Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 05:13

 

6HcPHxD18k0LsGZ8YNM2DFvxHBWEhvbJ1OsocrAMVvKPw317-h211-p-no.jpg 

Le logement est un bien vital pour les familles et les jeunes qui veulent accéder à l’autonomie, surtout en période de crise économique et sociale aggravée depuis quelques années.

L’immobilier c’est le terrain de chasse des spéculateurs et des rentiers que l’on déguise en investisseurs ! Ce serait presque des mécènes à écouter certains alors que 455 adultes et 45 enfants  sont morts dans la rue l’hiver dernier!

Honte à la République !

Depuis 20 ans, le logement est devenu la variable d’ajustement du déficit budgétaire d’où le champ libre laissé aux spéculateurs et aux rentiers qui ont pu accroître leur patrimoine avec l’aide des abattements fiscaux qui leur ont été généreusement consentis (voir le dispositif initié par De Robien de 2002 à 2004 et qui a fini en déroute avec 20 000 logements qui n’ont pas trouvé preneurs ! L’Etat sommant alors les HLM de racheter ces programmes).

La loi Duflot, votée par toute la gauche, avait le mérite de faire ce constat de vérité : à savoir que le logement est devenu un objet de spéculation, que les loyers ont augmenté deux fois plus vite que l’indice des prix. Le blocage des loyers dans une vingtaine d’aires métropolitaines est parfaitement justifié et s’il est vrai que la rente des promoteurs immobiliers était atteinte, ce ne serait qu’un problème de justice sociale. Est-il normal de consacrer plus de 40% de ses ressources salariales pour se loger et parfois médiocrement ? Est-il normal de permettre la déduction fiscale de 27 000 euros d’impôt (dispositif Valls/Pinel) tout en logeant ses enfants ? Voilà un avantage consenti aux couches supérieures de la population alors que le déficit de logement social peut-être chiffré à 800 000 ! 1,5 milliard d’euros d’aides à l’acquisition, procédure typiquement libérale pendant que la construction de logement sociaux marque le pas et même régresse depuis deux décennies !

On a volontairement diabolisé la loi ALUR même si, par certains aspects, elle était complexe et un peu bureaucratique.

Pour le CNAFAL, on a surtout oublié le secteur du logement social. Or, le relèvement du plafond du livret A devait servir en priorité à cette relance…

Pour le CNAFAL, la mise sur le marché dans les zones tendues et déficitaires de logements sociaux à bas prix contribue précisément à faire baisser les prix des loyers. On a trop souvent oublié depuis vingt ans le rôle régulateur du logement social et son rôle dans la relance de la construction et donc de la création d’emplois.

Encore faut-il mettre en place, via la Caisse des dépôts et consignation, des aides à la pierre consistantes et en nombre avec des durées de prêt beaucoup plus longues (il n’y a pas que la vitesse de rotation du capital qui compte). Encore faut-il réorienter les aides à la pierre prioritairement vers les régions déficitaires. Encore faut-il relancer l’accession sociale à la propriété, et pourquoi pas « l’habitat participatif » qui innove avec l’aide d’une vingtaine de municipalités.

Encore faut-il sanctionner lourdement et financièrement les communes qui ne remplissent pas le quota obligatoire de la loi SRU. La loi Duflot avait le mérite de restreindre les recours contre les permis de construire qui en général touchaient la construction sociale (phénomène  « Nimby »  ou autrement dit un véritable acte de ségrégation sociale).Pourquoi jeter cette disposition à la poubelle ?  Sans compter la garantie universelle des loyers ?

Et si le faux procès fait à la loi Duflot cachait une vraie grève des investisseurs ! C’est en effet un vrai débat politique même si le président de la fédération française du bâtiment ne veut pas en entendre parler !

 

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 08:24

 

Le Forum des Associations de Vaux le Pénil a connu un vif succès avec son habituelle diversité, de sport à la solidarité en passant par la culture, et un public nombreux tout au long de ce dimanche 7 septembre.

 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6756 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6784FORUM-SEPTEMBRE-2014 6751 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6780

Ce temps fort de la vie associative pénivauxoise est aussi l'occasion de faire  se rencontrer toutes les catégories sociales et toutes les générations.

En témoignent les quelques photos que Chantal nous a fait parvenir.

Merci à elle.

 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6734 

FORUM-SEPTEMBRE-2014 6731 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6777FORUM-SEPTEMBRE-2014 6757 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6761

Notre stand a été très fréquenté. De nombreuses personnes se sont réinscrites et de nouveaux bénévoles vont venir renforcer nos rangs et d'autres envisagent très sérieusement de le faire. Si tout cela se concrètise, nous aurons peut-être la possiblité d'ouvrir de nouveaux horaires pour en informatique et cours de français, voire de nouvelles offres d'activité.

 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6818 FORUM-SEPTEMBRE-2014 6754

Les différents ateliers de Familles Laïques Vaux le Pénil

vont donc reprendre progressivement

mais rapidement.

 

Le vendredi 12 septembre, première permanence Info-Dettes de la saison 2014/2015 comme chaque 2e vendredi de chaque mois.

 

Dès le 19 septembre, Maryse proposera chaque vendredi des séances de relaxation, salle Fréteau aux Communs du Chateau de 12h15 à 13h30. Nombre de places limitées.

 

A partir du lundi 22, ce sont les cours de Français Langues Etrangères, Français pour adultes, Alphabètisation qui reprendront aux horaires habituels.

 

L'accompagnement à la scolarité débutera le lundi 29 septembre,

mais la semaine précédente du lundi 22 au jeudi 25, les équipes se retrouveront à Beuve et Gantier dans les locaux de l'association aux horaires qui sont reconduits afin de reprendre contacts et recevoir les nouveaux inscrits pour une première prise de contact et tous ceux et celles qui leur feront le plaisir d'une visite.

 

Les cours d'informatique reprendront sans aucun doute fin septembre, les bénévoles des différents créneaux proposés envisageant de se retrouver avant.

 

Notre secrétariat, nos bénévoles et tous les responsables de Familles Laïques restent à votre disposition pour tous renseignements complémentaires sur nos autres acitivités et rendez-vous habituels, (tel que notre colloque annuel qui se tiendra le vendredi 28 novembre prochain).

 

Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques de Vaux le Pénil

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 08:01

3

 

L’Etat remet en cause, au nom de l’austérité, la convention signée avec la CNAF qui devra réaliser d’ici 2017 1,4 milliard d’économies sur son budget d’action sociale.

Cette décision est lourde de conséquences pour les familles.

Les promesses n’engagent que ceux à qui elles sont faites, dit l’adage bien connu.

Les conventions, elles, engagent les parties qui les signent notamment quand

Il s’agit de l’Etat et d’une Institution comme la CNAF !

Rappelons pour mémoire que la Convention d’objectifs et de moyens a été signée en juillet 2013.

Elle précise clairement que le Fonds national d'action sociale  (Fnas), finançant entre autres, les  crèches, les centres de loisirs, les centres sociaux, les vacances familiales   augmenteront de 7,5% par an et ceci Jusqu’en 2017.

Il fallait  financer 200 000 accueils nouveaux pour la petite enfance.

 Le budget 2013 attribué au FNAS n’ayant  pas été consommé, le gouvernement trouve des justifications à sa décision.

 «  le président de la Sécurité sociale a contraint la Cnaf à être plus économe » comme le précisent ces extraits d’une dépêche de l’AFP mis sous guillemets :

« les 243,7 millions d'euros non consommés doivent être amputés du 
budget 2014, et cette sous-exécution va se répercuter de même chaque année »

Cela s’appelle de la malhonnêteté de la part de l’Etat qui est le commanditaire de ce fameux  président de la Sécurité sociale( ?).

Tous les administrateurs CAF et toutes les associations familiales savent qu’en 2013, tant que la convention d’objectifs, très tardive n’était pas signée, aucun financement de nouvelle action n’était possible avant septembre 2013, date de convocations des instances.

Ceci explique que le budget attribué en juillet 2013 n’ait pas été consommée en décembre de cette année.

Comme le précise Jean Louis Deroussen, président de la CNAF :

  "Quand on crée des places en crèche, la Cnaf finance 30% des 
investissements, il faut trouver le partenaire - communes ou collectivités - 
qui finance le complément. En 2013, tant qu'on n'avait pas les chiffres, on ne 
pouvait pas aller voir les collectivités avec lesquelles créer dans les mois 
voire années à venir des nouvelles constructions de places de crèches"

L’inquiétude gagne les administrateurs, les associations et les collectivités territoriales.

Il y aura donc des réductions drastiques imposées des crédits disponibles amputés par cette décision gouvernementale.

Si le plan crèches était appliqué, d’autres actions ne seraient plus financées, c’est une certitude…

Même ce plan est compromis.

Avec « l’amorçage » des aménagements des rythmes scolaires pris sur le budget d’action sociale, ce sont des économies budgétaires chiffrées qui vont imposer des choix difficiles aux caisses d’allocations familiales.

LIRE LE COMMUNIQUE DU CNAFAL

 

http://www.cnafal.org/pas-deconomies-sur-le-dos-de-la-petite-enfance/

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 06:11

 

 cdafal-dal.jpg

En juin 2014,  le CDAFAL 77 (Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques) a été contactée afin de soutenir une famille en difficultés.

Il s’agissait d’un couple et de trois enfants vivant dans 25 m2.

La maman venait d’avoir un bébé, quatrième enfant de ce couple où les deux adultes travaillent .

La CAF leur avait suspendu l’APL pour suroccupation du logement. Celui-ci étant trop petit. Comme-ci cette famille demandeuse d’un logement plus grand était responsable de sa situation !

La famille exprimait une forte inquiétude : le bébé prématuré allait il leur être rendu ?

L’association s’est mobilisée, elle a travaillé en réseau avec le Secours catholique et a interpellé les pouvoirs publics.

La CAF a reversé l’APL et début septembre la famille va intégrer un  logement plus grand.

Ouf !

Aujourd’hui, à Melun, dans la banlieue parisienne et un peu partout le nombre de logements sociaux disponibles est insuffisant.

Pour se loger les familles se rabattent sur les propriétaires privés et trouvent des loyers chers se rapportant à des appartements qu’elles sur-occupent.

La vie y est difficile pour les adultes et les enfants confinés dans un petit espace.

L’annonce faite par le premier ministre de mettre fin à l’encadrement des loyers, maintenu à Paris seulement à titre expérimental a stupéfait et inquiété beaucoup de personnes et aussi des élus municipaux qui connaissent bien la situation :

 Le président socialiste du conseil général de  Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel a clairement pris position avec des élus verts, socialistes et communistes :
  "La limitation de l'encadrement des loyers, pourtant instituée par la loi 
Alur, à la seule ville de Paris n'est pas acceptable car contre-productive 
pour nos territoires"…  "La hausse continue des loyers, en particulier dans les communes de la 
petite couronne parisienne, a privé un nombre important d'habitants de 
Seine-Saint-Denis de la possibilité d'accéder à un logement et mis en péril la 
mixité sociale dans nos quartiers"….
  "Il faut que l'encadrement des loyers s'applique aussi en  Seine-Saint-Denis, et sur le périmètre de la Métropole du Grand Paris, là où  les besoins sont les plus importants »

S’il faut que l’encadrement des loyers soit effectif sur tout le territoire national.

Le positionnement de ces élus et de beaucoup d’autres montrent que si nous n’avons pas gain de cause, la résistance réelle et efficace pourra avoir lieu contre la décision inique du premier ministre !

Les associations de la Plateforme logement ont à l’issue de la première marche du 3 septembre fait la déclaration suivante :

« La marche pour une politique sociale du logement montée en 48h  a donc été une réussite. D’une part elle a réuni 300 personnes indignées par la nouvelle politique du logement lancée par VALLS , elle a réuni de nombreuses associations, syndicats, et organisations politiques de la gauche alternative  venues en soutien.
Une délégation a été reçue brièvement par le Ministère du logement. Elle a exposé son désaccord avec les mesures présentées par le 1er Ministre, et présenté ses revendications. La délégation sera reçue plus longuement vendredi AM. »

La rencontre n’a pas duré beaucoup plus longtemps, ces conseillers éraient pressés…..

Mais qu’importe, puisque le Premier Ministre ne connaît que le rapport de force, il sera servi.

Les associations de la plateforme logement se revoient dès lundi pour préparer des initiatives allant en crescendo. Nous ne lâcherons rien !

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 09:45

UNE ASSOCIATION FAMILIALE COMBATIVE ET SOLIDAIRE .

 

Familles laïques de Vaux le Pénil est une association qui est adhérente au CDAFAL 77 qui est lui même membre du CNAFAL

Voici une présentation courte du CNAFAL.

affiche-Nationale logement 2

 

Le CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques) qui regroupe 25000 familles

Intervient sur le champ social , en exprimant sa solidarité active aux familles en difficultés et en participant à toutes les actions de défense de toutes les familles et notamment des plus démunies.

Au jour le jour et au plus près des territoires et des personnes, les AFL  (Associations Familiales Laïques) accompagnent les familles en recherche de logement, assurent des permanences consommation ou proposent des services : accompagnement à la scolarité, accueils des tout petits, cours de français….

Ce sont plus de 1000 bénévoles qui chaque semaine consacrent une, deux ou plusieurs heures pour et avec les familles.

L’action menée s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire…Les demandeurs sont accompagnés et non assistés.

Pour prendre un exemple : les dossiers de surendettement déposés à la commission de la Banque de France ne sont pas remplies par les bénévoles. Ce sont les familles en difficulté qui apprennent à composer et à suivre leur dossier.

Souvent des personnes rencontrées et accompagnées deviennent bénévoles à leur tour. C’est pour nous la « cerise sur le gâteau », notre seule récompense mais quelle récompense !

Notre mouvement est une composante du mouvement social.

Il participe quand c’est nécessaire aux différentes mobilisations pour le droit au logement, pour l’accès de tous aux soins ou en défense de l’école publique.

L'affiche qui accompagne cet article porte sur une revendication importante : c'est le droit au logement :

http://www.cnafal.org/droit-au-logement-pour-tous-nous-ne-lacherons-rien/

De nombreuses personnes chaque année nous rejoignent, pour devenir des acteurs associatifs ou pour simplement soutenir notre mouvement.

Vous êtes les bienvenu(e)s

 

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 07:10

AU FORUM DES ASSOCIATIONS

à la Buissonnière à Vaux le Pénil à partir de 10 heures

 

Les bénévoles  de  Familles Laïques de Vaux le Pénil donnent rendez- vous à toutes celles et à tous ceux qui sont intéressées  par les actions proposées. Certaines activités débuteront dès le mois de septembre, d'autres en octobre comme l'accompagnement à la scolarité.

Venez vous renseigner et rencontrer moult autres associations et bénévoles.

  • Action de solidarité :
  •   lutte contre le surendettement, accompagnement de familles en recherche de logement

Affiche surrendetement RVB

  • Accompagnement à la scolarité
  • A partir du lundi 29 septembre   

Affiche A4-Bleu

  • Cours de français langue étrangère
  • A partir du 22 septembre   

P3180008

  • Ecrivain public
  • Atelier cuisine

forumasso2014-20140208_122457.jpg

  • Initiation et perfectionnement informatique

 

informatique3

  • Petites réparations d’objets

20140521 101432

  • Et séance de relaxation du vendredi midi
  •    

Toutes ces activités assurées par des bénévoles sont gratuites.

Seule est demandée une cotisation familiale de 12 €  qui donne accès à chaque membre de la famille aux différents ateliers et permet de participer à la vie de l’association 

Comme chaque année de nouvelles activités proposées par des bénévoles ou des personnes sont ouvertes.

En 2014, c’est l’écoute-médiation  et une permanence consommation

Ecoute-Mediation

Nous proposons d'accompagner toute personne :

- souffrant d'addictions diverses (alcool,tabac,jeux, nourriture...),

- subissant des violences conjugales,

- en état de déprime chronique,

- ayant des difficultés à s'engager (éducation, travail, famille...)

- ayant du mal à prendre des décisions au quotidien (enfant, couple...)

 

Nous privilégions l'écoute, la discussion et l'échange, qu'ils soient

individuels, en couple ou en groupe.

Nous sommes un couple et nous avons suivi une formation en PNL Humaniste

reconnue par la Fédération Française de Psychothérapie.

 

Permanence Conso

 

Vous êtes particulier et vous avez un litige commercial, nous pouvons voir comment régler le problème soit par la médiation soit devant les tribunaux et même vous représenter pour les cas les plus compliqués.

 

Profitez de l'occasion pour renouveler votre adhésion

si vous êtes déjà des nôtres.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 05:25

 affiche-Salon

 

Pour la cinquième année consécutive l’association la ferme des jeux, Familles laïques et le service culturel de Vaux le Pénil organisent un salon littéraire le dimanche 12 octobre de 10H à 18 H.

L’objectif visé est de faire connaître de nouveaux écrivains et des maisons d’éditions qui n’ont pas la main directement ou indirectement sur les grands réseaux de distribution du livre.

Les écrivains et éditeurs ne sont ni choisis, ni triés en fonction des choix ou des positionnements des associations organisatrices.

Ce sont les circuits citoyens qui fonctionnent et le « bouche à oreille ».

Plusieurs plumes d’Agoravox sont venus ou reviennent.

Je les ai connus en lisant leurs articles.

Ce qui m’intéresse d’ailleurs ce n’est pas l’identité de vue, mais plutôt la diversité.

Prenons par exemple Astérix qui est venu l’an dernier : plusieurs divergences et non des moindres nous séparent mais la « magie » d’Agoravox c’est de permettre l’émergence d’un cadre de vrai débat…

J’ai apprécié sa venue et s’il pouvait revenir pour présenter la bande dessinée qu’il va sortir, ce serait un plaisir que de l’accueillir….et en plus il a une bonne plume.

La Maison d’éditions Sokrys, située à la Baule va venir à Vaux le Pénil avec quatre écrivains, tous écrivant dans un style et un domaine différent.

J’ai constaté que ce qu’écrivait cet éditeur était le reflet de la vérité 

 « Bienvenue sur le site des éditions Sokrys !

Nous sommes une maison indépendante et nous publions sans complexe la littérature que nous aimons : romans, nouvelles, poésies… etc, ainsi que tous documents français ou étrangers car nous prenons le parti d'une littérature vivante, actuelle, ouverte sur le monde, issue des influences d'aujourd'hui.

Les éditions Sokrys ont été créées par des auteurs suite aux constats suivants : 
D’une part, les maisons d'édition traditionnelles sont inaccessibles pour les nouveaux auteurs.
D’autre part, les maisons d'édition à compte d'auteur pratiquent une tarification totalement abusive et laissent, de plus, les auteurs sans suivi...

Notre ambition est de proposer aux auteurs une publication accompagnée de conseils et de services réels, de manière à ce que la parution de chaque livre soit une aventure positive ! 

La charte des éditions Sokrys permet aux nouveaux auteurs d’être édités dans le respect des valeurs qui fondent leur démarche d’écrivain. »

Chapeau l’artiste !

Aucun écrivain ni aucun éditeur ne paye un droit d’entrée ou un mètre linéaire au cours de ce salon.

Notre seul plaisir c’est  l’existence  échanges entre lecteurs, éditeurs et écrivains et le climat quasi fraternel  créé.

Il reste quelques places-très peu- pour de nouveaux éditeurs ou écrivains.

N’hésitez pas !

Vous trouvez sur ce salon des BD, des livres pour enfants, des romans, des essais, des livres de science fiction.

Ah j’oubliais.

Comme chaque année un repas débat a lieu sur un sujet différent avec un auteur.

Cette année  ce sera sur Jaurès pour commémorer le centenaire de son assassinat.

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 19:14

 

UN COMMUNIQUE DU CDAFAL  77 A LIRE SUR LE SITE  DEPARTEMENTAL

 

      http://www.cdafal77.fr/loyersflottants.html

50691 1275249259582 1275248219556 2530 979 t

 

ELECTIONS REPRESENTANTS DES LOCATAIRES A L’OFFICE  DEPARTEMENTAL DE L’HABITAT

UNE PREMIERE : UNE LISTE DU DAL EN SEINE ET MARNE

 

Droit au logement, association fondée en Seine et Marne en 2014 va présenter une liste aux élections du CA dans le collège : représentants des locataires.

Cette liste sera soutenue par le CDAFAL 77 (Conseil National des Associations Familiales Laïques) qui regroupe en Seine et Marne plus de 700 familles .

Il s’agit de défendre les locataires et de se positionner clairement

CONTRE les expulsions locatives

POUR

une baisse des loyers

une rénovation des logements : de nombreux locataires se plaignent de la vétusté de leur logement

un contrôle plus strict des charges afin qu’elles n’augmentent pas

la construction de grands logements

la fin de la ghettoïsation

Les candidats s’engagent à  mener une politique de communication en direction des locataires et à ne pas se contenter de siéger dans les instances mais à accompagner et à soutenir les familles en difficulté en tenant entre autres des permanences régulières.

Pour tout contact : dal77@aol.com

 

Téléphone : 07 89 05 54 64

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 15:53

Affiche CDAFAL-2

 

Beaucoup de familles sont inquiètes avec cette crise qui perdure, une courbe du chômage qui continue à grimper, une pauvreté qui touche de plus en plus de familles, un manque criant de logements….

Les associations comme la nôtre partagent cette inquiétude d’autant plus que l’austérité se renforce et que certaines annonces gouvernementales sont stupéfiantes comme celle d’hier sur la fin de l’encadrement des loyers sur toute la France sauf à Paris.

De nombreuses familles ont du mal à se loger, les loyers et charges sont élevés, comment peut-on accepter qu’aujourd’hui on laisse filer les prix des loyers.

Comment vont faire les familles en difficultés ?

Comment une loi votée qui a mis en place de dispositif d’encadrement peut- elle être ainsi mise à mal ?

NOUS SOMMES INQUIETS MAIS NOTRE ENERGIE EST INTACTE

Les associations familiales laïques qui interviennent sur un champ spécifique : le champ social et familial s’engagent à accompagner les familles en difficultés, à défendre l’intérêt de toutes les familles et à intervenir pour faire vivre au quotidien la solidarité.

Nous conjuguons un engagement de défense des services publics,  pour l’accès aux soins pour tous

Et une intervention concrète sur le terrain dans une démarche d’éducation populaire.

Le CDAFAL 77, ce sont Huit associations locales au plus près du territoire

Des actions diverses sont menées en Seine et Marne par les huit associations locales qui regroupent plus de 700 familles :

La tenue de permanences sociales ;

La lutte contre le surendettement

L’accompagnement de familles en recherche de logements

Les cours de français.

L’accompagnement à la scolarité

L’informatique pour tous….

Des associations locales comme celle de Vaux le Pénil proposent d’autres activités en plus de celles-ci comme les ateliers cuisine, la relaxation, l’accompagnement …..

 

 agir.png

Partager cet article
Repost0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 07:01

Communiqué du CNAFAL à retrouver ici

 

lettre-verte-boiteL’ARCEP  (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient de donner son accord aux dirigeants de La Poste concernant une augmentation des tarifs de 3.5% de plus que l’inflation, soit une hausse de 5.2% par an pour les lettres et colis.

De plus, elle accepte que la moitié de l’augmentation prévue sur 4 ans soit appliquée, ce qui pourrait générer une hausse de 9% au 1er Janvier 2015.

L’intérêt pour les actionnaires de la société, étant de réduire le nombre de lettres rapides grâce à l’augmentation de l’écart de prix entre la lettre rapide et la lettre normale.

En effet, les usagers se rabattront sur la lettre « verte », bien moins chère, qui est délivrée à J+2 et dont l’aspect écologique n’est qu’un souvenir, les camions ayant repris leur place au détriment du train dans l’acheminement du courrier.

Par cette action, le groupe souhaite réduire le travail de nuit dans les centres de tri et faire appel à des intérimaires en contrats précaires en fonction de la charge de travail. La Poste a déjà vu son nombre d’employés baisser de 25% entre 2002 et 2013. La tendance risque de s’accentuer.

Les économies passent également par la fermeture des bureaux de poste en milieu rural, remplacés par des « Point Poste » chez certains commerçants.

L’ensemble de ces actions a permis  une progression du bénéfice net en 2013 de 31% au détriment du service rendu aux usagers, d’autant plus que certaines personnes, notamment les plus modestes, n’ont pas accès à internet. La Poste reste alors leur seul moyen de réaliser certaines démarches administratives.

Il n’est pourtant pas trop tard pour retrouver un service public de qualité dans lequel la notion de profit n’a pas sa place. Privilégions le service au guichet auprès d’agents, au lieu des automates mis en place pour les remplacer.

Il en va de même dans d’autres secteurs du service public, comme celui des hôpitaux où la rentabilité est de mise, quitte à sacrifier certains services et à dégrader la qualité des soins.

 

Le service public doit rester un service de qualité, accessible à tous, en toutes circonstances

 

Jean-Marie Bonnemayre 

Président du CNAFAL

 

 

Jean-François Chalot 

Secrétaire Général du CNAFAL

 

 

Claude Rico 

Vice-Président du CNAFAL

Co-responsable du secteur Consommation 

 

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 09 decembre 2022

 Vendredi 13 janvier 2023

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France