Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 05:51

RENTR2E.jpg

 

Les familles font leurs comptes et beaucoup trouvent que la note de la rentrée scolaire est salée.

Beaucoup de familles aux revenus modestes ne touchent pas l’Allocation de Rentrée scolaire et voient leur budget plus qu’amputé par les hausses des prix constatées.

L’association Familles de France a annoncé une hausse de 2,17% par rapport à l’an dernier.

La CSF effectue  les mêmes remarques et précise :

 « si on regarde le coût de la rentrée pour un élève de CP ou de CM2, le montant de l'ARS qui leur est consacrée n'est pas suffisant pour faire face à d'autres dépenses comme les cantines, transports, assurances ou photos de classe »

Le CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques) rajoute :

«  Le principal dispositif, l’allocation de rentrée scolaire qui n’est versée que sous conditions de ressources (3 millions de familles) n’augmentera cette année que de 0.7%  comparé à une hausse de 1,2% à la rentrée 2013 et à une revalorisation exceptionnelle de 25% en 2012.

Le CNAFAL considère que l’ARS doit prendre en compte, par une augmentation significative, les filières techniques et technologiques, où les coûts de fourniture peuvent parfois dépasser les 1000 euros par enfant. »

Du côté des Municipalités les calculs sont vite faits : avec la baisse substantielle de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) versée par l’Etat, il faut faire des économies….

Certaines envisagent sérieusement de baisser les sommes allouées au fonctionnement des classes.

Comme de toutes- façons, le niveau de subventionnement est laissé à la libre appréciation des communes, tout est possible.

Les familles paieront.

Il paraît que l’école est gratuite depuis Jules Ferry !?

C’est encore là une légende.

La liste des fournitures demandée aux élèves continue à s’allonger et c’est aux parents de trouver le moins cher mais surtout le produit exigé : dimension, petits ou grands carreaux…. Etc.

Quant aux étudiants, c’est la galère pour ceux issus de milieux populaires, il leur faut suivre des études et trouver un emploi pour pouvoir continuer leurs études.

A quand le revenu d’autonomie comme le réclament de nombreuses associations dont le CNAFAL

http://www.cnafal.org/un-cout-de-la-rentree-scolaire-pour-les-familles-encore-en-hausse-malgre-les-apparences/

 

 

Jean-François Chalot

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France