Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:16
Jeudi 10 avril 2008 4 10 /04 /2008 13:26

INFORMATIQUE
LOGICIELS LIBRES ET CONVIVIALITE


Dans le cadre de son PAL (Prestation d'Animation Locale) l'UFAL a décidé de mettre en place des ateliers informatiques.
Une première réunion préparatoire a eu lieu, le lundi 7 avril, en voici un compte rendu rapide.

 

Pour qui et pourquoi ?

Pour les élèves qui viennent à l'UFAL en accompagnement à la scolarité: travaux divers et recherches sur internet

Pour des adultes: deux projets sont à l'étude:

            Logiciels libres et convivialité

            NTC (Nouvelles Techniques de Communication) et Intergénération

 

Les ordinateurs et le système d'exploitation: Windows? Linux?

Des utilisateurs avertis de linux et des logiciels libres sont présents à notre réunion: ils expliquent rapidement de quoi il s'agit, ils nous informent que la gendarmerie sera désormais équipée d'ordinateurs tournant sous linux, qu'il existe de nombreuses expériences d'utilisation de logiciels  dans l'éducation nationale


 D'AUTRES ÉTAPES SONT PRÉVUES:

 

Construction d'un projet « NTC et Intergénération » (Nouvelles Technologies de Communication)

Affinement du projet « Logiciels libres et convivialité »

 

 

POUR SE METTRE EN APPETIT:

Isabelle a démonté un ordinateur pour nous en montrer toutes les fonctionnalités: exposition en cours à l'UFAL, dans la pièce du fond

Un grand merci aux « spécialistes » présents qui ont fait l'effort d'utiliser des termes clairement définis, rendant ainsi cette rencontre très intéressante et conviviale.


Cordialement, Michèle STRIVAY

 

Ce projet vous intéresse ! N'hésitez pas à vous faire connaître, parlez en autour de vous. Quand nous serons opérationnels, nous vous contacterons afin que vous soyiez les premiers bénéficiaires de notre nouveau service.

Comme le journal de Tintin, atelier ouvert pour les 7 à 77 ans !

Patrice THEVENY

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:12
Jeudi 3 avril 2008 4 03 /04 /2008 07:14
Dans un précédent article, nous vous avions parlé de ce projet.
Nous avons reçu l'aval de la CAF de Seine et Marne et nous sommes désormais en phase de construction. Toutes les bonnes volontés, toutes les idées sont donc les bienvenues.
Voir ci-dessous le projet un peu plus développé. Contactez-nous !
Patrice THEVENY

UN PROJET D'ANIMATION LOCALE

1- ELEMENTS DE DIAGNOSTIC
Vaux le Pénil est une petite ville en campagne.
Sa population en renouvellement constant est jeune

 FAIBLESSES
- des familles en difficultés sociales ( surendettement, chômage, monoparentalité), elles sont relativement peu nombreuses mais avec une progression numérique constatée
- des dizaines d'enfants et notamment d'adolescents en difficultés scolaires
- des personnes âgées , en général dans le vieux Vaux le Pénil et la résidence du château qui n'ont pas de moyens de déplacement

FORCES
- un tissu associatif actif qui est solidaire
- des actions menées depuis 2005 notamment en ce qui concerne l'accompagnement à la scolarité
- un partenariat réel entre les parents, les enseignants et les associations
- l'existence d'un contrat éducatif local et d'un contrat enfance jeunesse

 POINTS D'APPUIS
- L'UFAL qui regroupe plus de 250 adhérents dispose d'un noyau de bénévoles actifs
- L'association coordonne un collectif inter-associatif agissant sur la commune

 2- OBJECTIFS GENERAUX

 AIDER A ROMPRE LES SOLITUDES

 ACCOMPAGNER LES FAMILLES DANS UNE DEMARCHE D'EDUCATION POPULAIRE

 DEVELOPPER UNE SOLIDARITE ACTIVE INTER GENERATION

 FAVORISER UNE CITOYENNETE ACTIVE

3-OBJECTIFS OPERATIONNELS
- créer un lieu de ressources et de rencontres
- accompagner les familles en difficultés
- accompagner la scolarité des enfants qui en ont le plus besoin
- favoriser la prise de responsabilité des parents et des familles
- permettre que les bénévoles s'approprient l'organisation et deviennent des acteurs associatifs
- développer des actions inter-générationnelles

4-DEROULEMENT DE L'ACTION

 4.1- LES ACTIONS PREVUES ET DEJA REALISEES ET LEUR EVALUATION

 4.1.1- L'accompagnement à la scolarité

  Descriptif de l'action
Elle est menée prioritairement en direction des pré adolescents nombreux sur la commune ( les 5èmes et 6èmes), certains issus de familles en difficultés sociales, d'autres ayant des difficultés scolaires.
Elle se déroule en soirée ou le mercredi après midi avec comme taux d'encadrement : un adulte pour deux enfants
Les parents sont associés à l'action : information, dialogue avec les bénévoles, mise en place d'une complémentarité

  • - au moment de l'inscription avec un échange avec les bénévoles
  • - au cours de deux rencontres formelles
  • - à chaque fois qu'ils le désirent

 ● Eléments d'évaluation de l'action déjà menée
Durant l'année scolaire 2006-2007, ce sont 45 enfants répartis en trois modules qui ont participé régulièrement à l'accompagnement à la scolarité
Les enfants ont tous progressé, c'est ce qui est ressorti des deux entretiens que nous avons organisés avec les parents et du retour de la Principale du Collège
Des sorties culturelles ont été organisées avec les enfants : visite du cinéma de la ferme des jeux, projection du film « Michou d'Auber » et discussion
Les parents ont été associé dès le début au projet, lors d'une première rencontre qui a eu lieu en début d'année scolaire puis plusieurs contacts individuels ont eu lieu.
Deux parents ont rejoint le groupe des bénévoles pour accompagner d'autres enfants que les leurs
Une soirée de rencontre formation avec cinq professeurs du Collège ont permis de préciser les fonctions de l'accompagnement et de mettre en place un partenariat ( connaissance du programme)

4.1.2- L'ALPHABETISATION, FRANCAIS-LANGUE ETRANGERE

Descriptif de l'action
De nouvelles familles se sont installées sur Vaux le Pénil sur le clos Saint Martin, certaines d'origines étrangères qui ont leurs enfants  inscrits à l'accompagnement à la scolarité et d'autres qui ont entendu parler de l' association ont demandé si l'UFAL pouvait les aider.

L'action s'adresse à des personnes ne maîtrisant pas la langue française et se déroule sur deux après midis par semaine : le lundi et le jeudi avec deux ou trois bénévoles pour une douzaine de personnes

Le programme de travail et son organisation sont élaborés avec les personnes qui demandent un soutien: le rythme, les choix d'accent mis sur l'écrit ou l'oral découlent d'un entretien et d'une évaluation qui a lieu très régulièrement

  Eléments d'évaluation de l'action déjà mené
Les huit personnes qui ont commencé en 2007 à raison d'une séance par semaine ont  avec les deux bénévoles constaté des progrès.

Ce sont eux qui ont demandé et obtenu que cette action puisse avoir lieu sur deux après midis à partir de novembre 2007.

Un goûter de fin d'année 2007 a été l'occasion de discuter des suites à donner. Il a été prévu d'acheter du matériel audio-visuel et un système de travail à deux et à trois a été mis en place, ce qui permet une participation active des apprenants devenants acteurs

 Une formation des intervenants est en cours

 4.1.3-SURENDETTEMENT

  Descriptif de l'action
L'UFAL participe à un collectif inter-associatif qui sous la responsabilité de l'UDAF 77 organise des permanences surendettement sur la communauté d'agglomération.
Chaque semaine une permanence a lieu sur   Vaux le Pénil, Melun ou Dammarie les lys
L'UFAL assure la coordination téléphonique 

  Eléments d'évaluation de l'action déjà menée
Quatre bénévoles sont présents, ils reçoivent les demandeurs à raison de deux accompagnateurs par personne. Ils vérifient avec la personne reçue si sa situation rentre dans le cadre d'une démarche de dépôt à la commission « surendettement » de la Banque de France et accompagnent : ils ne sont pas à la place du demandeur mais avec

9 personnes sont venus en 2007 à la permanence surendettement qui est organisée le deuxième vendredi de chaque mois sur Vaux le Pénil

L'information aux personnes passe par trois vecteurs : le CCAS, le bulletin municipal et les associations caritatives de la ville

 4.1.4- L'ECOUTE et l'APPUI
● Descriptif de l'action
Les parents qui estiment avoir des difficultés avec leurs enfants qui sont à l'accompagnement à la scolarité peuvent demander un rendez vous au cours duquel un échange a lieu entre une bénévole- ancienne assistante sociale de l'éducation nationale- et les parents.

Lorsque des accompagnateurs sentent que des enfants ont quelques difficultés, une rencontre a lieu entre le bénévole et les parents et une proposition leur est faite de rencontrer la personne chargée de l'écoute et de l'appui

 ● Eléments d'évaluation de l'action déjà menée

12 familles ont été contactées en 2007 et sept rencontres ont été formalisées

Deux mamans ont décidé de participer à l'accompagnement à la scolarité et d'avoir des échanges plus réguliers avec les bénévoles.

 4.1.5- INTER-GENERATION
Pour répondre à la demande exprimée par de nombreux pénivauxois, la Municipalité de Vaux le Pénil a élaboré un projet. avec trois associations: l'UFAL, le Secours Catholique et le Secours Populaire

Il s'agit d'accompagner des personnes n'ayant pas de moyen de transport personnel afin qu'elles puissent notamment faire leurs courses, aller en visite médicale ou participer à une sortie culturelle.

Le transport est assuré pour une distance n'excédant pas un rayon de 20 km

 Après la validation du projet par le Conseil Municipal du 3 avril 2007, les trois associations sont passées à la phase opérationnelle.

Le collectif inter-génération constitué auquel a adhéré France Bénévolat est ouvert à toutes les associations locales intéressées.

Quels sont les principes retenus?

Le transport est assuré par des bénévoles dans un véhicule de la ville.

C'est un service rendu du lundi au samedi matin inclus, en fonction des disponibilités des bénévoles.
Quelle démarche faut-il entreprendre?

  • - La personne qui veut être accompagnée s'adresse au local de l'UFAL ,qui assure la coordination
  • - les lundi, mardi, jeudi de 9H à 11h et de 14H15 à 17H30
  • - le mercredi de 9H à 17H  ou le vendredi matin de 9H à 11H

au 4 place Beuve et Gantier

Tél  01 64 38 77 12

  • - Elle indique ses coordonnées, l'objet de son déplacement, le lieu, la durée et le jour choisi
  • - Elle est ensuite recontactée et un rendez vous est fixé pour le déplacement

 4.2- LES ACTIONS PREVUES ET PROGRAMMEES

4.2.1- ECRIVAIN PUBLIC
En fait, nous proposons d'aider les personnes qui en ont besoin, à décripter des courriers adminitratifs parfois difficiles à comprendre, à répondre à ces derniers, ou tout simplement, pour des personnes qui ne peuvent le faire, à rédiger en toute confidentialité n'importe quel courrier.

L'UFAL propose donc de recevoir, sur rendez-vous, chaque samedi matin à son local, les personnes intéressées. Des bénévoles sont déjà prêts à rendre ce service 

4.2.3-INFORMATION  SOCIALE
Il s'agit là de recevoir des familles , de les accompagner dans leurs démarches ou alors de les orienter vers les structures existantes : CCAS, CAF ou l'assistante sociale de secteur.

 Les bénévoles ne se substituent pas aux professionnels mais agissent en complémentarité.

 4.3- LES ACTIONS ENVISAGEES

 4.1- L'atelier cuisine
L'UFAL envisage la constitution d'un atelier cuisine dès que le deuxième local qui  sur le même palier sera libéré
Il s'agira d'équiper la cuisine et d'organiser avec les familles intéressées des séquences de fabrication de mets.

Déjà quelques bénévoles ont exprimé l'intérêt porté à un tel projet

4.2- L'atelier informatique et l'intergénération
L'association souhaite acquérir trois ordinateurs mis en réseau pour développer une action inter génération, des enfants accompagnés et bons utilisateurs de l'outil informatique pouvant aider certaines personnes retraitées ayant déjà dit qu'elles ne connaissaient pas cet outil

 5- LES MOYENS DISPONIBLES

 5.1- LES MOYENS MATERIELS
Un local de 90 M2 environ prêté par la ville et composé d'un petit bureau, d'une petite remise et de trois salles
Un premier équipement acquis par l'association : un bureau, des tables et chaises, un poste informatique

 5.3- LA COMMUNICATION

  • - un blog régulièrement actualisé est ouvert

http://www.ufalvlp.com/

  • - des informations régulières sous forme de courriers aux adhérents sont adressées aux adhérents
  • - régulièrement une information est apportée dans le bulletin municipal

 5.2- LES MOYENS HUMAINS
- 31 bénévoles actifs
- une secrétaire assurant l'accueil

La prestation devrait nous aider à pérenniser le poste qui pour l'instant reste dans le cadre d'un Contrat à l'accompagnement à l'emploi

 6- L'ORGANISATION

Les bénévoles se voient régulièrement plusieurs fois par an pour faire le point et un réseau informatique permet des échanges réguliers et d'assurer les remplacements en cas d'absence
L'association va constituer un comité d'animation regroupant un ou deux bénévoles par activité et se réunissant avec le bureau plusieurs fois dans l'année, un bénévole assure par ailleurs la coordination générale .
Chaque responsable d'activité prend des initiatives dans le cadre des orientations et du budget, le comité d'animation assurant une cohérence

 7- LES MOYENS NECESSAIRES
Une pérennité de la permanente avec la possibilité de passer à un CDI

Une extension du local prévu fin 2008

Un équipement informatique complémentaire

Un matériel audio-visuel

Des documents pour l'accompagnement à la scolarité et l'alphabétisation

 8- CONCLUSION ET PRINCIPES
Les personnes qui sollicitent un service ne versent aucune participation financière.

Seuls les bénévoles et ceux qui sont inscrits à une activité annuelle versent une cotisation de 12 € annuelle par famille.

Adhérentes à l'association, ces personnes participent à la vie statutaire de l'association et sont invitées régulièrement à des rencontres ou à des groupes de travail. 

Nous recherchons à ce que chaque adhérent devienne acteur et s'implique, qu'il soit « usager » ou bénévole et d'ailleurs certains parents d'enfants accompagnés se sont déjà investis dans l'accompagnement.

 Des bénévoles ont proposé deux autres activités: l'une autour de la découverte de l'informatique et des logiciels libres, l'autre autour de l'échange culinaire avec pratiques

 L'évaluation des objectifs opérationnels est effectuée régulièrement.

 Plusieurs rencontres interpartenariales ont lieu : l'une avec les professeurs pour une soirée conviviale d'échanges avec les bénévoles et trois autres dans le cadre du Contrat Educatif Local

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:11
Samedi 15 mars 2008 6 15 /03 /2008 13:34
PRESERVATION DE NOTRE  SERVICE PUBLIC DE SANTE
APRES LA REUNION DU 14 MARS, QUE FAISONS NOUS ?

Vingt cinq personnes ont participé ce 14 mars à une réunion publique de défense de l'hôpital organisée conjointement par ATTAC sud 77, l'UFAL 77, l'union locale CGT et SUD santé. 
undefined
Il s'agissait là d'une première réunion et d'une rampe de lancement  pour une action plus large et collective.
Nous avons eu le plaisir d'accueillir chez nous Bernard Teper, président national de l'UFAL et membre du conseil scientifique d'ATTAC, qui nous a fait un exposé très pédagogique, très clair et bien documenté, après lequel Jean-François Chalot a animé un débat au cours duquel plusieurs professionnels de la santé et syndicalistes ont souligné les enjeux du combat difficile mais indispensable pour la défense de l'hôpital public et du droit au soin pour tous. 
undefined
Démonstration a été faite par Bernard TEPER du réel danger qui pèse sur l'avenir de la santé publique. Il a démonté un à un les mécanismes mis en place dans le seul but de privatisé tout ce qui "rapporte" en matière de santé, ne laissant au public que ce qui est le plus lourd financièrement. 

Dans les jours qui viennent un dossier plus complet devrait être lisible dans nos colonnes.

Un collectif va se constituer et les organisations vont se rencontrer pour
-         l'implication des associations signataires de l'appel national contre les franchises médicales;
-         une information large auprès de la population sur le projet de collaboration privé-public conduisant à la liquidation de l'hôpital public et aux principes de solidarité;
-         la préparation d'une initiative d'envergure sur l'agglomération de Melun-Val de Seine
 
Isabelle VOLTAIRE  - Jean-François CHALOT - Patrice THEVENY 
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:10
Dimanche 9 mars 2008 7 09 /03 /2008 08:31

         ALPHABETETISATION - FRANCAIS LANGUE ETRANGERE -  ILLETTRISME

Parlez en autour de vous !

Nous avons mis en place depuis quelques mois maintenant, un service d'aide aux personnes qui ne maîtrisent pas parfaitement la langue française, l'écriture ou la lecture.

Voir un autre article à ce sujet, plus bas, sur ce blog.

Faire le point de la situation et vous en informer, nous a semblé nécessaire.

L'alphabétisation, le français-langue étrangère et l'illettrisme sont des discipline différentes. l'offre s'est ainsi diversifiée grâce au concours de quatre bénévoles retraités : Jean-François et Annick (enseignants), Anita et Zeineb (formatrices). 

Deux après midi par semaine, le lundi et le jeudi, de 14 à 16h00, ils reçoivent des personnes qui souhaitent pouvoir s'intégrer davantage encore dans notre société.

Ces cours sont gratuits, et seule l'adhésion à l'UFAL est demandée, adhésion familiale qui permet de bénéficier de tous les services proposés par l'association.

Vous êtes intéressés ? Contactez nous !

Patrice THEVENY

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:09
Vendredi 7 mars 2008 5 07 /03 /2008 14:50

ATTAC-SUD 77     -   UFAL 77  
SUD-SANTE  -  UL CGT DE MELUN

 
UN HOPITAL NEUF POUR LA VILLE DE MELUN ?
 
Les directions du centre hospitalier Marc Jacquet et de la clinique Les Fontaines se glorifient d’une belle association. Mais au-delà des apparences, de quoi s’agit-il pour les usagers ?
 
Il s’agit de regrouper sur un même site une façade d’hôpital public et une clinique qui s’accapare les activités lucratives du service public : les principales explorations médicales, toute la chirurgie programmée, les principaux moyens logistiques (bloc opératoire, radiologie, quitte à prévoir des doublons dans un premier temps ; deux services de radiologie, deux pharmacies, deux self-services.
 
Alors que les caisses de l’Etat sont vides…..
 
QU’EN SERA T-IL POUR LES ASSURES SOCIAUX ?
 
Les tarifs conventionnés vont-ils disparaître au profit des « dépassements d’honoraires » généralisés ?
 
Va-t-on assister à la mort programmée du service public et au triomphe de la finance ?
 
 LA SANTE N’EST PAS UNE MARCHANDISE !
 
 Venez vous informer et débattre
le vendredi 14 mars 2008 -à 20h30 -
Chateau des Egrefins - rue des égrefins
à Vaux le Pénil
 

Intervention  de Bernard TEPER
Président de l'UFAL Nationale
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:08
Mercredi 5 mars 2008 3 05 /03 /2008 17:11

Le collectif InterGénération 
à nouveau à l'honneur dans la presse

En première page du cahier central du PARISIEN, un article fait état,  ce mercredi 5 février, annonce la mise en place d'un numéro vert pour les personnes âgées de l'agglomération melunaise.

Il y ait précisé aussi que Vaux le Pénil n'a pas attendu pour proposer une action du même ordre. Après être arrivé en tête d'un sondage et avoir été cité deux fois en une même dans le journal 20 Minutes.

Je vous invite à aller le consulter par ce lien

http://www.leparisien.fr/home/maville/seineetmarnesud/articles.htm?articleid=296108261

Une nouvelle fois l'occasion de remercier tous les bénévoles qui permettent la réussite de ce projet, qui n'en est plus un, mais un réalité patente et, nous l'espèrons, pérenne.

undefined undefined

Patrice THEVENY

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:06
Vendredi 29 février 2008 5 29 /02 /2008 10:55
DECEPTION « Survivre avec les loups » n’est pas une histoire vraie.
 
Depuis la parution du livre de Misha DEFONSECA, quelques historiens et scientifiques ont à nombreuses reprises mis en doute la réalité de cette histoire. Au final, ils avaient raison.
Le mensonge de l’auteur, qui n’enlève rien à l’intensité de sa fiction, est assez difficile à admettre, particulièrement pour ceux et celles qui la connaissaient et qui ont pris sa défense.
Cette mystification n’enlève rien non plus bien sûr au film de Véra BELMONT, elle-même trompée dans cette affaire.
Pour ma part, moi qui avait été impressionné par le charisme de Misha lors de l’avant première du film en janvier dernier, je suis amèrement déçu. Cependant, elle avait peut-être des raisons de le faire, bonnes ou mauvaises, et j’espère qu’un jour elle s’en expliquera. Tant de gens ont été mystifiés qu’ils sont en droit d’attendre des explications.
Lors de son passage à Vaux le Pénil, j'avais d'ailleurs abordé cette question avec Véra BELMONT.
Patrice THEVENY
Ci-dessous, l’article du Parisien du 29 février 2008. et les aveux de Miska "piqués" sur le site web du journal belge "Le Soir"
 
« SURVIVRE AVEC LES LOUPS », c’était bien une supercherie.
Elle s’était inventée des parents juifs déportés et un périple de 3 000 km à travers l’Europe de l’Est aux côtés d’une meute de loups… Son histoire avait inspiré le dernier film de Véra Belmont, sorti le 16 janvier et vu par 600 000 spectateurs en France. Confondue par des historiens, l’auteur du récit autobiographique « survivre avec les loups » a fini par avouer hier qu’elle avait tout imaginé. Misha Defonseca, 74 ans s’appelle en réalité Monique De Wael, nées de parents belges résistants mais pas juifs. C’est à cause de leur déportation qu’elle échafaudé ce mensonge.
Dans ses aveux publiés hier par le site internet du journal belge « Le Soir », la vieille dame demande pardon. « On m’appelait la fille du traître parce que mon père était soupçonné d’avoir parlé sous la torture … J’ai détesté ceux qui m’ont accueillie. Je mes suis sentie juive … je me suis raconté une autre vie, loin des hommes que je détestais. C’est aussi pour cela que je me suis passionnée pour les loups. Ce livre, cette histoire, n’est pas la réalité réelle, mais ma réalité. »
La réalisatrice Véra BELMONT est « tombée des nues » en découvrant le pot aux roses. « J’ai acheté les droits de son récit après l’avoir lu. Quand j’ai rencontré Misha elle m’a soutenu que tout était vrai. Ce qui est le plus effrayant, et pour cela je lui en veux, c’est qu’elle m’a fait chercher dans les registres belges la trace de ses parents soi-disant déportés à Auschwitz … je la plains. C’est pathétique ».
Il y a quelques années déjà, un Suisse nommé Benjamin Wilkominski s’était inventé u livre souvenirs intitulé « Fragments », une enfance de rescapé des camps d’extermination.
Hubert LIZE

Texto : les aveux de Misha Defonseca
« Oui, je m'appelle Monique De Wael, mais depuis que j'ai quatre ans, je veux l'oublier. Mes parents ont été arrêtés quand j'avais quatre ans. J'ai été recueillie par mon grand-père, Ernest De Wael, puis par mon oncle, Maurice De Wael. On m'appelait « la fille du traître « parce que mon père était soupçonné d'avoir parlé sous la torture à la Prison de Saint-Gilles. A part mon grand-père, j'ai détesté ceux qui m'avaient accueillie. Ils me traitaient mal. Je me sentais autre. C'est vrai que, depuis toujours, je me suis sentie juive et plus tard, dans ma vie, j'ai pu me réconcilier avec moi-même en étant accueillie par cette communauté.
Alors, c'est vrai que je me suis raconté, depuis toujours, une vie, une autre vie, une vie qui me coupait de ma famille, une vie loin des hommes que je détestais. C'est aussi pour cela que je me suis passionnée pour les loups, que je suis entrée dans leur univers. Et j'ai tout mélangé. Il est des moments où il m'est difficile de faire la différence entre ce qui a été la réalité et ce qu'a été mon univers intérieur.
Ce livre, cette histoire, c'est la mienne. Elle n'est pas la réalité réelle, mais elle a été ma réalité, ma manière de survivre. Au début, je ne voulais pas la publier et puis je me suis laissée convaincre par Jane Daniel. On m'a fait croire, et je l'ai cru, et cela a été vrai, que cela apparaîtrait comme un message de vie. Je demande pardon à tous ceux qui se sentent trahis, mais je les supplie de se mettre à la place d'une petite fille de quatre ans qui a tout perdu, qui doit survivre, qui plonge dans un abîme de solitude et de comprendre que je n'ai jamais rien voulu d'autre que de conjurer ma souffrance. »
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:05
Lundi 25 février 2008 1 25 /02 /2008 15:57
Un PAL à Vaux le Pénil ! 
Non rassurez vous, pas l'instrument de supplice bien connu, mais,

UN PROJET D'ACTION LOCALE
Forte de son expérience, enrichie par l'apport constant et renouvelé de nouveaux bénévoles, toujours en mouvement, l'UFAL de Vaux le Pénil se lance dans une "nouvelle aventure".

En effet, depuis janvier 2005, l'Union des Familles Laïques de Vaux le Pénil propose aux familles, des services diversifiés comme : l'accompagnement à la scolarité, l'alphabétisation (français - langues étrangères), un espace d'écoute des familles, ....
En 2008, l'UFAL qui regroupe 280 familles et peut compter sur l'implication chaque semaine de 35 bénévoles, souhaite étendre le champ de ses activités et mettre en oeuvre un Projet d'Action Locale, comme il en existe ailleurs en Seine et Marne ( Lizy s/Ourcq, Méry s/Marne, Chevru, Hermé, Donnemarie Dontilly, Nangis, Souppes s/Loing, Brie Comte robert, La Houssaye en Brie).
Il s'agit de répondre encore mieux aux besoins des familles, de les rapprocher - et par là même, les jeunes et les anciens, les cultures différentes - en leur proposant, non pas d'être des consommateurs d'activités, mais des acteurs de projets.
L'UFAL de Vaux veut ainsi s'appuyer sur les capacités de chacun et permettre de développer la solidarité et la convivialité.
Des premières idées qui vont donner lieu à des réalisations :
  • un club cuisine
  • un SEL , un système d'échange local inter génération ( informatique, couture)
  • une initiation à la gestion budgétaire d'un ménage...
Ce projet est ambitieux, certes, mais réalisable avec l'implication des bénévoles actuels et de toutes celles et tous ceux qui veulent agir au quotidien dans le cadre d'une association laïque, c'est à dire ouverte à toutes et à tous.
 
Jean-François CHALOT - Patrice THEVENY
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:05
Vendredi 22 février 2008 5 22 /02 /2008 13:39

Ci-dessous un texte que nous avons souhaité relayer car important et répondant au principe qui réunit tout un panel de gens au sein de notre association.
Patrice THEVENY et Jean-François CHALOT

Communiqué de l’Union des Familles Laïques des Yvelines
 
Il est temps que les Yvelinois, et tous les Français, descendent dans la rue pour défendre la laïcité
 
Depuis plusieurs semaines, il ne se passe plus une journée sans que des attaques sans précédent ne soient portées contre la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905.
Après les propos de Nicolas Sarkozy, à Rome, sur la « laïcité positive » et le « rôle du professeur qui ne pourra jamais égaler celui du prêtre ou du pasteur », nous avons été confrontés, lors du dîner du Crif, à de nouvelles déclarations, dont les propos sont fort éloignés de ceux que devraient tenir un président de la République de TOUS les Français, qu’ils soient croyants, athées ou agnostiques : « Nos enfants ont aussi le droit de rencontrer, à un moment de leur formation intellectuelle et humaine, des religieux engagés qui les ouvrent. »
On ne peut pas mieux dire qu’on souhaite le retour des ministres du culte dans les écoles, comme en Alsace-Moselle.
Encouragé par les propos présidentiels, le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, demande un moratoire de dix ou vingt ans de la loi de 1905, pour que les deniers publics puissent financer la construction de mosquées.
Les protestants, sous l’influence des évangéliques, demandent, eux aussi, des subside publiques pour construire de nouveaux temples.
Une conseillère du Président de la République, Emmanuelle Mignon, ose affirmer, dans une interview à un hebdomadaire, que les sectes ne sont pas un problème, en France.
Devant ces attaques sans précédant contre les principes laïques, grâce auxquels la paix sociale est préservée, en France, l’Union des Familles Laïques partage totalement le point de vue du porte-parole du Parti socialiste, Julien Dray, et d’autres militants, qui estiment qu’il est temps que les laïques descendent dans la rue. Pour autant, la défense de la laïcité n’appartient à aucun camp, et doit rassembler tous les Français attachés à la séparation du religieux et du politique.
Le 16 janvier 1994, les laïques des Yvelines avaient participé massivement au succès de la grande manifestation de défense de l’école publique, dans les rues de Paris
Depuis, dans ce département, laïques et féministes ont su lutter ensemble contre les commandos anti-IVG, dans une région où Christine Boutin et quelques extrêmistes catholiques n’ont jamais accepté la loi de 1975, autorisant l’IVG.
Ils ont su également, ensemble, se battre pour une loi contre les signes religieux à l’école, et imposer, notamment sur le Mantois, une vigilance laïque contre ceux qui voulaient imposer le voile islamique à l’école publique.
La laïcité est le socle fondateur de la République, un principe qui permet le « Vivre ensemble » entre tous les citoyens, afin d’éviter les affrontements religieux ou ethniques, et le repli communautariste propres aux pays anglo-saxons.
Il est hors de question, dans les Yvelines comme partout, que l’argent des contribuables, à une période où les « caisses sont vides », puisse servir à financer la construction de lieux de culte.
L’Ufal des Yvelines prendra toutes les initiatives nécessaires, et appelle l’ensemble des forces disponibles, dans notre département et dans toute la France, à mettre en place des mobilisations locales unitaires, pour mieux préparer, au plus vite, une grande manifestation nationale, et mettre en échec la volonté du président de la République d’en finir avec la séparation du religieux et du politique, et notamment avec l’article 2 de la loi de 1905 : « L’Etat ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ».
 
 
 
Contacts presse :
 
Pierre Cassen : 06.10.31.83.60
Christophe Hordé : 06.07.34.98.15
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:04
Vendredi 22 février 2008 5 22 /02 /2008 08:42

LA MONOPARENTALITE en Seine & Marne 

 

Etude réalisée par Christian DELECOURT sociologue 
et habitant Vaux le Pénil
           
Depuis quelques décennies déjà, le vocabulaire concernant la famille a évolué
Ainsi en fut-il de l’allocation d’orphelin devenue l’allocation de soutien familial.
Cette modification sémantique prenait en compte le développement d’une forme de famille associée jusqu’alors quasiment à la seule situation de veuvage. 
C’est alors également qu’apparut l’expression « famille monoparentale ».

La Seine-et-Marne, comme le reste du territoire Français, n’a pas échappé à cette situation. Mais entre les ressentis, les impressions ou les certitudes de chacun et la réalité, qu’en est-il ? L’UDAF de Seine-et Marne a voulu savoir ce qu’il en était sur notre département ; elle a donc initié à cet effet, l’enquête ; basée sur des données tant quantitatives que qualitatives ; dont vous trouverez les résultats dans ce document.

Nous vous en souhaitons bonne lecture !
Jean-François CHALOT

Initialement, il était prévu de mettre ce rapport directement en ligne, mais compte tenu de son volume, une lecture à l'écran serait fastidieuse.
Comme je ne sais pas encore comment "mettre un lien pour un téléchargement" (*), je vous propose simplement de m'adresser un courriel  et je me ferai un plaisir de vous l'envoyer dans les plus brefs délais.
theveny.patrice@wanadoo.fr

M. THEVENY Patrice, Président de l'UFAL VLP

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 09 avril 2021

 Vendredi 14 mai 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France