Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 08:05

 

Quand on ne trouve pas un logement, il ne reste plus que la rue ou des solutions précaires.

Quand il n'y a pas de logement social disponible dans le parc public ou même privé; quand on ne dispose par de revenus suffisants pour « séduire » un propriétaire, il ne reste plus qu'à accepter la première offre que l'on trouve....

C'est ainsi que de nombreuses personnes ou familles tombent sur des margoulins étant prêts à louer n'importe quoi au prix le plus élevé possible.

 

La loi interdit de louer une habitation de moins de 9 m2. Il est même prévu qu'il y ait une douche dans l'appartement...

La loi est la loi et doit être respectée.

Malheureusement sur Paris et dans de nombreuses villes, des hommes et des femmes survivent dans des « chambres de bonnes » minuscules, beaucoup n'atteignent pas la surface requise.

Une histoire réelle et malheureusement non fictive, racontée par RTL et reprise sous forme d'article par « et les autres » revue de la Fondation Abbé Pierre nous apprend qu'un homme a « logé » 17 ans dans un réduit d'1, 56 m2 habitable! qu'il payait 330 € par mois.

 

OUI VOUS AVEZ BIEN LU : 1 mètre carré et 56 décimètres carrés !

 

"Libération livre de nouveaux détails après avoir contacté Patrick Doutreligne, délégué général de la Fondation Abbé Pierre. Il précise que "depuis mars 2012, la propriétaire des lieux est en théorie contrainte par un arrêté préfectoral, qui lui interdit de mettre le logement en location. Pourtant, Dominique y est encore resté de longs mois, avant de s’en aller récemment". L'homme attend encore que "sa propriétaire lui fournisse un nouveau logement, comme la loi l’y oblige. Sans succès pour l’instant", ajoute-t-il »!

Comment est-ce possible ?

Le propriétaire indigne sera t-il poursuivi en justice et condamné à une forte amende et à verser des dommages et intérêts à son « locataire »?

L'avocat du « locataire », conseillé par le service juridique de l'Espace Solidarité Logement porte l'affaire devant les tribunaux...

Le propriétaire délictueux a fait appel à un avocat qui a réussi à obtenir le renvoi de l'affaire et ceci par deux fois, en novembre et en février.

Comme quoi il vaut mieux être riche et malhonnête que pauvre et honnête....

Ce cas est extrême, certes mais pas isolé, ils sont nombreux à devoir accepter n'importe quoi . Certains logement insalubres et aux normes métrées sont louées sans que soit effectué le moindre contrôle.

Une proposition de loi est déposée devant le Sénat.

Il s'agirait d'obliger tout bailleur a subir une visite des appartements à louer avant l'attribution d'une aide au logement....afin d'établir un certificat de décence.

L'idée est louable mais une proposition de loi n'est pas un projet de loi donc elle peut rester pendant des années dans les cartons.

C'est un projet de loi clair qu'il faut, interdisant toute location de logements indécents et prévoyant que les contrevenants soient pénalisés

J'entends certains, crier à l'abus : comment vont faire les petits propriétaires?

Il est possible et utile qu'une aide soit apportée à tout propriétaire qui s'engage à restaurer le logement qu'il loue dans le cadre de la signature d'un contrat.


 


 


 


 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 09:21

L'auteure sera au salon le Dimanche 13 octobre 2013 à la Ferme des Jeux

 

« Destins croisés

Le Bolivar du Sud »

de Colette Coquis

Collection Tremplin

168 pages

Juillet 2011

16 €

 

destins

 

 

                                                                                         C’est le Pérou  !

 

 

L’histoire commence par un tremblement de terre, fort sérieux à Pisco, port du sud du Pérou.

Eléonore, française, amoureuse de ce pays qu’elle a déjà parcouru, est là dans les décombres, blessée.

Elle se remémore sa première visite dans ce pays magnifique.

Le voyage est étonnant et ravissant…Les vieilles pierres attirent le regard avec les Temples de la Lune et du Soleil et les terrasses des sacrifices.

L’héroïne, née près de Paris à Brunoy s’intéresse particulièrement à la vie et au destin du Général San Marin, libérateur du Pérou…

Pourquoi a-t-il quitté son pays après sa victoire sur les espagnols après le débarquement de son armée en 1820 ?

Pourquoi le corps de ce général, né en Argentine a-t-il séjourné à Brunoy pendant 20 ans ?

Éléonore regarde, écoute, questionne, cherche, s’émerveille et finit par trouver la clé lui permettant de mieux connaître et comprendre ce général.

Ce croisement entre le passé et le présent est intéressant, éducatif et plaisant.

Le lecteur, même peu habitué à ce style, comme « votre serviteur » ne s’ennuie pas d’autant plus que l’écriture est fine, assez rythmée. Nous avons même droit à l’utilisation maîtrisée du passé simple.

Que dire de plus ?!

Ah oui j’oubliais les milliers de petits insectes hideux, les cochenilles qui font la richesse du Pérou qui en extrait le carmin et « assurait 80% de la production mondiale :

« Nous passâmes de l’étonnement au dégoût lorsqu’on apprit que ce carmin, largement utilisé par les teinturiers de textiles depuis la nuit des temps, ou par des peintres de la Renaissance comme Michel-Ange, l’était aussi maintenant pour le colorant alimentaire E120 et pour la fabrication de nos rouges à lèvres ! »

 

Attachez vos ceintures pour retrouver Éléonore, découvrir les charmes du Pérou et suivre cette jeune femme qui va être charmée par cette région et par….Ricardo !

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 07:15

même pas mal

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:38

 

L'Association Familles Laïques de Vaux le Pénil regroupe

320 familles adhérentes dont 246 sont pénivauxoises.

   

Elle tient son Assemblée Générale Annuelle

le vendredi 5 avril à 20 Heures

 à la Maison des Associations de Vaux le Pénil

 

Nous étions reconnus par la CAF en tant que PAL : Projet d'Animation Locale.

Nous sommes à présent un EVS : Espace de Vie Sociale ( nouvelle appellation)

L'association s'appuie sur 70 bénévoles.

 

Venez vous informer, découvrir une association et pourquoi pas, rejoindre une équipe ! 

 

  -oOo-

 

ACTIVITES AU SERVICE DES FAMILLES

 

L'accompagnement à la scolarité

 

accompagnement.JPG

 -oOo-

 

Cours de français

 

ALPHA3.JPG

-oOo-

 

Informatique et convivialité

 

Informatique1.JPG

 -oOo-

 

Infos-dettes

permanence consommation

 

Il s'agit là d'une cation menée par plusieurs associations

membres de l'UDAF et dont la coordination est assurée par notre association

 

Ce sont 30 bénévoles qui assurent des permanences sur l'agglomération

 

Affiche surrendetement RVB

 

Le transport solidaire

Collectif Inter-Génération 

 (gestion des appels réservations et bénévoles conducteurs)

 action menée en partenariat avec la Ville de Vaux le Pénil

présentation du projet lors d'une AG de l'UDAF

 

Afiiches---logos-3055.jpg

 -oOo-

 

Affiche de présentation de nos activités

 

FAMILLES-LAIQUES

 -oOo-

 

Une nouvelle activité

 l'atelier cuisine

 

PC120003

 

 

 

2012:  Des initiatives prises dans un cadre unitaire

 

Le forum des associations

 

imgp0033

 -oOo-

 

Les assises de la Vie associative 29 septembre 2012

 P9290019   P9290031 

 -oOo-

 

Salon littéraire octobre 2012 à La Ferme des Jeux

avec son association et le service culturel

 SALON-LITTERAIRE--2012 4090 SALON-LITTERAIRE--2012 4141

 -oOo-

 

Colloque : novembre 2012

Santé des jeunes et précarité

 

Colloque 0013 PUBLIC 2

 -oOo-

 

La soirée chansons marins avec

"les marins de la noue" et "dégâts d'chez nous"

une salle comble

 

ensemble 1

-oOo-

 

Un projet lecture avec le collège "la mare au champ"

 

Affiche_60x80_1-3_HD.jpg 

 


Partager cet article
Repost0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 07:46

Droit à la santé, droit au logement....Mobilisation nationale !

 

Face au délitement et à la disparition de nombreux services publics dans les zones rurales et dans les quartiers dits sensibles de nos villes, des citoyens et des organisations se sont organisés pour défendre l'existence même des services publics et leur développement.

Des coordinations regroupent des associations nationales comme la plate-forme logement des mouvements sociaux et d'autres rassemblent à la fois des collectifs locaux et à la fois de grands réseaux, c'est le cas de la coordination nationale de défense des hôpitaux de proximité.

Il s'agit de résister, de défendre des principes comme l'accès aux soins pour tous et le droit au logement, de se préoccuper de l'intérêt des familles et notamment des plus vulnérables.

Mais dès maintenant dans de nombreuses villes comme à Paris, la plate-forme logement des mouvements sociaux organise une marche le 1er avril.

« Respect du Droit à l’hébergement et au logement, arrêt des expulsions, réquisition des logements vides, baisse des loyers

Marche Lundi 1er Avril,

RV 14h Place du palais Royal

Sans abris, fini l’hiver : dehors !

A partir du 1er avril, les centres d’hébergement d’urgence commencent  à fermer, et beaucoup de sans abris sont priés de faire leur bagages.

Or la loi prévoit que toute personne hébergée doit être maintenue jusqu’à une orientation vers une structure de stabilisation ou un relogement.

Locataires en galère : sur le trottoir !

Les expulsions sans relogement reprennent dès le 2 avril,  et des milliers de familles et de locataires vont être jetés à la rue, sans même un hébergement, dans la plupart des cas.

Une circulaire du 27 octobre 2012 a tout de même prévu  que les prioritaires DALO menacés d’expulsion seraient relogés. Mais sera t’elle respectée par les Préfet ?

 

Prioritaires DALO : circulez, il n’y a rien pour vous !

En Ile de France, 25 000 ménages et familles, dont 17 000 à Paris,  mal logés, sans logis ou en instance d’expulsion sont prioritaires DALO et ne sont pas relogés

Habitants de bidonville : disparaissez !

Le Gouvernement a décidé de leur envoyer la police et les bulldozers en guise de solution, , alors que des lois             prévoient leur relogement

Logements vacants : toujours plus nombreux !

Tandis que les réquisitions annoncées paraissent au point mort, et resteront marginales  le nombre de bureaux             et de logements vacants ne cesse de grandir … comme celui des mal logés et des sans logis…

Nous exigeons :

- L’arrêt des expulsions sans relogement, y compris des habitants de bidonvilles;

- Le maintien de tout les sans abris dans les CHU et les hébergements, 24h sur 24, en attendant leur orientation

- Le relogement dans les délais des prioritaires DALO,

- La réquisition massive de logements et bureaux vacants et la mise à disposition des biens publics vides,

- La réalisation de 200 000 vrais logements sociaux, grâce : au rétablissement du 1% et de la TVA à 5%, au doublement du Livret A  et  à la mobilisation des terrains publics

- La baisse des loyers, des charges de l’énergie, et le respect du Droit à un logement stable et décent pour tous et toutes…

A l’appel de DAL, … Plate forme logement des mouvements sociaux, 115 juridique »

Il n'y a pas de jours fériés qui tiennent...Le 1er avril de nombreux militants et militantes manifesteront car il y a une urgence :

s 'opposer aux expulsions qui vont redémarrer le 2 avril....

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 13:17

afl5-rouge 

 

Paris, le 19 mars 2013

 

Communiqué de presse

 

Un toit pour tous ! Urgence

 

A l'appel de la plate-forme logement des mouvements sociaux qui regroupe une trentaine d'associations et d'organisations, plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes de France et à Paris le 16 mars 2013.

Le CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques), signataire de la plate-forme logement a participé à ces manifestations et continuera à s'inscrire dans une démarche unitaire pour le droit au logement pour tous et pour toutes.

Le CNAFAL se félicite de voir la Ministre du logement annoncer qu'aucun sans abri ne sera mis à la rue à l'issue de la fin de la trêve hivernale repoussée exceptionnellement au 31 mars.

Cependant et parce que  la situation est intolérable, Il  demande que le gouvernement passe des déclarations aux actes :

·         Ouverture effective des centres d'hébergement toute l'année,

ü  application pleine et entière de la loi Dalo avec la nécessité absolue de reloger avant de procéder à une expulsion locative,

ü  relogement des sans abri avec la prise des mesures de réquisition qui s'imposent.

Le droit à un toit pour tous et pour toutes est un droit INALIENABLE

Aucune expulsion locative n'est tolérable, notamment lorsque l’impayé est dû à un déficit chronique et structurel de ressources. Une famille expulsée, c'est une famille qui se retrouve dans un dénuement presque total.

Le CNAFAL n'ignore pas que pour que chacun ou chacune ait un toit décent, il faut des constructions massives de logements sociaux, une réduction significative des loyers et une politique du logement volontariste (aide à la pierre conséquente).

Le CNFAFL prône depuis plusieurs années l’interdiction absolue d’expulser des familles ou des personnes dont les ressources se situent en dessous du seuil de pauvreté.

C'est une des priorités que doit se donner ce gouvernement pour répondre aux demandes et aspirations de centaines de milliers de familles, les associations étant là comme des forces de proposition et de mobilisation.

 

Le CNAFAL prendra toute sa place dans le combat pour que le droit au logement s'écrive au présent, sans tarder.

Jean-Marie Bonnemayre,
Président,

06 23 82 80 22.

Jean-François Chalot,
Vice-Président,

06 03 05 55 91.

Monique Dupuy,
Administratrice en charge du secteur Logement,
06 84 95 81 62.

 

afl5-rouge

Le CNAFAL a pour but l’étude et la défense des droits et des intérêts moraux et matériels des familles et de chacun de leurs membres, quelles que soient les formes et les réalités sociales de ces groupes d’humains. Organisation laïque et progressiste, le CNAFAL entend promouvoir une conception de la famille dans laquelle chaque membre a des droits et le devoir de défendre les droits des autres. Il affirme les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité, traduction concrète de la solidarité, en donnant son sens plein à la Citoyenneté.

CONTACT : CNAFAL - Conseil National des Associations Familiales Laïques – 108 avenue Ledru Rollin – 75011 Paris

Tél. : 01.47.00.02.40 – Fax : 01.47.00.01.86 - Site : www.cnafal.org - Messagerie : cnafal@cnafal.net

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 12:23

non-aux-expulsion.JPG

 

 

IL FAUT INTERDIRE LES EXPULSIONS LOCATIVES !

 

La trêve hivernale va prendre fin le 15 mars et le 16 les expulsions locatives vont repartir « de plus belle ».

Il faut tordre le cou aux affirmations péremptoires diffusées par les médias sur ceux qui peuvent et/ou ne veulent pas payer (!?) et reprises par certains . 

Ils nous faut affirmer haut et fort :

Les familles qui sont en retard de paiement de loyer ne sont absolument pas responsables de leur situation. Elles subissent la dégradation des conditions de vie, le chômage massif, l'augmentation des prix.

Comment voulez vous régler votre loyer quand vos revenus se situent sous le seuil de pauvreté et que vous n'arrivez même pas à nourrir correctement votre famille.

La tenue des permanences sociales et de prévention au surendettement nous a montré la réalité sociale de beaucoup de personnes...Même si elles nous écoutent quand nous leur proposons de commencer par régler leurs dettes de loyers pour se prémunir contre un risque d'expulsion, elles nous montrent , « livres de compte ouverts » que ce n'est pas possible pour certaines d'entre elles.

C'est cela, la réalité sociale aujourd'hui : plusieurs millions de chômeurs, plus de huit millions 500 000 personnes qui survivent et des huissiers diligentés officiellement ou pas qui s'apprêtent à menacer et àprocéder àl'expulsion de familles entières.

Exigeons un moratoire pour 2013 et la mise en œuvre d’une sécurité sociale du logement

Le 16 mars nous seront nombreux et nombreuses à manifester dans les villes de France et à Paris pour dire NON AUX EXPULSIONS, demander la baisse des loyers et des charges et que les constructions nécessaires de logements soient non seul promises mais réalisées. 

Le CNAFAL ( Conseil National des Associations Familiales Laïques) qui défend l'intérêt de toutes les familles participera aux différentes manifestations aux côtés de nombreuses associations de solidaritéet de défense des consommateurs à15 heures ce samedi 16 mars place de la République à Paris

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 13:41
Nous connaissions Antoine BLOCIER comme auteur de polards pour adultes. Suite à des évênements qu'il a eu à vivre et gérer à titre personnel, il s'est lancé dans l'écriture d'un livre à destiantion de la jeunesse. "Maelyss et ceux des caravanes".
(voir article précédent)
Lorsque nous avons été plusieurs à le lire, puis face à l'enthousiasme du premier "jeune lecteur" qui en a eu la primeur, nous avons contacté le collège et poposé d'offrir une centaine de livres pour des élèves de 6e, laissant aux équipes pédagogiques le choix d'en faire bon usage.
Ce mardi, ce fut l'aboutissement de ce projet : Antoine BLOCIER est venu à la rencontre de ces jeunes lecteurs, des professeurs de français et de la responsable du CDI du collège La Mare des Champs. De l'avis même d'un professeur, une certaine réticence au départ. Le sujet du livre a cependant fait basculer le choix et au final, personne ne regrette.
 DSCF0250-copie-1.JPG  DSCF0262.JPG
Antoine BLOCIER, sous le feu des questions a pu "désacraliser le métier et le statut d'écrivain". Les jeunes ont pris conscience qu'un auteur et quelqu'un comme tout le monde. Il a aussi pu bien sûr expliquer la "culture rrom" et permettre de différencier les gens du voyages avec qui ils sont trop souvent confondus. Visiblement le livre a plu et le travail réalisé par les équipes pédagogiques a été à la hauteur de nos espèrances.
DSCF0257.JPG DSCF0263.JPG
Antoine BLOCIER a été remarquablement impressionné par la pertinence de certaines questions. Nous n'hésiterons pas à renouveler une telle opération, peut-être avec le même auteur qui prépare une suite aux aventures de cette gamine et sa bande de copains. Il a même lancé un défi : "Envoyez moi une histoire avec Maelys et je reviendrai vous voir. Peut-être je pourrai l'intégrer dans mon prochain livre. J'ai le même projet avec une classe en Bretagne". Des vocations en devenir ? Qui sait ?
Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques de Vaux le Pénil
Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 09:34

Numeriser0001-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 07:38

Voilà maintenant 8 ans que notre association existe et qu'elle mène ses actvités dans des locaux mis à disposition par la ville. Au fil des années, sur ses fonds propres et avec l'accord de la ville, Familles Laïques a fait des travaux et aménagé les salles afin de les rendre focntionnelles et améliorer l'accueil du public.

Les derniers en date furent l'installation d'une nouvelle cuisine afin de développer de la convivialité entre les tous les utilisateurs des locaux, et de lancer des ateliers cuisine et d'échanges de savoir faire.

DSC_8828.jpgDSC_8831.jpg

Pour le Conseil d'Administration, le moment était donc venu (enfin) d'organiser une rencontre entre élus et utilisateurs des locaux de Beuve et Gantier. Si Familles Laïques est le principal occupant, ce n'est pas le seul.

DSC_8839.jpgDSC_8840-copie-1.jpg

En effet, de façon régulière ou ponctuelle d'autres associations y ont établis leur quartier comme : Espagne Amie, Loisirs et Créations, les Comités de Jumelage, de Parrainage des Anciens, le Comité des Fêtes, la Chorale Chanterelle.

Beaucoup de nos invités se sont excusés de ne pouvoir être présents, dont Monsieur Noel BARBIER, Président de la CAF 77 sans qui aucune ne nos actions ne pourraient être conduites.

Monsieur le Maire, ainsi que d'autres élus nous ont fait l'honneur d'être des nôtres et ce fut l'occasion d'échanger et de faire connaitre l'assocaition. Monsieur le Maire a été très étonné et très satisfait de voir combien ces locaux étaient mis à profits et bien utilisés. Ce bref moment c'est terminé par un apératif convivial.

 DSC_8836.jpgDSC_8823.jpg

Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques

 

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 12 novembre 2021

 Vendredi 10 decembre 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France