Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 08:50

logo rose afl

En mai 2003, en pleine campagne laïque contre le port de signes religieux à l'école, une toute petite poignée de militants décide de créer une association familiale laïque sur Vaux le Pénil.

Il ne s'agit surtout pas de constituer un groupe affinitaire, intervenant d'une manière propagandiste sur le territoire de la commune mais de mener des actions de solidarité avec des personnes prêtes à donner un peu de leur temps.

Cette association est déclarée le 20 décembre 2003

Connaissant un peu les difficultés rencontrées par les familles, il est décidé de  conduire un projet d'accompagnement à la scolarité.

L'association étant constituée, les bénévoles contactés, décident de « donner du temps au temps » : nous commencerons fin 2004, début 2005 avec quelques enfants....

De deux adhérents fin 2003, nous en comptons 30 en 2004 et plus de 100 en 2006

En janvier 2006, l'association organise avec d'autres partenaires des permanences surendettement sous l'égide de l'UDAF et engage une salariée dans le cadre du CAE ( contrat emploi solidarité) pour assurer l'accueil et les permanences téléphoniques.

En 2007, l'association organise un transport solidaire avec deux autres associations et le soutien de la ville.

Il s'agit d'accompagner des personnes sans moyen de transport pour des emplettes ou pour aller chez le médecin ou même pour une sortie culturelle.

Les bénévoles assurent le transport, la ville fournissant le véhicule et prenant en charge les frais de carburant et d'entretien du véhicule.

De nouveaux projets émergent, ils vont être mis en vie comme : les cours de français pour personnes ne maîtrisant pas cette langue, des ateliers de découverte de l'informatique....

Pour mener à bien ces actions, le bureau de l'association décide de s'inscrire dans un dispositif de la CAF en 2008 , ce qui permet de disposer de subventions pérennes, aux alentours de 13 000 € par an....

Nous avons pris notre envol, aujourd'hui ce sont 70 bénévoles qui consacrent deux heures par semaine en moyenne à l'animation d'un atelier et plus de 300 adhérents....beaucoup plus d'ailleurs car certains construiront une association sœur à Fouju, au Mée et à Melun.

Chaque année en novembre, un colloque de réflexion est organisé à Vaux le Pénil en partenariat actif avec la ville et la CAF sur des thèmes en adéquation avec nos activités : de l'accompagnement à la scolarité au droit à la langue du pays d'accueil.

L'association affiliée jusqu'en 2009 à l'UFAL a fait le choix de rejoindre avec d'autres le CNAFAL et de prendre le nom de familles laïques de Vaux le Pénil...

Il y avait un trop gros décalage entre l'UFAL de plus en plus idéologique et l'association locale avec sa vocation de devenir une association de masse, laïque, indépendante et tout parti et tournée vers l'action.

 Dotée d'un local, prêté par la ville mais aménagée sur ses fonds propres, l'association étend le champ de ses activités en s'appuyant sur les propositions formulées par des adhérents : l'écrivain public, l'échange culinaire, la réparation des petits objets et même la relaxation sont au rendez vous.

Aucune activité n'est payante, l'adhésion annuelle familiale donne accès à toutes les activités.

« Familles laïques » a aussi la vocation d'être une plaque tournante du partenariat  avec la co-organisation d'initiatives inter associatives comme les formations et la tenue d'assises inter-associatives.

Ah j'oubliais ! la CAF ayant changé de logiciel, le dispositif dans lequel l'association agit n'est plus une PAL mais un EVS ( Espace de Vie sociale)

 

Jean-François Chalot

 

Article original tiré de la revue Familles Laïques éditée par le CNAFAL.

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 10:49

 

 

 

Nous dénonçons les interpellations au faciès ; les humiliations liées aux contrôles ; les mises en rétention administratives des hommes et des femmes étrangers sans papiers.

Nous dénonçons le climat de suspicion et les obstacles mis à l’exercice du droit d’asile pour des personnes menacées dans leur vie dans leur pays d’origine.

 

Nous refusons que soient appliquées en notre nom des décisions politiques qui broient des familles, des couples et des individus.

 

Nous voulons que la France reste un pays d’accueil, enrichi par des personnes venues du monde entier et qui circulent.

 

 

 

 

 

Avec ou sans papiers, l’étranger est une personne.

La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte.

Notre silence le crie

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

ACTUALITE  - Octobre 2013.

 

                     Le récent drame maritime près des côtes de Lampedusa semble émouvoir l'Europe.

 

"Enfin !" devrait-on dire car il faut aussi se demander pourquoi tant d'autres drames dans les mêmes parages sont restés quasiment ignorés par le passé.

 

                    Qui se rappelle de la dérive tragique pendant deux semaines d'un bateau parti de Libye en mars 2011 avec 72 personnes à bord, lequel finit par s'échouer avec seulement 9 survivants ? Elle n'eut qu'un faible écho dans les médias, d'autant plus faible que les centres de coordination de sauvetage en mer italien et maltais ainsi que les forces de l'OTAN restèrent alors totalement passifs malgré les nombreux signaux de détresse envoyés depuis la malheureuse embarcation...

Oui, pourquoi cette ignorance ?

                     La création de l'agence Frontex, dont le but fondamental est de lutter contre l'immigration dite « clandestine », et non pas pour le sauvetage en mer, agit dans la plus grande discrétion afin de repérer puis refouler les esquifs surchargés, elle » surveille les migrants en tant que flux à stopper mais ne veille pas sur eux en tant qu’êtres humains ayant besoin de protection ». Cette création résulte de l'obsession sécuritaire de l'Union Européenne, obsession qui va de pair avec la criminalisation des migrants et qui cache un profond refus de l’étranger, non conforme aux standards de l'UE.

 

                       Le drame de Lampedusa résulte directement d’une xénophobie européenne ciblée sur l’origine, la culture et le statut social.

 

                    Ce sont les mêmes ressorts qui nourrissent les discours de rejet et de haine vis-à-vis des Roms alors que ceux-ci ne représentent en France que moins de 3 % de la population du territoire.

Et l'on peut continuer avec la mise en rétention et les expulsions ininterrompues de sans-papiers, dont beaucoup ont affronté les périls de la Méditerranée comme les victimes naufragées que les autorités déplorent hypocritement aujourd'hui.

 

 

Le CERCLE DE SILENCE de Melun.


S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.


Si vous êtes sensibles à ces situations,

Venez nous rejoindre, même quelques minutes

Chaque dernier mardi du mois, de 18h00 à 19h00,

Place Saint Jean à Melun.

 

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud – 34 rue A.Sommier – 77000 – MAINCY.dominique.thibaud2@wanadoo.fr

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 21:06

L'association "Familles laïques" de Vaux-le-Pénil et le CDAFAL 77 organisent un colloque " Accès aux droits, la Langue française, facteur d'intégration » qui se tiendra à Vaux le Pénil, à la Ferme des jeux avec le soutien de cette ville

le samedi 23 novembre 2013 de 9 heures à 13 heures.

Le colloque se terminera par un repas convivial

Cette initiative est soutenue par la CAF 77, le Conseil Général, la direction départementale de la Cohésion Sociale, l'UDAF 77, la Fédération départementale des Centres sociaux et l'association Droit à la langue du pays d'accueil

Inscrivez vous dès maintenant auprès de l'association

tél 09 75 38 81 13

Vous trouverez sur le site du CDAFAL 77 ( Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques) un texte inédit que vient de nous adresser

le linguiste Alain BENTOLILA

http://www.cdafal77.fr/probint.html

Merci à lui

depliant-haute-definition-page2.jpg

 

depliant haute definition page1

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 06:42
Dimanche 13 octobre 2013, à la Ferme des Jeux, a eu lieu la 4e édition du Salon Littéraire de Vaux le Pénil.
Cette manifestation est le fruit d'un partenariat entre l'Assocation de la Ferme des Jeux, le Service Culturel de la ville,et Familles Laïques de Vaux le Pénil.
Une fois de plus ce fut un succès et cette année, de plus, la météo fut clémente.
Comme l'an dernier, nous allons mettre en ligne les messages que nous recevrons et vous invitons à mettre vous aussi des commentaires (voir au bas de cette page).
A titre personnel, je tiens à remercier et féliciter tous ceux et celles qui ont contribuer à la réussite de cette belle et riche journée. Pour des raisons personnelles j'ai été quelque peu éloigné et empêché, et n'ai pu m'investir comme j'aurais aimé le faire, et ce fut une immense plaisir pour moi de pouvoir être présent ce jour-là.
 
Patrice THEVENY
 SL-2013-3.jpg 
Le mot de Pierre HERRERO, maire de Vaux le Pénil avant la remise du prix "des petites pages"
nous y reviendrons
 
Voici quelques photographies de Chantal Baudet et la lettre adressée par un poète seine et marnais .
 
SL 2013 1 
Une belle affluence
 
Chers amis, je tenais à vous féliciter pour la réussite de cette quatrième édition du Salon
 
Littéraire de Vaux-le-Pénil. Comme nulle part ailleurs, vous savez accueillir vos invités.
 
C’est votre marque de fabrique. Un label de fraternité qui fait que ce lieu dédié à la lecture
 
trouve tous son sens. En effet, un écrivain, un poète, un éditeur n’est pas un pourvoyeur
 
du temple. Depuis 4 ans que je participe à cet événement, je ressens toujours le même
 
plaisir de vous rejoindre sous cette verrière en plein cœur d’une magnifique ferme carrée.
 
Chaque année vous avez su évoluer, vous remettre en cause pour offrir au public/lecteur
 
un programme de plus en plus riche.
 
Donner un coup de pouce aux petites maisons d’édition et permettre aux lecteurs de découvrir de nouveaux auteurs : telle est l’ambition de ce salon désormais bien installé dans le paysage littéraire francilien.
 
Au plaisir de vous retrouver pour la cinquième édition.
 
 
Richard Taillefer
 
 SL-2013-2.jpg 
Christine CITTY une fidèle du salon en dédicace
Joli nez aurait Panoramix,et pour ceux qui connaissent ses livres pour enfants comprendront

«  Bérénice 34-44 »

roman écrit par Isabelle Stibbe

éditions Serge Safran

316 pages

décembre 2012

18 €

comedie.jpg

Tout pour le théâtre....

J'avais déjà acquis beaucoup de livres au salon littéraire de Vaux le Pénil , trop peut être avant de converser avec cette auteure... Je m'étais juré pourtant de ne pas acheter un ouvrage de plus....

Je n'ai pas résisté.

La conquête a été immédiate et totale, j'ai commencé à lire durant le salon un chapitre puis j'ai poursuivi et ma lecture prit fin deux jours plus tard.

Quelle écriture d'abord !des phrases longues, très longues parfois mais jamais trop : tout s'enchaîne comme pour une chanson.

Bravo l'artiste!

L'histoire est émouvante, dramatique et le projet d'écriture très original.

C'est une œuvre qui reste une fiction tout en relatant une page de notre histoire, de celle du théâtre et de la comédie française.

Plusieurs des personnages ont existé, qu'il s'agisse des artistes célèbres cités ou de ceux qui ont été frappés par la barbarie nazie.

Bénédicte est une adolescente juive qui veut, coûte que coûte, contre l'avis même de ses parents faire du théâtre... Elle rompt avec sa famille, change d'identité mais pas de prénom.

Elle réussit brillamment le concours d'entrée au Conservatoire...

L'auteure nous invite à découvrir l'univers du théâtre avec ces hommes et ces femmes qui ne vivent que pour leur art....

Bénédicte entre à la Comédie Française, aidée par son seul talent....

C'est le succès, la « félicité », la réalisation de soi et le début d'une carrière auprès des plus grands.

Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir Louis Jouvet comme professeur .

Hélas, nous en sommes aux heures les plus sombres de l'histoire de France, le gouvernement qui a succédé à celui du Front Populaire ouvre des camps de regroupement pour les opposants allemands et italiens au nazisme...On y retrouve des écrivains, des musiciens....Certains resteront là jusqu'à l'entrée des troupes allemandes :

Ils seront livrés, presque pieds et poings liés!?

L'honnêteté et le courage ne sont pas les choses du monde les mieux partagées et la Comédie française ne fait pas exception même si beaucoup ont résisté.

L'araignée noire sur fond rouge flotte sur Paris

Les juifs sont exclus de la troupe ou « démissionnent »...

La maison de Molière ne résiste pas, elle plie. Certains sont partis sur la pointe des pieds avant ou on préféré rompre .

L'auteure ne cherche pas à nous tromper ou à semer des illusions : le destin bientôt brisé de cette jeune femme est scellé....

La bête immonde n'abandonne aucune de ses victimes.

«  Après tant d'horreurs, l'art triomphera, l'art triomphera, l'humanité comprendra qu'il est le seul salut, que l'art est tout ce qui nous préserve de notre part d'ombre... » :

vœu pieux ou réalité à construire ?

Jean-François Chalot



Partager cet article

Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 08:07

Tous et Toutes au salon littéraire de Vaux le Pénil

 

le dimanche 13 octobre 

Et participer au :

Déjeuner Débat sur le thème :

 

Ecoles/Collèges:lycées

 

Tous peuvent réussir !

 

Toutes les informations sur ce lien

Nouvelle image36

 


Partager cet article

Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 13:46

 

permainfodette

Appel aux bonnes volontés,

 

Madame, Monsieur,

Vous pouvez vous rendre disponible quelques heures par mois.

Vous pouvez vous déplacer dans le périmètre de Melun et ses environs

Vous avez le goût de rendre service à des personnes ou des familles  en difficultés.

Vous n’êtes pas rebutés par les formalités administratives.

Vous êtes prêt à recevoir une formation concernant la procédure de surendettement.

 

Si vous remplissez la plupart de ces conditions, vous avez le profil d’un membre de l’association « INFO-DETTES » et vous êtes le / la bienvenu(e)  pour renforcer l’équipe en place qui se prépare pour sa huitième année d’activité.

Nous sommes actuellement une vingtaine de bénévoles qui aident les personnes en difficultés à comprendre la procédure de surendettement, puis à les assister dans l’établissement d’un dossier qui leur permettra de sortir la tête de l’eau au travers d’un plan de redressement de leur situation financière que proposera la Commission de Surendettement du Département.

Pour ce faire, nous recevons les familles ou personnes concernées dans des structures d’accueil de plus en plus nombreuses, ce qui explique notre besoin de renforcer l’effectif. Le tableau ci-après vous indique les lieux et jours où se pratique l’accueil en question.

 

Si vous êtes d’accord pour vous associer à notre aventure, nous serions heureux de vous expliquer  le fonctionnement de notre association, les détails de notre action et les modalités de la formation qui vous sera dispensée avant toute intervention avec le public concerné.

Nous sommes joignables au secrétariat de l’association qui se trouve au :

04 place Beuve et Gantier

77000 VAUX LE PENIL

Tél : 09 75 38 81 13

Courriel : info-dettes@orange.fr

Dans l’attente du plaisir de vous rencontrer, l’équipe se joint à moi pour vous adresser nos vifs encouragements à nous rejoindre ainsi que nos meilleures salutations.

 

Daniel BIJARDEL

 

Coordinateur « INFO DETTES »

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 07:12

 

 

Nous dénonçons les interpellations au faciès ; les humiliations liées aux contrôles ; les mises en rétention administratives des hommes et des femmes étrangers sans papiers.


Nous dénonçons le climat de suspicionet les obstacles mis à l’exercice du droit d’asile pour des personnes menacées dans leur vie dans leur pays d’origine.

 

Nous refusons que soient appliquées en notre nom des décisions politiques qui broient des familles, des couples et des individus.

 

Nous voulons que la France reste un pays d’accueil, enrichi par des personnes venues du monde entier et qui circulent.

 

Avec ou sans papiers, l’étranger est une personne.

La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte.

Notre silence le crie

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 06:49

assises-Herrero.jpg

Les responsables associatifs ont été très actifs début septembre

 

Le 7 septembre ont eu lieu les 3èmes assises de la vie associative locale

 

assises-rythmes.jpg

70 personnes ont débattu en séance plénière et en groupes de questions importantes pour le développement de la vie associative et la mutualisation :

  • Que faut -il attendre de la Maison des Associations en termes de services, d'accueils....?

  • Que représente pour nous l'inter-génération?

  • Quel regard portent les associations sur l'aménagement des rythmes scolaires?

Les militants associatifs ont écouté le discours introductif de Monsieur le Maire, le rapport de Monsieur Delecourt, sociologue sur « le monde associatif aujourd'hui » ....

Nous avons beaucoup ri , quand la Ligue d'Improvisation de Seine et Marne a joué deux saynètes

...Certains ont même reconnu des situations presque vécues.

Au cours de cette journée, nous avons mis sur les rails la journée champêtre prévue pour le samedi 28 juin 2013;

Ces assises se sont terminées par un repas fort convivial.

assises-repas-copie-1.jpg

 

Le Comité des fêtes a assuré le service et l'association « Familles Laïques » a financé ces assises dans le cadre d'une demande de subventions.

 

Le dimanche 8 septembre, le forum des associations a attiré beaucoup de personnes.

forum-monde.jpg

 

Après ces moments de rencontres, c'est maintenant l'ouverture de toutes les activités pour « Familles laïques » qui reprennent à partir de lundi 23 septembre 2013

 

forum.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 08:27
Courrier

Je profite de ce mail pour faire un bref résumé de la poursuite de la "Marche des Sans-Papier" autour du Grand Paris.


Après leur arrivée sur Melun, et grâce à l'intervention de la LDH et autres associations, un hébergement a finalement pu être proposé aux marcheurs par l'intermédiaire de "Famille Laïque" et de JF Chalot sur Vaux le Pénil (merci à Fabien pour son aide précieuse !).


Un grand merci aux rares personnes venues les soutenir devant la mairie de Melun (comme d'ailleurs pour chaque arrivée dans les villes étapes !).

 

On ne remercie pas par contre la ville de Melun qui avait fermé ses grilles d'accès juste avant l'arrivée des marcheurs et qui n'avait proposé comme solution d'hébergement qu'un stade ...à ciel ouvert ! (sous la pluie)


Le lendemain, c'était l'étape Melun - Corbeil.: le plus gros du comité d'accueil était constitué ... de 7 à 8 cars de CRS !

 

L'adjointe au maire, d'astreinte ce jour-là a essayé de nous expliqué que la ville n'avait aucune solution pour l'hébergement.


Une solution a encore une fois été trouvée in-extrémis grâce à la proposition de l'UL CGT de nous recevoir dans l'ancienne Bourse du Travail, mais lorsque la dite-adjointe a appris celà, elle a rappliqué sur place avec toute son équipe de police municipale pour nous en empêcher l'accès. Après moult discussions, engueulades, ... voire bousculades, (et après surement l'intervention du Préfet), l'accès nous a finalement été autorisé ! (je ne vous raconte pas la tête de l'adjointe et du responsable chargé de la sécurité de Corbeil d'avoir été désavoués !).

 

Etape suivante : Corbeil - Viry Chatillon, en passant par Evry.

 

Passage obligé par la Préfecture, protégée comme il se doit par un important dispositif de CRS : refus de la Préf de recevoir une délégation.


Nouvel arrêt devant la mairie d'Evry, avec le même "Comité d'accueil" ! (et refus de la mairie de recevoir une délégation).
Grosse discussion avec le commissaire qui voulait nous empêcher de marcher sur la voie publique ... finalement (et après encore une fois intervention du Préfet), départ des marcheurs vers Ris Orangis, où le même comité d'accueil nous attendait devant la mairie! Ils sont vraiment paranos sur le 91 !


Après réflexion, ça peut-être été une bonne chose ce déploiement important des forces de police, car à chaque fois , devant la mairie de Corbeil où se déroulaient plusieurs mariages, ou devant la Préfecture et la mairie d'Evry, la population présente nous posait plein de questions sur cette manifestation !


La fin de l'étape a été beaucoup plus conviviale car la mairie de Viry Chatillon attendait les marcheurs en leur proposant une salle en face de la mairie pour un pot d'accueil, puis un hébergement dans un gymnase (avec douches !!! oh, grand luxe !) avec repas offert et petit déjeuner du lendemain matin prévu.
C'est là que je les laissé, à contre coeur !

Voilà, désolé d'avoir été un peu long, mais leur combat est important et courageux.
Si vous avez l'occasion de les croiser ou d'aller les soutenir lors des prochaines villes-étapes, n'hésitez pas, vous serez les bienvenus !

A bientôt et encore merci à ceux qui sont intervenus.

Christian Picktoroff

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 07:32

Une date à retenir :

le samedi 23 novembre

9 H- 13 H

 COLLOQUE à la ferme des jeux de Vaux le Pénil

 

 

 affiche-colloque-langue-francaise-copie-1.jpg

 

 

Le droit à la langue française :

UN DROIT A ACQUERIR ET A GARANTIR !

 

Les personnes arrivées en France entre les années 50 et 70 ont pour la plupart renoncé à leur projet initial de retour au pays.

Beaucoup ont du mal à accéder aux droits sociaux et même à reconstituer leur dossier retraite.

Il y a là tout un travail d’éducation, d’accompagnement qui reste à faire, certaines de ces personnes ne parlent pas suffisamment bien le français et surtout ne se retrouvent pas dans les méandres administratifs.

La France a été et est une terre d’immigration avec une image de plus en plus multicolore.

Le nombre de mariages ou d’unions mixtes augmente notamment dans les zones urbaines , faisant démentir ceux et celles qui dénoncent le repli de certaines communautés.

Le communautarisme existe encore certes mais le brassage de l’école républicaine, de l’école maternelle au lycée fait son œuvre d’une manière efficace.

Le vivre ensemble ne se décrète pas, il se construit jour après jour en redonnant toute sa place aux services publics dans les cités même, en menant des politiques enfance jeunesse hardies s’appuyant sur des équipements de proximité innovants et des personnels formés.

On ne peut pas à la fois dénoncer l’enfermement de certaines personnes issues de l’immigration et à la fois continuer à laisser au fil de l’eau l’intégration en pensant naïvement qu’elle se fera d’elle-même.

Il n’y a pas de génération spontanée.

Si rien n’est ni fait ni organisé pour permettre aux personnes habitant sur le territoire de la République de maîtriser la langue française, la ségrégation linguistique règnera en maître.

Si les principes républicains ne sont pas expliqués aux adultes et familles arrivant en France, il subsistera une juxtaposition de personnes se regroupant en fonction de leur appartenance affinitaire.

Que la route est longue et dure pour tous ceux et toutes celles qui veulent apprendre le français, ses codes afin de se repérer dans l’espace public, de communiquer avec tout un chacun !

Les listes d’attente dans les centres sociaux sont souvent longues, faute de moyens pérennes financiers et humains :

il y a les demandeurs d’emplois qui doivent très vite maîtriser la langue, pour eux il faut des cours complets de plusieurs semaines

il y a ceux et celles qui ont besoin de pouvoir être compris par leur environnement et qui ne peuvent se libérer que quelques heures par semaine….

Des associations familiales laïques proposent dans de nombreuses localités des cours de français ou des ateliers socio-linguistiques.

Ces actions reposent quasi exclusivement sur le bénévolat ….

Il y a un manque criant de financement pour les centres sociaux qui ont besoin d’engager des professionnels formés et pour les associations qui ont besoin de matériels pédagogiques, de leux adaptés accessibles et de formation.

L'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé) , l’établissement public national à caractère administratif« contribue à des actions en faveur des personnes rencontrant des difficultés d'insertion sociale ou professionnelle ».

Voici pour la carte de visite…La réalité est moins reluisante : les fonds sont limités et les « opérateurs » doivent quémander pour obtenir quelques euros.

Il faut arrêter de faire du bricolage, l’intégration républicaine présente des enjeux humains et sociaux considérables.

Des pistes de transformation existent, il faut les recenser, les évaluer et leur permettre de se développer :

  • Des cours de français délivrés dans les établissements scolaires, ce qui permettrait entre autres de réduire l’échec scolaire, des parents maîtrisant le français pouvant d’autant mieux suivre le travail scolaire de leurs enfants ;

  • Des accueils sociaux adaptés aux personnes ne parlant pas le français ;

  • Un soutien pérenne aux acteurs éducatifs professionnels et bénévoles assurant l’animation des ateliers socio linguistiques.

Toutes ces questions seront abordées dans le cadre du colloque organisé par le CNAFAL et Familles laïques le 23 novembre 2013 à Vaux le Pénil.

Jean-François Chalot

 

Partager cet article

Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France