Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 08:33
 DES PETITS RUISSEAUX SOLIDAIRES PEUVENT FAIRE DE GRANDES RIVIERES !

LE RESTAU CITOYEN TRACE SA ROUTE

La République du lundi 9 février 2015 vient de consacrer un article complet à notre action.

L’intérêt d’un tel article c’est de faire connaître l’initiative et de donner envie à

d’autres bénévoles « d’emboîter notre pas ».

C’est ainsi, qu’à la suite du premier article paru dans le Parisien, une jeune femme nous a contactés…Nous l’avons accueille comme bénévole occasionnelle

Bonjour (ou rebonjour ;)), Juste une petite minute pour témoigner de l'agréable moment passé à Vaux-le-Pénil en compagnie de Jean-François et Scherol (notamment) toute la matinée pour préparer le déjeuner solidaire à Vaux le Pénil.
Arnaud et Evelyne, je vous mets en copie, car Scherol (asso Le Sentier) serait intéressée pour vous rencontrer si vous souhaitez dupliquer son projet, qui peut s'étendre sur tout le sud 77 en fait :-) (cela permettrait toujours d'échanger).
Anne, je te mets en copie en tant que partenaire professionnelle d'&maCom car Scherol est également en recherche de pistes de réflexion pour son
asso.

Je laisse donc tout le monde entrer en contact.

Au plaisir.
#JeSuisChar
lie

Mercredi 18 février, le restau citoyen est ouvert avec au menu :

Une entrée, un bœuf bourguignon et une crème renversée.

Ce repas partagé s’adresse à des personnes de tous les âges. Que celles qui ne

peuvent pas se déplacer, nous préviennent ! : le service transport solidaire pourra être sollicité.

Si vous connaissez des personnes seules, des familles en difficulté…. Invitez- les à se faire connaître et à s’inscrire auprès de Cindy ou de Carine au 09 75 38 81 13 !

Nous rappelons que celles et ceux qui sont disponibles et intéressées peuvent, soit arriver à 10 heures pour participer à la confection du repas, soit à midi pour le repas partagé.

 DES PETITS RUISSEAUX SOLIDAIRES PEUVENT FAIRE DE GRANDES RIVIERES !
Partager cet article
Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 12:10
Les femmes sont aux fourneaux et les hommes à la"pluche" dans la salle d'à côté

Les femmes sont aux fourneaux et les hommes à la"pluche" dans la salle d'à côté

LE REPAS A 1 €

A l’origine, les bénévoles de « Familles laïques » de Vaux le Pénil et de Melun ont voulu suivre les pas du 115 du particulier.

Avec cette association qui mène une action solidaire, nous avions prévu de partager une soupe citoyenne une fois par semaine avec les SDF et des habitants d’un quartier de Melun.

Tout était prêt : le camion, l’organisation….On allait voir ce qu’on allait voir.

Malheureusement, l’inertie administrative a des raisons que la raison ne connaît pas.

La ville de Melun, au lieu de nous donner l’autorisation, dont nous aurions pu nous passer d’ailleurs a demandé que cette distribution n’ait pas lieu dans les mêmes quartiers, tout en exprimant peu d’enthousiasme.

Après un temps de réflexion, les bénévoles investis dans le projet ont suivi le conseil bien connu :

« Il vaut mieux compter sur ses propres forces »

Pour nous l’essentiel c’est de créer un lieu convivial où l’on mange ensemble, quelle que soit sa condition et aussi de permettre des échanges.

Pourquoi ne pas ouvrir un petit restaurant dans les locaux que nous prête la ville de Vaux le Pénil ?

La rencontre avec l’association d’hébergement « LE SENTIER » a été déterminante.

Cette association qui, entre autres, organise des « ramasses » de produits frais et de denrées a tout de suite été partante.

Contact est pris avec le Secours Populaire de la ville qui nous avait fait part des difficultés qu’il rencontrait lors des distributions alimentaires : les boîtes étaient prises alors que les légumes frais étaient laissés dans les caisses.

Mais oui c’est cela, on va aussi travailler concrètement la question de l’équilibre alimentaire.

Un mercredi sur deux, pour l’instant, une vingtaine de personnes partagent un repas « citoyen » :

Six ou sept personnes volontaires épluchent, coupent et préparent le repas de A jusqu’à Z.

On ne distingue pas les bénévoles des personnes en difficulté.

Les échanges durant le repas sont intéressants, riches et chaleureux…A chaque séance des personnes venues pour mettre leurs pieds sous la table, se proposent de revenir la quinzaine suivante pour ce coup- ci préparer le repas.

Chacun verse un € minimum.

Quant à un projet du même type sur Melun, c’est dans les tuyaux.

Partager cet article
Repost0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 14:57

LE RESTAURANT CITOYEN : UN REPAS PARTAGE

 

Le deuxième repas partagé a regroupé 20 personnes dont quatre enfants ce mercredi 4 février.

Des personnes nouvelles sont arrivées.

Au menu, il y avait : une salade, une blanquette de veau et une tarte.

Nous changeons à chaque fois le plat principal avec comme choix confirmé : l’utilisation de légumes.

Dès 9H 30, les produits alimentaires emmenés par l’association LE SENTIER, l’un de nos partenaires ont été transportés et placés dans le « laboratoire ».

15 minutes après, les petites mains ont commencé leur œuvre collective : épluchure, découpe puis début de cuisson.

Si l’équipe était mixte avec une majorité de dames, ce sont elles qui ont dirigé la manœuvre tout en laissant aux hommes une place.

Quel repas !

La viande fondait dans la bouche, c’était un vrai délice.

La convivialité était au poste de commande et d’ailleurs à 14 heures après le nettoyage et le rangement, on discutait encore.

Merci aux bénévoles, merci aux convives.

Ce partenariat à trois : Familles laïques, le Sentier et le Secours Populaire de Vaux le Pénil est parti pour durer.

VIVEMENT LE  MERCREDI 18 FEVRIER POUR LE PROCHAIN REPAS PARTAGE

NOUS AVONS PROGRAMME UN BŒUF BOURGUIGNON...

 

VAUX_RESTO_SOLIDAIRE...du coté des cuisines...
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 06:48
L'informatique pour tous!

Voici le petit article sur les cours informatiques Ecrit par Meryam , une jeune et nouvelle bénévole très active!

Vous avez des lacunes en informatique :

Fonctionnement d’une tablette ou d’un ordinateur,

Lacunes en logiciel word, excel etc.

Ne restez plus seul, venez rencontrer nos bénévoles !

Le lundi : initiations tablettes 9h à11h

C’est pour les petits soucis,

Apple et Android sont les bienvenus,

Vous aussi bien sûr !

Vos interrogations trouveront réponses,

De la plus simple, à la plus ardue,

Nous tenterons de devenir incollables

Ensemble...

-------------------------

Le mardi : 14h à 15h30

L'Informatique pour vous est synonyme de calvaire ?

Le traitement de texte vous est difficile et le tableur un enfer ?

Nos bénévoles sont là chaque mardi après midi

Pour remédier à vos lacunes en informatique,

Nos cours sont dispensés pour

Tous les niveaux...

- Le tableur ne deviendra plus un dur labeur...

- Le texte ne vous prendra plus la tête !

- L'internet plus chouette!

Vous pourrez ramener vos pc portables!

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 08:40
Après-midi récréative avec nos aînésAprès-midi récréative avec nos aînés
Après-midi récréative avec nos aînés
LES MARINS DE LA NOUE
LES MARINS DE LA NOUE

Dimanche prochain, 1er février de 14h à 18h à la Buissonnière

venez partager une après-midi récréative avec nos aînés

Il y en aura pour tous les goûts:

de la danse, des initiations à la danse avec DJ Danse Passion 77, Jacky Bouleaux

un concert des Marins de la Noue

des crêpes, boissons chaudes, cidre et jus de pomme

Deux conditions sont nécessaires à votre présence

· aimer les rencontres avec d'autres générations

· s'inscrire au préalable

au 09 75 38 81 13 (Familles Laïques de Vaux le Pénil)

ou 01 64 10 46 94 ( Maison des Associations)

plus d'infos à cdf.vlp77@gmail.com

participation 3EUR à régler à l'entrée

A dimanche!

pour le Comité des Fêtes, Michèle Strivay,
Familles Laïques
le Comité de Parrainage des Anciens
le Club Rencontres
avec le soutien des services de la commune

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 07:56

 

Du caritatif à la solidarité !

Une organisation caritative a comme objet de porter secours à ceux qui ont besoin d’aide matérielle ou morale.

L’adjectif caritatif est issu du latin médiéval caritativus et du latin classique caritas (charité).

Les associations caritatives, nombreuses en France font un travail remarquable, elles apportent un soutien aux plus démunis.

La solidarité, elle, met en jeu une égalité entre celui qui aide et celui qui est aidé.

Il y a une réciprocité et si cette solidarité s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire, celui qui est aidé, accompagné doit pouvoir se prendre en charge et devenir acteur de son devenir et acteur dans la cité.

Pour un militant d’éducation populaire, la mixité sociale est au cœur de son action sociale et politique.

Ce choix n’est pas toujours facile d’autant plus que pour les « autorités » il faut aider les plus faibles.

Lorsque nous avons mise en place l’accompagnement à la scolarité à Vaux le Pénil, nous devions prioritairement, voire exclusivement nous adresser aux élèves en difficultés.

Voici ce qui est écrit dans la charte nationale de l’accompagnement à la scolarité :

« Les actions d’accompagnement à la scolarité reconnues par la présente Charte et soutenues par les pouvoirs publics sont avant tout destinées à ceux qui ne bénéficient pas des conditions optimales de réussite scolaire. Elles ont un caractère gratuit et laïque.»

Nous avons, nous, effectué un autre choix c’est celui d’ouvrir cet accompagnement à tout enfant intéressé et volontaire.

Nous avons aussi des enfants qui ne connaissent pas de difficultés scolaires mais qui viennent ici parce qu’ils rencontrent d’autres enfants et qu’ils peuvent trouver un lieu convivial pour « faire leurs devoirs »

Nous venons de mettre en place un restaurant « citoyen »ou repas partagé qui fonctionne tous les quinze jours avec des repas préparés par les personnes inscrites.

Le repas est au prix minimum d’un EUR symbolique, et le projet est ouvert à toute personne volontaire : nous avons des bénévoles qui veulent apporter et apprendre des recettes, d’autres qui n’ont pas l’habitude de composer des plats cuisinés, des personnes en difficultés financières, des SDF.

Aujourd’hui nous avons vécu notre premier repas collectif….On ne reconnaissait plus qui était bénévole et qui venait ici pour manger un vrai repas, les échanges ont été riches et l’enthousiasme se lisait sur les visages

Cette action solidaire, de partages réciproques nous a donné des ailes et des idées.

Jean-François CHALOT et Patrice THEVENY

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 09:44
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 09:26

Ce restaurant citoyen ou ce repas partagé a vu le jour.

Tous les convives sont ravis.

Naturellement nous allons poursuivre notre action, informer la population et discuter avec nos partenaires et nos bénévoles pour pérenniser cette action.

Il vient d’ouvrir ses portes.

20150121_124125.jpg

20 personnes ont partagé ce repas préparé par des bénévoles et des personnes qui s’étaient inscrites.

 20150121_113850.jpg

Au menu nous avions : de la salade, un pot au feu et une salade de fruits.

20150121_105439.jpg

Cette action n’a été possible que grâce à un partenariat avec le Sentier qui nous a livré les produits alimentaires et avec le Secours populaire.

 20150121_105422.jpg

N’oublions pas et c’est important que le local utilisé nous est mis à disposition par la Ville et que la CAF nous a soutenus financièrement en ce qui concerne l’équipement de la cuisine.

« La prochaine fois je viendrai dès 10 heures pour faire avec vous la cuisine » a déclaré Claude.

Il est vrai que la partie confection des mets est particulièrement conviviale .

Un mercredi sur deux notre restaurant citoyen ouvrira ses portes.

Le prix demandé est de 1 € minimum par convive.

20150121_130446.jpg

Maintenant il nous faut faire connaître le projet autour de nous pour faire venir des personnes de tous les âges.

Le prochain rendez- vous est fixé pour le mercredi 4 février, inscrivez-vous au siège de l’association

« Familles laïques de Vaux le Pénil »

Le Parisien a consacré deux articles à ce projet.

Voici celui paru ce matin 22 janvier 2015

« Une vingtaine de personnes ont partagé hier midi le premier repas solidaire servi par l'association Familles laïques dans son local à Vaux-le-Pénil. Au menu un pot-au-feu proposé pour 1 €. « Ça sent bon et ça permet de passer un bon moment », confie Claude de Livry-sur-Seine pour qui les fins de mois sont parfois difficiles.

Un déjeuner préparé dès 9 heures par des bénévoles avec des aliments collectés par l'association Le Pain d'espoir auprès de la grande distribution. Egalement présents autour de la table, les représentants du Secours populaire, de l'association Le Sentier et Convergence 77 venus soutenir l'initiative. « Nous servirons ce repas toutes les deux semaines à une quinzaine de personnes au maximum pour en garder l'esprit convivial », précise Jean-François Chalot, bénévole aux Familles laïques. Un projet qui fait des émules. « Nous espérons ouvrir deux autres restaurants solidaires de ce type à Nemours et à Melun d'ici la fin de l'année », confie Scherol Mougondji, coordinatrice au Pain d'espoir. »

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/les-familles-laiques-servent-leur-premier-repas-solidaire-22-01-2015-4467561.php

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 08:04
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 07:49

-cid 76FD66C015764F6392CA194A9EC1A8A3-nomeb85c523610

 

surendettement.jpg

 

Un responsable associatif ayant demandé des renseignements à notre collectif info-dettes, voici les réponses apportées. Ces éléments peuvent donner envie à des collectifs ou à des associations de mener une action comme la nôtre....Tant mieux, il y a tant à faire....

 

 

1-    Serait-il utile de créer une permanence sur le surendettement ? Est-ce que cela répondrai à un besoin que les personnes/familes ont ?


Dans notre département, l’intérêt d’une permanence a été souligné par un membre de la commission de surendettement départementale qui constatait un temps très long d’instruction des dossiers à cause de la rédaction « approximative » des imprimés et de l’absence des documents  justifiant la situation des intéressés. C’est pourquoi, au départ de l’association (en 2006), notre ambition se limitait à aider les personnes ou les  familles à remplir un dossier qui serait traité rapidement car complet, par la commission. La situation matérielle  des personnes qui nous consultent est souvent très dégradée et, consécutivement, les soumet à des relances et menaces de toutes sortes d’huissier, cabinet de contentieux, retenue sur salaire voire d’expulsion de leur logement.


2-    Quel type de public est le plus touché par le surendettement ? 


Dans l’ensemble des 9 lieux de permanence du département 77, nous ne dégageons pas de population particulière. Nous accueillons des personnes de tous âges et de toutes situations familiales. En revanche, le nombre de dossiers concernant des familles monoparentales et des personnes âgées est en constante augmentation. Dans notre département, situé sur la seconde couronne de la banlieue parisienne, nous voyons beaucoup de dossiers d’accédants  à la propriété qui ne peuvent plus régler les charges de remboursement de leurs prêts immobiliers. Récemment, la loi qui régit la procédure de surendettement a évolué pour faire en sorte que ces personnes puissent si possible, rester dans les lieux plutôt que de les contraindre à vendre le bien et devoir redevenir locataires.


3-    (Dans le cadre de mise en œuvre de la prévention sur l'endettement et le surendettement) Pensez-vous que les personnes sont assez informées sur les risques budgétaires ?


L’information est souvent insuffisante. Elle est parfois à l’origine des difficultés financières que les particuliers rencontrent. Nous sommes engagés avec quelques bénévoles de l’association sur un groupe de travail pour sensibiliser les familles au tri des papiers et à la gestion d’un budget puisque nous constatons que ces tâches sont des préalables indispensables à la maîtrise des finances d’une famille surendettée ou non. 


  4- Avez-vous de la documentation sur l'endettement et le surendettement ?  

Que ce soit de la documentation numérique ou papier. Cela m'intéresse d'avoir des documents que l'on pourrait mettre à disposition des usagers lors des permanences ou qui pourrait m'aider dans la mise en place de cette permanence. 


            Effectivement, beaucoup de documentation est disponible sur la toile, mais elle n’est pas toujours adaptée aux situations rencontrées.  Pour aider les personnes qui accueillerons du public, je vous oriente vers le site « banque de France » rubrique  surendettement , lequel dispose de nombreux fichiers utiles et propres à chaque département. Vous trouverez, par exemple la composition de la commission de surendettement de votre département, son règlement intérieur,  ainsi que des statistiques nationales intéressantes. Le site « les clés de la banque » est également très utile et vous permet de commander des brochures gratuites à distribuer aux personnes concernées pour les familiariser avec la procédure et leur apprendre comment vivre sans chéquier, avec une carte de paiement simplifiée, bénéficier du droit au compte…etc…


 

5-J'aimerai également savoir comment vous avez monté vos permanences sur le surendettement.


            Comme indiqué plus haut, c’est un représentant de notre association qui a vécu, dans le cadre de la commission départementale, les difficultés à traiter un dossier incomplet, et nous a proposé de démarrer une action spécifique.

                Pour cela, nous avons bénéficié d’une formation sur le détail de la procédure, formation assurée par des intervenants de la banque de France et surtout d’un cabinet professionnel qui, en deux stages de trois jours  a transformé les béotiens que nous étions en « amateurs éclairés » capables d’accueillir du public et de les supporter pour rédiger un dossier ou suivre avec eux les méandres de la procédure.


Nous avons démarré à 15 personnes pour assurer 5 permanences mensuelles dans des lieux différents que les communes ou les centres sociaux ont mis à notre disposition. Les travailleurs sociaux qui sont confrontés au surendettement des  familles n’ont pas le temps ni de formation spécifique et nous adressent les particuliers pour engager la procédure.

Depuis, notre effectif de bénévoles a doublé et nous assurons une formation en interne des personnes qui nous rejoignent en utilisant les nombreux cas concrets dont nous disposons et que nous adaptons aux besoins d’une formation.

 

 

En espérant avoir répondu à vos interrogations, je suis prêt à répondre à vos questions complémentaires éventuelles. D’ici là, bonne lecture et bon stage pour le bien des particuliers du 68, de la part des bénévoles du 77.


Avec mes cordiales salutations


Daniel Bijardel

 

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 12 novembre 2021

 Vendredi 10 decembre 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France