Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 07:34
Des  oasis dans un monde de brutes

Beaucoup de familles en difficultés préfèrent se débrouiller seules sans solliciter d’aides.

Certaines réussissent à s’en sortir, d’autres s’enfoncent, ignorant leurs droits.

Si certains bailleurs collectifs assurent leur mission sociale en contactant les locataires ayant un retard de loyers pour essayer avec ces familles de trouver une solution, d’autres laissent aller.

C’est ainsi que des expulsions peuvent survenir alors que des solutions positives auraient pu être trouvées.

Rappelons qu’une expulsion locative est beaucoup plus coûteuse à la collectivité qu’un maintien dans les lieux avec une prise en charge par les services publics.

http://www.cnafal.org/le-cout-dune-expulsion-locative/

Ce qui montre l’absurdité du système qui précipite des familles à la rue !

Un dispositif, connu des bailleurs sociaux est trop peu utilisé, c’est le protocole de cohésion sociale

http://www.aorif.org/delegations-departementales/93-2013-seine-saint-denis/dossiers-de-la-delegation/Protocole_cohesion_sociale.pdf

Lorsqu’un locataire a 3 mois de retard de versement de loyers, son APL est supprimée, ce qui le conduit à accumuler et à augmenter ses dettes de loyers.

Le bail est alors résilié.

Il n’y a plus alors que deux « solutions » : l’expulsion locative qui arrive très vite même s’il existe des délais légaux ou alors la signature d’un protocole de cohésion sociale entre le bailleur social et le locataire.

Chacun s’engage :

  • le bailleur à ne pas expulser le locataire et à conclure un bail dans un délai de 3 mois ;
  • le locataire à régler son loyer résiduel (ce qui reste à payer quand on retire l’APL puis une somme mensuelle pour rattraper son retard ( 50 € par mois par exemple)

Cette signature conduit la CAF à verser l’APL, y compris les APL qui ont été suspendues.

Ce protocole est intéressant pour les deux parties : le bailleur qui a une chance de récupérer les loyers en retard et le locataire qui reste dans les lieux et peut en plus demander une aide : FSL (Fonds de Solidarité Logement) et un accompagnement social.

Je me rappelle avoir accompagné une famille en voie d’expulsion et d’avoir proposé au bailleur la signature d’un protocole.

Celui-ci, connu pour son intransigeance a répondu dans la négative.

La famille a été expulsée, elle s’est retrouvée dans un hôtel ….

Le bailleur n’a pas reçu 1 € …..Un dossier de surendettement a conduit à un PRP (plan de redressement personnel) avec un effacement de dettes.

Aujourd’hui, Les CCAPEX, Commissions de coordination des actions de prévention des expulsions ont des pouvoirs renforcés.

http://www.lacnl.com/la-lutte-contre-les-expulsions-le-renforcement-des-ccapex

Elles peuvent être saisies par des locataires quand leurs bailleurs sociaux ne veulent pas leur proposer la signature d’un protocole de cohésion sociale….

IL Y A QUELQUES PROGRES SOCIAUX DANS CE MONDE DE BRUTES

Partager cet article
Repost0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 09:25

Le collectif « INFO-DETTES » aide les familles qui le souhaitent à se situer vis-à-vis de la situation de surendettement, à constituer les dossiers et à les soumettre à la commission éponyme en bonne et due forme.

Le maintien des connaissances est un élément essentiel pour pouvoir aider efficacement les familles dans ces démarches.

Ainsi treize membres du collectif « INFO-DETTES », venant de différentes associations familiales, se sont réunis sous l’égide de Daniel Bijardel, dans le local du D.A.L. de Melun, afin de maintenir leurs compétences dans un environnement réglementaire et législatif évoluant rapidement sous l’effet de l’amélioration des lois destinées à protéger les consommateurs.

Il a, entre autres nombreux sujets, été évoquées les améliorations qui seront apportées au cours de 2016 par l’entrée en vigueur de la loi Hamon sur les modalités de prise en compte des crédits immobiliers dans les dossiers de surendettement.

Après une matinée occupée à l’étude des nouveautés, aux échanges de retour d’expérience des différents participants et après une collation prise sur le pouce, l’après-midi a été consacrée à des jeux de rôles qui ont aidé les participants, en particulier les nouveaux et nouvelles bénévoles, à mieux appréhender concrètement les situations devant lesquelles ils seront le plus souvent placés.

Egalement, chaque participant s’est vu remettre des documents utiles qui lui permettront de conseiller pro-activement les familles dans la constitution, le dépôt et le suivi de leur dossier de surendettement.

Des permanences sont organisées dans dix communes du sud de la Seine & Marne ; pour les connaitre, les familles qui se posent des questions au sujet du surendettement peuvent joindre : Cindy au 09 75 38 81 13 ou par courriel à info-dettes@orange.fr .

Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Les bénévoles d’« INFO-DETTES » maintiennent leurs compétences
Partager cet article
Repost0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 15:45

Pour la quatrième année consécutive, Familles Laïques s'est associée au Comité des Fêtes de Vaux le Pénil, pour organiser un après midi festif essentiellement destinés à nos aînés pénivauxois.

Cette organisation en partenariat s'élargit et permet à deux nombreux bénévoles d'horizons différents mais animés de la même volonté d'être au service des autres, et en cela c'est une grande réussite et une belle aventure. Les autres partenaires étaient : Le Comité de Parrainage des Anciens, Loisirs et Créations, Le Club Rencontres, VLP Danse, Le Secours Populaire.

Environ 130 personnes ont répondus à l'invitation qui leur a été faite, et c'est donc un peu plus de 150 personnes qui, le temps d'un après-midi ont laissé de côté leurs petites misères, ont pu échanger, boire quelques boissons chaudes accompagnées de petites douceurs, puis déguster de succulentes crêpes accompagnée de cidre ou de jus de pomme, et surtout .... danser, et encore danser grâce à une animation musicale dispensée par Jacky BOULEAU.

Chacun semble avoir été ravi d'être là, et c'est la plus belle des récompenses pour les organisateurs et les bénévoles qui ont travaillé à cela. Merci à tous et aussi à la ville qui permet d'organiser de telles manifestations avec la mise à disposition gratuite de locaux. Des bras, des jambes, des têtes .... parfois les trois à la fois ..... des participations financières, tout d'abord le Comité des Fêtes et Familles Laïques a offert le cidre et le jus de pommes.

Rassurez-vous, Mesdames et Messieurs, les bénévoles ont passé un très agréable moments eux aussi et partagé à midi un repas convivial concocté par des membres du Comité des Fêtes qui a largement contribué à nouer des liens nouveaux.

Ce mardi après-midi je suis allé au cinéma à "La Grange" de la Ferme des Jeux. Devant moi, quatre dames parlaient justement de leur dimanche. Elles étaient ravies :"Qu'est-ce que l'on est bien accueillis, comme ils sont gentils tous ! -- Tu te rends compte, pour 3 € -- Je ne comprends que ..... n'ait pas voulu venir, elle est passée à côté de quelque chose..."

Cela ce sont des compliments spontanés qui vont droit au cœur. Lorsque l'on pose la question, on peut toujours penser que les réponses sont faites pour être aimables, mais pas là, c'est forcément sincères.

Rendez-vous l'année prochaine avec plus de monde encore et surtout venez en famille, avec vos enfants, vos petits enfants.

Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques de Vaux le Pénil

Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres
Diaporama d'un dimanche pas comme les autres

Diaporama d'un dimanche pas comme les autres

Partager cet article
Repost0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 09:18

La CAF 77 vous invite sur son blog partenaire http://lalettrepartenairescaf77.blogspot.fr/ sur lequel vous pourrez retrouver toute l'actualité de votre CAF avec des articles, des affiches, des vidéos ou encore des liens qui peuvent vous être utiles.

Familles Laïques de Vaux le Pénil vous rappelle que vous pouvez faire vos démarches CAF dans ses locaux au 4 Place Beuve et Gantier les mardi et mercredi matin ainsi que le vendredi toute la journée.

Vous pouvez, notamment, y réaliser les démarches liées à la Prime d'Activité qui vient d'être mise en place.

Le blog partenaire de la CAF 77
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 23:21
Le premier anniversaire du repas partagé à 1 €

Les bénévoles voulaient fêter ce premier anniversaire.

Ils ont mis les petits plats dans les grands.

La décoration en galerie photos a plu à tout le monde.

Le repas comme d’habitude a été soigné : des petites cailles fourrées…. Que c’était bon !

Le gâteau d’anniversaire était succulent.

On continue, cette année encore et on espère que cette idée-projet pourra se développer dans d’autres lieux, en Seine et Marne et ailleurs.

Comme nous l’avons dit au journaliste venu pour « tirer la photo » :

Nous voulons un public mixte, inter-générationnel avec des personnes en difficulté que l’on puisse aider, des personnes isolées et même d’autres qui viennent ici uniquement pour partager et échanger.

« Je n’ai pas de difficultés mais je suis intéressé par le projet…Puis-je venir ? »

« Oui bien entendu, le repas : c’est 1 € minimum » et on est acteur

Le premier anniversaire du repas partagé à 1 €
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 08:38

Lors de précédentes éditions, et depuis notre Assemblée Générale d'avril 2015, à plusieurs reprises j'avais évoqué ici le devenir de Familles Laïques Vaux le Pénil et son éventuel changement de statut, à savoir, passer de "Espace de Vie Social" à "Centre Social", non pas par besoin d'être valorisé en tant que tel, mais bien pour pouvoir développer encore nos activités et rendre encore plus de services à la population.

Dans cette perspective, nous, bénévoles avons construit un projet, travaillé avec les services compétents de la CAF, avec les élus locaux, répondu à des demandes de rendez-vous, provoqué et organisé des rencontres. Nous avons même prospecter pour trouver un directeur, une personne que nous avons reçue, à qui nous avons proposer une promotion professionnelle qui de toute évidence lui convenait et pour laquelle elle avait toutes les compétences.

Tout cela pour aboutir à une ultime réunion statutaire en date du 24 novembre 2015 qui devait, sceller notre avenir : Feu vert ou non pour entrer dans la phase de construction d'un Centre Social. Calendrier initial respecté par tous pour un démarrage au 1er janvier 2016.

Or, à ce jour, aucune réponse officielle. Par contre, nous savons que notre dossier a été refusé.

Désappointement bien sûr, face à cette décision ... que nous ne connaissons pas ... pour nous, pour la Municipalité que nous avons officiellement informée de l'officieuse réponse ... pour la personne qui avait été pressentie pour le poste de direction....

Colère pour moi ... je l'avoue publiquement ... et je ne suis sans doute pas le seul. Pas tant pour le fait que notre dossier ait été refusé, nous fonctionnons très bien en tant qu'Espace de Vie Social, mais cette absence de réponse je la trouve d'une incorrection totale et d'un manque de respect vis à vis de tous ceux et celles qui ont travaillé sur le projet. Colère d'autant plus forte, elle passera sans doute et je n'y mets rien de personnel, que si nous sommes entrés dans ce processus, c'est parce que la CAF 77 elle-même nous l'a suggérée.

A ce jour, jeudi 28 janvier 2016, toujours aucune réponse.

Vous trouverez-ce dessous la courrier que j'ai adresse le 20 janvier dernier au Président du Conseil d'Administration de la CAF 77.

Je vous rappelle que notre prochaine Assemblée Générale se tiendra le vendredi 1er avril prochain à la Maison des Associations. Notez le dès à présent dans vos agendas, si vous êtes adhérents.

Patrice THEVENY, Président de Familles Laïques de Vaux le Pénil

Vaux le Pénil, le 20 janvier 2016

Monsieur le Président,

A l'occasion de la nouvelle année,

je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint la Carte de Voeux de l'Association Familles Laïques de Vaux le Pénil, qui souhaite, à vous et à votre famille, ainsi qu'à l'ensemble de vos collaborateurs, une bonne et heureuse année 2016.

L'année 2015 a été difficile pour beaucoup de familles, et notre société a connu et traversé des événements dramatiques que tout le monde connaît. Espérons que 2016 sera plus positive, même si elle ne démarre pas sous les meilleurs auspices.

L'Association Familles Laïques de Vaux le Pénil s'apprêtait à vivre 2016 et 2017 comme des années charnières de son développement. En effet, comme vous le savez, 2015 a été en grande partie consacrée à l'élaboration et la présentation d'un dossier en vue de devenir un centre social associatif. Plusieurs rencontres avec les services et instances concernées ont eu lieu, des heures de travail consacrées par un certain nombre de bénévoles à rédiger les documents, à informer et convaincre.

Le dernier rendez-vous, auquel vous avez vous même participé, s'est tenu le mardi 24 novembre 2015. Il s'agissait ce jour de la dernière étape avant que la commission donne ou non son accord au projet.

Or depuis cette date, c'est le silence complet. A ce jour, le Conseil d'Administration est toujours dans l'expectative quant au devenir de son projet. La personne pressentie pour être à la direction du centre social est elle aussi suspendue à notre réponse.

Rassurez-vous Monsieur le Président, la réponse nous la connaissons. Elle est négative.

Nous en connaissons les raisons, et en soupçonnons d'autres.

Le Président que je suis, a préféré attendre que sa colère retombe un peu avant de vous adresser le présent courrier. Si nous n'avions pas eu l'information par la bande, nous ne saurions absolument rien et je trouve cela fort cavalier, pour ne pas dire incorrect de la part d'un organisme aussi important et sérieux.

Il ne s'agit pas pour moi d'un attaque personnelle, mais permettez moi de vous dire que moi-même, ainsi que les membres du Conseil d'Administration, sommes profondément déçus de ce refus, mais plus encore de l'absence de communication. Lors de notre prochaine Assemblée Générale qui se tiendra le 1er avril prochain, ce point sera à l'ordre du jour.

Nous avons bien sûr informé Monsieur le Maire des informations « non officielles » dont nous disposons et de la situation dans laquelle nous nous trouvons.

Vous priant de croire, en la sincérité de mes vœux exprimés plus haut, je vous prie d'agréer , Monsieur le Président, mes sincères et respectueuses salutations.

Monsieur THEVENY Patrice

Président de Familles Laïques Vaux le Pénil

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 15:24

Les vœux du Conseil Municipal de Vaux-le-Pénil

Comme d’habitude, cette cérémonie des vœux était ouverte à l'ensemble des habitants, il suffisait de retirer auprès des services ouverts au public des cartons d'invitation.

Cette démarche démocratique plaît bien et la fréquentation est importante.

Il y avait beaucoup de monde à la Buissonnière ce samedi 23 janvier : 600 à 700 personnes.

Après l’intervention du Conseil municipal d’enfants présentant ses projets, deux fanfares ont apporté de l’animation, l'une locale issue des conservatoires de la communauté d'agglomération, et l'autre ... que ceux qui n'étaient pas là pourront découvrir en juin prochain. Mais d'autres communications suivront ...

Le Maire lors de son discours avant que ne soient remises les médailles de la ville à une quinzaine de bénévoles associatifs dont quelques- uns œuvrent à Familles Laïques, a rappelé les tristes évènements de l'année 2015 en soulignant combien les pénivauxois ont été sensibles et solidaires.

Il a aussi rappelé combien les associations et leurs bénévoles étaient utiles, voire indispensable dans une société qui se veut, du moins le dit-on, de plus en plus repliée sur elle-même. A Vaux le Pénil, comme ailleurs et plus qu'on ne le pense, le tissu associatif est une richesse dont il faut être fier.

Le buffet qui a suivi cette cérémonie a permis à de nombreuses personnes d'échanger, de se retrouver. Les discussions allaient de bon train….

A 20 heures certains étaient encore sur place. C’est cela aussi le lien social.

Les Voeux des Ediles Pénivauxois à la Population
Les Voeux des Ediles Pénivauxois à la PopulationLes Voeux des Ediles Pénivauxois à la Population
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 06:00
Baisse de natalité – Halte au feu !

Communiqué de presse du CNAFAL

Les chiffres officiels de la natalité pour 2015 sont tombés : moins 19 000 naissances ! Depuis, le "mauvais œil" agite quelques "déclinistes" toujours prompts à "noircir le tableau" :

Qu’on en juge : "le développement de la politique familiale est plus difficile, du fait de la monoparentalité et des familles recomposées".

"La déconstruction de la famille, comme choix délibéré au profit des familles".

"Abandon de l’universalité des politiques familiales".

Que dit l’INSEE :

  • La fécondité française se maintient à un niveau élevé par rapport aux autres pays européens ; la natalité est globalement stable en France depuis la fin du baby-boom !
  • La baisse du nombre de naissances s’explique par la diminution de la population féminine en âge de procréer : 9,3 millions en 1998 ; 8,5 millions en 2015 !
  • L’âge moyen de la maternité poursuit sa hausse : il atteint 30,4 ans en 2015, contre 30,3 en 2014 : c’est une tendance lourde, constatée depuis la fin des années 1970 : les taux de fécondité des femmes de moins de 30 ans baissent régulièrement.
  • L’augmentation de l’âge moyen des mères n’entraîne pas forcément une diminution du nombre moyen d’enfants qu’elles auront à la fin de leur vie féconde !

Ce qu’ajoute le CNAFAL (partie prenante de l’UNAF et du Haut Conseil de la Famille)

  • Les choix de procréation et donc de régulation des naissances, sont propres à chaque couple et à chaque femme en particulier : c’est leur liberté. Elles ont droit à faire des études supérieures, même longues et d’avoir leur place et leurs ambitions dans un monde de plus en plus dur… Alors oui, on songe à faire un enfant de plus en plus tard, nonobstant "l’horloge biologique" qui tourne…
  • La situation de l’emploi qui se dégrade d’année en année : chômage massif des jeunes, y compris chez les diplômés, expatriation, entrée de plus en plus tardive sur le marché du travail.
  • Pauvreté et précarité croissante, y compris chez les femmes. Plus de 30 000 enfants vivent dans la rue !
    3,5 millions de personnes sont mal logées !
  • L’explosion des contrats précaires : 65% des contrats aujourd’hui sont des CDD de courte durée.

Les familles ont besoin d’un minimum de sécurité pour procréer, si tel est leur choix.

  • La mobilité de l’emploi fait que l’on va chercher, même en province, de plus en plus loin, le travail entraînant des coûts supplémentaires et des temps de transport de plus en plus longs : d’où fatigue, absence de disponibilité…
  • Le désir d’enfant est corrélé à la confiance en l’avenir et à un minimum de qualité de vie : conciliation vie familiale/vie professionnelle.
  • Enfin, il est clair que l’on ne reviendra pas au modèle de politique familiale de 1945, généreuse en allocations familiales (pour une famille de 3 enfants, l’équivalent du salaire d’une ouvrière de la région parisienne), mais résolument nataliste et basée sur le maintien des femmes au foyer ! Mais il est vrai aussi, que la cotisation patronale était de 16,5% alimentant la CNAF ! Aujourd’hui, elle est devenue symbolique : 2,5% ! Cherchez l’erreur. Et elle était loin d’être universelle, contrairement à ce que certains prétendent. C’est Simone Weil, qui à partir de 1975, a ouvert le champ des prestations, notamment aux familles monoparentales…
  • Quant à l’écrêtement du quotient familial, chacun sait que c’est une mesure de justice sociale. Si cette modulation déterminait les couples à moins procréer, cela se saurait.

Vous pouvez retrouver ce communiqué sur le site du CNAFAL à l'adresse www.cnafal.org

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 16:00
LA LAICITE, TOUT SIMPLEMENT !

Le Conseil National des Associations Familiales Laïques fait partie de l’Union Nationale des Associations familiales
créée par ordonnance en 1945.
L’UNAF regroupe plusieurs mouvements comme les associations familiales catholiques, protestantes,..
Le CNAFAL a, lui, fait le choix de réunir les familles sans leur demander leur religion.
Il est à l’image de l’Ecole laïque, l’école de la République.
Nous défendons le droit à une éducation laïque, dégagée de tous les préjugés, idées préconçues, de tous les déterminismes
sociaux, culturels, familiaux, économiques, politiques ou religieux. La laïcité libère, émancipe de
tout ce qui aliène ou pervertit la pensée.
Le corollaire de tout cela est que l’enfant n’appartient d’abord qu’à lui-même.
Le CNAFAL est contre tout endoctrinement et c’est le respect que nous devons à l’enfant pour le préparer à
l’autonomie pour se faire un jugement par lui-même.
Pour un laïque, il n’y a pas de vérité éternelle et encore moins de vérité révélée. La vérité est toujours une construction
provisoire : elle est recherche permanente en s’aidant de la raison critique et du doute méthodique.
C’est pourquoi ce colloque organisé par la FCPE participe à la réflexion en prenant en compte l’évolution de la
société et les décisions de nos élus.
Prenons l’exemple de ce que nous annonce le nouveau conseil départemental. Je m’en tiendrai à ce qui
concerne les enfants :
· Fin des transports scolaires gratuits
· Centres d’information et d’orientation menacés
· Aides à la scolarité et à la cantine supprimée
· BB bonus et mobil’études définitivement enterrés
· Davantage d’argent investi dans les collèges privés
Je ne pense pas que ces mesures aillent dans le sens d’une amélioration du sort de l’enfant, des conditions de
son éducation et du mieux vivre ensemble.
Parler de la laïcité devant des acteurs de l’éducation en oubliant le grand service public, laïque, obligatoire de
l’éducation.
Certains peuvent penser que c’est une idée dépassée. D’autres, dont nous sommes, continuent à croire que l’école
publique est le creuset du vivre ensemble.
Fustiger ses manques, ses insuffisances, comme le font les parents d’élèves, les syndicats d’enseignants pour
l’améliorer et une partie de la classe politique pour le dévaloriser pour des raisons idéologiques doit trouver
ceux qui sont fiers de l’Ecole de la République : j’en suis.

intervention de Jean-Claude JOUANIN

au titre du CDAFAL 77

à la Conférence-débat organisé par la FCPE 77

à Dammartin en Goëlle le 23 janvier 2016

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 11:31
INFO DETTES  UNE FORMATION A L'HORIZON...TRES PROCHE

INFO DETTES

UNE FORMATION A L'HORIZON...TRES PROCHE


Les bénévoles de l'association qui accueillent le public pour les soutenir dans la démarche conduisant à un dossier de surendettement ont tous subi une formation qui les a familiarisés avec la procédure fixant les droits et les devoirs des personnes endettées devant la Commission de surendettement.

Pour assurer une formation continue à nos bénévoles, nous leur proposons régulièrement, une session de remise à niveau des connaissances afin d'intégrer les dernières évolutions de la procédure.

Si vous êtes sensible à la problématique du surendettement et que vous pensez pouvoir aider des personnes concernées par ce genre de difficultés, nous aimerions vous inviter à assister à la prochaine session que nous organisons dans notre local de Melun, situé au 06 square Blaise Pascal.

Nous proposons une initiation à la procédure pendant une journée le jeudi 11 février prochain (de 9h00 à 16h00) au cours de laquelle nous traiterons des différentes étapes conduisant au dépôt d'un dossier et à son suivi après orientation de la commission départementale sous forme d'exercices pratiques et de jeux de rôles entre les bénévoles qui seront présents.

Si vous souhaitez vous inscrire ou si vous voulez en savoir plus avant de vous engager, vous pouvez contacter le secrétariat Info Dettes au 09 75 38 81 13 qui vous dirigera vers la personne qui assurera la prochaine formation.

Info Dettes le 20 janvier 2016

.

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 09 decembre 2022

 Vendredi 13 janvier 2023

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France