Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 15:01

 

 nelson.jpg

 

 

Cela se passe en France dans le pays des Droits de l’Homme.

150 000 de nos concitoyens dorment dehors et parmi eux il y a 30 000 enfants, aujourd’hui

dans un pays moderne et riche.

Le 115 ne répond plus ou peu, faute de moyens et de lieux d’hébergement.

Les familles avec enfants étant prioritaires, les célibataires sans enfant ne trouvent pas à se loger.

Dans une petite ville de Seine et Marne, une femme dort sous le froid à Esbly dans sa voiture.

Combien sont-ils dans ce cas ? beaucoup, trop.

Pas un seul être humain ne devrait dormir dehors.

Des municipalités ouvrent des gymnases quand les centres d’hébergement sont en nombre suffisant.

Des bénévoles, des citoyens de toutes origines  et de toutes croyances s’engagent à trouver des lieux d’hébergement.

Certains , des justes du 21 ème siècle sont poursuivis par la « justice » pour avoir considéré qu’il n’était pas possible de laisser des personnes dehors sans abri car ils risquaient leur santé et leur vie.

C’est le cas d’un prêtre, voici l’histoire rapportée par 20 minutes

« Le père René Riffard, curé de Saint-Etienne, a été jugé en appel mercredi à Lyon. La justice lui reproche d'avoir hébergé pendant 239 jours des sans-abri (50 adultes et 15 enfants) dans une salle de la paroisse alors que la mairie et l'Etat le lui avaient interdit pour des raisons de sécurité.

A la barre, le petit homme voûté ne se démonte pas. «Vous seriez d'accord pour coucher sur le trottoir ce soir?, interroge-t-il d'une voix douce. Il y a une nécessité de mettre à l'abri des gens qui dorment dehors. Humainement, ça ne se discute pas.»

Cet homme a tout bien fait, il a changé les détecteurs de fumée, fait apposer des extincteurs supplémentaires….

Il a même aménagé et construit un espace pour se laver.

Rien n’y a fait.

La Municipalité de Saint Estienne lui a dit que c’était insuffisant….

Une Municipalité humaine et un peu sociale l’aurait aidé, soutenu ou aurait ouvert un autre espace.

Eh bien Non.

Relaxé en première instance, la sentence sera rendue le 27 janvier.

« Appelé à témoigner en faveur de l'accusé, Paul Bouchet, «90 ans passés», ex-bâtonnier deLyon, ex-conseiller d'Etat et président d'ATD Quart-Monde, élève la voix . «La rue peut tuer. Aujourd'hui, il y a une insuffisance des réponses aux besoins croissants d'hébergement d'urgence. Le 115 ne satisfait pas la moitié des demandes.» Et de poursuivre d'une voix parfois éraillée mais déterminée : «Cet homme incarne la solidarité. Il ne faut pas en faire un coupable mais un exemple».

La loi est celle-là, il faut la rappeler :

« Article L345-2-2 (code de l’action sociale) « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence. Cet hébergement d’urgence doit lui permettre, dans des conditions d’accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l’hygiène, … »

Article L345-2-3 : « Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d’hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation. » Loi de réquisition des logements vacants :
Article L641-1 (code de la construction) : « Sur proposition du service municipal du logement et après avis du maire, le représentant de l’Etat dans le département peut procéder, par voie de réquisition, pour une durée maximum d’un an renouvelable, à la prise de possession partielle ou totale des locaux à usage d’habitation vacants, inoccupés ou insuffisamment occupés, en vue de les attribuer aux personnes mentionnées à l’article L. 641-2. »

 

Honte à ceux qui ont osé conduire cet homme  devant un tribunal!

Il doit être relaxé et le centre d’hébergement doit être ré-ouvert, celui-ci ou un autre et au plus vite !

Vive tous ceux et toutes celles qui expriment leur solidarité avec les sans abri !

Je pense notamment au 115 du particulier qui, sans subvention apporte un soutien énorme aux SDF et aux personnes en difficultés.

http://www.le-115-du-particulier.fr/

 

 

Jean-François Chalot

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France