Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 06:42

L’Observatoire su Samusocial de Paris vient de rendre public un rapport de 444 pages, appelé  « Enfams : Enfants et familles sans logement personnel en Ile de France »

Cette étude fort sérieuse, documentée part d’un échantillon aléatoire composé au premier trimestre 2013 de 801 familles hébergées en Ile de France.

Il s’agit là de l’hébergement en hôtel social, en centre d’hébergement d’urgence (CHU), de réinsertion sociale (CHRS° ou pour demandeurs d’asile (CADA)

Cet échantillon représente 10 280 familles, donc environ 35 000 personnes.

Ne sont pas comptabilisées des familles en caravanes ou dans d’autres types d’hébergement institutionnels.

Le rapport est édifiant :

 

Une pauvreté importante voire extrême : 80% de cette population vivent sous le seuil de pauvreté ;

Un état de santé inquiétant ;

Des carences alimentaires ;

Une déscolarisation massive  causée par les déménagements fréquents et par des blocages administratifs ;

Un isolement social : les hôtels sont souvent dans des lieux « désertiques »

Des difficultés  pour avoir accès aux distributions alimentaires ….

 

Deux extraits de  la synthèse  sont particulièrement éclairants

 

« La pauvreté des familles se manifeste également au niveau des conditions de vie. La plupart des hébergements collectifs peuvent être considérés, selon les critères d’équipement utilisés dans d’autres enquêtes, comme surpeuplés et privés de confort. Par exemple, dans 21% des cas, il n’est pas possible de cuisiner ni dans les parties privatives ni dans les parties collectives de l’hébergement ; 29% des familles n’ont pas non plus de toilettes ou de douche dans leur chambre. Dernière illustration : 41% des enfants doivent partager le même lit qu’un de leur parent. Enfin, il suffit de rappeler l’interdiction fréquente de recevoir des visites dans la plupart des établissements étudiés pour comprendre ce qui sépare l’hébergement du logement.. »

 

« Cette forte mobilité résidentielle a des répercussions multiples, notamment sur la socialisation des enfants. La non scolarisation des enfants entre 6 et 12 ans, au moins 10 fois plus importante qu’en population générale, est associée à la survenue de déménagement(s) dans l’année écoulée. »

 

Cet hébergement d’urgence dure souvent très longtemps.

Des familles en arrivent à rester neuf ans dans des centres d’hébergement….C’est ce qu’on appelle en France de l’hébergement d’urgence !?

 

Espérons que ce rapport ait une utilité sociale et politique

L’hébergement d’urgence ne devrait durer que quelques jours et les familles accueillies devraient l’être dans des conditions décentes.

Il existe en France des bâtiments vides et libres qu’il suffirait d’aménager et il serait possible d’ouvrir des résidences socialisées comme les foyers de jeunes travailleurs.

Quant au coût financier, il serait moindre que celui actuel.

Rappelons que les chambres d’hôtels coûtent très cher….Quant au coût humain, sanitaire et social de l’hébergement d’urgent actuel, il est à un niveau très élevé.

 

 

Jean-François Chalot

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France