Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 14:07


Depuis un an déja des personnes membres du Cercle de Silence ou de
l'Observatoire citoyen de la Rétention 77 rendent visite plus ou moins
régulièrement à des personnes retenues au CRA du Mesnil Amelot et cela en  lien
avec la Cimade qu'il faut contacter 48h avant par mail.Ces visites sont faites
dans un but de soutien et d'aide à ces personnes et aussi pour pouvoir
témoigner à l'extérieur, en tant que citoyens, des conditions d'enfermement et de étention dans les CRA.
Ces visites ont peut-être été un peu plus espacées depuis quelquessemaines, aussi si certains membres du cercle de silence sont prêts à s'engager pour une visite mensuelle, ils pourraient faire savoir quel jour cela leur est possible
et des infos complémentaires leur seraient données.Un covoiturage pourrait même s'organiser.
 De la part de Dominique Thibaud, Daniele Lahilaire, Yves Comoy, Annick et Jean Lanoë.

Autres infos : - un petit déjeuner solidaire est organisé Jeudi 8 Décembrede 7h

 

à 9h devant la préfecture de Melun pour dénoncer les conditions d'accueil des sans papiers obligés de venir très tôt, parfois au milieu de la nuit, sans avoir la certitude d'être reçus.Les conditins se dégradent.Venir avec café ou thé et petits gâteux, si possible...Voir appel en PJ

 

Une bonne nouvelle ; Contrairement à la rumeur qui circulait

c'est bien la Cimade qui sera présente au CRA2 et CRA3 du Mesnil Amelot.

Cordialement ;

A bientôt.

J.L.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 07:32

Comme chaque dernier mardi du mois,

nos amis du Cercle de Silence de Melun invitent

toutes les personnes attachées

au respect de la personne humaine à les rejoindre

ce mardi 27 septembre 2011 

- Place Saint Jean à Melun

- de 18h00 à 19h00 -

 

 

Le but est de dénoncer pacifiquement les conditions dans lesquelles sont "retenus" de très nombreux sans papier, tant au centre de rétention du MESNIL AMELOT en Seine et Marne, que partout ailleurs en France.

 

Vous trouverez dans nos colonnes, un article comportant un témoignage poignant, retranscris tel qu'il a été rédigé et écrit par des "retenus"

Cliquez sur ce lien :

http://www.familles-laiques-de-vaux-le-penil.fr/article-centre-de-retention-administrative-84524419.html

 

Pour de plus amples renseignements, contactez-nous, nous vous mettrons en relation avec des responsables de cette association que nous soutenons.

 

Ce rassemblement silencieux est une expérience a tenté, surtout pour les bavards comme moi, car pendant ce temps de silence, vous n'avez rien d'autre qu'à penser et réfléchir : d'une part sur le pourquoi vous êtes là, et aussi méditer tout simplement sur vous même.

 

Patrice THEVENY

 

Actualités - Septembre 2011.

 

On ENFERME même des ENFANTS !!

 

Triste réalité, tristes mois d’été où l’on a assisté à l’enfermement de dizaines d’enfants dans les Centres de Rétention Administrative (CRA).

En voici deux exemples :

  • une maman géorgienne a été arrêtée à Guéret, avec ses 3 enfants de 5 ans, 3 ans et 14 mois . Sans avoir eu la possibilité de prendre chez elle la moindre chose (ni vêtements de rechange, ni doudous pour les enfants…) , elle s’est retrouvée, après 7 heures de trajet, au CRA du Mesnil Amelot, ouvert le 1er Août 2011, où elle a inauguré le « bâtiment familles » de 40 places. Elle a été présentée, accompagnée de ses 3 enfants, au Tribunal Administratif de Melun où le juge a estimé qu’il n’y avait pas de motifs pour ce placement en rétention que les avocats de la famille ont qualifié « de traitement inhumain et dégradant » pour les enfants.

 

- Une fillette de 5 ans a passé 27 jours au CRA de Metz Queuleu avec ses parents. Si la cour d’appel a statué que les droits élémentaires de l’enfant étaient bafoués et ordonné la libération immédiate de la famille, il n’empêche que cette fillette a quand même passé 27 jours de trop, privée de contacts avec ses semblables, dans un monde plein d’uniformes, de haut-parleurs et de portes verrouillées.

 

Se réunir en silence peut paraître dérisoire devant la gravité de telles situations.

Et pourtant, nous persistons car notre témoignage est d’abord un message de solidarité destiné à tous ceux qui souffrent d’être enfermés en rétention, d’être traités comme des délinquants, d’être expulsés sans ménagement, sans souci des raisons qui les ont poussés à quitter leur terre, sans considération pour leur qualité d’être humain, en flagrante contradiction avec les valeurs républicaines françaises et notamment celle de la fraternité.

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 13:39

Nous attirons de temps à autres l'attention de nos lecteurs, de situations anormales, à la limite du scandaleux, de l'innacceptable.

Dès lors où la dignité humaine est bafouée, où l'intérêt des familles, les droits de l'homme sont atteints nous ne pouvons rester silencieux.

 

Dernièrement nous vous avons parlé "Du cercle de silence de Melun", une association, un groupe de gens qui dénoncent les conditions d'accueil dans les centres de rétentions administratives où sont enfermés des sans papiers dans l'attente d'une décision de reconduite à la frontière.

 

Vous trouverez-ci dessous un texte, "brut de pomme", qui est un témoignage de ce qu'est le quotidien de centaines de personnes en France, dont certains sont à nos portes, à Le Mesnil Amelot dans le nord seine et marnais.

 

Merci Annick de m'avoir fait passer cette information.

Comme tu le dis si bien,  "ce texte, envoyé à la presse, est tellement expressif de la souffrance de ceux qui l'écrivent! (même si c'est brut de décoffrage avec les fautes d'orthographe!)", que je n'ai eu qu'une envie, le diffuser.

Bonne lecture et ... commentez,, réagissez,.

 

Patrice THEVENY.

 

 

(Je n'ai pas réussi à insérer le document manuscrit scanné, aussi je retranscris la totalité du texte tel qu'il a été rédigé avec les fautes)

Il s'agit d'une lettre pétition signée par 59 des retenus du CRA du Mesnil Amelot

 

LA PETITION POUR TOUT LES RETENU

 

Nous retenus, on vien devant vous Préfecture 77 Seine et Marne, Procureur de la République du TGI de Meaux, Ministère de l'intérieur est toute les association de droit de l'homme exprimé notre grand douleur, on est mal soignié, nourri

il y a trop des problèmes qu'on cest plein devant vous car les autorité sur place aux centre n'arrive pas à nous donné nos droit, il y a des policier qui nous insulte et nous cherche des problèmes à chaque fois on c'est plein aux plus gradé il protège les agents on à pas droit de dénoncé un policier par peur de reprétion,

il y a entre nous c'est qui sont malade grave que leur place né pas ici qui souffre de trouble psychiatrique par exemple M. BOMBATU-MTSHI YONDO TATY, et plusieur autre, on est sen igniorai que la France et parmit l'un des premier pays aux monde qui respect le droit de l'homme.

Certain des nos amis son frappé par la police notament M. JAFRI-NOUR qui a subi de violence de la police et les gendarme aux tribunal de Paris qui à solicité de voir un médecin qui lui à confirmé la violence par les certifica, on et traité comme a Guantanamo, il y a déja les idée suicidaire entre nous ne soie pas surpri d'être informé du mort de retenu car on et tous pret à mourir, les violeur, vendeur d'arme, vendeur de drogue etc ... sont en liberté.

Nous le seul problème c'est les papié il y a entre nous des qui son à atente de tribunaux pour régularisé le papier, des hommes marier, des responsable, on travail contribue à la france malgré notre situation nous vous redemandont de bien prendre en considération notre problème et faire valoir notre droit.

 

Cordialement   les retenus

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 06:49

 

sortie-buthiers.JPG

 

Ce lundi 25 Juillet 20 personnes adhérentes à                     

l’Association Familles Laïques de Vaux-le-Pénil ont pu profiter d'une journée détente à la Base de Loisirs de Buthiers.

 

Arrivées en car dès l'ouverture, leur journée fut bien remplie.

Le matin : découverte du parcours  Aventure  « un parcours à faire dans les arbres », puis déjeuner en commun.

Après-midi : piscine, toboggan, mini-golf, ping-pong.

 

Cette sortie familiale permet aux familles qui ne peuvent pas partir en vacances de connaître une journée de bonheur et de détente. Ce loisir est souvent inaccessible pour elles compte tenu des couts d'entrées de la base de loisirs mais aussi du transport.

 

Nous vous donnons rendez-vous fin septembre pour la reprise des activités de l'Association.

 

Christine MANGIN

 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 16:38

La commission européenne a annoncé une baisse drastique de l’aide alimentaire aux plus démunis, pour des raisons juridiques.

 

Plus de deux millions d'enfants survivent sous le seuil de pauvreté, plusieurs millions d'adultes sont dans la misère .

Face à une situation de plus en plus catastrophique, les associations humanitaires se dépensent sans compter en multipliant les initiatives afin d'aider les plus démunis.

Ces associations s'appuient sur deux leviers : les subventions et dons d'un côté et le bénévolat de l'autre.

Elles remplissent une mission de service public et si elles n'existaient pas , la solidarité en prendrait un sale coup et les CCAS ne suffiraient pas à la tâche.

Aujourd'hui dans un ciel plein de nuages : aggravation de la pauvreté et du chômage, les associations et mouvements subissent de plein fouet les effets de la politique inqualifiable de l'Union Européenne.

C'est un cri d'alarme que lance le Secours Populaire : 

"L’Assemblée générale statutaire du Secours populaire français, réunie à Paris ce week-end, a appris avec une très vive émotion les nouvelles liées au Programme Européen d’Aide aux plus Démunis.

 

Tous les délégués du SPF ont exprimé, au nom des milliers de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire en provenance de l’Union Européenne, leur volonté de faire reculer les propositions venant de la commission européenne. En 2011, un peu plus de 13 millions de personnes en Europe et 4 millions en France, accèdent à ce programme d’une valeur de 480 millions d’euros, soit approximativement 1 euros par habitant d’Europe.

 

Ce programme est uniquement conditionné (dans les textes) par l’existence de « surplus agricoles » favorisés par la PAC (Politique Agricole Commune). La remise en cause de cette politique réside dans le fait que la non existence de « surplus «  annonce une réduction de 73% en 2012 et rien en 2013, avec des conséquences terribles pour celles et ceux qui en sont les principaux bénéficiaires.

 

En 2010, le SPF est venu en soutien alimentaire à 1 300 000 personnes. En Seine et Marne, l’association a aidé 30 000 personnes.

 

En 2012, avec ce plan, 517 000 personnes du SPF ne pourront plus accéder aux produits alimentaires. En 2013, plus personne…

 

Le SPF lance un appel pressant à toutes les familles en difficultés, pour qu’elles s’associent à la grande démarche « le dire pour agir » qui consiste à recevoir des témoignages de personnes accompagnées par le Secours populaire français.

 

Devant la gravité de la situation, le SPF va aussi effectuer des démarches auprès de toutes les autorités françaises et européennes car il ne peut accepter que 517 000 personnes risquent de se voir privées de nourriture.

 

Chacun peut s’associer à ces démarches, dans toutes les permanences d’accueil et de solidarité du Secours populaire et au siège départemental :

 

Secours populaire français

Fédération de Seine et Marne

1000 rue du Maréchal Juin

BP51925

77019 Melun cedex

01 64 39 88 70

www.spf77.org"





LE CDAFAL 77 S'ASSOCIE A LA DEMARCHE DU SECOURS POPULAIRE FRANCAIS

 

 
"

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 12:36

Bonjour,
30 personnes ont participé le mardi 31 Mai 2011 au 37e cercle de silence de
Melun.
Pour le 3e anniversaire, le cercle a été agrandi par la présence de plusieurs
nouveaux participants

(Familles Laïques de Vaux-le-Pénil, entre autres, a fait un gros travail d'information à travers son blog).
- "Un silence de très grande qualité", a fait remarquer Dominique Thibaud.
- Informations des passants à travers les nombreux tracts (distribués désormais en dehors du cercle) et les 2 panneaux rénovés disposés sur le passage.
- Merci à ceux qui ont pu photocopier le tract et à ceux qui ont rajeuni les
"pancartes" individuelles.

 
Nous vous donnons rendez-vous pour le prochain cercle de silence :
MARDI 28 JUIN - 18h00- Place Saint Jean à MELUN

Pour l'équipe de coordination.
Jean Lanoë

 

J'ai participé pour la première fois à un cercle du silence, manifestation hautement pacifique, mais qui, si elle réunissait encore plus de monde ferait grand bruit, serait assourdissante.

 

Ceux qui me connaissent, savent combien je suis bavard parfois.

C'était donc pour moi un challenge que de rester pendant une heure sans rien dire, alors que j'étais entouré de gens, inconnus pour certains, mais qui étaient là dans un même but : dénoncer les conditions dans lesquelles les "sans papiers" sont accueillis dans les centres de rétention en attente d'une régularisation ou d'une expulsion.

 

Cette expérience a été pour moi quelque chose de fort : le fait de devoir se taire, s'interdire de parler, oblige à la réflexion :

pourquoi je suis là ? qu'est-ce que rester une heure "sans droit à la parole" alors que tant de minorité sont réduite au silence par la crainte.

C'est aussi l'occasion d'observer les gens :

les regards interrogatifs ? Des sourires narquois, moqueurs ou sympathisants ? Ceux qui font un détour pour éviter la confrontation, ou au contraire s'approchent et interrogent ?

Un moment à la limite de la méditation.

 

Au-delà de la cause défendue, participer au moins une fois est donc d'un intérêt personnel. C'est du moins ce que j'ai ressenti.

Lorsque mes disponibilés me le permettront, le dernier mardi de chaque mois,  je crois que je viendrai élargir le cercle . J'imagine un soir où, suffisamment nombreux, ces "silencieux" (je ne sais pas comment ils se baptisent) pourront entourer la Fontaine de la Place Saint Jean.

 

Voilà, j'ai eu envie de témoigner en espèrant donner l'envie à des visiteurs du site de Familles Laïques de venir s'y essayer aussi.

 

Patrice THEVENY

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 18:17

IMG_2327-copie-1.JPG 

Actualités Mai 2011

 

Une nouvelle loi sur l’immigration a été adoptée par le Parlement le 11 mai 2011.

 

Elle aggrave les conditions d’accueil et de séjour des étrangers:

- La durée maximum de l’enfermement dans les Centres de Rétention Administrative est passée de 32 à 45 jours.

- Le Juge des Libertés et de la Détention, garant de la légalité des procédures, n’intervient qu’après 5 jours d’enfermement (au lieu des 2 jours précédemment) en vue de permettre une expulsion rapide.

- La création de zones d'attente spéciales pour empêcher l’étranger de déposer une demande d’asile ou d' autorisation de séjour.

 

D’autre part, le droit d’asile est accordé de façon très restreinte.

En effet, en 2010, sur 52.762 demandes d’asile, seules 10.340 ont été accordées (soit 20%). Or il s’agit de personnes dont la vie est menacée dans leur pays d’origine.

L’article 14 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 dit:

« Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. »

 

 

§ Les conditions d'accueil des étrangers dans beaucoup de préfectures d'Ile de France sont inhumaines. Il faut passer parfois deux nuits d'attente pour pouvoir renouveler ses papiers. Souvent le guichet est fermé dès qu'un quota de demandes de formulaires a été distribué. Il faut donc revenir...

 

 

Nous refusons qu’une telle politique soit menée en notre nom.

 

31 Mai 2011

 

Le CERCLE DE SILENCE de Melun.

S’y retrouvent, à titre personnel, des membres de diverses organisations : Réseau d’éducation sans frontière, Action des chrétiens contre la torture, Ligue des droits de l’homme, Familles Laïques de Vaux le Pénil, CDAFAL77, MRAP, CCFD, Entraide protestante, Cimade, Partenia 77… et aussi des hommes et de femmes n’appartenant à aucune organisation.

 

 Si vous êtes sensibles à ces situations,

Venez nous rejoindre

Chaque dernier mardi du mois, de 18h00 à 19h00,

Place Saint Jean à Melun.

Pour plus d’informations : Dominique Thibaud, 34, rue A.Sommier 77000 Maincy 

dominique.thibaud2@wanadoo.fr

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:40

 

 IMG 2137 
 Le MARDI 31 MAI 2011 marquera le 3e anniversaire du cercle de silence de Melun,  
 Familles laïques et le CDAFAL 77 comme beaucoup d'autres associations appellent 
  au "cercle de silence" qui se réunira ce mardi de 18 Heures à 19 heures,  
 place Saint Jean à Melun. 
 Le texte d'appel sera sur notre blog dès qu'il sera sorti. IMG_2339.JPG 
 LE CERCLE DU SILENCE MELUN SOUFFLE SA TROISIEME BOUGIE  Mais qui sont ces gens parfaitement silencieux qui se donnent la main ? Les passants curieux et interrogatifs s'arrêtent et questionnent...  Non! Ce n'est ni une association pieuse, 
  ni une secte religieuse en méditation ou en lévitation spirituelle. Il s'agit tout simplement d'un collectif de militant(e)s et d'associations  
 qui agit ainsi chaque mois pour alerter l'opinion publique et exprimer  
 son opposition aux méthodes musclées, dérogeant aux principes de respect  
 des droits de l'homme utilisées par l'Etat contre les immigrés. « Les Cercles de Silence regroupent des citoyens de tous horizons qui devant  
 l’enfermement systématique des sans papiers dans les Centres de  
 Rétention Administrative (CRA) s’élèvent contre les atteintes à l’humanité  
 des sans papiers et à celle des exécutants d’ordres incompatibles 
  avec leur propre dignité. Devant la gravité de la situation, les membres des Cercles de Silence  
 désirent aller au-delà des mots et des cris. Ils expriment la force de leur réprobation  
 et de leur interrogation avec les moyens de la non-violence, et spécialement le silence. 
  Le silence des forts et des persévérants. Par le silence 
 écoutent leur propre conscience et font appel à la conscience de leurs concitoyens. Ces Cercles de Silence ont des aspects différents suivant les villes.  
 Toutefois il nous semble •qu’ils ont tous un même souci de rester collé à la réalité  
 des Centres de Rétention Administrative (CRA)  
 où la dignité humaine est mise en danger, •qu’ils ont tous un même objectif :  
 aider nos concitoyens à prendre conscience de la réalité de l’enfermement,  
 •qu’ils sont tous habités par la même certitude qu’il existe des solutions alternatives 
  à l’enfermement d’étrangers en situations irrégulières.  
 La dignité de chaque personne humaine ne se discute pas, elle se respecte. » Ces cercles du silence regroupent des associations fort différentes, 
  certaines se prononcent pour la régularisation immédiate de tous les sans papier,  
 d'autres interviennent cas par cas en faveur de familles qui vivent en France  
 et qui risquent demain de se trouver expulsées.... Toutes les associations, quel que soit leur positionnement propre se mobilisent,  
 ensemble, contre la brutalité et l'inhumanité des forces de police à l'encontre des immigrés. Qui peut accepter que s'organisent de véritables « rafles »et que  
 des chasses à l'enfant aient lieu à proximité des écoles ou ailleurs ? Les forces de police d'aujourd'hui ne sont pas celles de l'occupation, 
  le gouvernement Sarkozy-Fillon n'a pas la même nature que celui de Pétain... 
 Ceci étant précisé, il est clair que des méthodes d'un autre âge sont aujourd'hui  
 mises en œuvre dans la patrie des droits de l'homme,  
 et ceci est inadmissible et intolérable! 
 Jean-François Chalot et Patrice Théveny 
Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 21:13

AU PAYS DE LA SECU.....

 

Quelle belle conquête que cette sécurité sociale que beaucoup nous envient, y compris

outre Atlantique...

Aujourd'hui, la destruction programmée il y a plus de 25 ans de cette sécu est commencée...

Beaucoup d'assurés sociaux se tournent vers les assurances privées pour obtenir une complémentaire santé...Les mutuelles existent certes mais le battage médiatique fait autour des assurances donne des résultats et des familles signent des contrats....

Mon propos n'est pas de dire ou d'écrire que toutes les assurances se conduisent comme des requins mais de réagir vigoureusement contre certaines d'entre elles.

Ce matin, j'ai reçu à une permanence sociale , une jeune femme sans ressource, élevant seule son fils. Ne disposant pas de logement malgré le dépôt d'une demande à la commission DALO, elle est hébergée chez des amis à titre provisoire.

En décembre 2010, elle décide, faute de moyens financiers d'envoyer une lettre à son assurance santé afin de résilier le contrat.

Cette résiliation n'est pas acceptée parce qu'elle n'a pas fait de courrier en recommandé avec accusé de réception....Une lettre prend acte de sa demande et lui précise qu'il lui faut continuer à régler toute l'année 2011 soit 40 € environ par mois.

N'ayant pas pu payer son « dû » , une société de recouvrement saisi par la compagnie d'assurances la somme de tout payer soit près de 600 € pour être libre de tout compte.

Il est évidemment toujours possible de négocier à l'amiable et de payer par traite de 20 € par mois, sauf que négociation ou pas, il faudrait pour qu'elle puisse bénéficier de l'assurance jusqu'en décembre 2011, qu'elle règle le tout !?

Cherchez l'arnaque....

Si elle paye par tempérament, elle va régler « sa dette » sans être couverte par l'assurance .

Nous allons bien évidemment faire pression sur l'assurance et sur la société de recouvrement, voire même aller plus loin, y compris ester en justice....

Encore une fois , les interlocuteurs se renvoient la balle : l'assurance a donné mandat à la société de recouvrement et celle-ci affirme que l'arrêt de la couverture maladie n'est pas de son fait !

La jeune femme en veut, elle a de la volonté, elle veut reprendre son travail et faire face à l'adversité mais ne comprend pas qu'au pays des droits de l'homme des entreprises puissent harceler des familles fragilisées....

 

Jean-François Chalot

Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 07:33


  maif.jpg

   

ONFÉRENCE-DÉBAT

 Roger Belot, président-directeur général de la MAIF, et l'équipe militante de votre délégation  ont le plaisir de vous inviter à une conférence de Henri Pena-Ruiz, agrégé de l'université, 
  docteur en philosophie et écrivain, maître de conférences à l'IEP de Paris et professeur en khâgne,  
 ancien membre de la commission Stasi sur la laïcité. 

Vendredi 29 avril 2011 à 18h30

  Cinéma La Grange

La Ferme des Jeux

Rue Ambroise Pro

VAUX LE PENIL

  PROGRAMME Vivre : la liberté, le risque, la solidarité. Les malentendus de 1'ultralibéralisme. Les principes fondateurs de la solidarité. Le livre d'Henri Pena-Ruiz, La solidarité, une urgence de toujours, 
  dont est issu ce cycle de conférences sur la solidarité, vous sera proposé  
 au tarif de 5 euros. Le produit de la vente et des droits acquis par la MAIF seront reversés à l'association Solidarité Laïque, au profit des sinistrés d'Haïti. Parce que,  encore une fois, en matière de solidarité, la réflexion ne va pas sans l'action. inscription sur: www.maif.fr/actionsmutualistes La solidarité n'est pas un luxe !  Les solidarités ont été consolidées dans le cadre du pacte républicain forgé  
 pendant la résistance et concrétisé dans le cadre du programme  
  du Conseil National de la Résistance.  Aujourd'hui, ceux qui détiennent les principaux leviers veulent tout privatiser et laisser place  
 à la « concurrence libre et non faussée ».  Comme l'explique le philosophe Pena-Ruiz  
 « Dans une telle perspective, toutes les solidarités construites au niveau de la puissance publique  
 sont mises à mal, et ce malgré une rhétorique moralisante qui continue à se référer à la solidarité  
 mais à la bonne volonté caritative. C'est alors une insolidarité multiforme qui déchire le tissu social »  Face à cette situation et aux conséquences qui en découlent, il faut à la fois construire 
  de nouvelles solidarités de résistance, défendre les services publics existants et en développer 
  de nouveaux.  « La solidarité  une urgence de toujours »  livre d'Henri Pena-Ruiz  éditions Agora éducation  186 pages  Pour une république solidaire, sociale et laïque !  Ce livre écrit dans le cadre d'un partenariat avec la MAIF précise le sens d'un certain nombre  
 de « valeurs » comme la laïcité, la solidarité et la culture.  Henri Pena Ruiz prête sa plume experte à tout un travail de clarification et de mise en perspective.  Avec beaucoup de force et d'arguments, l'auteur s'en prend à l'idéologie de l'ultralibéralisme  
 qui veut que l'individu assume seul les conséquences des aléas de sa vie, qu'il soit aux commandes  
 ou qu'il soit une victime.  L'ultralibéralisme préfère l'assistance individuelle à la solidarité organisée , ce qui n'empêche pas 
  les tenants de la disparition des services publics à solliciter une aide de la part de l'Etat  
 quand leurs intérêts sont en jeu.  « L'économie capitaliste mondialisée est donc une économie assistée » : 
  des milliards de subventions publiques ont permis à des banques de se redresser  
 et tous les ans des entreprises sont aidées par les collectivités publiques sans aucune contre partie... 
 Les premières continueront à spéculer et les deuxièmes à licencier même si leurs profits augmentent !  Côté cour ils exigent moins d'Etat et côté jardin ils demandent que l'Etat leur vienne en aide...  
 cherchez l'erreur !  C'est quoi la solidarité ?  Il ne s'agit pas de faire dans la bienfaisance charitable mais de développer une solidarité militante 
  « qui par ses implications s'attaque aux causes de la détresse et ne se contente plus 
  d'en soulager les effets ».  Les injustices réelles qui sont à l'origine de la pauvreté d'une famille doivent être dénoncées  
 et combattues.  Lorsqu'une famille en grande difficulté est menacée d'expulsion, l'association de solidarité  
 ne va pas seulement apporter l'aide d'urgence immédiate. Elle s'opposera à l'expulsion .  La loi DALO n'est pas sortie magiquement du chapeau d'un législateur humaniste,  
 elle est le fruit du combat mené par plusieurs associations de solidarité et aujourd'hui 
  il y a encore beaucoup à faire pour :  
  • simplifier et accélérer les procédures

  • mettre fin aux expulsions

  • contraindre les villes à appliquer la loi imposant 20% de logements sociaux.

 L'auteur consacre une partie de son ouvrage à présenter l'action de l'économie sociale dite solidaire  
 qui ne doit pas servir de caution à l'abandon des principes universels des services publics.  Ces services publics malmenés, menacés de disparition doivent être défendus  
 comme doit être défendu et préservé la laïcité de l'école et la séparation des églises et de l'Etat.  Dans le cadre de cette réflexion, Henri Pena Ruiz explique que si la société est composite,  
 voire « multiculturelle » comme disent certains,  
 « la République, quant à elle, n'est ni multiculturelle, ni multiculturaliste, 
  car ses fondements juridiques sont ceux de l'égalité des droits et non de la différence des droits. »  Ce livre apporte des repères solides et très utiles à toutes celles et à tous ceux  
 qui agissent pour promouvoir la solidarité à tous les niveaux et qui par là-même défendent  
 le maintien et l'extension du service public.  Jean-François Chalot  



 

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 09 avril 2021

 Vendredi 14 mai 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France