Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 06:34

La trêve hivernale s’arrête le 31 mars et les expulsions locatives vont reprendre.

Beaucoup de familles vivent dans l’angoisse ….

Certaines connaissant un peu les rouages et arcanes ou étant conseillées par une association ont pris les devants en déposant un dossier de surendettement dans les temps ou en signant un protocole de cohésion sociale….

D’autres, isolées, pas informées attendent.

C’est le sauve qui peut, on place des meubles chez des tiers, on sollicite la famille pour un hébergement ou alors on attend….C’est le désespoir.

Pendant ces quelques semaines précédant la date du couperet, la famille vit dans l’inquiétude, les enfants ont du mal à apprendre leurs leçons et même à suivre en classe.

Les professeurs sentent que « quelque chose ne tourne pas rond ».

La décision de « justice » qui a été prise il y a quelques temps et qui a été suspendue va être exécutée.

C’est le jour J , particulièrement sombre qui arrive, inexorable et la famille se retrouve sur le pavé.

La société qui prévoit, sans état d’âme l’expulsion, prévoit aussi que les familles pourront être hébergées dans des hôtels, parfois sordides…. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a

C’est la collectivité qui prendra en charge tous ces frais.

Cela coûte cher, très cher.

Des enfants sont alors placés dans des familles d’accueil car les institutions considèrent qu’ils ne sont pas en sécurité…..Evidemment quand on réside dans un hôtel, souvent à la périphérie des villes, loin de tout et que cet hôtel est une « résidence » précaire :

Des familles suivent un parcours insécurisant d’un hôtel à l’autre.

Un enfant placé, c’est un coût pour le Conseil Départemental de 5000 € environ…..

C’est un coût financier exorbitant et le coût social et humain est lui, plus qu’élevé.

On connaît bien la typologie de ces familles expulsées : ce sont pour la plupart des familles qui ont connu un incident de la vie (chômage, séparation…) ou qui structurellement ont du mal à payer leur loyer.

Comment faire pour régler un loyer quand on survit sous le seuil de pauvreté ?

Quand une famille est logée par un bailleur social, il est possible avant l’expulsion de signer un protocole de cohésion sociale : le locataire règle un mois et s’engage à respecter un échéancier.

C’est un progrès indéniable…..Sauf quand ce locataire est incapable de payer, tant sa situation est compromise.

Quand une famille a un bailleur privé, rien de tout cela n’est possible, il ne lui reste plus qu’à s’adresser à la CCAPEX , commission départementale de prévention des expulsions.

En Seine et Marne cette commission fonctionne bien, les familles sont reçues, écoutées et une solution est recherchée.

Le problème, ce sont toutes les familles qui ne savent pas où aller.

Les associations multiplient le nombre de permanences ouvertes mais le nombre de bénévoles formés et disponibles ne suffit pas.

Nous proposons que se tienne une réunion regroupant les décideurs, les institutions et les associations de solidarité afin que des voies de changement soient trouvées.

Il n’est plus possible d’accepter qu’en 2016, des familles aient une double peine : vivre dans la misère et se retrouver éclatées ou en déshérence.

Aucune expulsion sans relogement décent ne devrait être prononcée.

Pas d’expulsion locative sans relogement !

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France