Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 16:11
Ciné Plein Air exceptionnel le jeudi 2 juillet à Vaux le Pénil
Ciné Plein Air exceptionnel le jeudi 2 juillet à Vaux le Pénil

Il fait chaud, très chaud en journée.

C'est le moment de sortir à la fraîche

TOUTES ET TOUS AU CINEMA EN PLEIN AIR

Ciné Plein Air exceptionnel le jeudi 2 juillet

Le jeudi 2 juillet à partir de 20h30, à l'initiative de la Ville de Vaux-le-Pénil et de la Communauté d'agglomération, le parc du château de Vaux-le-Pénil ouvrira exceptionnellement ses portes au public pour une grande séance de Ciné Plein Air. A 22h30 sera projeté sur grand écran "On connait la chanson" d'Alain Resnais. Possibilité d'apporter son pique nique. Pliants et plaids recommandés. Buvette assurée par le Comité des Fêtes. Entrée gratuite.

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 12:37
« Les Bonimenteurs du Val d’Or »

« Les Bonimenteurs du Val d’Or »

Fables et contes de Loire

Texte écrits par NABUM

Editions du Jeu de l’Oie

Encore, et encore que du plaisir !

Nabum nous livre là son deuxième ouvrage.

Le lecteur est transporté sur la Loire, sur les rives pour découvrir des pages d’histoire imaginaires ou tout simplement aménagées pour notre plaisir.

Ce n’est pas chanté, ce qui ne nous empêche pas d’être bercés.

Le livre comporte cinquante histoires, du moins 49 et une mise en bouche dans le premier chapitre.

On y rencontre des fées, des femmes et des hommes ordinaires ou presque et aussi des personnages qui pourraient exister comme celui qui parlait si bien pour ne rien dire !

Il n’était ni député, ni sénateur mais un simple mortel qui pourrait être utile au roi :

« C’était exactement l’homme qu’il lui fallait pour endormir le peuple et tous les quémandeurs, les solliciteurs et les mécontents. Il le nomma sur-le champ ministre et porte-parole »

Les impôts ont leur histoire, celle de la gabelle et celle qui a touché le breuvage appelé vin.

En 1635, les révoltés ne faisaient pas dans la dentelle.

Les représentants de sa gracieuse majesté ont vite pris l’habitude de couler à pic.

Quant aux mariniers, si certains d’eux s’adonnaient à tailler les douzilles, c’est-à-dire à tirer quelques gouttes du breuvage qu’ils transportaient pour compte de tiers, qui les en blâmera :

Ils avaient grand soif et comme à cette époque les noyades étaient trop fréquentes :

« La fréquentation assidue de la Loire les poussait alors à n’apprécier que modérément l’eau. » !

Le lecteur s’amuse bien.

Le livre terminé il aura tout loisir de revenir sur l’ouvrage et relire une de ces histoires comme celle du livre que je vous recommande.

Je l’ai reproduit ici avec l’autorisation de l’auteur :

http://www.familles-laiques-de-vaux-le-penil.fr/2015/06/approchez-donc-un-peu-il-etait-une-fois.html

Je vous laisse car l’envie me prend de déguster une deuxième fois plusieurs de ces fables.

Jean-François Chalot

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 05:52
résultats de l'enquête dans les établissements scolaires de l'enseignement secondaire à Vaux le Pénil : les jeunes et les réseaux sociaux.....

Comme le montre ce dessin, les réseaux sociaux peuvent être des dangers pour des jeunes adultes ou des adultes qui retrouvent-mais ils ne sont pas les seuls- des photographies d'eux-mêmes sur le net....

Dans le cadre de la préparation de la réunion "théâtre forum" du 26 juin 2015, voici les résultats d'une enquête menée .

Les collégiens et lycéens de Vaux-le Pénil ont répondu individuellement à un questionnaire sur

les réseaux sociaux .

Collège LA MARE AUX CHAMPS

Pour les classes de 4èmes c’est le niveau choisi, les 3èmes étant en examen

• 92% sont connectés

• 57 % avec leur smartphone,

• 50 % ont des amis inconnus

• 2% seulement se disent harcelés

• 40% sous la surveillance de leurs parents

• 39 % pratiquent une activité extrascolaire

Lycée Simone Signoret

Les 6 Classes de Secondes présentes

•99% sont connectés, 75% avec leur nom

•33% ont ouvert un compte avant 13 ans

•92% avec leur smartphone

•36% ont des amis inconnus

•87% publient des photos et 30% sans autorisation

•40% reconnaissent que ce peut être un danger

•23% sont victimes de harcèlement

•26% passent plus de 14h par semaine

•40% reconnaissent être accros

NOUS VOUS LIVRONS CES INDICATIONS

Elles confirment avec force ce que nous pensions : les jeunes se connectent très souvent et prennent des risques en publiant sur leurs comptes Facebook , parfois avant d’avoir 13 ans, des photographies et des informations les concernant et en faisant confiance à des « amis » inconnus.

Il y a beaucoup à faire dans le champ éducatif pour informer, avertir afin que les réseaux sociaux ne deviennent pas des dangers pour nos enfants. Les parents doivent insister sur la prévention et mettre leurs ados face à la réalité en les informant quotidiennement des graves conséquences diffusées au travers des médias et surtout les obliger à sortir de leur cocon familial en pratiquant des activités extérieures pour les pousser à côtoyer un monde réel.

Cela implique nécessairement que les parents maîtrisent l’outil informatique pour savoir de quoi ils parlent lorsqu’ils devront affronter leurs progénitures déjà bien renseignés dans le domaine des réseaux sociaux. Pour palier à vos manques, l’association Familles Laïques proposent dès la rentrée des cours d’informatique, pour tous les âges, adaptés au besoin de chacun.

Pour tous renseignements, adressez-vous au secrétariat.

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 08:09
Approchez-donc un peu.  Il était une fois …

Approchez-donc, n'ayez ni crainte ni frayeur ni angoisse . La chose ne mord pas même si certains, autrefois, s'en servaient pour régler leurs comptes et déballer le linge sale bien loin de la famille. Manifestement, vous ignorez tout désormais de ce curieux objet, plat comme un écran mais qui s'ouvre et se feuillette. Vous semblez ne plus savoir que ce fut,

jadis, la plus belle réalisation de l'homme : fruit d'une formidable conquête sur l'ignorance.

Des humains ont, il y a environ six mille ans, cherché à traduire en signes sur des tablettes d'argile, des objets et des idées, des concepts et des actions. Ils ont inventé des dessins, puis des signes, ont donné une représentation à des sons, ont traduit par quelques modestes signes des discours tout entier.

Tout le savoir et tous les rêves, tous les désirs et tous les espoirs trouvèrent place sur des tablettes, des papyrus et des rouleaux. L'écriture allait porter le savoir loin de son lieu de création. Le partage était la règle et les poètes se sont emparés de cette merveille pour créer des épopées, engendrer des monstres, dépasser nos pauvres limites de mortels.

Le livre était né. Il fut longtemps un privilège, un mystère pour le plus grand nombre. Il fallait, en effet, une longue initiation pour décrypter signes et sens. Les humains, pourtant, ne renoncèrent jamais à étendre cette connaissance. De générations en générations, ils étaient toujours plus nombreux à désirer ce pouvoir miraculeux : lire.

Le livre fut longtemps un objet rare et précieux. Des copistes, moines le plus souvent, reproduisaient interminablement les grands textes. Il fallait de la sueur et du temps, de l'application et de l'amour pour assembler toutes ces feuilles qui devenaient un nouvel exemplaire. Un texte de plus : un pas de plus vers la connaissance.

Puis, c'était avant -hier, de petites lettres mobiles vinrent donner un nouvel essor à ce miracle. L'imprimerie allait multiplier ce qui n'était encore qu'exception. Le livre pouvait s'inviter partout, s'offrir à la curiosité du plus grand nombre. Plus le temps passait, plus il prenait place dans chaque maison, offrant des trésors d'invention et de plaisir à ceux qui lui accordaient un peu d'attention.

Vous ne pouvez vous souvenir de ce temps doré, de cette période qu'on désigna alors sous le curieux vocable de Lumières. Car les ténèbres allaient progressivement s'abattre sur notre Monde. L'écran bouta le livre de son piédestal. Il avait la prétention de le remplacer, de l'anéantir, de l'abolir. Il était si gourmand qu'il se prit d'idée d'avaler tous les ouvrages possibles, de les numériser tous, pour leur ôter à jamais leur redoutable pouvoir de nuisance.

Les écrans envahirent tout. Le livre perdit pied. Il fut sacrifié sur l'autel de la vitesse, de l'instantanéité, de l'universalité. Pour faire bonne mesure, une seule langue s'imposa à toutes les autres. Il ne fallait qu'une seule pensée, qu'une seule vision du Monde et une langue universelle : celle des hérauts d'un système fondé sur l'avoir et la négation de l'être.

Le mouvement fut si rapide que nul ne comprit vraiment ce qui se passait dans ces années ultimes où livre et écran cohabitaient en bonne intelligence, pensait-on. Mais l'ogre était insatiable et bientôt, la nécessité de tout contrôler, de tout passer au tamis de la censure et de la pensée unique fut fatale à ce pauvre livre, vieil objet obsolète qui était condamné à l'oubli.

Voilà, je suis allé bien vite pour tenter de vous expliquer cette curiosité que nous avons découverte par hasard dans ce qu'ils appelaient autrefois une bibliothèque à moins que ce ne fût une librairie. Vous pouvez tourner les pages de ces trésors :c'est à vous de décrypter ces signes, un à un, pour leur attribuer un sens. Ce qui vous demandera beaucoup d'effort et de temps, était autrefois parfaitement naturel à vos ancêtres.

Je vous en prie, faites cette démarche ! Dans des temps reculés, elle était porteuse de liberté et d'émancipation, de révolte et fascination. Jetez vos écrans et vos tablettes, votre penseur acoustique, votre guide spirituel intégré, votre directeur électronique de conscience. Abandonnez cette maudite novlangue, si rudimentaire, qu'elle interdit toute réflexion et tout débat. Retrouvez la langue de vos ancêtres et offrez-vous à nouveau le bonheur ineffable de la lecture.

Livrement vôtre.

NABUM

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 07:59
La soirée du 26 juin sur les jeunes et les réseaux sociaux

Plus de cinquante personnes ont participé à cette soirée de débats.

C’est une bonne audience pour cette période de l’année.

Toutes les générations étaient présentes et sont intervenus, au cours des échanges des collégiens et des grands parents.

Après une présentation pédagogique par le représentant de l’association Millénium de l’effet internet, la partie théâtre forum a pu commencer avec deux scénettes jouées par des lycéens ayant travaillé avec la troupe de théâtre Bagan Bagan.

Dans le premier jeu de rôles, une maman essayait en vain d’obtenir que sa fille se décolle de l’ordinateur pour l’aider à préparer un gâteau…..

L’assistance a été invitée ensuite, non seulement à donner leurs avis mais aussi à remplacer la mère ou la fille afin de trouver une solution alternative.

Nous avons bien ri : Notamment quand une grand-mère, professeur de mathématiques à la retraite a menacé de « couper « le disjoncteur à sa fille d’emprunt ….

L’étonnement passé, la fille a été remplacée et une véritable négociation a eu lieu…..

Dans le deuxième jeu, il s’agissait pour une grande sœur d’empêcher son frère d’aller à un rendez-vous que lui avait fixé un « ami » rencontré sur facebook….

Faut-il se contenter de discuter ou passer à l’interdiction absolue ?

Plusieurs alternatives ont été trouvées…..

Les débats ont été approfondis entre les adeptes de telle solution et si des divergences ont été exprimées, tous les participants ont estimé qu’il fallait discuter avec les enfants, les aider à prendre de l’autonomie en fixant un cadre.

Un jeune adulte rencontré à la sortie m’a expliqué que le débat était enrichissant mais qu’il n’avait qu’un regret, c’est qu’on ait vu que les dangers des réseaux sociaux et de l’internet utilisé à haute dose.

Il a peut- être raison mais il fallait répondre à l’attente de l’auditoire plutôt inquiet pour sa composante adulte et interrogatif pour les adolescents.

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 08:19

C'est ce soit à 18H30 à la Ferme des Jeux de Vaux le Pénil

une soirée ludique et débat avec au programme :

un théâtre forum, pour faire réfléchir, nous divertir et introduire la discussion

L'entrée est libre

Voici un dessin que nous adresse Nagy? Il est d'actualité

Nous sommes tous écoutés....Les réseaux sociaux constituent un vecteur d'échanges mais présentent quelques dangers.....

A CE SOIR 18H 30

Les jeunes et les réseaux sociaux
Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 17:22
Repost 0
Published by familles laïques vlp
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 08:53
Expulsion : prévention des expulsions et demande de délais pour le locataire

Retranscription du Consomag 1157 tourné au CNAFAL avec la participation de Jean François Chalot

Retrouvez l'émission ICI

Angle du sujet :

  • Entre le 1er novembre et le 31 mars, les expulsions des locataires sont suspendues. A la fin de la trêve hivernale, il n’en est plus de même. Afin d’éviter cela, faire de la prévention est important mais lorsque l’expulsion est prononcée, sachez que le locataire peut encore obtenir un sursis. La loi ALUR est venue renforcé le dispositif pour prévenir les expulsions et sanctionner les abus.

Points principaux abordés /Questions posées :

1- Faire une demande de délais par écrit à son bailleur

L’expulsion locative se fait pour différentes raisons : loyers impayés ; dégradation du logement ou encore récupération du logement par le propriétaire pour se loger, lui ou sa famille. La cause première est souvent l’impayé de loyer c’est pourquoi il est recommandé dès les premières difficultés financières, de prendre les devants et de contacter votre bailleur pour tenter de trouver un arrangement amiable. Dès la première échéance impayée, de même, faites une demande de délai ou proposez un plan de remboursement par lettre recommandée avec avis de réception au bailleur.

Si vous avez déjà reçu une lettre vous commandant de payer, sachez que vous disposez de deux mois à compter de la date de réception pour agir.

2- Deux instances à connaître : la CCAPEX et le FSL

En cas de difficulté de paiement, vous pouvez saisir la Commission Spécialisée de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions Locatives (CCAPEX), qui permet d’avertir toutes les personnes ou institutions susceptibles d’intervenir pour éviter, le cas échéant, votre expulsion.

Une Loi récente à renforcé le rôle de ces commissions (la Loi ALUR) ; ainsi depuis le 1er janvier 2015, les commandements de payer doivent, en principe, être aussi délivrés aux CCAPEX.

Pour éviter l’expulsion qui trouve souvent son origine dans un impayé, il est possible de saisir le FSL qui, sous certaines conditions (voir règlement d’attribution), accorde des aides financières aux personnes en difficulté dans le cadre d’un accompagnement social. Ces aides sont destinées à ce qu'elles se maintiennent ou à ce qu’elles accèdent à un logement.

3- Après une décision de justice prononçant l’expulsion, il est toujours possible d’obtenir des délais

Dès que vous avez reçu le commandement d’avoir à quitter les lieux et si votre relogement ne peut avoir lieu dans des conditions normales, vous pouvez saisir le juge afin d’obtenir des délais. Pour vous attribuer un délai qui va de 3 mois à 3 ans, le juge prendra en considération votre situation, celle du propriétaire, les recherches de relogement effectuées, le paiement de l'indemnité d'occupation, etc.

Modalités : la saisine du juge de l’exécution se fait par lettre avec accusé de réception et vous pourrez vous présenter seul à l’audience ou accompagné d’un avocat avec l’aide juridictionnelle, si vous pouvez en bénéficier.

D’une manière générale et en cas de problème, il est recommandé de consulter le plus en amont possible, une association de consommateurs qui vous conseillera et vous accompagnera.

MEMO

1- Faire une demande de délais par écrit à son bailleur

2- Saisir les instances appropriées pour prévenir les expulsions : CCAPEX, FSL etc...

3- En cas d’expulsion et si le relogement ne peut avoir lieu dans des conditions normales, vous pourrez saisir le juge de l’expulsion pour obtenir des délais

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 06:03
Vendredi 26 juin à la ferme des jeux de Vaux-le-Pénil  A 18 H30  Les jeunes et les réseaux sociaux

Le sujet est d’actualité et la démarche choisie ne peut que vous plaire :

Le théâtre forum

LUDIQUE, COLLECTIF, CONSTRUCTIF avec le THÉÂTRE PARTICIPATIF !

Utilisé en dispositif de sensibilisation le cadre d’une formation-action, ou au cours d’un évènement, le théâtre forum, tel que nous le pratiquons est un outil efficace d’amorce de changement et de réflexions partagées, car il permet de prendre conscience des comportements, d’identifier les freins aux changements et d’expérimenter des propositions de progrès, de façon ludique, collective et constructive.

LE THÉÂTRE : UN OUTIL DE RÉFLEXION ET DE DISTANCIATION

Pendant une séance de théâtre forum, nous proposons à un groupe de débattre et d’étudier les différentes alternatives à une situation donnée, en les expérimentant par le jeu théâtral. L’objectif n’est pas de créer un spectacle mais d’amener les publics à réfléchir, débattre, écouter les points de vue dans l’espace privilégié et sécurisé qu’offre le théâtre.

POURQUOI UTILISER LE THEATRE FORUM ?

Nous utilisons le théâtre forum dans la perspective d’un mieux vivre ensemble pour :

· susciter l’expression et la confrontation des points de vue de chacun

· créer un espace de négociation collective

· faciliter l’information et l’examen critique

· réfléchir ensemble à des propositions

· élaborer collectivement des plans d’action

· comprendre et évoluer dans ses comportements

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 09:05
LA PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SUR CONSO MAG


CNAFAL Expulsion : prévention et recours ouvert au locataire

23-juin 24-juin 25-juin

PROCHAINES DIFFUSIONS TV DE L'ÉMISSION EXPULSION : PRÉVENTION ET RECOURS OUVERT AU LOCATAIRE

à 13H 50 le 23 JUIN SUR FRANCE 2

C'est un militant de Familles laïques de Vaux le Pénil qui "passe à l'antenne"

Vous pouvez retrouver toutes les émissions de CONSOMAG sur :

la chaîne you tube CONSOMAG : http://www.youtube.com/channel/UCVS0usIYrEC_1O_4xYxtmKw?feature=watch

Lorsque l'émission sera diffusée, nous mettrons à votre disposition la fiche complète

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 12 Mai 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 09 Juin 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France