, il faut dire et répéter qu’un placement d’enfants ne doit se décider que s’il existe de la maltraitance, ce qui n’est pas le cas ici.

Cette femme qui élève seule ses enfants rencontre des difficultés -les deux enfants souffrent d’une pathologie de carence respiratoire, comme leur mère- il est nécessaire qu’elle soit aidée et accompagnée.

C’est la fonction dévolue au travailleur social.

Nous espérons que le juge des enfants ne sera pas saisi et s’il l’est, l’association de solidarité avec l’aide d’une association de défense des droits de l’enfant demandera à être reçue et entendue au cours de l’audience.

Que la justice fasse son travail et rien que son travail et que l’on arrête de faire la chasse aux pauvres !

Partager cet article

Repost0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 22:20
Quand la santé devient un paramètre d’ajustement

Les établissements de santé, leurs personnels et les associations attendent la première circulaire tarifaire et budgétaire signée par Marisol Touraine.

Cette circulaire n’est pas encore publiée.

Alors qu’en 2015, les économies imposées s’élevaient à 730 millions d’euros, elles devraient en 2016 atteindre les 993 millions….

Pourquoi pas un milliard pendant qu’elle y est !?

Il faudra que les établissements de santé réduisent leurs dépenses.

« Ces économies portent sur l’ensemble des enveloppes de financement des établissements de santé (activités de médecine, chirurgie et obstétrique, missions d’intérêt général et d’aide à la contractualisation, activités de soins de suite et réadaptation, psychiatrie et unités de soins de longue durée). »

Il faudra diminuer le nombre de personnels, réduire le nombre de lits dans les hôpitaux et naturellement rogner sur le nombre de journées d’hospitalisation.

Tout doit être rentabilisé au maximum.

L’Etat veut continuer à faire des économies afin d’obéir aux injonctions de Bruxelles…..

Le budget santé devient donc un paramètre d’ajustement, ce qui est incompréhensible et inadmissible.

Le gouvernement annonce des mesures -que l’on attend toujours- pour réduire la pauvreté alors qu’en même temps, il s’en prend aux dépenses de santé pourtant incompressibles.

Les conséquences prévisibles sont connues : de nombreux services vont fermer dans les hôpitaux publics et il faudra que les patients passent et restent sur la case clinique privée avec les dépassements d’honoraires.

Nous allons très vite voir augmenter le nombre déjà considérable de personnes renonçant aux soins.

Les patients et les personnels de santé ont les mêmes intérêts qui passent par la réécriture de la circulaire santé.

LE BUDGET SANTE NE DOIT PAS ETRE AMPUTE !

Partager cet article

Repost0
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 22:22
Concert de la chorale de Chanterelle samedi 11 juin 2016 à la Buissonnière de Vaux-le-Pénil

Voici là un moment de détente

MUSIQUE ET CHANSONS

Un concert dans le cadre d'un partenariat avec l'école de musique de la Ville

A la Buissonnière

( sur l'affiche un n s'est envolé)

Partager cet article

Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France