Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 22:23

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable a annoncé au mois de mai le maintien des allocations logement aux locataires de bonne foi en cas d’impayés de loyers.

C’est une réponse aux demandes formulées par la CNL, le CNAFAL, le DAL et d’autres organisations.

Il sera beaucoup plus facile aux familles de rentrer dans le cadre d’un plan d’apurement négocié avec le bailleur avec le versement non interrompu des allocations logement.

Cette proposition qui découle de la loi ALUR a donné lieu à un décret ministériel.

Le décret du 6 juin 2016 est long, assez complexe et il faut du temps pour saisir les différents cas de figure et les modalités précises.

Ah si un jour les décideurs et les fonctionnaires pouvaient écrire dans un français simple et accessible !

Ce site établit une synthèse claire

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32037

« Lorsque l'allocation est versée au bailleur, on considère qu'il y a impayés de loyer lorsque le locataire est débiteur d'une somme au moins égale à 2 fois le montant mensuel net du loyer hors charges. Le montant mensuel net du loyer hors charges correspond à ce même loyer, déduction faite du montant de l'aide au logement.

Lorsque l'allocation est versée à l'allocataire, on considère qu'il y a impayés de loyer lorsque le locataire est débiteur d'une somme au moins égale à 2 fois le montant mensuel brut du loyer hors charges. Le montant mensuel brut du loyer hors charges correspond au loyer hors charges figurant dans le bail.

Le bailleur doit signaler l'impayé de loyer à l'organisme payeur (Caf ou MSA) dans les 2 mois de sa constitution, sauf si la somme due a été réglée entre-temps en totalité. Cette information doit lui parvenir de préférence par courrier recommandé avec avis de réception. »

À savoir :

si le bailleur ne signale pas l'impayé de loyer, l'organisme payeur peut prononcer une pénalité d'un montant maximal de 6 436,00 €.

Une fois que le bailleur a signalé l'impayé, l'organisme payeur :

Lorsque l'allocataire perçoit directement l'aide au logement, l'organisme payeur propose au bailleur d'obtenir le versement en tiers-payant (à la place de l'allocataire). Le bailleur a 2 mois pour répondre ; au-delà, son silence vaut refus. »

Un arrêté précise les conditions requises pour la mise en œuvre de cette procédure

Arrêté du 5.8.16 : JO du 12.8.16

L’obligation faite aux bailleurs personnes morales de prévenir la CCAPEX (Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives) constitue une avancée :

l’information de la CCAPEX est le point de départ du délai de deux mois préalable à l’assignation pour les personnes morales.

Cela permet à la CCAPEX et aux différents partenaires de chercher avec la famille et le bailleur une solution empêchant l’expulsion locative

RAPPELONS QU’UNE EXPULSION LOCATIVE CONSTITUE UN DRAME FAMILIAL ET UN COUT FINANCIER IMPORTANT POUR LES POUVOIRS PUBLICS

Des points d’ombre subsistent et notamment celui-ci :

Lorsqu’ un dossier de surendettement est jugé recevable par la Banque de France, les voies d’expulsion locative sont arrêtées, elles sont suspendues durant 2 ans si le juge valide le plan de surendettement.

Les allocations logement sont alors reversées au bailleur ou bien au locataire…

.En principe sauf si le bail a été résilié par le bailleur. !

En effet, la CAF ne peut verser l’APL que s’il y a un bail. !

C’est ubuesque.

Il est vrai qu’une association qui défend un locataire se trouvant devant un blocage décidé par un bailleur remuera « terre et ciel » et arrivera à faire céder le bailleur….Mais que de temps perdu

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PÉNIL

 

 Vendredi 11 septembre 2020

 Vendredi 09 octobre 2020

 Vendredi 13 novembre 2020 

sur rendez-vous au 

09 75 38 81 13 

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry, Moissy Cramayel.....

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France