Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 07:01

Communiqué du CNAFAL à retrouver ici

 

lettre-verte-boiteL’ARCEP  (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient de donner son accord aux dirigeants de La Poste concernant une augmentation des tarifs de 3.5% de plus que l’inflation, soit une hausse de 5.2% par an pour les lettres et colis.

De plus, elle accepte que la moitié de l’augmentation prévue sur 4 ans soit appliquée, ce qui pourrait générer une hausse de 9% au 1er Janvier 2015.

L’intérêt pour les actionnaires de la société, étant de réduire le nombre de lettres rapides grâce à l’augmentation de l’écart de prix entre la lettre rapide et la lettre normale.

En effet, les usagers se rabattront sur la lettre « verte », bien moins chère, qui est délivrée à J+2 et dont l’aspect écologique n’est qu’un souvenir, les camions ayant repris leur place au détriment du train dans l’acheminement du courrier.

Par cette action, le groupe souhaite réduire le travail de nuit dans les centres de tri et faire appel à des intérimaires en contrats précaires en fonction de la charge de travail. La Poste a déjà vu son nombre d’employés baisser de 25% entre 2002 et 2013. La tendance risque de s’accentuer.

Les économies passent également par la fermeture des bureaux de poste en milieu rural, remplacés par des « Point Poste » chez certains commerçants.

L’ensemble de ces actions a permis  une progression du bénéfice net en 2013 de 31% au détriment du service rendu aux usagers, d’autant plus que certaines personnes, notamment les plus modestes, n’ont pas accès à internet. La Poste reste alors leur seul moyen de réaliser certaines démarches administratives.

Il n’est pourtant pas trop tard pour retrouver un service public de qualité dans lequel la notion de profit n’a pas sa place. Privilégions le service au guichet auprès d’agents, au lieu des automates mis en place pour les remplacer.

Il en va de même dans d’autres secteurs du service public, comme celui des hôpitaux où la rentabilité est de mise, quitte à sacrifier certains services et à dégrader la qualité des soins.

 

Le service public doit rester un service de qualité, accessible à tous, en toutes circonstances

 

Jean-Marie Bonnemayre 

Président du CNAFAL

 

 

Jean-François Chalot 

Secrétaire Général du CNAFAL

 

 

Claude Rico 

Vice-Président du CNAFAL

Co-responsable du secteur Consommation 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France