Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 13:47

                               

Nous dénonçons les interpellations au faciès ; les humiliations liées aux contrôles ; les mises en rétention administratives des hommes et des femmes étrangers sans papiers.

Nous dénonçons le climat de suspicion et les obstacles mis à l’exercice du droit d’asile pour des personnes menacées dans leur vie dans leur pays d’origine.

 

Nous refusons que soient appliquées en notre nom des décisions politiques qui broient des familles, des couples et des individus.

 

Nous voulons que la France reste un pays d’accueil, enrichi par des personnes venues du monde entier et qui circulent.

 

 

 

 

 

Avec ou sans papiers, l’étranger est une personne.

La dignité de chaque personne ne se discute pas, elle se respecte.

Notre silence le crie

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

ACTUALITES – FEVRIER 2013.

 

Alors que le Président de la République a promis plus d’humanité dans le traitement des étrangers en situation précaire

 

Nous constatons :

 

  • Une accélération des procédures d’expulsion sans l’aval des autorités compétentes, voire sans documents de voyages valides et ce en violation de la Souveraineté des Etats, au mépris des droits humains et de la santé des malades étrangers,
  • Des expulsions alors que le délai de rétention de 44 jours est arrivé à son terme,
  • Une  hausse très significative des expulsions d’étrangers 36822  en 2012 (hausse de 1,9% par rapport en 2011) et de 24000 en 2006 à titre de comparaison,  ce sont des existences brisées, des gens humiliés, des familles déchirées, des drames humains inacceptables,
  • Le placement en rétention d’enfants mineurs étrangers accompagnés de leurs parents alors que la France a été condamnée par la Cour Européenne des droits de l’Homme pour cette pratique, et que le Président s’était engagé à l’interdire dès mai 2012
  • Et toujours des violences policières contre les migrants dans la région de Calais,

 

Ces constats  mettent en jeu des principes, ne pas les dénoncer serait être complice de cette politique qui ne résout en rien la crise économique et entraîne une détérioration sans précédent des droits humains,

 

Nous demandons une réforme de la politique migratoire afin de rompre avec cette logique sécuritaire, comme le suggère Thierry TUOT, Conseiller d’Etat, dans son rapport remis au Premier Ministre.

 

 

Dans le 77 de trop rares bonnes nouvelles :

  • La régularisation après 10 ans de vie en France d’une famille Turque et ses 3 enfants
  • Le retour de Moussa expulsé au Mali en 2007 et qui après 6 ans de galère pour lui et ses proches a pu retrouver sa femme et ses 2 enfants et obtenu un titre de séjour
  • L’étude par la préfecture des dossiers d’étrangers pouvant bénéficier de la circulaire du 28 Novembre 2012 en vue de leur régularisation.

 

 

 

 

 

 

 

                                          Le CERCLE DE SILENCE de Melun. 

 S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.

                    Si vous êtes sensibles à ces situations,

                Venez nous rejoindre, même quelques minutes

 Chaque dernier mardi du mois, de 18h00 à 19h00,   Place Saint Jean à Melun.

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud – 34 rue A.Sommier – 77000 – MAINCY.dominique.thibaud2@wanadoo.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 11:45

Le crédit révolving permet à des banques de faire du profit au dépend des petites gens.

Aujourd'hui, même la banque postale s'y met....Qu'importe les effacements de dettes dans le cadre du traitement d'un dossier de surendettement....Pour 1 personne qui voit s'effacer ses dettes, ce sont des dizaines d'autres qui se saignent pour payer des intérêts exorbitants aux boîtes de crédits

La banque postale vous ment quand elle affiche le slogan « Banque et citoyenne »....citoyenne ? Oh que non ! Elle n'hésite pas à refouler des clients jugés non solvables ….

Elle ne ment pas quand son patron déclare le 6 septembre dernier :

« Je le dis à mes clients, comme aux syndicats, la gratuité, c'est l'ennemi du service public ! Comme les autres nous devons faire du chiffre d'affaire! » Et plus que d'autres d'ailleurs !?

 la-poste.JPG

De nombreux consommateurs utilisent la carte bancaire à débit différé, ce qui pose d'ailleurs à beaucoup d'entre eux des problèmes de budget :

Ils commencent souvent leur mois avec un large déficit non visible qui peut s'aggraver.... Mais bon, passons, il y a là tout un travail d'information aux consommateurs à faire.

La Banque postale, vous savez la fameuse banque »citoyenne » (!?) a décidé de passer subitement d'un débit différé le 5 du mois suivant au 28 du mois en cours.... Ce qui permet  à la « citoyenne » de glaner quelques euros d'aggios à chaque découvert.

Voici là une première mesure permettant d'enrichir la banque et d'appauvrir les clients les plus en difficultés.

La deuxième consiste à rendre depuis l'an dernier le retrait dans un autre distributeur que celui de la banque postale, payant à partir du 6ème chèque....

La troisième  mesure est spectaculaire : il s'agit depuis octobre 2012 de proposer un crédit renouvelable baptisé-hypocrisie oblige- le « service anti dépassement ».

Les associations de consommateurs ont toujours combattu à juste titre ces crédits « révolving » ou plus clairement nommé « révolver » qui conduisent des familles à se retrouver dans le rouge vif avec des taux pouvant friser les deux chiffres.

Dire que Jean-Paul Bailly, PDG de la Poste avait clamé le 25 novembre 2009 devant l'Assemblée Nationale :

« Nous ne proposerons pas de crédit renouvelable afin de ne pas pousser à l'endettement » !?

La banque postale n'est pas « Banque et Citoyenne », ses valeurs sont aux antipodes de la mission de service public , qu'elle affiche encore pour faire croire aux plus naïfs qu'il n'y a pas de rupture entre la poste, avant hier service public et aujourd'hui entreprise....La banque postale n'étant qu'une filiale...

La poste cherche à faire de l'argent et la banque postale aussi.

Les postiers sont très attachés encore aux missions de la poste et au service du client, résisteront-ils encore demain quand la rentabilité à outrance deviendra la seule priorité réelle.

Les agences sont invitées à percevoir une tarification pour un maximum de service ….

Le client paiera tous les services possibles et imaginables...quant au service direct au guichet, il est limité à certaines opérations rentables... pour le retrait de timbres et l'affranchissement, de plus en plus le « client » est invité à utiliser le distributeur automatique .

« Clients » de la Poste, vous qui étiez encore hier des usagers, soyez des consommateurs vigilants à la Poste comme ailleurs et surtout refusez tout crédit renouvelable qui, même s'il n'atteint pas encore les 20%, frise les 15% et vous plombe !

Citoyens, agissez avec les bénévoles des associations familiales pour faire interdire le crédit révolver !

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 20:23

 

  affiche_40x60_HD-copie-1.jpg

MOBILISATION ! MANIFESTATION LE 16 MARS 2013

 

Ils sont des dizaines de milliers à vivre dehors, sans toit, des centaines de milliers à disposer 'un « logement précaire » et plusieurs millions à être mal logés. Il y a tant à faire et si peu fait. La mobilisation pour un toit pour toi mon voisin, mon ami, celle et celui que je côtoie ou rencontre est nécessaire et même indispensable. La rigueur budgétaire, c'est à dire l'obéissance au cadre du traité de Bruxelles, dit TSCG entraîne la réduction des dépenses publiques. C'est une baisse de 5,2% des crédits du Ministère de l’Égalité du territoire et du Logement qui est effective en 2013...
On passe ainsi de 8,2 milliards d'euros en 2012 à 7, 7 milliards pour cette année nouvelle. Les crédits d'aide à la pierre n'augmentent que de 11%, passant de 450 millions à 500 millions.

C'est une misère. C'est vrai que l'aide à la pierre, réelle massive est interdite par l'Union Européenne car il s'agirait du non respect de « la concurrence libre et non faussée »!?

Quand on sait que la TVA sur le secteur logement est passée de 5,5% à 7% pour atteindre bientôt à 10%. Comment voulez vous que le Gouvernement puisse atteindre son objectif de construire 150 000 logements par an? Face à cette situation et face aux dangers qui pèsent sur de nombreuses familles,le communiqué suivant et un appel à manifester le 16 mars est publié :  

 

« Arrêt des expulsions ! Baisse des loyers et de l’énergie ! Un logement stable et décent pour tous ! Le 16 mars 2013 sonne le retour des expulsions de logements,
l’angoisse pour des milliers de familles

et de personnes d’être jetées sur le trottoir et d’y rester ...
le changement de gouvernement n’a pas changé grand chose. Depuis 2000 le nombre d’expulsions a doublé, comme le nombre
de sans logis, à mesure que les loyers et l’immobilier ont flambé,
que la précarité salariale, la pauvreté se sont étendues,

que les prix de l’énergie, des transports, des soins,
ou des produits alimentaires se sont emballés…. Le logement cher, c’est le résultat des politiques libérales,
qui ont permis aux spéculateurs, aux bailleurs privés et
aux milieux de l’immobilier de s’enrichir, sur le dos des salariés

et des couches populaires : les profits locatifs ont grimpé
de 70% en 10 ans. Alors qu’il faudrait résolument baisser les loyers,
cesser les expulsions, abroger les lois qui précarisent les locataires
et le logement social, réquisitionner et mobiliser massivement
les logements et les bureaux vacants, les résultats se font attendre,
dans un contexte de rigueur budgétaire,

de renoncements, de baisse de la construction de HLM. Assez de paroles, des actes ! Quelques timides avancées ont été octroyées, comme l’arrêt des
expulsions de prioritaires DALO, une promesse d’application de la loi
de réquisition, l’annonce d’une future loi sur le logement,

mais c’est très insuffisant pour réparer les dégâts des années d’or
de la spéculation Nous appelons à nous mobiliser pour de vraies mesures
en faveur du logement social,des locataires, des sans logis,
des galériens du logement … pour exiger :

  • - L’arrêt des expulsions ;
  • - La baisse immédiate des loyers et des charges ;
  • - Le respect du DALO et du droit à un hébergement, avec un programme massif de mobilisation et de réquisition de logements et bureaux vacants ;
  • - Le renforcement des droits des locataires : particulièrement le droit au maintien dans les lieux, la suppression des sous-statuts locatifs … ;
  • - La création d’un service public du logement pour : produire 200 000 vrais logements sociaux par an, agir contre la spéculation, lutter contre les taudis et les abus, faire respecter le droit au logement décent et accessible… ;
  • - L’abrogation de la loi Boutin et des mesures de marchandisation des HLM ;
  • - Pour financer les HLM nécessaires : doublement du plafond du Livret A et centralisation à 100% par l’État,
  • suppression de la TVA et rétablissement du 1%.

 

Signataires : Plate forme logement des mouvements sociaux :
(CSF, DAL, CNL, ACDL, Advocacy, Bagagérue,

CAHL 94, CAL, CGL 75 et national, CGT,
CNAFAL, COPAF, Fondation Copernic, FSU, Jeudi Noir, Sud Santé Sociaux,

USP, Union Syndicale Solidaires, ATTAC, Synd. des Avocats de France,
Synd. de la Magistrature, AC !,

AFVS, MRAP...), … »

 

Cet appel nous concerne tous. Les bénévoles des associations familiales et de solidarité
en ont assez de batailler souvent dans le vide pour trouver un logement d'urgence pour une famille en difficulté. Les bénévoles peuvent aider et accompagner dans leurs démarches les personnes en demande
mais il s'agit d'une cautère sur une jambe de bois si n'existe aucune avancée significative!

 

Jean François Chalot

Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 11:40

 

Voici une belle lettre qui fait chaud au coeur.....

Tous les bénévoles actuels ou futurs qui assurent les permanences info-dettes sont heureux quand des familles reprennent espoir

 

  infodettes-tract-recto-01-2013-copie-1.jpg

 

 

Madame, Monsieur,

 

Voila maintenant 24 mois une nouvelle vie que nous vivons grâce a votre plan qui m’a permis de souffler et regagner goût a la vie.

 

Fini la peur de rentrer a la maison en pensant que sûrement plus d’électricité.

 

Fini d’attendre le week-end pour pouvoir dormir tranquille pour ne pas vivre le stress des huissiers et tout ce que j’ai négligé pendant ces années.

 

Mais je n’oublie pas pour autant ces dettes que je dois encore.

 

Aujourd’hui ma vie est organisée, mes factures se font par prélèvement chose que je ne faisais pas avant.

 

Me voila aujourd’hui dans un nouvel appartement, pleins de changement positif que je ne gâcherai pas pour revivre ce que j’ai vécu a cause de mes bêtises passées.

Fini cette galère qui me nuisait.

 

Mon esprit est posé et je vous en remercie de m’avoir laissé cette deuxième chance et deuxième vie.

 

Javais comme mission durant ces 24 mois de trouver un 35 h en CDI , j’ai fait des démarches mais bon pas trouvé, mais je ne laisse pas ces recherches pour autant.

 

Ça fait 1 an maintenant que j’ai déménagé et essaie tranquillement de m’organiser pour bien me débrouiller dans cette nouvel ville avec mon fils car je ne connais personne.

 

Dans mon dossier figurer une dette de 6000 (Fonds de garantie) qui n’entrait pas dans le dossier (pénal)

J’ai eu un jugement et avons trouver un accord de 50 € par mois

 

Voici le le dossier rempli à la fin du palier pour savoir ce que vous déciderez pour la suite.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 14:53

"AIMER ET SANCTIONNER, QUEL EQUILIBRE ?"

 

L'université de Parents de Vaux le Pénil vous invite à réfléchir, discuter, faire part de vos expérience, échanger sur ce sujet, oh combien difficile qu'est l'éducation de nos enfants

 

Après la projection du film "AMOUR ET CHATIMENTS" à La Grange de Vaux le Pénil (occasion aussi de découvrir la nouvelle salle) le débat sera conduit par Michel MEIGNANT (médecin et psychothérapeute, co-auteur du film)

 

RENDEZ-VOUS DONC? NOMBREUX ET NOMBREUSES

LE MARDI 5 FEVRIER 2013

A 20H30 A LA FERME DES JEUX

 

Renseignement au 01.64.71.91.20.

 

 

Pour faire suite à ce débats, des ateliers se dérouleront de février à mai 2013

"Comment parler pour que nos enfants écoutent  et écouter pour que nos enfants nous parlent ?"

 

Calendrier : les vendredis 22 février, 22 mars, 5 et 12 avril, 17 et 31 mai de 20h00 à 22h30

 

Inscriptions à la Ferme des Jeux au 01.64.52.91.20.

Attention places limitées

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 10:35

Chers amis visiteurs et visiteuses, bonjour !

 

Beaucoup de sujets sensibles agitent la population, provoquent des débats, exacerbent certaines idées préconçues.

L'actualité sur ce plan est bien riche : mariage pour tous, intervention militaire au Mali, réforme de la semaine scolaire, ..et tant d'autres parfois d'un désintérêt total tel que le devenir de certains peoples ....

 

L'ancien militant parents d'élèves que je suis, sur le long terme et à tous les niveaux, dans toutes les instances ne peut cependant rester insensible à ce qui se profile pour l'avenir de nos enfants et petits-enfants au sein de l'Education Nationale.

Si un sujet mérite bien un vrai débat et échange d'idées pour arriver à un vrai consensus et surtout un vrai et beau projet mettant au centre la réussite scolaire est bien celui la.

 

Si notre blog peut être un outil, un moyen de partager des expériences, lisez ce premier article et laissez un commentaire en utilisant le lien situé en bas de page.

Si vous avez un texte plus conséquent, envoyez le nous par mail. Le groupe de pilotage prendra ou non la décision de le faire figurer.

 

A très bientôt donc je l'espère de vous lire.

 

Patrice THEVENY, président de Familles Laïques de Vaux le Pénil 

RYTHMES-copie-1.jpg

 

 

 

 

Le rythme accéléré d'une réforme....

 

C'est vraiment dommage qu'un aménagement des rythmes de l'enfant demandé par beaucoup de professionnels, de chrono biologistes, de parents et même d'enseignants ait eu comme réponse, un projet mal ficelé imposé à tous ….

Aujourd'hui ce sont les élus à leur tour qui expriment leurs inquiétudes, voici la question posée par un sénateur

 

 

« Question d’actualité 24 janvier 2013

Rythmes scolaires-Gérard Le Cam

 

Monsieur le président,

Monsieur le ministre,

Mes chers collègues,

 

La réforme des rythmes scolaires fait l’objet d’oppositions massives : grève des enseignants du primaire, rejet des instances consultatives et opposition de nombreux maires.

 

Les rythmes peuvent être un élément permettant la réussite des élèves, mais seuls, ils ne peuvent lutter contre l’échec scolaire.

La réforme, telle qu’elle est prévue ne fera que déstabiliser l’école : elle manque de clarté sur ses visées et ses modalités d’application. Quant aux délais de mise en œuvre par les communes le mois supplémentaire accordé hier ne change rien : ils sont trop courts.

 

Ce débat a perdu de vue sa visée éducative pour se trouver arbitré et enfermé à l’aune des capacités financières des communes qui ont la charge de sa mise en œuvre.

 

Le rôle du scolaire et du péri-scolaire n’est pas précisé. Des activités pédagogiques pourront être mises en place, mais le gouvernement ne dit pas au service de quel projet éducatif. Sa faible durée, 30 à 45 mn, en réduit la portée et pose la question du personnel encadrant. Et ce n’est certainement pas en assouplissant les normes d’encadrements, piste actuellement privilégiée, qu’un projet de qualité pourra être porté. Au contraire, cela nuit à la sécurité des enfants.

 

Sans périmètre précis, cette réforme va aggraver les inégalités territoriales face au service public de l’éducation nationale, que la droite a amplifié depuis 10 ans.

Car si le coût de la réforme n’est pas précisément évalué, on sait qu’il sera trop important pour que les communes les plus pauvres puissent y faire face.

 

Comment pourront-elles prendre en charge ces nouvelles activités pédagogiques périscolaires? Comment pourront-elles faire face à l’augmentation de la demande de transport scolaire, de cantine et de centre de loisirs découlant de la scolarité du mercredi matin?

 

Vous répondez, Monsieur le ministre, par une dotation exceptionnelle de 250 millions d’euros dont le montant, largement insuffisant, sert davantage de moyen de pression pour une mise en œuvre rapide que de compensation des coûts. Cette aide n’est d’ailleurs attribuée qu’aux seules communes mettant en œuvre la réforme dès 2013, comme si l’augmentation des dépenses étaient liées à la seule mise en place de la réforme et n’étaient pas pérennes.

 

Il n’y a aucune urgence et il faut prendre le temps de faire une réforme au service de la réussite de tous les élèves, sur tout le territoire. C’est pourquoi je vous demande Monsieur le ministre : allez vous enfin réaffirmer le rôle de l’État dans l’éducation nationale en accordant une compensation financière de la totalité des coûts aux communes ? »

 

Ce sont là des questions pertinentes que pose ce parlementaire...Il exprime l'inquiétude de nombreux élus....L'aménagement des temps et l'application du décret aujourd'hui paru n'a pas que des incidences comptables, certes, mais il en a beaucoup.

Dans de nombreuses localités, les élus, proches du terrain-oui cela existe- vont refuser de plaquer une traduction du décret. Ils vont débattre avec les parents, avec les enseignants et avec les animateurs pour construire avec eux un projet d'aménagement où soient conjugués l'intérêt de l'enfant et l'attente des publics.

Les enseignants ne sont pas des corporatistes, leur inquiétude est légitime et je tiens à rapporter le propos d'une enseignante que j'ai rencontrée samedi :

« J'espère que les élus nous écouteront, nous sommes pour raccourcir la journée de classe mais nous demandons que cela s'effectue dans la concertation et que l'on donne du temps au temps pour obtenir l'accord de tous »....

Si effectivement beaucoup demandent à juste titre un moratoire de la réforme et le lancement d'un vrai débat, ils cherchent sur le terrain, si le décret paru s'applique que tout se fasse dans une réelle démarche participative.

 

Des rythmes gâchés

 

Comme beaucoup de militants enfance-jeunesse, je suis plus que déçu par les tournures que prend la réforme des rythmes de l'enfant....

Certains font une analyse à la serpe en tenant les instituteurs pour des corporatistes.

Non! Les enseignants ne sont pas corporatistes, ils sont inquiets : ballottés d'une réforme à l'autre, remplissant une mission éducative de plus en plus difficile, de moins en moins reconnue, parfois inquiets face à la réaction brutale de certains parents, ils en ont assez.

Nous avions réussi à en convaincre beaucoup de construire avec des animateurs des complémentarités entre les temps scolaires et les temps péri scolaires.

Aujourd'hui les professeurs des écoles sont désorientés et en colère.

J'ai toujours été favorable à une articulation entre l'école et le temps libre et pour les CLAE, centres de loisirs associés à l'école et non accolés simplement à l'école.

L'articulation a pris du plomb dans l'aile dans beaucoup de têtes

Les dernières informations en ma possession sont inquiétantes

La lecture de locatlis info, quotidien en ligne pour les collectivités territoriales et leurs partenaires est instructive

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250264741672&cid=1250264741013

Le lecteur attentif trouve en bas de page de l'article, ces informations qui reflètent la réalité

 

« Selon la Fédération des villes moyennes qui a eu un échange à ce sujet avec le cabinet de Valérie Fourneyron, le texte en cours de rédaction prévoirait 1 animateur pour 14 enfants de moins de 6 ans (au lieu de 1 pour 10) et 1 animateur pour 18 enfants de plus de 6 ans (au lieu de 1 pour 14). Le statut des personnels encadrant serait également revu : 50% de personnes qualifiées, 20% de non diplômés, et possibilité d'intégrer dans le calcul les intervenants occasionnels, quel que soit leur statut juridique. »

 

Alors que pendant des années et des années, les animateurs et les associations d'éducation populaire ont agi pour que le temps péri et post scolaire ne soit pas pris pour un temps résiduel;

Alors que les professionnels de l'enfance se sont battus pour obtenir une formation reconnue;

Alors que les taux d'encadrement permettaient un travail de qualité;

le Ministère s'apprête à déréglementer l'animation....

On va se retrouver dix ans en arrière, au temps des grands frères!?

Les villes vont recruter à la va vite des jeunes de la cité sans formation pour faire

de l' occupationnel, voire de la garderie avec les risques éducatifs en plus....

Dans les villages ce sera le sauve qui peut, on fera appel aux bonnes volontés ou alors à des associations existantes sans aucune garantie .

Je suis partisan d'un aménagement du temps de l'enfant avec un raccourcissement du temps scolaire mais je suis opposé au bricolage.

La politique enfance jeunesse hors temps scolaire doit être une responsabilité de la commune ou du regroupement de communes avec les moyens afférents attribués par l’État.

Le Ministre doit reprendre sa copie et lancer une vraie réflexion....

La réussite éducatif et le bien être des enfants méritent autre chose qu'une réforme ressemblant à un gâchis !

 

Jean François Chalot

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 07:41

PEKADILLE (Pascale et Didier)

ont enchanté, fait chanter et danser un public nombreux

Galette-des-anciens-VLP--01_2013-231_01.JPG

le samedi 19 janvier 2013, salle de la Buissonnière à Vaux le Pénil.

 

Galette des anciens VLP 01 2013 204 01 Galette des anciens VLP 01 2013 199 01

 

Un grand merci donc au Comité des Fêtes de Vaux le Pénil qui est à l'initiative de cet après midi festif offert majoritairement aux "anciens" de Vaux le Pénil, mais qui a aussi compté des "jeunes, voire de très jeunes" dans l'assistance.

 

Merci à Pascale et Didier qui ont offert leur prestation !

 

Merci au Comité de Parrainage des Anciens qui a contribué à une large diffusion de l'information !

 

Familles Laïques s'est également associée à cette collaboration en prenant en charge les réservations !

 

Un grand merci à tous les bénévoles de ces trois partenaires qui ont travaillé de concert et contribué à la réussite de ce beau projet !

 

Merci à Richard qui avec le véhicule Inter-Génération a "bravé" les éléments pour convoyer quelques personnes qui en avaient fait la demande.

 

Merci à Monsieur le Maire qui a honnoré chacun de sa présence un long moment, allant de table en table, faisant même une incursion sur la piste de danse. Connaissant la limite de ses talents, il n'a pas saisi le micro pour fredonner un air connu.

Galette des anciens VLP 01 2013 192 01 Galette des anciens VLP 01 2013 206 01 

Les mauvaises conditions météorologiques, quelques virus malencontreusement rencontrés ou des ennuis de santé ont fait qu'une vingtaine d'inscrits n'ont pu venir. Nous en sommes désolés pour eux et leur souhaitons un bon rétablissement.

 Galette des anciens VLP 01 2013 284 01 Galette des anciens VLP 01 2013 321 01

Vous qui avez participé à ce moment de convivialité, n'hésitez pas à laisser vos avis vos commentaires. Quelques photos (merci Jean-Pierre) illustrent  cet article.

 

Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 09:32

La retraite ce n'est pas la mort !

 

RETRAITE-copie-1.JPG

 


J'ai été quelque peu choqué en écoutant Michel Drucker qui était l'invité de l'émission France info vrai/faux de Philippe Vandel  du 16 janvier 2013;

 

Non Monsieur Drucker, la retraite ce n'est pas la mort!

Non Monsieur Drucker de nombreux retraités ne prennent pas 20 ans en 5 ans!

Dire cela, affirmer cela, c'est être coupé de la réalité et c'est diffuser une vision négative de la retraite.

Dans toutes les communes, dans toutes les villes de France, nous connaissons des retraités et même des retraités âgés qui pêtent la forme. Certains et certaines découvrent le bénévolat et s'engagent même fortement.

Je connais un bénévole, âgé de plus de 65 ans qui au début est venu nous voir pour « signer » pour une implication modeste dans l'accompagnement scolaire.

Aujourd'hui, il ouvre de nouveaux créneaux et il est présent chaque jour, personne ne peut plus l'arrêter.

Dans ma commune je connais deux à trois cents bénévoles de plus de 60 ans qui sont assidus....

Ne dites pas qu'ils s'ennuient chez eux et qu'ils font cela comme un simple passe temps!

Ils interrompent leur bénévolat parfois pour s'occuper de leurs petits enfants ou pour partir en vacances.

Tous les retraités ne sont pas bénévoles, d'autres participent activement à des activités.

L'enjeu social et humain c'est de bien expliquer et de faire comprendre aux retraités que c'est une nouvelle vie qui commence.

Les déclarations de Michel Drucker sont démoralisantes et fausses.

D'autres problèmes sérieux se posent, c'est la question économique : de très nombreuses personnes survivent avec une petite retraite, certaines en dessous du seuil de pauvreté :

 

-        La solidarité consiste à permettre que les activités récréatives, culturelles et sportives soient accessibles à tous et que des espaces dédiés permettent que se construisent des projets inter-générationnels;

-        Il faut mettre fin à l'isolement de certaines personnes et notamment les plus vieux, ceux qui ont plus de mal à se déplacer...des actions sont nécessaires comme le parrainage des anciens et le transport solidaire.

-        Le combat pour que chacun et chacune puisse disposer d'un revenu décent est un combat prioritaire qui doit être mené par les actifs et les retraités;

 

J'invite Monsieur Drucker à animer une émission sur ces questions, voire à venir à Vaux  ou dans une autre ville, il y rencontrera des retraités actifs, heureux et dynamiques...Ils font leur âge et souvent beaucoup plus jeunes.

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 10:16

Familles Laïques de Vaux le Pénil s'inscrit dans "l'inter-générationnel" et pour cela continue et multiplie ses initiatives en direction des jeunes et des moins jeunes.

 

Aussi, après avoir participé financièrement en partie aux assises de la "La solidarité avec nos aînés" en septembre dernier, elle a modestement contribué à la réussite de l'après midi festif annuel du Comité de Parrainage des Anciens, présidé par Suzanne CARON, le samedi 15 décembre 2012.

En effet, le service de transport à la personne coordonné par son secrértariat, a été proposé pour la première fois un samedi afin que le l'absence de possiblité de se rendre par ses propres moyens à une telle manifestation ne soit pas un frein pour ses invités. Quelques personnes qui sans cela ne seraient pas venues (de même pour aller chercher leur "colis" la veille, le vendredi) ont donc pu bénéficier d'un véhicule, d'un chauffeur et d'un accompagnant. Un grand merci à eux.

 -oOo-

Grâce au dynamisme des bénévoles du Comité de Parrainage, ce sont un peu plus de 200 personnes qui se sont retrouvées salle de la Buissonnière, aménagée et décorée comme il se doit, grâce au savoir faire des services techniques et des bénévoles.

L'Inter Génération était aussi à l'honneur, puisque le Conseil Municipal d'Enfants et la Ludothèque ont proposé un intermède ludique, une première dont peuvent se féliciter les partenaires, et qui semble-t-il a plu.

PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6207

 PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6212

Quelques 200  personnes ont pu apprécier les accords d'un orchestre,

quelques desserts et quelques flutes "pétillantes" (avec modération)PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6220

 PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6221 

Les générations se "découvrent" peut-être ?

s'apprécient en tous cas autour d'un jeu de société !

    PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6230

 Conciliabule entre responsables

PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6235

Monsieur le Maire et la doyenne de l'après-midi

PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6217

 PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6242

Tous gourmands ... !

 PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6203 PHOTOS-COMITE-DE-PARRAINAGE-ANCIENS-2012 6226 

L'awalé et uno, une découverte ou pas, mais un même succès

 

-oOo-

 

PROCHAIN RENDEZ-VOUS DU GENRE ! NOUVEAU PARTENARIAT !

 

Dans le même esprit qui a contribué à la réussite de la Fête Champêtre du 23 juin, une nouvelle initiative aura lieu le samedi 19 janvier 2013. Une "galette-party spectacle musicale et dansante". Un couple de pénivauxois qui a créé un spectacle et le présente en particulier dans les maisons de retraite, a proposé de l'offrir gracieusement "à leurs conitoyens aïnés" et pour cela a contacté le Comité des Fêtes, qui une fois de plus, est l'élément moteur.

Cette généreuse proposition a soulevé l'enthousiasme de gens présents lors de cette réunion : élue municipale chargée de l'intergénération, responsable de Familles Laïques.

Très rapidement une réunion a eu lieu et une communication lancée.

Afin que chacun puisse y "trouver" son compte, une concertation entre le Comité de Parrainage, le Club Rencontre, des ajustements horaires ont été trouvés.

Le montage de l'opération a été rondement mené : l 'Association Familles Laïques prend en charge les inscriptions, la ville se charge de la logistique pour la salle et le financement du goûté sera pris en charge par le Comité des Fête et notre association familiale.

Si le public est clairement ciblé, le souhait des partenaires est aussi de mélanger les générations. Aussi, en fonction des places disponibles, les moins de " ... ans" seront les bienvenus.

Un grand merci anticipé à Pacale qui a eu cette idée, à son mari Didier qui la relayée et qui tient à rendre à César ce qui lui appartient.

 

Si vous le souhaitez, vous pourrez donc venir découvrir et applaudir  "Pekadille"

 PEKADILLE--163-.jpg

http://pkdille.blogspot.fr/ 

http://pkdille.blogspot.fr/p/extraits-du-repertoire_15.html

qui vous racontera et chantera l'histoire de

"Nana et Julot"

le samedi 19 janvier 2013 à partir de 16h30,

Salle de la Buisssonnière.

 

Le nombre de place est limité et vous devez reserver avant le 11 janvier 2013. Appelez Carine et Cindy au 09.75.38.81.13

Nos bureaux seront fermés les 24 et 31 décembre 2012.

Lors de votre réservation, précisez le nomre de personnes et les noms

Si vous ne pouvez venir par vos propres moyens le samedi 19, précisez le.

 

Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques Vaux le Pénil.

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 08:30
Comme notre association locale n'en a pas discuté, faute de temps
Familles Laïques de Vaux le Pénil ne prendra pas position sur cette question
Par contre, le Conseil National des Associations Familiales , partie prenante de la mobilisation pour le mariage pour tous ayant sorti une faffiche pour la manifestation de dimanche à Paris nous la reproduisons ici

 

Egalite-des-droit-pour-tous.JPG

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 12 novembre 2021

 Vendredi 10 decembre 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France