Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 08:58
Mardi 22 janvier 2008 2 22 /01 /2008 09:50

Sondage et article paru dans le journal "20 minutes" et qui met à l'honneur l'initiative du Collectif Inter Génération de Vaux le Pénil, en partenariat avec la ville.

Cinq bonnes idées solidaires
  Je vais vous indiquer des idées qui ont été mises en oeuvres dans des villes,
en faveur de la solidarité. Quelles sont à votre avis les meilleures idées ?
47 % Mettre à disposition des véhicules et des chauffeurs bénévoles pour
les personnes handicapées ou âgées (médecin, courses, loisirs)
Idée mise en oeuvre à Vaux-le-Pénil, Seine-et-Marne
37 % Embaucher des jeunes pour aider les personnes en difficulté dans les quartiersIdée mise en oeuvre à Lille, Nord
39 % Soutenir les jeunes dans la réalisation de leurs projets (soutienIdée mise en oeuvre
  modestes (démarches administratives, mise en relation avec les voisins,
courses...).  financier, logistique ou documentaire).
à Saint-Jean-de-Luz, Pyrénées-Atlantique
34 % Financer une partie du permis de conduire des 18-25 ansIdée mise en oeuvre à Toulouse, Haute-Garonne
33 % Mettre à disposition des hébergements pour les SDFIdée mise en oeuvre
  en échange de leur participation à un projet humanitaire ou autre.  amenés par un car de la mairie.
à Antony, Hauts-de-Seine

Sondage LH2 réalisé par téléphone les 17 et 18 janvier 2008 auprès d’un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).
Ils sont une vingtaine, tous bénévoles. Un coup de fil et ils sautent dans une voiture. pour passer vous prendre. Ils vous déposeront au supermarché, chez votre médecin, même au musée ou au cinéma si cela vous chante. C’est à votre convenance, et en plus c’est gratuit. Mais ne rêvez pas, ce service n’est pas à la disposition de Monsieur Tout-le-monde. C’est une opération de solidarité réservée aux personnes âgées et handicapées, mise en place par la mairie de Vaux le Pénil (77) et par des associations locales.
D’autres maires feraient bien d’en prendre de la graine. Car cette idée venue de Seine-et-Marne se révèle être la plus séduisante de toutes les initiatives municipales en matière de solidarité, selon les personnes interrogées cette semaine par LH2 pour 20 Minutes et RMC.
Invités à classer des actions préalablement dénichées par les lecteurs de20 Minutes et les auditeurs de RMC, les sondés ont également salué « l’embauche des jeunes pour aider des personnes en difficulté dans les quartiers modestes » et « le soutien des jeunes dans la réalisation de leurs projets ».
De manière étonnante, comme le relève le sondeur FrançoisMiquet-Marty (lire ci-dessous), le coup de pouce municipal au pouvoir d’achat n’est donc pas perçu comme le geste le plus solidaire de tous. Le paiement partiel des factures d’eau, de gaz et d’électricité des travailleurs pauvres n’est cité qu’en neuvième position sur les dix soumises aux personnes interrogées. Preuve que dans l’esprit des Français, la solidarité reste une affaire humaine, pas seulement une histoire de porte-monnaie.
Stéphane Colineau

« Du lien au quotidien, plus que des aides financières »
François Miquet-Marty Directeur des études politiques à LH2.
 Que révèlent les résultats de ce deuxième volet du Manifeste ?
Ils montrent qu’en matière de solidarité, les Français attendent d’abord de leurs mairies une incitation à mettre les gens en relation les uns avec les autres, pour répondre aux besoins des plus démunis.
C’est ce que les Français veulent signifier en plaçant en tête l’initiative de Vaux-le-Pénil ?
Oui. Au plan national, cette idée est très fédératrice. C’est celle que préfèrent à la fois les ouvriers (50%) et les cadres (46 %).
Les sondés apprécient moins les mesures d’aides financières municipales. Cela vous surprend-il ?
C’est inattendu, dans le contexte des revendications en faveur du pouvoir
d’achat. Une personne habitant à Eragny, dans le Vald’Oise, a cité la création d’épiceries solidaires proposant des prix bradés sur des produits de première nécessité : cette idée n’est placée qu’en sixième position.
Les Français attendent donc de leur maire qu’il crée du lien social ?
La solidarité souhaitée n’est effectivement pas prioritairement celle de 
« municipalités-providence » et de leurs
aides financières directes, mais de municipalités qui rapprochent les gens, qui restaurent des solidarités
interpersonnelles. Cette hiérarchie rappelle que les enjeux liés à l’argent peuvent être précédés par une exigence plus forte aux yeux des Français : celle d’une entraide du quotidien entre les gens, pour permettre à ceux qui ont des difficultés de se déplacer, faire leurs courses, accomplir les démarches administratives. C’est fondamentalement une question d’existence dans le quotidien de la société.
Recueilli par S. C.

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France