Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 06:01
Obsolescence programmée

Texte et dessin de Timely

( le dessin est humoristique....bien entendu !)

Depuis l'été, l'obsolescence programmée est un délit, puni par la loi. Les consommateurs peuvent même s'organiser pour aller en justice à plusieurs. Cette semaine, des députés européens ont déposé une proposition de résolution pour que la durée de vie des produits soit légalement plus longue. Pour consommer durable, les produits doivent être solides, et réparables.

Réparable, une parade de certains fabricants qui vous propose la possibilité de changer vous-même les pièces usagées pour rallonger la durée de vie de vos appareils. Donc, si on comprend bien, on vous propose un appareil programmé pour s'user rapidement, on vous vend des pièces détachées, vous jetez vos vieilles pièces... Arrêtons-nous là.

Écologiquement parlant, ne pourrait-on pas reprendre une autre façon de faire... moins hypocrite ?

TIMELY

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 11:31
INFO DETTES  UNE FORMATION A L'HORIZON...TRES PROCHE

INFO DETTES

UNE FORMATION A L'HORIZON...TRES PROCHE


Les bénévoles de l'association qui accueillent le public pour les soutenir dans la démarche conduisant à un dossier de surendettement ont tous subi une formation qui les a familiarisés avec la procédure fixant les droits et les devoirs des personnes endettées devant la Commission de surendettement.

Pour assurer une formation continue à nos bénévoles, nous leur proposons régulièrement, une session de remise à niveau des connaissances afin d'intégrer les dernières évolutions de la procédure.

Si vous êtes sensible à la problématique du surendettement et que vous pensez pouvoir aider des personnes concernées par ce genre de difficultés, nous aimerions vous inviter à assister à la prochaine session que nous organisons dans notre local de Melun, situé au 06 square Blaise Pascal.

Nous proposons une initiation à la procédure pendant une journée le jeudi 11 février prochain (de 9h00 à 16h00) au cours de laquelle nous traiterons des différentes étapes conduisant au dépôt d'un dossier et à son suivi après orientation de la commission départementale sous forme d'exercices pratiques et de jeux de rôles entre les bénévoles qui seront présents.

Si vous souhaitez vous inscrire ou si vous voulez en savoir plus avant de vous engager, vous pouvez contacter le secrétariat Info Dettes au 09 75 38 81 13 qui vous dirigera vers la personne qui assurera la prochaine formation.

Info Dettes le 20 janvier 2016

.

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 08:50
Des associations en péril !        A qui la faute ?

De nombreuses associations sont inquiètes quant à leur avenir.

Elles continuent à avoir le soutien de la population et être considérées comme utiles socialement en tissant du lien social, en accompagnant des personnes en difficultés, en offrant des activités accessibles…..

Elles subissent de plein fouet les baisses des subventions publiques, qu’elles soient locales, départementales ou nationales.

L’Etat réduit sa voilure et diminue chaque année de 5 à 10% les crédits alloués en fonctionnement.

Les régions, les départements et les communes connaissent des difficultés financières réelles avec la réduction drastique des dotations globales de fonctionnement…. Ces collectivités territoriales vont alors chacune à leur manière baisser les dotations aux associations.

Elles ont commencé en 2015, en 2016 ce sera bien pire.

Si des associations fonctionnant sans personnels, uniquement avec des bénévoles, réussissent à maintenir le cap, c’est-à-dire le même niveau d’intervention, ce n’est pas le cas de celles qui ont des salariés.

Sur les 1 300 000 associations actives, 160 000 (environ) d’entre elles sont des employeurs….

Elles emploient plus d’un 1 800 000 salariés, ce qui représente 5 % du nombre de salariés.

Ce n’est pas rien…..

Si certaines associations mettaient la clé sous la porte, ce serait de nombreux nouveaux chômeurs et des services qui ne seraient plus rendues.

J’entends déjà les remarques acerbes de certains sur la gestion de certaines associations :

  • oui, certaines sont de fausses associations et de vraies entreprises ;
  • oui, certains scandales ont défrayé la chronique …..

Certes mais ne jetons pas le bébé avec l’eau sale….La majorité des associations sont vertueuses.

Des associations qui reçoivent des fonds publics dans le cadre de la réalisation d’une mission de service public doivent rendre des comptes, elles le font d’ailleurs.

Les évaluations sont sérieuses, parfois même pointilleuses.

Si les associations doivent être vertueuses, il faut aussi que leurs financeurs le soient aussi, ce qui n’est pas toujours le cas.

Dans plusieurs départements, des actions réalisées en 2015 n’ont pas reçu le moindre financement malgré la signature de conventions.

La CAF et le conseil départemental annoncent d’ailleurs que le versement sera effectué courant janvier, voire même février 2017…..

Comment voulez-vous que les petites associations qui ont peu de fonds de roulement puissent faire face aux dépenses incompressibles comme les loyers, les salaires et les cotisations sociales ?

L’URSSAF n’attend pas, elle pénalise les retardataires en augmentant la facture de 10% !

L’administration, reste l’administration :

Même si vous n’avez pas reçu votre dû 2015, il vous faut faire un bilan :

L’association doit justifier l’utilisation des fonds, qu’elle n’a pas reçus !?

La vertu associative doit être de mise, celle des pouvoirs publics aussi !

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 09:00
Après-midi récréative avec nos aînés
Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 22:58

Voici un article paru dans le bulletin municipal de NANGIS

Le collectif info-dettes élargit son champ d'action
Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com - dans SOLIDARITE
commenter cet article
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 08:49
AVOIR UN LOGEMENT ET Y RESTER

De nombreuses familles situées sous le seuil de pauvreté n’arrivent pas à se loger car ayant des revenus très bas, elles ne sont jamais prioritaires dans un logement sauf quand elles rentrent dans le dalo et encore !?

En effet un prioritaire DALO peut se retrouver sans proposition de logement, il ne lui reste plus qu’à attaquer le Préfet au tribunal administratif.

Peu vont jusque - là….

Deux dispositifs d’aide au logement existent, ce sont les logements passerelle et les baux glissants

Le logement passerelle est attribué à titre provisoire à un public en voie d’insertion, l’association porteuse du projet assurant un accompagnement.

Pour le bail glissant, l’organisme d’HLM met à la disposition d’une association plusieurs logements.

L’association est en relation avec le bailleur et sous loue au ménage en difficulté.

Le bailleur a la garantie que les loyers seront payés et la famille est accompagnée

« Pour le bail glissant, lorsque la situation des ménages s'est rétablie, l'association s'efface et le bail "glisse" de l'association vers le ménage qui devient alors locataire en titre du logement qu'il occupait.

Pour les logements « passerelle », le sous-locataire libère le logement à l’expiration du délai fixé. »

Un soutien financier est apporté :

« L'État peut aider les associations dans le cadre d'un financement de baux glissants appelé Maîtrise d'Oeuvre Urbaine et Sociale (M.O.U.S.). Cette aide, financée par l'État, ne peut pas excéder cinquante pour cent (50 %) du projet. Il appartient à l'association porteuse du projet de trouver d'autres financements (Ville, Département, Bailleurs,…) à hauteur de cinquante pour cent (50 %) La convention bipartite Etat-Association, à l'initiative exclusive de l'association, est d'une durée de UN an. Il est nécessaire, chaque année, de reformuler une demande de convention. Les crédits ne sont pas reconductibles systématiquement. »

Ce système est intéressant car si l’accompagnement des familles est fait sérieusement, ce qui est le plus souvent le cas, les loyers sont versés, la famille ne vit pas dans l’incertitude, il n’y a pas d’expulsion locative qui coûte cher socialement, humainement et financièrement.

Tout le monde est content, tout va pour le mieux…..

Il n’y a qu’un bémol, c’est que des associations (pas toutes, certaines sont vertueuses) pourtant soutenues et financées par les pouvoirs publics ne proposent pas à des familles ayant des revenus trop bas……

Ce qui signifie que ces familles n’ont qu’à se débrouiller…..

Ne faudrait-il pas revoir les règles ?

CDAFAL 77

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 07:49
LE BASTION ORTHOGRAPHIQUE

D'accord ou pas d'accord, mais voici un texte qui vous plaira et vous fera réagir.

Merci Nabum !

Pour quelques mots de travers ?

Longtemps, je fus contraint de m'imposer le silence de la plume, porteur que je suis, à tout jamais, de la faute indélébile du travers orthographique. J'ai répondu ainsi aux injonctions des tenants de l'ordre établi, de la forme très conforme sur des fonds si abscons. La coquille, expression honteuse de celui qui ne pouvait assumer sa faute, était traînée comme une tache sur mes cahiers d'écolier, barrés sans cesse d'un rouge inquisiteur sur fond de rectitude !

Les chiens de garde de la graphie figée veillent jalousement à cet ultime pouvoir des gens de lettres maintenant que les mathématiques règnent en maîtresses absolues sur la sélection artificielle de nos élites. Ils privilégient la science mesurable de l'écrit convenable à l'art immatériel des ciseleurs de mots. Le fond n'est rien quand la forme est difforme.

Ils se posent en censeurs et pointent du doigt le fautif négligent, l'étourdi de l'accord, l'ignorant de l'exception, le pervers des assemblages, le désemparé des doublements de consonnes. La pureté calligraphique prévaut contre idées et forme. Celui qui s'obstine à ne pas respecter l'incontournable code est condamné au silence ou au mépris. Il mérite cette infamie, lui qui ne fait pas l'effort de confier aux correcteurs orthographiques le redressement de ces gaucheries d'ignorant stupide, de ces travers d'idiot patenté.

La secte des gens de lettres réclame une exigence de pureté qui ne cesse de me désarmer. Ont-ils oublié les ratures et les erreurs, les pâtés et les ajouts, les curiosités et les fantaisies des manuscrits de leurs grands hommes ? Ils se drapent dans une situation figée par un académisme de vieilles badernes pour cloîtrer la langue et fermer à double tour l'accès des plus obtus à l'écriture publique.

J'en ai vu de ces spécialistes du redressement graphique pour essayer vainement de me sortir de cette impasse sordide ! J'ai subi un gavage grammatical, j'ai empilé les lignes et les ritournelles absurdes où « toujours » prétend ne jamais s'écrire sans ce « s » si singulier. On m'a envoyé dans des centres spécialisés pour me défaire de cette dysorthographie qui m'interdisait des jours meilleurs. On m'a confié aux bons soins d'étudiantes désargentées, d'instituteurs idéalistes et d'une imprimerie Freinet. Rien n'y fit hélas : j'ai rongé mon frein des années durant.

Les mots, malgré ce traitement inhumain, sont restés mes amis. Des compagnons merveilleux auxquels j'ai toujours voulu conserver une part de mystère. J'ai beau les écrire des milliers de fois, usant au- delà du raisonnable de ce plaisir de les coucher sur une feuille qui se noircit au rythme de mes colères innombrables, à jamais pour moi demeure l'énigme de leur écriture officielle. Il en est même certains qui se présentent à moi de mille formes différentes et se soulignent d'une vague rouge qui me surprend à chaque fois.

J'aime les assemblages improbables, les compositions biscornues, les ricochets d'adjectifs mais je ne parviens jamais à associer la règle connue et son exploitation pertinente. L'écriture ne se satisfait pas de la mesure et de la prudence. La règle vient à chaque fois percuter le bout de mes doigts gourds. Emporté par le souffle des mots, je les habille de gréements imaginaires : ces consonnes hautes qui leur confèrent plus de majesté qu'une majuscule. Dans cette tempête des apparences, les accents vagabondent, les accords se défont et les confusions se multiplient à plaisir.

Pour une lettre de trop, pour un accord qui se désolidarise, pour une cédille qui prend ses jambes à son cou, pour l'accent mis à mon ignorance, pour la singularité de mon orthographe, j'ai dû, des années durant, me cacher et taire mes envies de mots couchés sur le papier. Les intégristes de l'apparence avaient frappé d'ignominie mes propos mal écrits.

J'assume cette tare qui alourdit, un peu plus encore, un passif conséquent. Je fais des fautes et je ne supporte pas de me relire... Et si je refuse de juger celui qui écrit de travers pour peu qu'il pense droit, j'aimerais qu'on me consente cette bénédiction de la tolérance orthographique en pardonnant ma vilaine courbure d'esprit et ma curieuse manière de coucher sur le papier ce qui ne se tient jamais droit.

Voilà, la faute est avouée sans pour autant qu'elle puisse être pardonnée. Alors, pour supporter l'anathème des bons penseurs, j'ai recours aux services d'une tendre et bienveillante correctrice qui veille au grain et retire l'ivraie qui ne cesse d'envahir mes récoltes quotidiennes. Merci à elle de me permettre de venir à vous sans trop de fautes.

Orthographiquement vôtre.

C’est NABUM

LE BASTION ORTHOGRAPHIQUE
Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 05:54
Chronopost : rien ne va plus !

Récemment sanctionné par l’Autorité de la Concurrence, la filiale du groupe La Poste devra aussi s’expliquer devant la justice sur des pratiques que le CNAFAL juge contraire aux droits des consommateurs.

L’Autorité de la Concurrence a annoncé, le 15 décembre dernier, avoir infligé pour entente sur les prix, deux très lourdes amendes à des sociétés opérant dans le secteur de la messagerie. Chronopost figure aux côtés de Geodis, DHL Express et TNT Express. Chronopost qui intéresse le CNAFAL en tant qu’organisation de consommateurs, a été sanctionnée à hauteur de 99 millions d’euros !
L’Autorité de la concurrence, pour calculer les sanctions, prend en compte la durée des pratiques, leur gravité et les dommages causés aux usagers… en l’occurrence, les petites et moyennes entreprises.
Le CNAFAL, au travers de son activité d’association familiale de consommateurs, a relevé dans les conditions générales de vente de Chronopost, des clauses susceptibles d’être reconnues abusives par le juge.
La lutte contre les clauses et les pratiques abusives des entreprises est une des priorités du CNAFAL qui s’est déjà illustré dans de multiples procédures. Ainsi le 04 avril 2013, la cour d’appel de Nîmes a donné raison au CNAFAL qui avait identifié plusieurs clauses abusives dans les conditions générales du géant gazier. En violant un droit d’ordre public protecteur des consommateurs, les clauses abusives créent un déséquilibre inacceptable au profit des professionnels.
Cette technique pratiquée par d’autres « marchands » constitue, à nos yeux, un comportement abusif qui fausse le marché et cause un grave préjudice aux consommateurs dont on sait que cela se traduit le plus souvent par une baisse du pouvoir d’achat. Face à cela, le CNAFAL a donc pris ses responsabilités en prenant acte de la décision de l’Autorité de la Concurrence qui le conforte dans sa volonté de dévoiler et de sanctionner des pratiques qu’il estime contraire aux intérêts des consommateurs.
Le CNAFAL regrette que des filiales du groupe La Poste ne se conforment pas à la réglementation en vigueur, d’autant que le service au public fait partie des valeurs que nous défendons. Une autre filiale du groupe La Poste « Mediapost » a récemment été mise en cause par « Cash Investigation » à propos du respect de la législation relative aux données personnelles. Pour toutes ces questions primordiales, le CNAFAL est résolu à jouer pleinement son rôle.

Vous pouvez retrouver ce communiqué sur le site du CNAFAL

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 07:48
L’INFO-CONSO DU CNAFAL

C’est une revue trimestrielle en ligne, éditée par le CNAFAL

Hier, sur notre blog nous vous avons indiqué la manière d’avoir accès à l’ensemble de la revue.

Aujourd’hui, nous publions l’éditorial

et deux dessins, l'un de Nagy et l'autre de Christian Lariviere

Edito – COP 21 ou FLOP 21?

Cop 21 : L'espoir à portée de mains

Après deux semaines de tractations, ce n’est pas moins de 195 pays qui ont adopté le samedi 12 décembre, l’accord de Paris, un accord universel, à dimension historique, visant à contenir le réchauffement planétaire.

Composé de 29 articles, le document précise les responsabilités différenciées des pays en s’efforçant de limiter le réchauffement à 1,5 degré grâce notamment à une enveloppe de 100 milliards affectée à l’aide aux pays en voie de développement.

Que contient cet accord ? : Un objectif de réduction à 1,5 degré, soit un objectif plus ambitieux que les deux degrés initiaux préconisés par le GIEC1. Cet objectif difficilement réaliste se veut surtout symbolique et politique. En effet, aucun objectif chiffré n’existe en matière de réduction de gaz à effet de serre. L’accord a pour objectif de parvenir à un « équilibre » entre les émissions d’origine anthropique et leur absorption par des puits de carbone. Rappelons ici que le GIEC préconise une baisse de 40% à 70% des émissions mondiales d’ici à 2050.

1 Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

Une ligne de fracture existe entre les pays du Nord et les pays du Sud, les seconds reprochant aux premiers d’être les principaux responsables du réchauffement climatique. C’est donc le principe de responsabilité commune, mais différenciée, inscrit dans la Convention onusienne de 1992 qui a été rappelé. Les pays du Nord mobiliseront une enveloppe annuelle de 100 milliards d’euros par an, d’ici à 2020.

Un mécanisme de révision des contributions nationales : 190 pays ont fourni une contribution sur les efforts engagés en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ; ces contributions ne permettent pas aujourd’hui de parvenir à l’objectif annoncé plus haut. Elles seront

donc révisées à la hausse tous les 5 ans, afin de pouvoir corriger la trajectoire (en 2025 soit 5 ans après l’entrée vigueur de l’accord global). L’accord devra préalablement être accepté, ratifié ou approuvé par au moins 55 pays.

Quelle valeur juridique pour cet accord ? : le protocole de Kyoto était-il trop contraignant ? N’était-il pas trop décalé par rapport à la volonté des pays de l’époque ? Les Etats-Unis ne l’ont pas ratifié et le Canada a quitté le dispositif.

La question du caractère contraignant de l'accord de Paris est évidement cruciale à l’heure où les objectifs en matière d’environnement deviennent chaque jour plus urgent. « Du point de vue du droit international, l’accord n’est pas à strictement parler contraignant, dans la mesure où il ne prévoit pas de mécanismes coercitifs ou de sanction pour les pays qui ne respecteraient pas leurs engagements », selon Matthieu Wemaëre, avocat et expert en droit du climat. Si l’acte ne prévoit pas, à proprement parler, de sanction, l’accord qui est un protocole additionnel à la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques a une valeur de traité international. Il doit donc être exécuté de bonne foi, comme le prévoit la Convention de Vienne sur le droit des traités de 1969. En plus de l’obligation précitée de révision des contributions personnelles, un mécanisme de transparence conduit par un comité d’experts internationaux vérifiera les informations fournies par les pays, en ce qui concerne le respect de leurs engagements. C’est cette transparence vis-à-vis de la communauté internationale et de la société civile qui permet d’avoir foi en cet accord.

Après cet accord historique, il est clair que la société civile continuera d’être très exigeante vis-à-vis des Etats signataires et des grandes puissances économiques leaders dans les émissions de gaz à effet de serre. Dans l’attente de véritables actes, qui soient à la hauteur de ses attentes, la société civile devra donc continuer à montrer la voie.

L’INFO-CONSO DU CNAFAL
Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 10:01

Le CNAFAL vient de publier sur son site la dernière revue Info-Conso éditée par son service juridique- consommation.

En voici le sommaire :

  • Edito – COP 21 ou FLOP 21? 3
  • Affaire Volkswagen : quels recours ? 4
  • La médiation, un mode alternatif de règlement des litiges, pas une entrave à l’accès au tribunal 5
  • Actualités du secteur Conso 6
  • Journées spéciales de formation à la Réunion les 17, 18, 19 Mars 2016 7
  • Législation 8
  • Jurisprudence 9
  • Retour sur la Loi HAMON du 17 mars 2014 10
  • La parole à nos représentants 13
  • Base Documentaire 14

Pour lire la revue, rendez-vous sur le site du CNAFAL à l'adresse http://www.cnafal.org/​

Une fois enregistré sur le site vous pourrez retrouver la revue dans l'onglet Nos publications rubrique Info-Conso

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 12 Mai 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 09 Juin 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France