Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 22:36
Vivre avec l’AAH en restant zen

Une contribution d’une allocataire de l’AAH souffrant de bipolarité.

Si l’on excepte sa référence au boudhisme zen, qui procède de son choix et que l’on ne commentera pas,, sa contribution au débat respire l’optimisme….et ça fait du bien

La rédaction

J'écris cet article suite à ma lecture de l'article Vivre avec le RSA et heureux. Je pense en effet qu'il est possible de positiver toute situation, aussi difficile soit-elle, et aussi misérable qu'elle puisse paraître. Il est vrai que l'on peut être pauvre, mais la pauvreté ne rime pas forcément avec malheur et souffrance permanents. On ne peut pas d'ailleurs être dans la plainte permanente, au risque de voir se perpétuer son propre malheur et sa propre souffrance.

J'ai une AAH (Allocation Adulte Handicapé) pour cause de bipolarité (ou neuroatypicité, terme bien plus respectueux et humain que l'ancienne expression "maladie mentale" toujours utilisée par l'industrie médico-pharmaceutique) depuis bientôt neuf ans. Jusqu'à récemment, j'en avais honte, honte d'être considérée comme malade, handicapée, et honte d'être considérée comme une assistée. Mais par qui, finalement ? Des gens avec qui je ne suis fondamentalement pas d'accord, notamment politiquement.

J'ai décidé récemment d'en parler publiquement, c'est-à-dire, au moins, de ne plus le cacher, de ne plus en avoir honte. C'est ma situation, et c'est ainsi. Oui, je suis "bipolaire", oui, je vis avec l'AAH. Et j'en prends mon parti.

Je viens de lire sur faire-face.fr, qu'en gros les bénéficiaires de l'AAH sont les moins pauvres parmi les plus pauvres. Et si on changeait d'approche ? J'ai choisi l'approche zen. Le bouddhisme zen, je l'applique dans ma vie au quotidien, et dans mes finances également. Du moins, j'essaie. Les bipolaires et autres neuroatypiques connaissent des difficultés caractéristiques en matière de finances personnelles, de type dettes, et, de toutes façons, une difficulté récurrente à trouver un emploi et à le garder.

Je suis moi-même ainsi en surendettement. Et pourtant, je reste zen ! J'essaie de positiver et d'optimiser ma vie pour être la plus heureuse possible, pour vivre, finalement, dans plusieurs formes d'abondance : abondance de temps, de créativité, de repos, de silence et de tranquillité intérieure.

Car l'abondance, ça n'est pas tout à fait la même chose que l'argent. L'argent est en général un moyen qui fait accélérer les choses, et l'on essaie souvent de gagner du temps par l'argent. Mais que fait-on de son temps ? C'est aussi une question d'abondance.

Bref, je reste zen, et j'espère que je le resterai longtemps. Je ne travaille pas de manière régulière (mon dernier job était celui de traductrice vacataire, notamment pour la Sorbonne, Oxford University Press, et Tsinghua University, il y a maintenant trois ans), et je viens de créer mon blog portant sur tous ces sujets, abondance, argent, endettement, Zen, handicap ou maladie.

Oui, je pense que l'on peut toujours s'en sortir.

Zenabondance

Partager cet article

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Angéle 15/10/2016 11:00

Mais alors comment faites-vous économiquement pour vivre? C'est possible avec 807 € par mois? Quelles sont vos dépenses possibles? Avez-vous des revenus à côté? Des biens? Pour ma part avec ces 807€ + AL + aide à la mutuelle + transport locaux à 30 € annuel, je vis très mal car quasiment toutes relations partagées avec d'autres n'étant pas dans cette misère m'est quasi impossible, je ne peux pas suivre leur train de vie pourtant modeste pour la plus part. Auparavant j'étais au RSA + resto du cœur : personne pour venir partager mes boîtes de ravioli. Et partager le mal être entre miséreu(x)ses est destructeur, de plus aucun moyen matériel pour nous défendre collectivement.

CHALOT 19/10/2016 09:48

Vous avez absolument raison.
L'intérêt de l'article c'est de montrer que des personnes pouvaient avoir "une pêche d'enfer";
Notre association milite pour qu'aucun revenu ne soit sous le seuil actuel de pauvreté.
Je ne suis pas ZEN mais en colère devant tant d'injustice! Merci pour votre contribution !

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 13 Octobre 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 10 Novembre 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France