Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 22:01
6 heures champêtres à Vaux-le-Pénil, photo de Meyriam

6 heures champêtres à Vaux-le-Pénil, photo de Meyriam

Association(s) et association (s) :

le vrai et le semblant !

On dit tout et n’importe quoi sur les associations.

Naturellement il n’est pas possible de nier tous les scandales liés au financement de certaines associations : le clientélisme qui conduit certains élus à subventionner des associations amies, parfois bidon, le détournement du bénévolat avec l’utilisation de salariés déguisés en militants pour mener les quêtes publiques, les indemnités versées à des administrateurs et les jetons de présence dans les représentations.

Tout ceci existe et doit être dénoncé et combattu sans faiblesse.

Lorsque je prends le train et que je sors sur l’esplanade de la gare de Lyon, je tombe souvent sur des jeunes quêteurs ….

Un jour c’est la Croix Rouge, un autre jour c’est Médecins du Monde…..

A chaque fois je m’arrête pour converser.

Les quêteurs sont presque tous des salariés ou des étudiants salariés.

Je discute avec eux mais je ne donne rien….Ai-je tort ? Suis-je un Peu rétro….Peut-être mais pour moi une association doit s’appuyer sur des bénévoles et ne demander l’intervention de professionnels, de vrais professionnels que lorsqu’il s’agit d’une intervention demandant des compétences professionnelles.

Ce n’est qu’un avis que je formule et non la vérité révélée.

Je suis, pour ma part, favorable au service public de la petite enfance et naturellement si ma préférence va aux crèches des collectivités territoriales, j’apprécie et soutient l’action de ces crèches réellement associatives qui font un travail remarquable.

Par contre je dénonce et combats ces pseudos associations qui alignent deux ou trois administrateurs, liés entre eux et qui de fait, sont de réelles entreprises masquées.

Aujourd’hui, pour moi c’est clair : je ne suis pas pour les entreprises de crèches mais je préfère une vraie entreprise de crèches à une fausse association.

IL FAUT SEPARER LE BON GRAIN DE L’IVRAIE

Le bon grain domine le paysage et ceci à tous les niveaux.

Prenons celui que je connais le mieux à ce jour, l’association locale.

Ce sont des personnes dévouées qui au début donnent un peu de leur temps et qui peu à peu consacrent une bonne partie de leur temps libre à l’action collective.

Ces associations locales, qu’elles soient culturelles, sociales ou sportives demandent peu aux collectivités locales, si ce n’est de pouvoir disposer d’un local permettant de mener leurs activités.

Des relations partenariales s’établissent entre la collectivité de rattachement, la plupart du temps, la commune et l’association avec comme souci réciproque l’indépendance et la complémentarité :

  • L’indépendance c’est le refus de l’instrumentalisation : l’association a un objet, des instances

et n’a de comptes à rendre qu’à ses membres…. Sauf naturellement au cas où il pratiquerait une activité lucrative revenant indirectement à ses dirigeants. C’est pourquoi tout doit être transparent en direction de toutes et de tous ;

  • La complémentarité, c’est l’intervention associative dans des domaines où la commune n’intervient pas dans le cadre d’une mission de service public : il est légitime qu’un club sportif reçoive des subventions publiques car s’il n’existait pas il faudrait que la ville assure l’activité avec des éducateurs sportifs municipaux.

Les assises de la vie associative qui se tiennent dans des communes sont fort utiles, elles permettent de régulariser, voire de codifier les relations entre la collectivité territoriale en installant des bonnes pratiques.

Qui ne verrait pas d’un mauvais œil un financement municipal important apporté à une association culturelle ou sportive qui pratiquerait des tarifs exorbitants ?

Il faut que les activités soient accessibles au plus grand nombre et la subvention communale doit justement permettre cette justice sociale.

Partager cet article

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 12 Mai 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 09 Juin 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France