Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 22:46
Paris : Hidalgo s’en prend au patrimoine !

Depuis quelques semaines, une pétition a été mise en ligne sur le site Change.org pour contrer un projet validé par Anne Hidalgo, l’actuelle maire de Paris. La dernière trouvaille en date de l’élue parisienne menace en effet l’un des attributs emblématiques de la capitale : les kiosques à journaux haussmanniens. Une initiative choquante qui mobilise les Parisiens et les amoureux du patrimoine de la capitale...

La ville de Paris compte 409 kiosques à journaux. Conçus en 1857 par l’architecte Gabriel Davioud, ces édicules – aussi emblématiques de la capitale que les colonnes Morris ou les fontaines Wallace – devront, pour 360 d’entre eux, avoir laissé la place en juin 2019 à des kiosques à journaux « modernes », seuls 49 étant conservés dans leur état d’origine s’il n’est pas mis un coup d’arrêt à l’agression contre le patrimoine que constitue le projet de l’exploitant Mediakiosk validé par Anne Hidalgo. Une maire de Paris qui, en l’occurrence, semble n’avoir, comme son prédécesseur Bertrand Delanoë, rien à refuser à la tentaculaire société JCDecaux, propriétaire à 95 % de Mediakiosk depuis octobre 2011.

Dans une dépêche de l'AFP datée du mois de mai, Olivia Polski, adjointe à la mairie de Paris en charge du Commerce et de l’Artisanat, prétendait, par le biais de ce remplacement massif du mobilier haussmannien, « soutenir le secteur de la presse écrite en attirant un nouveau public dans les kiosques, notamment les jeunes ». Un argument bien peu crédible : les jeunes veulent avant toute chose avoir accès aux publications qui les intéressent, et peu leur chaut qu’elles soient présentées d’une manière ou d’une autre. Et ce n’est pas l’introduction de gadgets interactifs qui changera les données et augmentera de manière significative la fréquentation des kiosques. Sacrifier, sur des critères de modernité et de jeunisme, des kiosques historiques participant à la symbolique romantique de Paris aux yeux des amoureux de la capitale a d’autant moins de sens que rien n’empêche le renouvellement des édicules dans le respect de leur aspect d’origine avec la frise et le dôme haussmanniens si caractéristiques.

Dans la même dépêche, Olivia Polski avançait un autre argument : « améliorer les conditions de travail des kiosquiers ». Et le fait est que les kiosquiers sont demandeurs d’un meilleur confort, notamment en matière de chauffage ou de ventilation, les édicules étant sur ce point mal adaptés aux variations climatiques saisonnières. Mais ces mêmes kiosquiers se montrent également très attachés au look des édicules existants dont l’ossature de fer forgé est si prisée. Et cela non seulement des touristes, mais aussi des Parisiens eux-mêmes. La question posée n’en est pas moins pertinente, et c’est pourquoi les promoteurs de la pétition en ligne se sont attachés, non pas à exiger le maintien en l’état de tous les kiosques haussmanniens, mais leur remplacement par des édicules modernisés respectant les caractéristiques décoratives de l’architecture de Davioud.

Le 7 juillet, Olivia Polski a reçu Juliette Larousse et les personnes qui portent la pétition mise en ligne. Les 40 000 premières signatures* ont été remises à l’adjointe d’Anne Hidalgo. Malheureusement, il n’est rien sorti de positif de cette réunion : la mairie de Paris et Mediakiosk campent sur leur position. Et cela malgré la montée en puissance des oppositions au nouveau projet d’édicule dont l’aspect est, aux dires des détracteurs, « sans âme », « totalement impersonnel », allant même jusqu’à s’apparenter, selon Juliette Larousse, à « une grosse benne à ordures verte », ce que l’illustration de la pétition confirme de manière évidente. Des avis largement partagés par ceux qui ont eu accès aux travaux de Matali Crasset, la « designeuse » industrielle en charge d’élaborer le nouvel édicule « moderne ».

Olivia Polski semble de surcroit n’avoir aucune conscience de la perte d’identité qu’occasionnerait la disparition de la grande majorité des kiosques historiques. À cet égard, cette élue ferait bien de tourner son regard vers la ville de Rome où le renouvellement des kiosques a également été entrepris dans un but de modernisation du service. À cet important détail près que, dans la capitale italienne, le renouvellement de ces édicules se fait, par la volonté des élus, dans le strict respect des caractéristiques identitaires historiques du mobilier ancien. Pourquoi ce qui est possible à Rome ne pourrait pas l’être à Paris ? Être élu(e) de la capitale française ne devrait pourtant pas dispenser de faire preuve de sensibilité et d’intelligence !

En conséquence, j’invite toutes les personnes qui, même sans résider à Paris**, se sentent concernées par la sauvegarde du patrimoine haussmannien de la capitale, à signer la pétition en ligne sur le site Change.org : Non aux nouveaux kiosques à journaux Parisiens : gardons l'esprit du Paris d'antan !

* Le nombre de signataires approche désormais les 50 000

** La mobilisation s’étend hors de nos frontières, comme le montrent notamment des articles dans la presse japonaise et une récente interview sur Radio-Canada

FERGUS

Partager cet article

Repost 0
Published by familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

  • familles-laiques-de-vaux-le-penil.over-blog.com
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque
Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77
  • C'est une association familiale laïque qui lie le combat social et le combat laïque Son projet associatif s'inscrit dans le PAL ( prestation d'animation locale) et le PAL Vaux le Pénil est adhérent à la Fédération des Centres Sociaux 77

AGENDA

 

 

  -oOo-

 

PROCHAINES PERMANENCES "INFO DETTE"

  à VAUX LE PENIL

 

Vendredi 13 Octobre 2017

 

    Affiche surrendetement RVB    

 

Prochaines permanences "Info dettes"

à Vaux le Pénil

 

 

Vendredi 10 Novembre 2017 

 

 

 

 

 

Sinon, toute l'année,  il y a des permanences hebdomadaires à 

 Melun, Dammarie, Le Mée, St Fargeau-Ponthierry,

Renseignez vous auprès de notre secrétariat !

Qui sommes nous ?

Association fondée sur le principe de la laïcité,

intervenant dans tous les domaines

 où l'intérêt des familles est concerné.

     logo rose afl

Animée uniquement par des bénévoles, l'association propose différentes actions telles que : Accompagnement scolaire, alphabétisation, info dettes, écoute et soutien des familles, écrivains publics, informatique, échanges de savoir-faire. 

 

Surtout n'hésitez pas à nous laisser des commentaires en utilisant le lien en dessous de chaque article De même, lisez les commentaires, ils vous en inspireront peut-être d'autres Notre PAL est subventionné par la Caisse d'Allocations Familiales 77 et le Conseil Régional d'Ile de France