Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 07:56

 

 

Hier, le tout petit pouvait avoir accès à l'école maternelle à trois ans, voire même à deux ans.

Aujourd'hui cette scolarisation est remise en cause par les politiques publiques, programmant la fermeture des classes de tout petits.

Les jardins d'éveil sont censés se substituer à l'école maternelle à deux ans puis à trois ans,

La CAF finançant l'expérimentation de ces nouvelles entités.

Ne s'agit-il pas là d'un miroir aux alouettes ? :

- dans la phase d'expérimentation, les collectivités territoriales volontaires vont disposer de subventions conséquentes;

- demain il leur faudra puiser dans leurs fonds propres ou demander aux parents de payer.

Le principe de l'accès pour tous les enfants à l'éducation donc à des savoirs, savoir être et savoir faire semble être remis en cause! ?

Pour les professionnels de l'enfance, il est nécessaire de construire une continuité éducative cohérente entre la famille, premier co-éducateur de l'enfant, les modes d'accueils collectifs de la petite enfance et l'école maternelle.

Chaque espace possède sa spécificité et c'est ensemble que les co-éducateurs de l'enfant permettent à l'enfant de se construire comme personne et comme être social.

Alors que deux millions d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté et que des millions de familles rencontrent des difficultés sociales et financières, il est indispensable que les pouvoirs publics se saisissent de la question de l'accueil éducatif du tout petit.

Le Conseil départemental des associations familiales laïques de Seine et Marne et Familles laïques de Vaux le Pénil organisent le samedi 20 novembre de 9H à 13heures un colloque qui se tient à Vaux le Pénil.

L'objet de cette rencontre est d'établir un état des lieux et de conduire un débat sur les enjeux sociaux éducatifs de l'accueil du tout petit .

L'Inspecteur d'Académie , la présidence du Conseil Général et le président de la CAF introduiront le colloque , le président du CNAFAL et le représentant de la FCPE nationale concluront.

Ce colloque est soutenu par les institutions et associations précédemment nommées et par la ville de Vaux le Pénil, les Francas, la FOCEL, l'UDAF 77 et la Fédération des Centres sociaux. ( se reporter au site   http://www.re3.freesurf.fr/petits20novh.pdf)

 

Pour tout renseignement et pour tout contact

familleslaiques.vlp@ orange.fr

Jean-François Chalot

09 75 38 81 13

06 03 55 91

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 10:16

 

La direction des Politiques Familiales et Sociales a envoyé le 29 septembre, une lettre circulaire aux directeurs des caisses d’Allocations Familiales, leur demandant de mettre en œuvre : «  les services d’accueil des enfants de moins de 6 ans », autrement dit les jardins dits d’éveil, « solution nouvelle(et payante) proposée aux familles pour améliorer la conciliation entre leur vie familiale et leur vie professionnelle » !

Même si ce texte prend la précaution de signaler « qu’ils n’ont pas vocation à se substituer à l’école maternelle », nous pensons, qu’en fait, c’est tout comme, puisque : «  ils s’inscrivent dans une continuité de l’accueil depuis la naissance jusqu’à la scolarisation », le décret n° 2010-613 du 7 juin 2010 précise même que : «  cet établissement accueille des enfants de 2 ans ou plus en vue de faciliter leur intégration dans l’enseignement du premier degré ». Cette précision est de taille au cas où nous n’aurions pas compris ! Et pour enfoncer le clou : «  l’offre d’accueil proposée doit s’appuyer sur une ouverture annuelle et journalière conséquente supérieure à celle offerte par l’école maternelle ».

C’en est trop, et le CNAFAL s’insurge contre ce nouveau dispositif  dont le but est bien de vider l’école maternelle, fleuron de notre système éducatif public, citée en exemple et copiée dans de nombreux pays, de sa substance sociale et éducative.

Les parents, qui, paieront ces structures, car « les financements de la branche Famille ne seront possibles que de 2 à 3 ans révolus et seront soumis à l’appréciation d’un jury national », n’auront même pas la garantie d’un encadrement de qualité, ni de compétences, puisque les règles d’encadrement  pourront être dérogées en fonction du nombre d’enfants accueillis.

C’est un nouveau coup porté au système public d’éducation dans le but de faire des économies sur le dos des familles les plus modestes qui n’auront d’autre choix que de se tourner vers ces structures, mais qui n’en peuvent plus de supporter les mauvais coups portés à leur budget déjà difficile.

 

LE CNAFAL

 

L'avenir du service public petite enfance et des écoles maternelles sera au centre de notre réflexion le 20 novembre;

Réservez dès maintenant votre place afin de participer au colloque "accueil éducatif des tout petits" qui aura lieu

le samedi 20 novembre 2010 à la maison des associations de Vaux le Pénil.

 

Partager cet article
Repost0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 07:23

       

 

 

L'ACCUEIL EDUCATIF DES TOUT PETITS :

 

 LA PRIORITE DES PRIORITES

 

 

 

L'article 28 de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant précise

"Les États parties reconnaissent le droit de l'enfant à l'éducation, et en particulier, en vue d'assurer l'exercice de ce droit progressivement et sur la base de l'égalité des chances"

 

Pour la Caisse d'Allocations Familiales, pour le Conseil Général de Seine et Marne et pour de nombreuses municipalités, l'accueil de la petite enfance est une priorité sociale essentielle.

 

S'il est nécessaire que la fonction « accueil » soit assurée, il ne s'agit pas seulement de permettre aux parents de tout petits de pouvoir poursuivre voire démarrer une activité professionnelle, mais aussi de participer à l'éducation et à l’épanouissement des jeunes enfants.

  

Chaque espace éducatif : la famille, la crèche, la halte-garderie, l’assistante maternelle et l'école pré-élémentaire - a sa fonction propre ; ensemble, ils permettent la construction de l'enfant comme personne et comme être social.

Ces espaces – et donc ces temps - éducatifs contribuent largement à socialiser le tout petit, à guider son éveil sensoriel, psychomoteur et relationnel, et à favoriser sa découverte et son accès à des savoirs, savoir être et savoir faire de base.

 

Aujourd'hui, alors que deux millions d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté et que de nombreuses familles connaissent des difficultés pour vivre décemment, il est indispensable que les pouvoirs publics se saisissent très sérieusement de la question de l’accueil et de l'éducation précoce de l’ensemble des jeunes enfants afin de donner à chacun d’entre eux une chance de se développer harmonieusement et de disposer d'un maximum d'atouts pour s’engager sur la voie d’une triple progression, personnelle, sociale et scolaire.

  

Ces enjeux éducatifs et sociaux concernent l’ensemble des familles, des décideurs et des professionnels et ils nécessitent la mise en cohérence de leurs engagements. Ils sont au cœur d’un projet de société véritablement accueillant et bienveillant pour les enfants.

  

C'est pourquoi Familles Laïques de Vaux le Pénil et le CDAFAL 77 organisent un colloque le 20 novembre 2010 afin de mener ce débat et de nourrir une réflexion utile et nécessaire.

 

 

Ce colloque organisé par Familles Laïques de Vaux le Pénil , le CADFAL 77 et le CNAFAL est soutenu par :

- la FCPE nationale et départementale

- la CAF de Seine et Marne

- l'Inspection Académique de Seine et Marne

- le Conseil Général 77

- l'UDAF 77

- les FRANCAS 77

- la Fédération des Centres Sociaux

- la FOCEL 77 ( Ligue de l'Enseignement)

et la Ville de Vaux le Pénil

Pour la pré-inscription : envoyez un message à :

 

 

familleslaiques.vlp@orange.fr    

 

Affi40x60b.jpg

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:27
Vendredi 7 novembre 2008 5 07 /11 /2008 08:35

L’Union Départementale des Associations Familiales de Seine et Marne, a organisé une rencontre débat autour de « l’Entraide Intergénérationnelle ».

 

La Ville de Vaux le Pénil, et l’Union des Famille Laïques locale ont été sollicitées et ont accueilli cette manifestation

Le jeudi 27 novembre de 15h00 à 17h00

à la Maison des Associations

 

Divers thèmes, ont été abordés, dont  le « transport solidaire » mis en place à Vaux le Pénil.


Vous trouverez ci-dessous un compte rendu de cet après-midi enrichissant

Pour Le Collectif Inter-Génération et l’UFAL VLP

Patrice THEVENY

-oOo-

L'inter-générations

Solidarité et plaisirs partagés!

 

Le transport solidaire en zone rurale ou à Vaux le Pénil, les ateliers d'échanges de savoirs à Bailly Romainvilliers et la lecture dans les écoles avec « lire et faire lire » ... des expériences différentes mais une même démarche qui consiste à mettre en vie

des échanges réciproques.


Les bénévoles des différentes associations porteuses des projets et les 60 personnes présentes à la conférence organisée par l'UDAF et une de ses associations, l'UFAL, le 27 novembre à Vaux le Pénil ont débattu de la solidarité intergénérationnelle.Comme l'a bien expliqué Nicole Gaudant du cabinet consultant Cirèse : « l'entraide doit être multiforme et tenir compte des besoins et des ressources dans le respect de l'engagement citoyen et de l' autonomie »....


Entre l'une des centenaires de Vaux le Pénil, venue à cette conférence et le jeune bénévole, il y a plus qu'un point commun et chacun apporte à l'autre ce qui lui est propre: la vitalité, la sagesse, le patrimoine, la modernité et l'adaptation.

Et comme l'a affirmé un des participants du débat : la solidarité qui s'organise ainsi avec le développement des échanges et la construction du lien social : c'est du plaisir partagé.

                                                Jean-François CHALOT

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 09:26
Mardi 14 octobre 2008 2 14 /10 /2008 08:39

Le colloque sur l'accompagnement à la scolarité a été pour tous, une réussite, même la météo a été en notre faveur.
Ci-dessous un premier compte-rendu, et des perspectives.
Merci à tous nos participants, à tous nos partenaires dans ce projet, à la ville de Vaux le Pénil.
Patrice THEVENY, Président de l'UFAL VLP



Le colloque de l'UFAL 77 et de l'UFAL de Vaux le Pénil
du 11 octobre 2008 :

UN SUCCES INDENIABLE ET PROMETTEUR POUR L'AVENIR !

Plus de 100 personnes pour débattre sur l'accompagnement à la scolarité

 

Les institutionnels ont marqué leur présence et se sont impliqués, qu'il s'agisse du maire, du président de la CAF, du directeur départemental Jeunesse et Sports ou de l'Inspecteur d'académie, qui n'a pas hésité « à mouiller sa chemise » en répondant aux intervenants de la tribune ou de la salle.


Tous nos partenaires et amis étaient présents: France Bénévolat, les centres sociaux, la Ligue de l'Enseignement, les Francas, les CEMEA, l'UDAF, les associations familiales comme l'AFP ou la CSF, ainsi que quatre administrateurs de la CAF.


La présidente de la FCPE 77 et la secrétaire du SGEN CFDT,
ainsi que le vice-président du GRIP,  ont exprimé par leur participation, l'intérêt que ces organisations portent à la problématique étudiée.


Le rapport de Christian Delecourt sur les enjeux de l'accompagnement à la scolarité et sur la réalité de ce projet en Seine et Marne a permis de mieux appréhender les concepts et la diversité des expériences.


Les interventions quelque peu discordantes mais passionnantes de Laurent Ott et de Jean Paul Brighelli ont nourri de leurs réflexions un débat constructif. L'un et l'autre ont d'ailleurs affirmé leur attachement au service public et à la laïcité menacés par le libéralisme.


Les différents groupes de travail de l'après midi ont contribué à permettre à chacun de s'exprimer, qu'il s'agisse de sa propre expérience ou de son point de vue.


En concluant le colloque, le président de l'UFAL 77 a proposé :

une intervention auprès de l'Inspecteur d'Académie pour qu'il ouvre aux associations le comité de pilotage de l'accompagnement éducatif;

une coordination des associations d'éducation populaire afin de faire vivre un réseau d'échanges et de pouvoir intervenir d'une manière concertée auprès des pouvoirs publics ;

la réaffirmation de la spécificité de l'accompagnement à la scolarité qui s'inscrit dans une logique territoriale .


Nous remercions tous les participants, qu'il s'agisse des présents déjà cités, des UFAL locales, de l'UFAL de la Réunion ou de l'UFAL 78 qui est venue nous saluer à la sortie de notre colloque.

Jean-François CHALOT, président de l'UFAL 77 

Partager cet article
Repost0

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 09 avril 2021

 Vendredi 14 mai 2021

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France