Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 21:03

 

La famille que nous avons accompagnée avec le DAL ( se reporter à l'article de jeudi dernier et de celui du parisien, reproduit) a reçu un courrier de la Préfecture lui annonçant qu'un logement lui sera proposée.

C'est la CAF qui va elle aussi se penche sur le problème pour envisager un recours amiable pour le versement de l'APL.

L'AFL de Melun, le DAL et notre association restent vigilants et mobilisés;

VOICI UN CAS EN BONNE VOIE

l'article du Parisien du 12 juillet  2014

cinq2

 

"Bonne nouvelle pour la famille Oladoye ! Ce couple du quartier de l'Almont, et ses quatre enfants, devrait être relogé rapidement ( voir notre édition de jeudi). La préfecture de Melun assure que « la situation de la famille a bien été prise en..."                                   

MAIS COMBIEN D'AUTRES ?


log.jpg

 

MAL LOGEMENT ET SUROCCUPATION DE LOGEMENTS

Les études de l’INSEE et notamment celles de 2010 sont sans appel :

560 000 ménages franciliens de deux personnes ou plus vivent dans un logement sur-occupé.

Cette sur-occupation touche 17,7% des résidences principales alors qu’elle n’est que de 4,7% en province.

« Un logement est réputé occupé de façon correcte quand il est composé d’au moins une pièce de séjour, d’une pièce pour chaque couple, d’une pièce pour chaque autre adulte, d’une pièce pour deux enfants s’ils sont de même sexe ou ont moins de sept ans et d’une pièce par enfant sinon. »

On est très loin du compte et cette suroccupation augmente encore en région parisienne, à Paris, en Seine Saint Denis au-delà des 25% .

Cette progression se poursuit aujourd’hui et le mal logement a différentes causes qui parfois se cumulent :

L’inadaptation de l’offre de logements au regard de la taille des familles ;

L’absence de logement

Les difficultés d’accès au logement : la durée d’attente entre le dépôt d’une demande de logement sociale et la première offre peut atteindre plus d’un an, voire plusieurs années, ce qui pousse les familles à prendre un logement privé petit et plus cher ;

Le manque de confort et l’insalubrité

L’assignation à résidence : on a un petit logement mais comme il n’y a aucune alternative, on y reste.

LA LOI EST MAL FAITE, ELLE INSTAURE LA DOUBLE PEINE

Si le logement est trop petit, la règlementation de la CAF s’applique mécaniquement et la faute ne revient pas aux personnels de la CAF mais aux textes.

L’allocation logement peut ainsi être retirée à une famille qui vit dans un logement trop petit.

Dans un premier temps , la famille qui « vit » par exemple à cinq dans un 25 m2 reçoit un courrier de la CAF lui demandant de chercher un logement décent, plus grand.

Comme si cette famille n’avait pas tout tenté.

Dans un deuxième temps, c’est la suspension de l’APL qui survient peu de mois plus tard.

Voici la double peine : le confinement dans un très petit logement et la suspension de l’APL.

« Autrefois », les professionnels de la CAF se déplaçaient pour rencontrer les familles, une écoute permettait de prendre en compte les problèmes et un recours amiable pouvait aboutir à maintenir l’aide au logement.

Aujourd’hui c’est plus difficile, il y a l’austérité, les restrictions budgétaires avec des postes en moins et comme le déclarait le président de la CNAF le 16 mars 2013 dans un entretien au Parisien

«Les Caisses d’allocations familiales traversent une crise sans précédent : jamais nous n’avions accumulé autant de retards dans le traitement des dossiers. La situation actuelle est inédite par son ampleur — 70% des CAF sont concernées — et par sa durée. Depuis septembre, nous sommes confrontés à une hausse progressive et permanente des demandes d’allocataires. Rien ne laisse espérer une amélioration. ».

 

En 2014, la situation a empiré….

Quant au déficit de logements sociaux vastes, il augmente.

DE LA DOUBLE PEINE ON PASSE A LA TRIPLE

C’est ainsi que des enfants peuvent se retrouver placés dans des familles d’accueil pour mal logement.

Cette décision inique est assez rare mais elle existe.

Parfois il ne s’agit que d’une menace  mais cette menace non exécutée met les parents concernés dans une détresse incommensurable….

Malheureusement ce que j’écris ne découle pas de généralités mais de constats à Melun dans l’agglomération où le CDAFAL (Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques) agit…

Evidemment quand une association est présente pour accompagner les familles et interpeller les pouvoirs publics, on arrive à trouver des solutions positives et à débloquer la situation….

Malheureusement beaucoup de familles se retrouvent seules.

 

Jean-François Chalot

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France