Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 07:50

Février 2014.

arton41686 

Intolérable !

 

                               Les autorités avaient promis la fin du placement des familles en rétention, mais, depuis la circulaire de 2012, on voit se développer une pratique intolérable : celle du placement en rétention et de l’éloignement d’un des 2 parents, le père le plus souvent. Ce stratagème consiste à isoler le reste de la famille traumatisée en espérant qu’elle suive.

                              En exemple : ce père de famille gravement malade placé en centre de rétention et qu’une escorte policière va arrêter à 6 heures du matin en présence de son fils de 4 ans non voyant.

                             Ou  ce père de famille expulsé pour aller faire tamponner son passeport à l’autre         bout du monde alors que sa femme est enceinte de 6 mois !

 

                             Ces pères de famille, placés en centre de rétention, rejetés, sont privés du soutien de leurs proches parce que les visites sont difficiles à cause de l’éloignement du centre mal desservi par les transports.  Dans bien des cas, ces  pères repartiront sans avoir pu dire au revoir à leurs femmes et leurs enfants

 

                              Il n’est pas concevable de voir un Etat criminaliser des hommes, femmes, enfants,  qui ont fui leur pays pour survivre à un conflit, à la misère, qui ont connu un épisode douloureux du déracinement et pour qui repartir est souvent impossible.

 

                            Ces pratiques d’arrestation et de rétention ont des conséquences lourdes sur les enfants qui se sentent abandonnés.

                            Permettre à  ces enfants de grandir avec une référence à leur père est un enjeu fondamental. Ces pères n’ont-ils pas le devoir de protéger leurs enfants, de les aider à se construire ?

                           Pour ces enfants qui vont grandir en France, souvent devenir français, quelles conséquences aura cette privation du père  sur leur santé, leur éducation ?

 

                          Tout cela est désespérant et c’est pour ces raisons que nous continuerons à témoigner et que nous demanderons de réfléchir à des solutions alternatives qui prennent en compte la réalité de ces familles qui travaillent, dont les enfants sont scolarisés et qui ne demandent qu’à vivre en paix.

 

Et parce que la machine d’État qui brise des vies chaque jour ne se grippera que si chacun y apporte son grain de sable, nous appelons toutes celles et ceux qui souhaitent s'associer à notre protestation à nous rejoindre, de façon non violente et silencieuse

 

 

 

                                          Le CERCLE DE SILENCE de Melun.

 S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Amnesty international, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Secours catholique, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.

                    Si vous êtes sensibles à ces situations,

                Venez nous rejoindre, même quelques minutes

 Chaque dernier mardi du mois, de 18h00 à 19h00,   Place Saint Jean à Melun.

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud – 34 rue A.Sommier – 77000 – MAINCY.dominique.thibaud2@wanadoo.fr

                        Prochain cercle de silence le Mardi 25 Mars à 18h00

Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 08:16

surend1Le collectif « Info-Dettes » a pris l’initiative d’organiser une session de formation pour ses nouveaux bénévoles, ainsi qu’une mise à niveau des connaissances pour les bénévoles qui assurent déjà les permanences d’accueil du public.

Pour ce faire, l’expérience est conduite par un bénévole, ancien dans l’activité et participant aux commissions de surendettement du département. Dans ces conditions, la procédure de surendettement qui ne cesse d’évoluer depuis 2010 est expliquée aux  « stagiaires » à l’aide de supports qui s’appuient sur des exemples concrets tirés  de situation réelles et anonymes.

 

 surend2

La première session de cette formation se déroulera en deux fois une journée pour ne pas pénaliser les permanences d’accueil. La première phase a eu lieu mardi 18 février. Elle a réuni, dans les locaux de Familles Laïques de Vaux le Pénil, 10 stagiaires dynamiques et   attentionnés qui ont accepté de se livrer à des exercices pratiques visant à les mettre en capacité  de répondre aux interrogations des familles de débiteurs lors des permanences qu’ils assurent ou qu’ils assureront.

 

 

La coupure du déjeuner a été mise à profit pour continuer les échanges entre des stagiaires qui ont, finalement, peu souvent l’occasion de se retrouver autour d’une table (de restaurant ou de conférence) puisqu’ils œuvrent chacun dans des permanences différentes.

 surend3.jpg

 

La bonne humeur qui a dominé durant cette première journée, a donné, à l’animateur au moins, l’envie de retrouver les mêmes participants mardi 4 mars prochain pour clôturer la session et dresser le bilan de cette expérience avant d’engager la suivante dans le courant du mois de mai.

D. Bijardel

Partager cet article
Repost0
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 22:17

ecles.jpg

 

La question du genre a fait couler beaucoup d’encre et a créé des confusions et de  l’inquiétude chez des parents peu informés.

Encore une fois ce sont les intégristes et les apprentis sorciers qui ont jeté de l’huile sur le feu.

Certains aimeraient bien que la loi du 15 mars 2004 soit abrogée afin que des jeunes filles puissent marquer leur double soumission : à dieu et à l’homme.

D’autres qui n’acceptent pas mais pas du tout que la société s’interroge sur la place des femmes et sur l’égalité des droits, agitent le chiffon rouge et distribuent des tracts devant les écoles.

Les uns comme les autres savent qu’il n’est pas question, à l’école de s’immiscer dans l’éducation des familles qui restent seules responsables de leurs choix éducatifs.

Leurs objectifs vont à l’encontre des nôtres.

Pour nous, filles et garçons doivent s’éduquer ensemble dans le respect de l’identité de chacun et dans le refus que l’un ou l’une soit discriminé en fonction de son genre.

20 associations dont les Eclaireuses et Eclaireurs de France qui fêtent leur 50 ans de co-éducation filles-garçons, viennent de publier ce communiqué commun

 

« Paris, le 03 février 2014

Ceux qui combattent l’égalité de dignité entre filles et garçons participent à la régression de l’humanité.

Les associations constitutives du Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole publique (CAPE), mouvements d’éducation populaire et d’éducation nouvelle, mouvements pédagogiques, dénoncent avec la plus grande vigueur et fermeté les désinformations grossières à l’encontre des dispositifs

« ABCD de l’égalité 1 » d’une part et les manoeuvres d’intimidation des plus violentes à l’encontre des

enseignants-es, des parents et des acteurs de terrain impliqués.

C’est à dessein que, par le mensonge et l’amalgame, quelques groupes extrémistes et réactionnaires sèment trouble et confusion, portés par une logique de clivage de notre société. C’est aussi une vision totalement rétrograde de l’Ecole, alors réduite à l’instruction absurdement dissociée de ses missions d’éducation et d’émancipation qui est ainsi véhiculée.

Qu’on le veuille ou non, les hommes et les femmes n’ont pas la même place dans la société (salaires, métiers, pouvoir..), c’est un fait et des études le prouvent. Personne ne peut ignorer les statistiques et les réalités qu’elles décrivent. Mais rien ne justifie ces inégalités et leur cortège de discriminations à l’oeuvre ! Nous nous devons donc de faire partager les valeurs et principes fondateurs de la république démocratique, inscrits dans la constitution et le droit, au premier rang desquels l'égalité. C'est en cela que l'éducation contre les préjugés et les discriminations a toujours été au programme de l'école républicaine.

En effet, l’éducation à l’égalité s’attache à inscrire dans les pratiques, dans les comportements et les représentations des enfants et des jeunes cette égalité grâce à l’apprentissage d’un regard délivré des préjugés, déjouant les stéréotypes, basé sur la reconnaissance de l’égalité de dignité entre filles et garçons, ainsi que sur le respect, non négociable, de soi et de l’autre.

Nous, mouvements d’éducation, mouvements pédagogiques, laïques et acteurs de terrain affirmons que seul l’accès à l’information et aux savoirs permet à chacune et chacun de se construire pour l’exercice d’une citoyenneté pleine et entière.

Lutter contre les inégalités est l’un des fondements de l’Ecole Républicaine. C’est un enjeu de démocratie, de progrès social garant d’un accès aux droits pour toutes et tous.

C’est cette société- là à laquelle nous aspirons, sans crainte, car elle respecte la dignité humaine. »

Ce sont des éducateurs, femmes et hommes de terrain qui aujourd’hui, avec force et conviction font une mise au point salutaire.

Jean-François Chalot

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 07:32

Samedi 8 Février 2014 à l’association Familles Laïques de VLP a eu lieu notre premier cours  de cuisine africaine. Un moment de partage et de convivialité qui a été un succès pour tous.CUISINE-A-2--1-.JPG

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui n’ont pas pu participer ou  les gourmands qui ont participé voici la recette :

 

 

IMG_20140208_124557-copie-1.jpg

TIEP BLANC

Plat Sénégalais traditionnel

Plat adapté : Couscoussière

Ingrédients :

1 kg de veau

6 carottes

1 Ail (12 gousses d’ail)

Riz

2 Poivrons

2 Aubergines

1 Choux Blancs

2 Oignons Rouge

Piment  Végétarien (pour saveur)

1 Manioc

Citron vert

Feuille de Laurier

Moutarde

Cube Or

Huile

Préparation de base

Eplucher les carottes, vider les poivrons, couper les aubergines en longueur, éplucher le manioc et le couper en morceaux, ail et oignons en petits morceaux.

CUISINE-A4--1-.JPG

Laver la viande et couper la  en morceaux, mettre la viande  dans un saladier   avec  vos oignon les  4 cub’ or, poivre et les 12 gousses d’ail et mélanger le tout avec la moitié d’un pot de  moutarde.

Dans une grosse marmite, mettre environ un verre d’huile. Une fois votre huile bien chaude,   verser votre préparation (Viande…)  et laisser cuire pendant 10 min  puis ajouter par-dessus le  choux et carottes  verser 1.5 l  d’eau et faites mijoter pendant 15 min à 20 min environ.

Une fois les 15 min à 20 min passées  mettre le  poivrons et les aubergine avec quelques feuilles de laurier laisser mijoter 30 min (rajouter de l’eau si nécessaire, et saler poivrer selon votre goût).

10 MIN avant la fin de cuisson mettre le piment  végétarien dans votre préparation et laisser mijoter.

Préparation du riz :

Laver votre riz et faites le précuire a la vapeur,

Attention !! Ne pas cuire  votre riz complètement.

Une fois votre préparation de base cuite, retirer les légumes et la viande  et les réserver dans un plat au chaud.

Une fois votre riz précuit verser le dans le jus de cuisson jusqu’à que le riz absorbe tous le jus de cuisson.CUISINE-A3--1-.JPG

 

 

Bon appétit a tous.

Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 09:19

Affiche droit a l'avortement 40x60 (1)

Le CNAFAL considère que le retrait du projet de loi Famille, « travaillé » depuis plusieurs

mois, en concertation avec le ministère concerné est une grave erreur politique.

Le CNAFAL maintient sa pleine confiance à Madame Bertinotti, Ministre de la Famille et à son opiniâtreté faite de convictions assumées.

Le CNAFAL dénonce une reculade devant la rue : politiquement c’est un recul de la République devant des manifestants manipulateurs qui n’ont pas hésité, depuis plusieurs mois, à attaquer l’école de la République, qui sous la houlette de son ministre, vise à rétablir sa prépondérance dans la formation du citoyen : charte de la laïcité, ABCD de l’égalité.

Avoir cédé à la rue, c’est aussi battre en brèche la récente loi d’égalité homme/femme. C’est compromettre la future loi sur le droit de mourir dans la dignité.

C’est pourquoi le CNAFAL considère ce retrait comme gravissime : c’est la République déjà mise à mal par le précédent Président, qui a été affaiblie par des manifestants contestant la légitimité du Président de la République, contestant la légitimité de l’Assemblée nationale à légiférer selon ses valeurs. Pourtant, la religion catholique a cessé d’être religion d’Etat depuis longtemps. Pourtant, le « Monde des religions » en septembre 2011, a publié un sondage montrant que 34% des français se disent athées et 30% agnostiques ! Laissant un tiers pour toutes les croyances présentes en France.

La revue « CLES » de décembre 2013 confirme ce sondage : 33% des français(e)s se déclarent croyants et parmi eux 62% ne conçoivent pas Dieu comme celui décrit par les écritures dites saintes… Alors pourquoi avoir cédé à l’obscurantisme et à l’intégrisme ?

Le CNAFAL appelle les parlementaires de Gauche à un sursaut salvateur !

 

Le CNAFAL

Partager cet article
Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 07:56

la soirée de printemps du Comité des Fêtes

 

(avec le soutien de Familles Laïques et des Marins de la Noue)

Affiche-60x80cm--1--copie-1.jpg 

 

Programme

1ère partie "chants de marins" concert par les Marins de la Noue

2ème partie fest noz avec Andorin

 

sur place: crêpes – galettes – cidre - jus de pomme

 

Placement libre

 

 

Renseignements au 01 64 10 46 94

 

Tarif:

6€ sur réservation – 8€ sur place – gratuit pour les moins de 14 ans

 

 

Inscriptions au secrétariat de Familles Laïques

09 75 38 81 13

lundi à vendredi - 9h à 11h ou 14h à 16h30

Si vous réglez en espèces, merci de faire l'appoint.

Un reçu valant ticket d'entrée vous sera remis.

 

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 14:55
                   
Bonjour,
Familles Laïques de Vaux le Pénil vous propose une nouvelle activité .

Si vous êtes intéressé par la couture, que vous soyez débutant ou confirmé.

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous communiquerons la date du premier atelier, dès qu'elle sera fixée.
  couture1

Merci de votre attention, tous à vos aiguilles et à bientôt.

Familles Laïques
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 10:08

 

Affiche-droit-a-l-avortement-40x60--1-.jpg

 

 

Depuis la déclaration des Droits de la Femme d’Olympe de Gouges, le combat laïque pour l’émancipation totale des femmes et des hommes n’a cessé. La revendication égalitaire est un des fondements de la République.

C’est pourquoi le CNAFAL approuve en bloc et en détail, la totalité de la loi présentée par la Ministre Najat Vallaud-Belkacem.

Il approuve le côté novateur de la loi qui vise à modifier les mentalités et les vieux réflexes qui assignent le meilleur rôle à l’homme (Monsieur Gagne-pain) et un rôle mineur à la femme (Madame Ménage).

 

En agissant sur les médias, sur la formation des journalistes, sur l’école dès le primaire, elle vise très justement à rendre rapidement effectif le changement des mentalités.

Le CNAFAL condamne les multiples pressions exercées sur les enseignants, aux abords des écoles publiques, par des groupes catholiques intégristes et d’autres que l’on a retrouvé chez les partisans de la Manif pour tous, visant à empêcher une éducation à l’égalité hommes/femmes.

Le CNAFAL condamne la campagne mensongère voulant faire croire que l'on enseignerait dans les écoles la théorie du genre.

 

 

auto-collant-historique--1-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il rappelle que ce qui est remis en cause par les responsables de cette désinformation c'est toute l'éducation contre les discriminations sexuelles et l'apprentissage de la raison critique sur les processus de domination.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 08:33

                                            Actualités   Janvier 2014.

Le droit d'asile est souvent bafoué.

 La France ne respecte pas les principes dont elle se réclame.

Près de 80 % des demandeurs d'asile sont déboutés et deviennent des «  sans papiers » sans titre de séjour .Ils doivent vivre dans la précarité, sous la menace d'une obligation à quitter le territoire français(OQTF) avec le passage en centre de rétention administrative.

Les familles sont hébergées par le 115 dans des chambres d'hôtel exigües, sans possibilité de cuisiner, avec de fréquents changements de lieux. Cela complique beaucoup  la scolarisation des enfants qui doivent faire de longs trajets. 

C'est assez facile pour l'OFPRA de déclarer qu'un pays devient « pays sûr » ce qui a été le cas, au mois de décembre, pour l'Albanie, le Kosovo et la Géorgie. Les demandeurs d'asile venant de ces pays sont soumis à la procédure prioritaire de l'examen de  leur dossier. L'OFPRA doit répondre en 15 jours sans obligation de convoquer le demandeur, et les chances d'accorder le statut de réfugié sont  faibles.

Pourtant  dans ces pays dit « sûrs » des conflits ethniques anciens, des persécutions de nature politique persistent et obligent des personnes ou des familles à l'exil et à demander l'asile.

Au niveau européen la politique migratoire est très défensive.

Frontex l'agence européenne créée en 2004 pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures  n'a pas empêché la noyade en Méditerranée de plus de 16000 personnes migrantes en 10 ans. Lorsqu'elle intercepte une  embarcation de migrants elle remet ces migrants aux bateaux  garde-côtes de l'Afrique sans différencier un demandeur d'asile d'un migrant économique .

Le respect des droits de l'homme appliqué aux Européens gagnerait à s'appliquer aux demandeurs d'asile.arton41686.jpg

                   Il n'y a pas d'étrangers, il n'y a que des personnes qui ne se sont pas rencontrées.

  

   

 

                                Le CERCLE DE SILENCE de Melun.

S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.

         Si vous êtes sensibles à ces situations

  Venez nous rejoindre, même quelques minutes

 Chaque dernier mardi du mois,                               

          MARDI 28 JANVIER 2014.

de 18h00 à 19h00,   Place Saint Jean à Melun.

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud – 34 rue A.Sommier – 77000 – MAINCY.dominique.thibaud2@wanadoo.fr

 

Prochain cercle de silence : MARDI 25 FEVRIER à 18h00 – place Saint Jean - MELUN

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 13:09
Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 09 avril 2021

 Vendredi 14 mai 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France